Plaisir Croisière Forum
L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 573859Moduleconnexion
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
Twitter FPCroisière
Les posteurs les plus actifs de la semaine

Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée


L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Mar 26 Mar - 15:29

2/03/2019

Terrorisme, extrémisme politique, black blocs : les services français et européens sont à la peine. Pour l'Élysée, il faut une meilleure coopération.

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Fotolia_6903131_M

Tous les services de renseignement européens savent qu'ils sont à la merci d'un trou dans la raquette. Ce que la réapparition des agressifs Black Blocs venus de toute l'Europe, depuis plusieurs semaines dans les rues de Paris, illustre suffisamment. Profondément modifiée depuis une dizaine d'années, l'organisation globale des services de renseignement français connaît aujourd'hui une architecture stable, dirigée directement depuis l'Élysée. Pour autant, les choses ne sont sans doute pas idéales et dans la situation sécuritaire actuelle, les services de renseignement ne pavoisent pas. Une partie de la solution réside-t-elle dans une meilleure coopération européenne entre les services ? Le président français semble le penser. 

Dans un discours prononcé au début du mois devant un nouveau cénacle de plusieurs dizaines de responsables européens du renseignement, Emmanuel Macron a rappelé que « les coopérations bilatérales entre États européens sont nombreuses, souvent anciennes et, je dois le dire, sous votre contrôle collectif, toujours fructueuses ». Il ne souhaite pas que le nouveau Collège du renseignement en Europe remette en cause ces coopérations bilatérales essentielles et solides. Pour ne prendre que cet exemple, rien ne changerait entre les services britanniques et leurs homologues européens en cas de Brexit.


Culture européenne commune du renseignement

L'hôte de l'Élysée est certes en campagne pour les prochaines élections européennes, mais ce n'est pas sa seule motivation. Il estime que les dirigeants européens ne sont pas suffisamment informés : « Nous avons les outils d'analyse de l'information, mais ce qui fait défaut, c'est la remontée et le partage de ladite information vers les décideurs. D'une part, parce qu'il arrive que nous ne nous fassions pas confiance entre États, entre services, et c'est légitime, car la culture de la discrétion fait partie de l'ADN des gens de renseignement. D'autre part, parce que bien souvent, nos normes, nos catégories, nos bases de données sont différentes parce qu'au fond nous ne parlons pas la même langue. » 

Affirmant que « la culture du secret ne doit jamais être une culture du repli », Macron veut voir naître une culture européenne commune du renseignement : « Imaginez que demain des cadres issus des services nationaux puissent suivre des formations dans plusieurs universités européennes et pourquoi pas un jour être placés en immersion dans des services d'autres États. Si nous réussissons cela, si nous relevons ce défi, alors nous aurons gagné notre pari. » Ce n'est pas un hasard si des services aussi essentiels que ceux des États-Unis et d'Israël n'ont pas été invités à cette réunion, alors qu'ils sont des pourvoyeurs essentiels de renseignements. Pour le président français, « nous n'avons pas d'autre choix que d'additionner nos forces si nous voulons gagner notre autonomie stratégique et finalement notre véritable souveraineté ». 

Minuscules structures

Un véritable renseignement européen verra-t-il le jour ? Ce n'est pas demain la veille… Deux minuscules structures existent, la division renseignement militaire de l'état-major de l'Union européenne, sous perfusion des États membres, qui l'alimente, ou pas, en informations pertinentes. Autre structure : l'IntCent (Intelligence Center), sous la houlette de Federica Mogherini, haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, qui n'est pas à la fête, admet Emmanuel Macron quand il explique qu'il « s'appuie sur des sources ouvertes, sur les représentations à l'étranger de l'Union européenne et sur des renseignements partagés par les services étatiques pour proposer des analyses stratégiques ». 

Docteur en histoire contemporaine de l'université de Bordeaux, Julie Prin-Lombardo connaît bien le renseignement européen. Elle y consacre un article dans l'ouvrage collectif, Dans le secret du pouvoir (Nouveau Monde éditions), y expliquant sans détour que les structures officielles ne fonctionnant pas, les professionnels du renseignement ont mis en place des relations informelles. Et elle appuie justement son raisonnement sur l'IntCen : « Lorsqu'il est devenu trop efficace et a démontré une aptitude à la coopération, l'Intcen a été vidé de toute substance, sur décisions d'acteurs principalement politiques ». Pour placer le renseignement européen sur les rails, Emmanuel Macron devra prendre d'autres initiatives.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 69
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Mar 26 Mar - 15:30

22/03/2019

LE PHA MISTRAL RENTRE DE MISSION CORYMBE 145

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 1170x485blobbig_1543

Déployé en mission Corymbe 145 dans le Golfe de Guinée depuis le 21 janvier, le porte-hélicoptères amphibie Mistral a retrouvé son port base de Toulon après 54 jours d’absence.

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Duc

Durant les 33 jours de mer, le Mistral a parcouru 10 085 nautiques, en grande partie escorté par le patrouilleur(aviso) Commandant Birot
https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/2/20/Aviso_Cdt_Birot.jpg" alt="" loading="lazy" />
Cdt Birot

Le PHA a effectué de nombreuses interactions avec les marines des pays riverains. Au total, ce sont 5 patrouilles communes qui ont été réalisées avec le Sénégal, le Togo, le Gabon et le Maroc, témoignant d’un haut niveau de coopération non seulement en exercices mais aussi en mission opérationnelle.


Le pont d’envol du bâtiment a accueilli six aéronefs différents : l’Alouette III, à bord durant toute la mission, deux Gazelle des Forces Françaises en Côte d’Ivoire (FFCI) et un Fennec des Eléments français au Gabon (EFG), deux aéronefs convertibles V22 américains pour une séance de touch and go (TAG).

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 1170x485blobbig_1500

Deux temps forts ont marqué cette mission :

-   Le VIP Day organisé le 18 février au large de Libreville a réuni les plus hautes autorités politiques et militaires du Gabon à bord du Mistral ;

-  L’exercice PUMA III mené conjointement avec les FFCI fin février. Durant quatre jours, plus de 60 véhicules de l’armée de terre et 250 militaires français et ivoiriens ont ainsi embarqué à bord du Mistral. Cette troisième édition de l’exercice PUMA a permis à tous les protagonistes de travailler dans des conditions proches de la réalité et d’entretenir leur savoir-faire amphibie 

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 1170x485blobbig_1275

Plusieurs escales ont également ponctué ce déploiement, riche en activités opérationnelles et exercices, permettant de resserrer davantage les liens avec nos partenaires africains.

Les membres d’équipage du Mistral ont retrouvé leurs familles le 15 mars dernier tandis que le PHM LV Le Henaff a pris le relai en zone Corymbe pour la mission 146.

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 F870c5a2f26d9cae4db909776c82b7b7-brest-mardi-le-patrouilleur-le-henaff-est-parti-rejoindre-la-146e-mission-corymbe
le patrouilleur (aviso) LV Le Henaff


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 69
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Mar 26 Mar - 15:31

22/03/2019

Une innovation va rendre encore plus performant l’hélicoptère d’attaque Tigre

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Tigre-barkhane-20181018

Actuellement, les deux membres de l’équipage d’un hélicoptère d’attaque Tigre sont dotés du viseur de casques TopOwl, lequel dispose d’un système de visionique intégré qui permet d’effectuer des missions de jour comme de nuit, quelles que soient les conditions météorologiques, et avec le même niveau de performance que des jumelles de vision nocturne.

Mais il est question d’aller encore plus loin. Ainsi, dans le cadre du programme MATTI3 [maturation des technologies pour l’hélicoptère Tigre standard 3], c’est à dire la modernisation à mi-vie de cet appareil, la Direction générale de l’armement [DGA] a lancé une étude sur un nouveau concept de visualisation d’image, afin de répondre à un besoin exprimé dans des retours d’expérience [RETEX] d’opérations récentes.

D’où l’idée de faire afficher sur la visière du casque du tireur les images du viseur de toit Strix, qui intégre un imageur thermique, une caméra et un désignateur laser. Selon la DGA, cela permettrait d’améliorer la perception de la situation « avec conservation de la vision extérieure et du cockpit, la coopération entre le pilote et le tireur et l’ergonomie pour l’identification des cibles et l’utilisation des munitions.


L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Ob_364b42_exph-0397-03-1-1

Dans un premier temps, des tests effectués au sol en 2018 ont permis de valider la faisabilité de ce nouveau système et de définir des concepts d’emploi. Puis, une campagne d’essais en vol impliquant un hélicoptère banc d’essai Puma de la DGA a été réalisée à Istres avec le concours du Groupement AéroMobilité de la Section Technique de l’armée de Terre [GAMSTAT] et des industriels concernés [Airbus Helicopters, Safran pour le Strix et Thales pour le TopOwl.

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Ob_e6cdb1_capture-d-e-cran-2016-06-11-a-22

« L’exploitation des données de vol permettra notamment de définir si ce couplage permet d’envisager une utilisation pour l’identification de cibles à grande distance et délivrer les armements : les premiers résultats sont d’ores et déjà très prometteurs », assure la DGA, qui rappelle que, en 2025, les viseurs Strix HAD et TopOwl Conf3 seront remplacer par des systèmes optroniques Strix NG et TopOwl Digital Display.


L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 071-e1436470206226

infos + L'oeil du Tigre

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 024-1024x685

Le TopOwl actuel, mis en sce en 2009, le sur-casque développé par le Français Thalès est indissociable de l'hélicoptère Tigre de l'Aviation Légère de l'Armée de Terre. Mais il équipe désormais bien d'autres appareils, il permet la vision nocturne et la vision thermique. Ses performances d'amplification de lumière sont sans équivalent à ce jour. Même en plein désert, sans aucune source de lumière artificielle, le pilote y voit assez pour détecter l'adversaire et engager le combat. L'ennemi, lui, l'entend mais ne le voit qu'au dernier moment. "Avec le TopOwl on est comme dans Star Wars, c’est la guerre des Etoiles !" ce sont ces performances nocturnes, très appréciées en Afghanistan, qui ont convaincu 15 armées étrangères, dont le corps des Marines américains, d'acheter ce bijoux.

Prix Unitaire estimé : 200 000 € !

Il sert aussi d'écran sur lequel le pilote retrouve toutes les informations dont il a besoin sans avoir à regarder ses instruments.Et là où Star Wars n'est effectivement plus très loin, c'est dans l'asservissement des commandes de vol et de tir au regard du pilote. En clair, si le pilote regarde en bas à droite, son arme tire en bas à droite
.

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Tigre_BHF_fb-2648m


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 69
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Mar 26 Mar - 15:31

23/03/2019

Le bastion de Baghouz tombe : l'Etat islamique totalement éliminé
Le drapeau de l'Etat Islamique ne flotte plus au-dessus de Baghouz. Le dernier bastion djihadiste de Daech vient d'être repris par les forces kurdes

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Baghouz-etat-islamique-aac258-0@1x

Le "califat" a vécu ses dernières heures et n'est plus. Les forces de la coalition arabo-kurdes, soutenues par les Etats-Unis ont annoncé que le dernier bastion djihadistes de l'Etat Islamique venait de tomber. La ville de Baghouz, le dernier lieu encore aux mains des djihadistes, a été reprise par les forces de la coalition, signant la fin du territoire du califat autoproclamé de l'Etat Islamique en Syrie.

"Les Forces démocratiques syriennes (FDS) déclarent la totale élimination du soi-disant califat et une défaite territoriale à 100% de l'EI", a déclaré un porte-parole des FDS, Mustefa Bali dans un communiqué. "Les combats ont été très violents face aux derniers irréductibles de l'EI", a précisé le porte-parole. 

Les combats furent longs et âpres mais après plusieurs mois d'effort, les FDS ont réussi à s'emparer des dernières positions des combattants de l'Etat Islamique. Celles-ci étaient notamment dans le village de Baghouz, dans la région de Deir Ezzor, non loin de la frontière irakienne. Le dernier assaut des FDS contre l'ultime poche de l'EI avait été lancé début février et il s'agissait de la dernière phase d'une opération déclenchée en septembre dernier pour tenter de chasser le groupe des derniers secteurs sous son contrôle en Syrie.

infos Plus

Même après avoir perdu son dernier bastion syrien, l’État islamique reste une menace

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Baghouz-20190323

Il aura fallu près d’un an aux Forces démocratiques syriennes [FDS], une alliance arabo-kurde soutenue par la coalition dirigée par les États-Unis, pour venir à bout des derniers restes du « califat » autoproclamé par l’État islamique [EI ou Daesh] dans le cadre de la dernière phase de l’opération Roundup, lancée en mai 2018.

Dans un premier temps, les FDS et la coalition sécurisèrent la partie sud-est de la frontière irakienne. Un préalable avant de s’attaquer aux dernières positions tenues par les jihadistes sur la rive orientale de l’Euphrate. Puis, en septembre, une offensive fut menée contre la ville de Hajine, où l’EI opposa une forte résistance tout en profitant des conditions météorologiques qui lui permirent de lancer des contre-attaques.

Une fois Hajine libérée, les FDS portèrent leur effort, en janvier, sur les village d’al-Chaafa et d’al-Soussa. Acculés, les jihadistes qui n’avaient pas rendu les armes se réfugièrent à Baghouz, localité qui devait alors être le théâtre de la « bataille finale » contre l’EI.

Lancée le 9 février, cette dernière, rendue compliquée en raison de la présence de nombreux civils, aura duré un peu plus d’un mois. En effet, ce 23 mars, les FDS ont déclaré, via Mustefa Bali, un porte-parole, « la totale élimination du soi-disant califat et une défaite territoriale à 100% de l’EI ». Le président américain, Donald Trump, avait fait une annonce semblable 24 heures plus tôt.

« Donnez cette victoire à toutes les familles des martyrs et de nos blessés, ces héros dont les sacrifices n’auraient pas été vains. Après des années de grands sacrifices, nous annonçons au monde la disparition du soi-disant califat et renouvelons le vœu de poursuivre la guerre et de poursuivre ce qu’il reste des jihadistes jusqu’à leur élimination totale », a déclaré M. Bali


Effectivement, le combat contre l’EI n’est pas terminé. Daesh est une « hydre dont il faudra en permanence contrôler qu’elle ne soit pas en train de se réveiller », notamment en Irak et en Syrie, avait en effet prévenu le général François Lecointre, le chef d’état-major des armées [CEMA], en mai 2018.

Et tout dépendra de « l’après », c’est à dire des solutions politiques, diplomatiques et militaires qui seront mises en oeuvre afin d’éviter que les conditions ayant permis l’émergence de Daesh puissent être réunies à nouveau.

Et justement, l’organisation jihadiste s’emploiera à faire dérailler tout processus de normalisation politique. Ainsi, prévient un rapport des Nations unies publié en février, que ce soit en Irak et en Syrie, elle « essaiera d’attiser les tensions sectaires et de se poser en champion des populations marginalisées. » Son objectif sera de « compromettre les activités de stabilisation et de reconstruction » et, de manière générale, « d’empêcher le développement économique. »

Pour cela, explique encore ce rapport, l’EI a anticipé la chute de son califat en renouant avec la clandestinité et la guérilla. Sur le plan financier, il aurait accès à réserves financières « d’un montant de 50 à 300 millions de dollars », y est-il avancé. Et si les pertes territoriales l’ont privé de certaines sources de revenus, ses besoins sont désormais moindres. « Il devrait pouvoir subvenir à son propre fonctionnement », est-il estimé dans ce document.

« Les cellules de l’EI devraient s’autofinancer et subvenir à leurs besoins grâce à diverses activités, notamment l’extorsion, l’enlèvement contre rançon ou d’autres activités criminelles. D’après certains rapports, le groupe conserve des informations sur les populations locales, qui pourraient être utilisées dans le cadre de futures opérations visant à extorquer ou à soutirer de quelque façon des financements de zones qui étaient précédemment sous son contrôle », avance encore l’ONU.

Par ailleurs, si l’ultime bastion de l’EI est tombé, on ignore le sort de son chef, Abou Bakr al-Bagdadi [alias Ibrahim Awad al-Badri], dont la tête a été mise à prix pour 25 millions de dollars par Washington. En janvier, et selon le quotidien The Guardian, il aurait été la cible, près de Hajine, d’une tentative d’assassinat commise par des combattants étrangers de sa propre organisation. Ce qui, sauf erreur, n’a pas été confirmé officiellement.

« Selon des responsables des services de renseignements régionaux, une action prévue contre al-Baghdadi a donné lieu à un échange de coups de feu opposant des combattants étrangers et les gardes du corps du chef du terroriste en fuite, qui l’ont emmené dans les déserts à proximité », avait en effet indiqué le journal britannique.

Quoi qu’il en soit, le rapport de l’ONU estime que l’EI « demeure de loin le groupe terroriste international le plus actif et le plus à même de commettre un attentat complexe de grande envergure dans un avenir proche ». Et il est prêt, pour cela, à viser « des avions et utiliser des substances chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires. »

Aussi, la fin du « califat » physique de l’EI ne met pas fin à la menace qu’il représente, d’autant plus que son implantation ne se limite pas au Levant. Ainsi est-il présent en Afrique, via Boko Haram [ou ISWAP] dans la région du Lac Tchad et l’EIGS au Sahel. Mais pas seulement.

En effet, Daesh « reste une menace en Libye. Ses combattants sont sans doute moins nombreux mais demeurent actif dans une vaste zone qui s’étend le long de la côte entre Ajdabiya et Tripoli et, au Sud, vers les gouvernorats de Sabha et de Koufra », affirme le rapport de l’ONU. L’organisation est également active en Égypte, plus particulièrement au Sinaï, et sa présence est attestée en Somalie, plus précisement dans l’État du Puntland.

Par ailleurs, l’EI s’est implanté dans la région afghano-pakistanaise, où il revendique régulièrement des attentats meurtriers visant la plupart du temps la communauté chiite. Mais plus inquiétant encore est l’expansion de cette organisation en Asie du Sud-Est, en particulier aux Philippines, où les forces de sécurité multiplient les opérations anti-terroristes. La crainte est que le sud de ce pays puiss servir de « tête de pont » aux activités jihadistes.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 69
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Mar 26 Mar - 15:32

23/03/2019

Selon le commandant de la force d’action navale, un nouveau porte-avions coûterait au moins 5 milliards d’euros

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Cdg-20161215

En novembre 2016, il était estimé que la construction d’un nouveau porte-avions pour la Marine nationale allait coûter au moins 4 milliards d’euros. Mais ce montant avait été évalué au doigt mouillé, dans la mesure où ce montant dépend de plusieurs paramètres, comme, par exemple, les choix technologiques.

Pour y voir plus clair, la ministre des Armées, Florence Parly, a donné le coup d’envoi, en octobre, à une phase d’étude devant répondre à au moins trois questions : quelles menaces aura à affronter ce nouveau porte-avions? Quelles seront ses caractéristiques en fonction des technologies disponibles à l’horizon 2030? Et, enfin, quelles innovations qui en feront « une véritable base avancée de notre marine »?

« Nous devrons être réalistes mais ambitieux. Et grâce à ces études approfondies, imaginatives et rigoureuses, nous pourrons établir l’architecture de ce futur porte-avions et poser les bases de l’organisation industrielle nécessaire pour le bâtir en respectant les délais et les coûts », avait affirmé Mme Parly.

Justement, s’agissant des coûts, il n’est plus question de 4 milliards, comme il y a moins de trois ans… mais d’au minimum 5 milliards [soit +25%]. C’est en effet le chiffre qu’a lâché l’amiral Jean-Philippe Rolland, le commandant de la Force d’action navale [ALFAN], lors d’une audition à l’Assemblée nationale.

« Quant aux montants que représenterait l’acquisition d’un nouveau porte-avions, il est clair qu’on ne dispose que d’une très large fourchette d’évaluation », a commencé par dire l’amiral Rolland. Toutefois, a-t-il continué, « aujourd’hui, l’ordre de grandeur s’élève à plusieurs milliards d’euros, au bas mots cinq milliards sans doute – et même davantage si la propulsion nucléaire est retenue. »

Et comme l’état-major de la Marine nationale ne perd jamais l’occasion de souligner la nécessité de disposer de deux porte-avions, l’amiral Rolland n’a pas manqué de faire remarquer aux députés que « si on en achète plusieurs, on en amortit les coûts de développement. » Voire même ceux de construction.

S’agissant du mode de propulsion du futur porte-avions, il très fortement probable qu’elle sera nucléaire, au regard des avantages opérationnels qu’elle procure.

L’un de ces avantages est « celui de l’autonomie, car le carburant qui n’est pas utilisé pour pousser le bateau peut l’être pour faire voler les avions : vous avez donc la capacité de mettre en œuvre plus d’avions, plus longtemps », a fait valoir l’amiral Rolland. « De plus, l’absence de soutes à carburant laisse une place libre, qui peut être occupée par des soutes à munitions plus importantes. Cette capacité, conjuguée à la surface du pont d’envol, contribue à donner sa puissance à l’outil qu’est le porte-avions », a-t-il ajouté.


Au-delà des aspects opérationnels, il y a, selon l’amiral Rolland, « à l’échelle de la marine, des avantages à pouvoir disposer de deux chaufferies nucléaires sur un porte-avions – voire sur deux – en plus des réacteurs des sous-marins nucléaires » car cela permet « d’atteindre plus facilement une taille critique en termes d’acquisition de compétences » étant donné que les atomiciens sont rares. « cela implique que nous fassions appel à des bureaux d’études que nous contribuons ainsi à faire vivre, ce qui est plus cohérent pour la filière nucléaire », a-t-il ajouté.

Enfin, un autre argument qui plaide en faveur de la propulsion nucléaire est le développement, lui aussi très probable, de catapultes électromagnétiques, par nature très gourmandes en énergie. Ce type de dispositif ainsi que d’autres innovations permettront par ailleurs de réduire le coût de possession du futur navire. Notamment au niveau des ressources humaines puisqu’il faudra moins de marins.

Actuellement, le coût de possession du porte-avions Charles de Gaulle, hors groupe aérien embarqué, est d’environ 200 millions d’euros par an, a indiqué l’amiral Rolland. Ce montant inclut « aussi bien les rémunérations et les charges sociales (RCS) que l’entretien », a-t-il précisé.

« Le coût de possession du porte-avions se décompose comme suit : 120 millions d’euros pour l’entretien, 60 millions d’euros de RCS, 20 millions d’euros d’entretien des infrastructures associées. Ce n’est évidemment pas négligeable, mais c’est, à mon avis, soutenable », a affirmé ALFAN.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 69
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Mar 26 Mar - 15:33

Le président Deby remanie l’appareil sécuritaire tchadien

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Tchad-minusma-20180406

Les forces armées tchadiennes sont actuellement engagées sur plusieurs front. Outre leur implication dans la lutte anti-jihadiste, que ce soit au niveau de la Mission des Nations unies au Mali [MINUSMA], de la Force multinationale mixte [FMM] au Nigéria et de la Force conjointe du G5 Sahel, elles sont aux prises avec des orpailleurs illégaux installés dans les zones aurifères de Miski et de Kouri Bougoudi [Tibesti] tout en tenant à l’oeil les groupes rebelles qui, repliés en Libye, sont suceptibles de passer à l’action à tout moment.

Et, ces dernières années, l’armée tchadienne a payé ses engagements au prix fort, en particulier sur le front anti-jihadiste. Dans la nuit du 21 au 22 mars, encore, 23 des siens ont perdu la vie au cours d’une attaque lancée par le groupe jihadiste nigérian Boko Haram dans le sud-ouest du Tchad.

Cela a-t-il joué un rôle dans les décisions que vient de prendre le président Idriss Deby Itno? Probablement, bien qu’il n’ait pas pris la peine de dévoiler ses motivations.

Ainsi, par un décret signé le 22 mars, le président tchadien a démisle général Brahim Seid Mahamat de ses fonctions de chef d’état-major des armées. Fonctions qu’il a occupées pendant six ans. Il a été remplacé par le général Taher Erda, qui, jusqu’alors, tenait les rênes des forces terrestres tchadiennes depuis janvier seulement, après avoir été directeur général de la Police nationale [entre 2014 et 2018] et commandant adjoint de la Garde présidentielle.


D’après la presse, le général Erda est très proche de M. Deby puisque ce dernier a combattu à ses côtés jusqu’à son accession au pouvoir en 1990.

Dans le même temps, le général Baharadine Adoum Haggar a été promu chef d’état-major de l’armée de Terre tchadienne. Le président Deby a également décidé de remplacer son chef d’état-major particulier par le général Bichara Issa Djadallah [un ancien ministre de la Défense] et de nommer le général Oki Dagache Yaya au poste de conseiller pour la défense nationale. Seul le général Djidi Salah, un ancien chef du renseignement tchadien, a conservé sa place de conseiller à la sécurité.

Enfin, et après l’annonce de la découverte de l’épave d’un hélicoptère de transport Mi-17 porté disparu depuis plus d’une semaine, le président Deby a décidé de suspendre le chef d’état-major de la force aérienne tchadienne ainsi que son adjoint.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 69
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Mar 26 Mar - 15:33

24/03/2019


En quoi le porte-avions Charles de Gaulle est-il un navire « écolo »?

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Cdg-20160930

Quand on évoque le porte-avions Charles de Gaulle, on parle surtout de ses capacités militaires et des menaces auxquelles il peut être confronté. Plus rarement, voire jamais, des moyens mis en oeuvre à son bord pour préserver l’environnement. Or, ce point a justement été abordé lors de l’audition de l’amiral Jean-Philippe Rolland, le commandant la Force d’action navale [ALFAN] lors d’une récente audition à l’Assemblée nationale.

Au niveau civil, le transport maritime représente actuellement entre 2% et 3% des émissions totales des gaz à effet de serre (GES), auxquelles il faut ajouter celles de particules fines, d’oxydes d’azote [NOx] et d’oxydes de soufre [SOx]. Et, si rien n’est fait, cela risque de s’aggraver à l’avenir étant donné que le trafic maritime devrait croître de 50 à 250% d’ici à 2050.


Alors, on peut toujours revenir à « la splendeur de la marine à voile » et au « charme du temps des équipages », pour reprendre les mots du général de Gaulle… Mais, en attendant, comme l’a souligné l’amiral Rolland [et quitte à faire hurler les « écologistes » les plus endurcis], la chaufferie nucléaire du porte-avions fait que le « coût carbone pour la propulsion, pour la production d’eau, pour la production d’électricité, pour la production de vapeur et pour les catapultes, c’est… zéro. »

En revanche, ce gain est consommé par les avions de son groupe aérien embarqué [GAé], pour lesquels « nous n’avons pas encore trouvé la façon de nous passer de l’énergie fossile », a précisé ALFAN. Cela étant, sur ce point, l’US Navy a réalisé des expériences concluantes avec des biocarburants… lesquels s’avèrent toutefois coûteux.

Au-delà de la question de la propulsion, le porte-avions Charles de Gaulle dispose d’une unité de traitement des déchets. « C’est une installation qui est pratiquement aussi stratégique que les préparateurs mission pour le groupe aérien : le jour où elle ne marche pas, c’est le début des ennuis à bord… », a confié l’amiral Rolland.
Ainsi, a-t-il expliqué, tous les déchets organiques [reliefs des repas par exemple] sont « pulvérisés, mélangés à de l’eau de mer et rejetés à la mer quand on est à plus de douze miles marins des côtes, en application des règles internationales. » Et ce qui ne peut pas être traité à bord [papier, plastique, verre, emballages, etc…] est « compacté, emballé et stocké ».

Ces détritus sont ensuite récupérés par le pétrolier-ravitailleur qui, toutes les semaines, approvisionne le porte-avions en carburant pour les avions, en vivres, munitions et pièces de rechange. Puis ils sont débarqués et insérés dans une « chaîne de traitement des déchets ».

Reste la question des eaux usées, c’est à dire les « résidus des douches et des toilettes. » L’amiral Rolland a précisé qu’elles sont stockées « dans des caisses dès lors qu’on est près des côtes ». Mais, a-t-il poursuivi, « lorsque l’on s’éloigne à plus de 12 miles marins des côtes, distance convenue par la convention dite ‘Marpol’, on est autorisé à rejeter ces déchets, qui sont certes organiques, mais qui présentent évidemment des inconvénients s’ils sont lâchés près » du littoral.

« Ainsi, nous agissons de manière complètement conforme aux normes ‘Marpol’, sur le Charles de Gaulle, comme d’ailleurs sur les autres bâtiments de la force d’action navale », a conclu ALFAN.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 69
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Mar 26 Mar - 15:34

24/03/2019

De nouvelles violences intercommunautaires font plus d’une centaine de tués dans le centre du Mali

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Mali-20190102

Au Mali, l’année 2019 avait commencé par une attaque qui, attribuée à des chasseurs traditionnels Dozo, fit une trentaine de tués parmi la population civile peule installée à Koulogon, dans la région de Mopti. Et elle se poursuit de la même manière, en dépit des mesures annoncées par Bamako pour mettre un terme à ces exactions.

Ainsi, le 23 mars, le village d’Ogossagou Peulh, situé dans le cercle de Bankass [région de Mopti], près de la frontière avec le Burkina Faso, a été attaqué par des chasseurs Dozo présumés. Et le bilan est très lourd, les autorités locales ayant fait été d’au moins 115 tués, dont des femmes et des enfants. « Presque toutes les cases du village ont été brûlées par les chasseurs traditionnels », ont raconté deux témoins à l’AFP.

Ces violences intercommunautaires sont devenues récurrentes depuis l’émergence, en 2015, du Front de libération du Macina [ou Katiba Macina], une organisation jihadiste qui, dirigée par Amadou Koufa [ou Hamadoun Koufa], est affiliée au Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans [GSIM] d’Iyad Ag Ghali. Ainsi, l’an passé, la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali [MINUSMA] en avait constaté une soixantaine, lesquelles firent environ 500 morts.


L’une des raisons de ces attaques est que la Katiba Macina recrute principalement ses combattants au sein des Peuls, traditionnellement éleveurs. Ce qui exacerbe les tensions avec les ethnies Dogon et Bambara, tournées vers l’agriculture. Ces dernières ont ainsi formé des « groupes d’autodéfense », ce qui alimente le cycle des représailles quand l’une ou l’autre des communautés est attaquée.

En outre, les Peuls accusent le gouvernement malien de fermer les yeux sur les exactions dont ils sont victimes au nom de la lutte anti-jihadiste.

Dans un entretien récemment donné au quotidien Le Monde, le général Frédéric Blachon, le commandant de l’opération française Barkhane, estimait que la katiba Macina était « l’une des plus dangereuses », dans la mesure où « ses effectifs sont importants et qu’elle adopte une stratégie quasi insurrectionnelle en s’attaquant aux représentants de l’Etat et aux symboles de l’autorité. » Évidemment, de telles attaques comme celle d’Ogossagou Peulh ne peuvent que renforcer ce groupe jihadiste, les Peuls étant tentés de ce tourner vers lui pour se protéger.

Par ailleurs, le 23 mars, le GSIM a revendiqué l’attaque commise une semaine plus tôt contre le camp que les Forces armées maliennes [FAMa] avaient établi à Dioura, près de la frontière mauritanienne. Pour rappel, 26 soldats maliens y avaient perdu la vie.

Selon le texte de cette revendication, cette attaque aurait été conduite par la Katiba Macina… sous le commandement d’Amadou Koufa, lequel est récemment réapparu dans une vidéo alors que l’on pensait qu’il avait été tué lors d’une opération de la force Barkhane, en novembre dernier.

L’attaque du camp de Dioura a eu des répercussions politiques au Mali, avec des manifestations de familles de militaires à Ségou et Sévaré [centre]. « Nous ne voulons plus que nos maris meurent bêtement », ont scandé des manifestantes, qui ont aussi réclamé plus de moyens pour les FAMa. Quant au président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, il a prévenu la hiérarchie militaire qu' »aucune négligence ne saurait plus être tolérée. »


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 69
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Mar 26 Mar - 15:35

24/03/2019

En Guyane, les militaires font la guerre aux chasseurs d'or clandestins
Près des cours d'eau guyanais, les orpailleurs illégaux sont prêts à tout pour récolter ce précieux métal. Les militaires tentent de freiner ces exploitations polluantes.

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 7791546018_une-patrouille-de-militaires-francais-sur-le-lac-maroni-guyane

En Guyane, les chasseurs d'or illégaux menacent l'environnement. En effet, une des techniques des orpailleurs clandestins est dite "alluvionnaire". Cette méthode consiste à prélever de la boue pour y extraire de l'or avec notamment l'aide de mercure. Les rejets occasionnés par cette récolte sont particulièrement polluants pour les écosystèmes environnants. 

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Demantelement-d-un-site-d-orpaillage-illegal-1_1

Selon le capitaine Jean-Sébastien du 9ème régiment d'infanterie de marine, cette technique "engendre une pollution de l'eau mais également de la végétation et des différents animaux qui y vivent." Pour mettre un terme à cette pratique illégale, les forces armées mènent des opérations sur les 300 sites de récolte identifiés dans la forêt guyanaise.


Des opérations efficientes

À pied, en pirogue ou en hélicoptère, l'armée intervient sur les sites d'extraction. Cette opération, appelée "Harpie", est menée avec d'autres services de l'État comme la gendarmerie. "Lorsqu'on arrive sur un site, notre objectif est de très rapidement se déployer de manière à figer la situation", explique le capitaine Jean-Sébastien. 

Les trafiquants vivent dans des abris de bois à proximité des sites de récolte. Une fois que les militaires se sont immiscés au sein de ces campements, ils tentent de prélever du matériel coûteux afin de freiner les opérations des exploitants. Ainsi, des quads, des pirogues ou des machines destinées à la récolte de l'or sont saisis par l'armée. En 10 ans, plus de 30 000 campements ont été détruits via ce type d'opérations.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 69
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Mar 26 Mar - 15:35

25/03/2019

Général Bosser : « Ce n’est pas le hasard qui décide du sort des batailles »

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Infanterie-20141015

L’histoire militaire regorge d’anecdotes sur des concours de circonstances inattendus ont changé l’issue d’une bataille. Ainsi, par exemple, si le printemps 1529 avait été plus clément, les Ottomans auraient peut-être réussi à s’emparer de Vienne et à précipiter la fin du Saint-Empire romain germanique.

Et si James Stagg, alors chef météorologue au quartier général britannique, n’était pas parvenu à convaincre le général Eisenhower de changer la date du Débarquement en Normandie? Avec des « si », on mettrait Paris en bouteille… Mais il n’empêche : il suffit d’un grain de sable dans un plan pensé dans les moindres détails pour que la promesse d’un succès se transforme en fiasco.

Aussi, mettre toutes les chances de son côté avant d’engager une bataille est une condition nécessaire. Mais malheureusement pas suffisante. Pour autant, dans la dernère Lettre du CEMAT [chef d’état-major de l’armée de Terre, ndlr], le général Jean-Pierre Bosser estime qu’il n’y a pas de place à l’improvisation en matière d’engagement opérationnel.

« Mener avec succès des actions de combat contre des adversaires déterminés qui s’adaptent en permanence ne s’improvise pas, et ce n’est pas le hasard qui décide du sort des batailles », écrit en effet le général Bosser.

Et, selon lui, dominer l’adversaire suppose qu’il faut « encore et toujours des troupes bien équipées, bien entraînées et bien commandées. » En clair, pour le CEMAT, « ces engagements opérationnels supposent ensuite que soient entretenues et consolidées les capacités qui permettent de les conduire. »

Comme il a eu l’occasion de le dire [voire de le répéter], le général Bosser estime que l’esprit « guerrier » est aussi plus que jamais nécessaire. « L’emploi d’armes de plus en plus perfectionnées et performantes n’a pas fait disparaitre la nécessaire cohésion des muscles, des esprits et des cœurs de ceux qui les servent », souligne-t-il.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 69
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Mar 26 Mar - 15:36

25/03/2019

La Russie envoie une centaine de militaires et 35 tonnes de matériel au Venezuela


L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 An124-20190325

Cela fait maintenant deux mois que Juan Guaido, le principal opposant au régime de Nicolas Maduro, s’est auto-proclamé président par intérim du Venezuela, avec le soutien des Occidentaux, États-Unis en tête. Et, depuis, la situation politique du pays n’a guère évolué.

Dans un premier temps, avec l’aide de Washington et de Bogota, M. Guaido tenta d’acheminer de l’aide humanitaire pour répondre à la détresse médicale, alimentaire et sanitaire de la population vénézuélienne, confrontée à une inflation galopante. Mais cette tentative se solda par un échec, le président Maduro s’y étant opposé. Mieux : il annonça la rupture des relations diplomatiques avec la Colombie.


Puis, début mars, une panne d’électricité géante a plongé le pays dans le chaos pendant plusieurs jours. Bénéficiant du soutien indéfectible de la Russie et de la Chine, le régime de M. Maduro dénonça des attaques « cybernétiques » et « électromagnétiques » contre la centrale de Gurri menées par les États-Unis afin de justifier une intervention militaire. Et, dans le même élan, une enquête fut ouverte contre M. Guaido pour son « implication présumée dans le sabotage électrique du Venezuela. » En réponse, ce dernier dénonça « la négligence » et la « corruption » des autorités en place pour expliquer ce désastre.

Puis, la semaine passée, Roberto Marrero, le bras droit de M. Guaido, a été arrêté et envoyé à l’Hélicoïde, la pire prison du Venezuela, pour détention d’armes. En outre, il est accusé d’être « directement responsable de l’organisation de plusieurs groupes criminels » et de préparer des « opérations terroristes », avec de l’argent de l’État bloqué par les sanctions américaines.

Pour l’opposition vénézuélienne, il ne s’agit rien d’autre que d’une tentative d’intimidation du pouvoir à son égard. Mais, plus tard, M. Maduro, amis du deputé français M%élanchon,  a enfoncé le clou en accusant Juan Guaido de préparer un « plan » pour l’assassiner. « Nous n’aurons pas peur d’envoyer ces délinquants en prison », a-t-il poursuivi, en qualifiant le parti d’opposition Voluntad Popular de « groupe terroriste. »

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 D2asyoWW0AAH6zw

C’est donc dans ce contexte que, le 24 mars, que deux avions russes – un Antonov An-124 et un Iliouchine Il-62 – ont atterri à l’aéroport international « Simon Bolivar », près de Caracas. Ces deux avions ont acheminé « 99 militaires et 35 tonnes de matériel, sous le commandement du chef des forces terrestres de Russie, le général Vasily Tonkoshkurove », a précisé ensuite l’agence russe Sputnik.

Selon cette dernière, ces vols « n’ont rien de mystérieux » puisque les soldats russes ont été envoyés à Caracas dans le cadre de la « coopération technique et militaire » entre la Russie et le Venezuela.

Pour rappel, alors que M. Guaido venait de s’autoproclamer président par interim, la présence de mercenaires russes fut signalée à Caracas. Le site Lenta.ru avait précisé qu’ils étaient arrivés au Venezuela par deux « vols charters » ayant fait une escale à Cuba. D’après Reuters, un chef cosaque avança même le chiffre de 400 paramilitaires. Toutefois, cette information fut démentie par le porte-parole du Kremlin.

Reste que Moscou aurait beaucoup à perdre en cas de changement de régime à Caracas. Deuxième investisseur étranger au Venezuela, la Russie y a également renforcé ses liens militaires, avec l’intention, est-il avancé, de pouvoir disposer d’une base dur l’île de La Orchila, située à 2.000 kilomètres des États-Unis.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 69
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Mar 26 Mar - 15:37

26/03/2019

Un chasseur de mines français est le plus récent bâtiment de guerre de l’OTAN à faire escale en Ukraine

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 54729992_1215760948593160_6395444897767227392_o-800x520

Un bâtiment de la marine nationale, le chasseur de mines Capricorne, est amarré depuis le 23 mars dans le port ukrainien d’Odessa. Il s’agit de la 2è escale d’un bâtiment de l’OTAN depuis le début de l’année. 

L’escale du Capricorne devrait durer jusqu’au 26 mars. Il est entré le 21 mars en mer Noire. Cette escale intervient à un moment important pour l’Ukraine, 10 jours avant l’élection présidentielle prévue le 31.


L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Cmt-capricorne_article_pleine_colonne

Selon un communiqué de l’état-major général des armées ukrainiennes, le Capricorne participera à des exercices « pour accroitre l’interopérabilité, améliorer la coopération au sein d’unités tactiques multinationale, conformes aux standards de l’OTAN et soutenir la coopération franco-ukrainienne dans les domaines de la sécurité navale et maritime. » 

L’Ambassadeur de France en Ukraine, Isabelle Dumont, a expliqué que 23 mars que « l’escale du Capricorne marquait la coopération active entre les 2 marines. » 

L’Ambassadeur britannique, Judith Gough, a aussi salué l’escale du bâtiment français : « Le nombre de navires de l’OTAN faisant escale dans ce port d’une importance vitale continue d’augmenter. »



Infos+
Capricorne (M 653)

Les chasseurs de mines (CMT) ont pour mission de détecter, identifier et neutraliser les mines immergées afin de ga­rantir le libre accès des ports militaires et des principaux ports civils français. Ces unités spécialisées peuvent également être déployées en précurseur des opéra­tions amphibies ou aéronavales. Leur discrétion ma­gnétique, leur maniabilité, et leur équipement dédié leur permettent d’intervenir dans des zones minées et à grande profondeur. Elles participent régulièrement à des missions relevant de l’Action de l’État en Mer dans lesquelles leur expertise est recherchée (recherche d’épaves, de débris, neutralisation d’engins explosifs historiques).


L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Capricorne_0

Missions: Connaissance – Anticipation – Prévention – Protection – Dissuasion

Équipement - Armement
-2 drones PAP 104 pour la destruction des mines, système de transmission par satellite
-1 caisson de décompression multiplace
-1 diesel, 1 propulseur d’étrave, 2 gouvernails actifs
-1 canon de 20 mm, 2 mitrailleuses de 12,7mm, 2 mitrailleuses de 7,2 mm
-1 radar de navigation, 1 sonar de coque, 1 système de pilotage automatique
-1 sonar propulsé à immersion variable SPIV 

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Aaedaf15

Longueur : 51,5 m-Largeur : 8,9 m
Déplacement : 615 tonnes
Vitesse : 15 nœuds
Équipage : 45 marins dont 6 plongeurs démineurs
Le chasseur de mines tripartites Capricorne a été admis au service actif le 8 août 1987. 
Le Capricorne est basé à Toulon. 
Boulogne sur mer est la ville marraine du Capricorne depuis le 1er juillet 2002.


L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 CPRCalvi8mai20148_1170


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 69
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Mar 26 Mar - 15:37

26/03/2019

Comment Paris a élaboré son FMS à la française pour vendre 442 blindés à la Belgique

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Cover-r4x3w1000-5b2527630a06c-570-strategie-nexter-this-picture-shows-a-vbmr-griffon

Le Parlement français doit ratifier dans les prochaines semaines un accord entre la France et la Belgique portant sur leur coopération dans le domaine de la mobilité terrestre. C'est dans ce cadre que Paris a structuré un contrat d'Etat à Etat pour vendre 442 véhicules blindés à Bruxelles. Soit le fameux FMS à la française. 

Enfin... Depuis le temps qu'on entendait parler d'un FMS à la française (Foreign Military Sales, cet outil qui facilite les ventes d'armement à l'export entre les Etats-Unis et le reste du monde), la France va très rapidement mettre en place cet outil, censé faciliter les ventes des industriels français à l'export et ainsi conforter la base industrielle et technologique de défense (BITD). On en sait un peu plus sur le mécanisme mis au point par la France, qui va pour la première fois s'en servir pour la vente de 442 véhicules blindés à la Belgique (1,5 milliard d'euros) même s'il y avait déjà eu en 2014 une vente d'Etat à Etat avec le Pérou (satellite d'observation). Le programme CaMo (Capacité motorisée) est inscrit dans la loi belge de programmation militaire pour la période 2016-2030. 

A l'image de son partenariat dans le domaine naval avec les Pays-Bas, la Belgique recherchait, au-delà de la simple acquisition de véhicules blindés, un partenariat capacitaire stratégique dans le domaine terrestre. Après quelques recherches, elle s'est finalement tournée en juin 2017 vers la France dans le cadre du renouvellement de sa composante terrestre motorisée à l'horizon de l'année 2025. La Belgique souhaitait un partenariat de long terme avec la France dans le cadre de son acquisition d'une capacité de véhicules blindés multirôles (Griffon) et d'engins blindés de reconnaissance et de combat (Jaguar) équipés de radios Contact (Thales) et du système d'information SICS (Bull). Soit le programme Scorpion. Après plus d'un an de négociations, l'accord a été signé le 7 novembre 2018 à Paris. 
Au moins 40 millions dans les poches de l'Etat français 

Ce nouveau dispositif innovant s'appuie sur trois textes : un accord entre la France et la Belgique soumis à l'autorisation du Parlement (ce projet de loi sera discuté le 28 mars au Sénat), un projet de protocole additionnel à l'accord classifié et un marché public passé entre la France, agissant au nom et pour le compte de la Belgique, et Nexter, en tant que maître d'oeuvre. Le protocole de fourniture des véhicules blindés couvre la part ferme du contrat ; une part de provision pour évolution et aléas destinée à financer, si nécessaire, des commandes éventuelles de prestations à caractère aléatoire et des dépenses administratives liées à l'exécution du contrat (par exemple, les intérêts moratoires) ; et une part de commande additionnelle de matériel supplémentaire. 

Dans ce cadre, le budget de 1,5 milliard d'euros consacré par la Belgique couvre les paiements à Nexter ainsi qu'une rémunération à la France. Le soutien de Paris à cette opération va lui rapporter 40 millions d'euros hors taxes pour la part ferme initiale du contrat. Avant le 31 janvier de chaque année, Bruxelles versera 5 millions d'euros par jusqu'en 2023 à partir de cette année, puis 1,87 million jusqu'en 2031. Elle recevra 3 % du montant de chaque commande émise, au titre de la provision pour évolutions et aléas destinée à financer, si nécessaire, des dépenses ou prestations à caractère aléatoire non prévues à la date de notification du contrat. Elle recevra aussi 3 % du montant de chaque commande ultérieure. 

S'agissant des circuits financiers, la Belgique ouvrira un compte à la Caisse des dépôts et consignations (CDC) à Paris, destiné à recevoir les fonds versés dans le cadre de l'exécution du contrat. Les versements au titre du soutien de la France s'effectueront via un compte distinct et ouvert à la banque de France par l'agence comptable des services industriels de l'armement (ACSIA). 
Des structures franco-belges 

L'accord fixe les règles de gouvernance de l'opération. Dans ce cadre, Paris et Bruxelles vont créer un comité directeur co-présidé par quatre personnes : le chef d'état-major des armées (CEMA) et le délégué général pour l'armement (DGA) ou leurs représentants pour la France ; le chef de la défense (CHOD) et le directeur général des ressources matérielles (DGMR) ou leurs représentants pour la Belgique. Ce comité directeur s'assure notamment de la mise en oeuvre des décisions prises et statue sur les difficultés non résolues. Il s'appuie sur trois comités de pilotage binationaux : Partenariat Armement, Capacitaire et programme. Enfin, un bureau de programme commun CaMo, piloté de Paris par un directeur de programme de la DGA assisté d'un adjoint de la DGMR, sera également mis en place. 

Ces comités et le bureau de programme commun sont chargés d'assister la Belgique dans le pilotage du programme CaMo et des activités associées au partenariat stratégique, dans ses dimensions technologiques, juridiques, programmatiques, financières et industrielles. Ils doivent également identifier les possibilités de coopération et/ou de partenariat entre la France et la Belgique autour de la capacité de mobilité terrestre Scorpion, dans les dimensions doctrinale, organisationnelle, de ressources humaines, de soutien en service, de formation et d'entraînement ainsi que d'infrastructure. Enfin, ils doivent superviser la bonne exécution des travaux du bureau de programme commun CaMo, chargé d'assurer le pilotage du contrat. 
Pas d'impact négatif sur les finances publiques 

Selon l'étude d'impact réalisée par le ministère des Affaires étrangères, l'accord n'aura pas d'impact négatif sur les finances publiques française. Ce qui était une condition de Bercy notamment. La France n'a donc pas d'engagement de résultat ni de garantie de bonne fin s'agissant de la fourniture des véhicules par Nexter dans les conditions de prix, de délais et de performance fixées par le contrat. En outre, aucune responsabilité de la France n'est encourue en cas de dénonciation de l'accord ou du protocole de fourniture, ou de défaillance d'une partie ou survenance d'un événement extérieur s'opposant durablement et irrémédiablement à l'exécution du contrat. Enfin, l'accord prévoit des modes de règlement des différends entre la France et la Belgique exclusivement par voie de consultation et de négociation. 

Au niveau juridique, l'accord est conforme aux engagements de la France dans le cadre des Nations unies ainsi qu'au droit de l'Union européenne, en particulier aux procédures de passation de certains marchés de travaux, de fournitures et de services dans les domaines de la défense et de la sécurité. Enfin, le code des marchés publics français, particulièrement ses dispositions en matière de passation des marchés de défense et de sécurité, s'appliquera au(x) marché(s) conclu(s) par la France, au nom et pour le compte de la Belgique, pour l'acquisition d'équipements militaires dans le cadre de cet accord. La France a donc tout à gagner dans ce type d'accords pour accompagner de grands prospects d'armement.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 69
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Mar 26 Mar - 15:38

26/03/2019

"Cela n’était pas arrivé depuis la Seconde guerre mondiale" : Suède et Finlande reprennent les armes (pour des manoeuvres)

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 17262709


Si le scénario fictif met en scène une agression venue de l'est, les manœuvres organisées à la frontière entre la Finlande et la Suède sont la marque d'une crainte grandissante face au puissant voisin russe. 

Au fond du golfe de Botnie, à la frontière avec la Finlande, la Suède organise des manœuvres militaires de grande ampleur en compagnie de ses voisins norvégiens et finlandais. Dans une ambiance de guerre, les blindés qui progressent dans la neige et le bruit des mitrailleuses se font entendre. Baptisées "Northern Wind", ces manœuvres sont exceptionnelles. La Suède, comme les autres pays scandinaves, ont plutôt une tradition pacifiste et de neutralité. 

Notre priorité, aujourd’hui, c’est la défense du pays. Et pour ça, il faut s’entraîner. 
Le colonel suédois Stefan Smedman


Pourtant, les temps changent. Le pays nordique accueille, à partir du 25 mars, ses voisins pour des manœuvres qui rassemblent 10 000 hommes. Dans un environnement arctique très rude, elles sont aussi exceptionnelles, car on pensait qu’elles appartenaient à une autre époque, celle de la Guerre froide. La dernière fois qu’un tel déploiement de force dans la région a été vu, c’était il y a près de trente ans. 

Le colonel suédois Stefan Smedman, qui dirige cet exercice militaire, explique son scénario : "Dimanche, la semaine dernière, notre frontière a été attaquée. Le gouvernement suédois a déclaré l’état de guerre. Notre armée mobilise ses troupes avec l’armée finlandaise. C’est une agression depuis l'est, mais c'est un scénario fictif. Ce n’est pas une agression des Russes." 

Se préparer face à la menace russe

Quand ce haut gradé dit que ce ne sont pas les Russes, il faut comprendre le contraire. Cette menace est la principale raison de cet exercice militaire. Depuis l’annexion de la Crimée, en 2014, les pays scandinaves ont décidé de redonner la priorité à leurs forces armées. C’est notamment le cas de la Suède, qui vient de rétablir le service militaire et qui veut doubler ses effectifs d’ici 2035. 

L'autre pays très concerné par les ambitions russes est la Finlande. Elle partage une frontière de 1 300 kilomètres avec son puissant voisin. Pour le colonel finlandais Jari Osmonen, ces manœuvres sont aussi un moment historique : "Samedi dernier, j’ai traversé la frontière entre la Suède et la Finlande avec 1 500 soldats, cela n’était pas arrivé depuis la Seconde guerre mondiale." 

Pour l'instant, les Scandinaves ne craignent pas d’irriter les Russes. Pour ces derniers, le franchissement de la ligne rouge serait une adhésion de la Suède et de la Finlande à l’Otan, sachant que la Norvège en fait déjà partie. Si ce n’est pas d’actualité, il est intéressant de noter que des marines américains et des commandos britanniques participent aussi à ces manœuvres qui vont durer jusqu’à mercredi.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 69
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Mar 26 Mar - 15:38

26/03/2019

Pari gagné pour l’Accélérateur Generate

Mal interprété, irréaliste, caricatural, l’« esprit startup » reste, à tort, trop souvent synonyme d’échec. Et puis il y a Generate, un incubateur lancé en 2017 par le GICAT et dont le premier bilan se révèle être des plus encourageant. 

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 GENERATE-BANDEAU-1170x630-640x345

C’est l’un des credos d’Emmanuel Macron: créer un écosystème français dynamique, une « startup nation ». L’idée a depuis résolument dépassé le cadre de l’Élysée pour faire son chemin au sein de la BITDS française et des Armées, devenant notamment l’un des axes de la transformation de la DGA vers une structure plus souple, plus agile. Celle-ci « doit voir loin, anticiper les technologies de rupture, donner sa chance aux idées nouvelles, qu’elles viennent du terrain, de nos laboratoires ou de l’imagination de quelques start-uppers à la coupe non-réglementaire », martelait Florence Parly le 5 juillet 2018 lors d’un discours prononcé en prélude à cette transformation. 

Ce que Macron et Parly ont demandé, le GICAT l’a fait. Porté par une équipe dynamique, le groupement lançait, en mars 2017 et en partenariat avec Starbust Accelerator, le premier programme d’accompagnement exclusivement dédié au secteur de la défense et de la sécurité. Un écrin de choix pour les jeunes innovateurs de tous horizons, susceptibles de profiter de la visibilité et des connexions du GICAT. Et un pari gagnant pour ce dernier, au vu des premiers chiffres présentés ce matin. 

En seulement deux ans, Generate aura ainsi capté 23 sociétés, devenant le plus grand accélérateur consacré à la BITDS française. Les 10 premières startups* incubées ont accumulé à elles seules plus de 8M€ de levées de fonds, notamment auprès des Venture Capital d’entreprises du GICAT. Ensemble, elles représentent un chiffre d’affaires global de 4,8M€ « grâce à de beaux contrats remportés (…) en France et à l’international ». De même, la centaine d’employés qu’elles regroupent peut aujourd’hui s’enorgueillir d’avoir remporté sept trophées et prix, tant dans la défense qu’auprès d’organismes civils.

Récompensée par le COS, l’équipe d’Internest, pour ne citer qu’elle, compte désormais Airbus, Naval Group, Nexter, ST Aerospace, ou encore Israel Aerospace Industries parmi ses clients. Spécialiste de l’automatisation, la jeune structure a récemment dévoilé une application navale de sa solution, avant de cristalliser un nouveau partenariat avec Skysense, startup américaine proposant des stations de recharge pour drones aériens. 

À l’instar d’Internest, Aleph, Cerbair, Diodon, et Linkurious ont à leur tour considérablement évolué pour devenir des scale-up ou TPE susceptibles « de rejoindre le GICAT en tant que membre de plein droit ». Quatre autres startups continueront leur développement, toujours soutenues par le dispositif Generate. Seul Sterblue a décidé de recentrer son activité sur le secteur civil. 

Et la success story continue, avec l’intégration d’une sixième « promotion » de cinq projets innovants. Outre Carfit, Diva Robotics, Olea Innovation et MIM & Tech, Generate accueille dorénavant Franky Zapata. On ne présente plus cet inventeur de talent à l’origine du Fly Board, vedette incontestée du dernier Forum Innovation Défense, organisé en novembre dernier à Paris. Vu le succès engrangé par la formule et la vigueur de l’écosystème français, nul doute que cette pépinière de talents continuera à s’étoffer. 

*Aleph-Networks, Cerbair, Diodon, Internest, Linkurious, Othello, Numalis, Physip, Sterblue et Uniris.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 69
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Mar 26 Mar - 15:39

26/03/2019

Air2030, le Samp/T et le Patriot en course! - pour la defense sol-air de la Suisse

Le 22 mars 2019, deux des trois candidats ont transmis leurs offres respectives à armasuisse, rédigées sur la base des exigences en matière de système de défense sol-air de longue portée qu’avait publiées le DDPS le 23 mars 2018. Il s’agit des systèmes de défense Patriot de la société Raytheon (États-Unis) et SAMP/T du consortium Eurosam (France). Israël n’a pas soumis d’offre pour son système «David’s Sling». Le pays ne fait donc plus partie de la procédure de sélection.

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 814535408

Coup d’envoi de la phase d’analyse et d’essais

Comme pour l’acquisition du prochain avion de combat, la soumission de cette première offre de DSA marque le début de la phase d’analyse et d’essais. Des spécialistes du DDPS vont à présent analyser les réponses au questionnaire rempli par les fabricants dans leur offre. De mai à juillet 2019, plusieurs équipes du DDPS évalueront l’efficacité des différents systèmes, leur maintenance et la formation requise. De mi-août à fin septembre 2019, les capteurs des systèmes de défense sol-air seront testés en Suisse afin de vérifier la performance indiquée du radar de façon ponctuelle, par des mesures au sol et sur cibles en vol. Aucun essai de tir ne sera effectué.

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 22-640x481
Samp/T aster30 - système sol-air franco-italien

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Mamba-20140522

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Mamba_FOB

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 SAMP_T_ground-to-Air_missile_defense_System_battery_unit_Italy_Italian_Army_001



Des conférences de presse sont prévues pour les journalistes. Toutes les informations sur ces événements seront publiées début août 2019 sur le site Internet du DDPS. 

Étapes suivantes du projet de système de défense sol-air

Pour chaque candidat, armasuisse, en coopération avec l’État-major de l’armée, les Forces aériennes, la Base logistique de l’armée et la Base d’aide au commandement de l’armée, inscrira les résultats des phases d’analyse et d’essais dans des rapports spécialisés individuels. Les candidats ne seront comparés entre eux qu’ultérieurement. 

Conformément au calendrier actuel, armasuisse élaborera un deuxième appel d’offres qui sera transmis aux candidats dans le courant de l’hiver 2019/2020. À partir des résultats de la deuxième offre, armasuisse comparera les candidats entre eux sur la base des rapports spécialisés et déterminera l’utilité globale pour chaque candidat. Le rapport d’évaluation mettant en parallèle l’utilité globale avec les coûts d’acquisition et d’utilisation pour une période de 30 ans sera alors élaboré. Le Conseil fédéral décidera du modèle retenu. 

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 33293b42-c401-4060-bd8d-3c7174c972c7
patriot- (configuration 3) : radars AN/MPQ-65, stations de contrôle AN/MSQ-132, douze systèmes de lancement M903, 100 missiles Patriot MIM-104E et 200 Patriot PAC-3

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Patriot-suede

Les raisons de Rafael : 
Le fabricant Israëlien semble avoir été en difficulté en ce qui concerne les possibilités de répondre correctement en matière d’Offsets. Repellons ici que l’ahat de l’avion et du système sol-air devront être compensés à 100% à travers l’industrie suisse.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 69
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Mar 26 Mar - 18:56

26/03/2019

Vente d’armes : Les décisions de Berlin mettent en péril les projets franco-allemands, prévient la diplomatie française

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Scaf-20190212

Si un industriel de l’armement utilise un composant fabriqué en Allemagne, alors il devra attendre le feu vert de Berlin pour exporter les matériels qui lui ont été commandés. Quand il s’agit de livrer les forces armées d’un pays membre de l’Union européenne et/ou de l’Otan, cela ne pose pas trop de problèmes. En revanche, si le client n’est pas en odeur de sainteté outre-Rhin, alors les difficultés commencent… Dans le meilleur des cas, il aura à s’acquitter de pénalités si les livraisons ne sont pas faites dans les délais fixés contractuellement. Dans le pire, il s’expose au risque de faillite, comme Nicolas Industrie, le spécialiste de la fabrication de remorques et plateformes lourdes.

La situation est devenue encore plus problèmatique depuis l’affaire Khashoggi [du nom d’un journaliste saoudien assassiné à Istanbul en octobre dernier] et la décision de la chancelière allemande, Angela Merkel, d’imposer un embargo sur les livraisons d’armes à l’Arabie Saoudite. Ce qui n’est pas sans conséquence pour les industriels britanniques et français. Ainsi, les premiers ne peuvent pas honorer une commande portant sur 48 avions Eurofighter Typhoon et des missiles Meteor destinés à la Royal Saudi Air Force [RSAF].

Pourtant, à l’occasion du traité franco-allemand d’Aix-la-Chapelle, en janvier, on aurait pu penser que les choses allaient évoluer dans la mesure où Mme Merkel avait souligné la nécessité d’une « approche commune » pour mener à bien les programme d’armement communs à la France et à l’Allemagne. Et l’hebdomadaire allemand Der Spiegel avait même évoqué un « accord secret » pour en régler les détails. Accord qui n’était a priori qu’un projet.

Seulement, les questions relatives aux exportations d’armes ne font pas consensus outre-Rhin. Et elles donnent lieu à des divergences profondes entre les chrétiens-démocrates de la CDU et les sociaux-démocrates du SPD, alors que les uns et les autres appartiennent au même gouvernement. Et c’est ce qu’a déploré Anne-Marie Descôtes, l’ambassadrice de France en Allemagne, via une tribune publiée par l’Institut fédéral des hautes études de sécurité [Bundesakademie für Sicherheitspolitik der Bundeswehr – BAKS].


« La question des exportations d’armes est souvent traitée comme une affaire intérieure en Allemagne, ce qui a de graves conséquences pour notre coopération bilatérale en matière de défense et pour le renforcement de la souveraineté de l’Europe », a attaqué la diplomate française.

« Nous ne pouvons donc pas avoir simultanément une industrie européenne de la défense compétitive et technologiquement avancée, capable de produire le matériel dont nous avons besoin, avec des budgets de défense limités, et de mettre en place des contrôles à l’exportation unilatéraux empêchant l’exportation de biens produits conjointement. Seuls deux de ces trois objectifs peuvent être mis en œuvre simultanément, pas les trois », a ensuite enchaîné Mme Descôtes.

Or, a-t-elle poursuivi, rappelant que les restrictions imposées par l’Allemagne ne concernent pas seulement les pays engagés militairement au Yémen mais aussi l’Inde, le Sénegal ou encore le Niger, Mme Descôtes estime que cela « renforce l’impression » que le système allemand de contrôle des exportations n’est pas seulement restrictif mais aussi « imprévisible » car « principalement axé sur la politique intérieure allemande actuelle et pas seulement sur l’application stricte des critères européens et des obligations internationales. »

Pour contourner ce problème, des industriels européen, comme Arquus, qui se procure déjà des moteurs aux États-Unis, ou Airbus envisagent de se passer de composants produits en Allemagne. Seulement, pour Mme Descôtes, « si cette tendance se confirmait, cela aurait des conséquences graves et durables sur notre capacité à rapprocher les entreprises et à mettre en œuvre des programmes communs » et « à court terme, l’autonomie de l’Europe et ses moyens de lutter contre les menaces et de défendre sa sécurité et ses intérêts peuvent être menacés. » Et d’aller encore plus loin : « Les relations franco-allemandes sont en jeu », écrit-elle.

En effet, avec le succès des programmes franco-allemands, comme le Système de combat aérien futur [SCAF] et le char de combat de prochaine génération [MGCS], voire le drone MALE RPAS, repose sur des possibilités d’exportation « réalistes » afin de réduire les coûts de production.

D’où l’avertissement lancé par la diplomate française : « Si les exportations hors de l’UE sont bloquées par principe ou placées dans l’arbitraire des débats nationaux en cours dans l’un des pays partenaires, cela remet en question la viabilité à long terme de ces programmes. »


Battant en brèche l’idée selon laquelle la politique française en matière d’exportation de matériels militaires serait plus permissive que celle appliquée par l’Allemagne [à la différence qu’elle « repose sur des procédures d’approbation claires et prévisibles »], Mme Descôtes estime nécessaire la signature d’un accord bilatéral « et juridiquement contraignant », dont les lignes directrices auraient été avancées à l’occasion du traité d’Aix-la-Chapelle.

Sur ce point, la diplomate a mis la classe politique allemande face à ses responsabilités : soit, au risque de sacrifier l’Europe de la défense, elle met l’accent sur des « objectifs de politique intérieure » pour des raisons électorales, soit elle saisit « l’importance historique du moment » afin de « créer les conditions d’une véritable souveraineté européenne. »


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 69
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Jeu 28 Mar - 20:44

Le général Lecointre présente un plan pour « permettre à la France de tenir son rang par l’excellence opérationnelle »

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Cema-20180321

Après avoir exposé sa « vision stratégique pour une singularité positive« , en septembre, le général François Lecointre, le chef d’état-major des Armées [CEMA], vient de présenter un nouveau Plan stratégique pour les années 2019-21, lequel s’articule autour de trois axes principaux et trois stragégies transverses.

L’enjeu, est-il expliqué dans ce plan, est de préparer les armées « aux défis de demains » tout en créant les « conditions d’un emploi optimisé des ressources allouées à la défense » [en clair, chaque euro doit être dépensé utilement]. « Il s’agit d’être en mesure, à l’horizon 2025, de développer des armées puissantes, agiles et connectés », fait encore valoir le document.

Pour atteindre cet objectifs, ce plan définit donc trois axes : « Garantir l’efficacité opérationnelle » pour « gagner aujourd’hui », « Renforcer les armées » pour « gagner demain » et « Assurer la performance globale » pour gagner ensemble, ce qui renvoie au sloglan « à hauteur d’homme » de la Loi de programmation militaire 2019-25.

Le premier axe se décline en cinq priorités. La première souligne la nécessité d’ajuster en permanence les dispositifs déployés sur l’ensemble des théâtres [y compris sur le territoire national], via l’élaboration de stratégies militaires opérationnelles [SMO] selon une « logique de découpage géographique ». Et, au coeur de ces dernières, « il y a l’aptitude à différencier et à ciseler en permanence les dispositifs déployés pour répondre au juste besoin opérationnel et à nos ambitions en matière d’influence », est-il expliqué.


S’agissant plus précisément des forces de présence et de souveraineté déployées dans les territoires d’outre-Mer, le plan souligne qu’elles « offrent à la France une capacité d’influence, d’autonomie, d’appréciation de situation et d’action dans les zones d’intérêt stratégiques. » Or, précise le plan, ce réseau a désormais « vocation à s’ouvrir aux Européens. »

Seconde priorité : disposer d’armées « robustes, résilientes et entraînées » afin qu’elles puissent être en capacité d' »absorber le choc inhérent à tout type de confrontation armée », y compris dans les nouveaux espaces de conflictualité [cyber, espace, etc]. Et le tout en prenant en compte les nouveaux enjeux comme ceux relatifs à l’énergie ou à lutte informationnelle. Sur ce point, « l’EMA proposera un référentiel de préparation opérationnelle sur les domaines interarmées pour une mise en place en 2019, avec pour objectif d’adapter l’offre au juste besoin », précise le plan.

Cette efficacité opérationnelle repose également sur un Maintien en condition opérationnelle [MCO] performant des équipements. Plusieurs chantiers ont récemment été ouverts afin de réorganiser le MCO. Toutefois prévient le plan, « il conviendra de veiller à ce que le transfert à l’industrie d’une partie des responsabilités en matière de MCO soit sécurisé par un niveau d’exigence raisonnable et par un contrôle efficace. » Et d’insister : « Les contraintes de nature opérationnelle justifient la conservation de certaines compétences-socle en interne et appellent un juste équilibre entre capacités étatiques et industrielles pour répondre à l’ensemble des enjeux. »


La logistique est aussi un élément clé pour l’efficacité opérationnelle. Il s’agit de pouvoir compter sur une « chaîne logistique » capable « d’évaluer les besoins, d’assurer une gestion
adaptée des stocks et de leur positionnement pour réduire et garantir les temps de livraison et de recomplètement. » Aussi, la rénovation de cette dernière devra être « pensée afin de garantir la capacité des armées à continuer à opérer en situation hautement dégradée. »

Enfin, le plan insiste sur la nécessité pour les armées de continuer à développer, valoriser et diversifier leur réseau d’alliance avec des partenaires responsables, volontaires et capables en Europe et au-delà » afin de « démultiplier l’efficacité stratégique. » Pour cela, l’une des trois stratégies « transverses » souligne « le rôle d’entraînement et d’influence » que la France « à assumer au sein de l’Otan » ainsi que l’implication des armées françaises dans la défense européenne tout en insistant sur les coopérations « dynamiques » au-delà de l’Europe et l’importance du multilatéralisme.

Le deuxième axe du plan stratégique du CEMA indique que les « armées françaises ont la responsabilité d’anticiper les évolutions du contexte géostratégique et sociétal pour être prêtes à agir dans leur environnement futur. » Et d’ajouter : « Ce travail veillera à respecter la cohérence du modèle qui fait sa résilience. » Pour cela, trois priorités ont été définies : anticiper « dans tous les domaines », disposer d' »équipements modernes, robustes et interopérables » et maîtriser les nouveaux espaces de confrontation. À ce sujet, on apprend qu’un commandement de l’espace devrait succéder, d’ici peu, à l’actuel commandement interarmées de l’espace…

Enfin, le dernier axe, intitulé « gagner ensemble » considère que « l’augmentation des ressources oblige les armées ». Par conséquent, il s’agit, d’ici 2021, de « créer les conditions d’un emploi
optimisé des ressources et d’être en capacité de démontrer [leur]performance. » Ce qui suppose de « conforter la place des armées au cœur de la Nation » et de « créer un un nouvel équilibre respectueux des principes qui garantissent l’efficacité des armées », via une « plus grande subsidiarité au sein des organisations et une relation de confiance avec les chefs de proximité. »

Pour atteindre ces objectifs, il est question de renforcer le lien « armée-nation », de faire en sorte que le commandement soit très attentif à la condition militaire, de rapprocher les « soutenus des soutenants », en donnant plus de latitude aux premiers ou encore de simplifier les procédures.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 69
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Jeu 28 Mar - 20:45

27/03/2019

A bord de la frégate française « Forbin », la guerre contre l’Etat islamique se poursuit


L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Bb1b249_ghNDem6afQPbJRc65LPFNFk1

Sur la côte syrienne, les bases militaires de Lattaquié, au nord, et de Tartous, plus au sud, sont des bastions destinés à sanctuariser le régime de Damas. Outre qu’elles abritent les batteries missiles antiaériennes S300 et S400 et la flotte russe en Méditerranée, il est difficile de les approcher sans subir de sérieuses perturbations GPS. Evoluant dans le canal de Syrie depuis plusieurs heures à une cinquantaine de kilomètres des côtes, la frégate française Forbin approche de la « herse » ainsi dressée devant le pays, dimanche 24 mars. 

La guerre n’offre pas de pause, vue de ce bâtiment de défense aérienne dont les radars portent à 400 km. Les Rafale du porte-avions Charles-de-Gaulle, qui croise au large de Chypre, ont été requis pour cinq raids dans la journée. Les vols au service de l’opération américaine « Inherent Resolve » ont commencé le 13 mars et sont entrés en phase très active ces dernières heures.
 
La coalition menée par les Etats-Unis depuis cinq ans contre l’organisation Etat islamique (EI) sur le théâtre irako-syrien couvre les opérations des Forces démocratiques syriennes après leur victoire à Baghouz. Mais elle a aussi besoin de renseignement. Il y a deux jours, les forces russes et turques ont mené de nouveau d’importantes opérations à Idlib. Le Forbin et son hélicoptère, eux, ont quitté l’escorte du Charles-de-Gaulle pour des opérations de reconnaissance. 
A Paris, l’état-major s’apprête à replier les canons Caesar de la Task Force Wagram présente en Irak, mais maintient l’appui aérien français. 

Dans le ciel, la frégate scanne de très nombreux mouvements d’avions, jusqu’à 200 par heure, civils et militaires. Au poste des opérations, on sait faire la différence entre des appareils à turbines à gaz ou à hélices, distinguer les deux bombardiers d’une patrouille militaire qui avancent serrés ensemble. Des avions de chasse américains, israéliens, russes et européens se frôlent dans des espaces contigus que la coalition a séparés à coups de traits sur la carte du ciel pour éviter l’escalade. 

Il faut être en mer pour mesurer également combien la zone pullule de navires de guerre, turcs, russes, américains, européens. La Méditerranée orientale est aujourd’hui la portion du globe la plus naviguée militairement

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 11321

Type Frégate antiaérienne - Classe : Horizon
Chantier naval : DCN, arsenal de Lorient
Lancement : 10 mars 2005
Équipage 193 hommes (27 officiers, 120 officiers-mariniers, 46 quartier-maîtres et matelots)
Caractéristiques techniques
Longueur : 152,87 m / Maître-bau : 20.3 m / Tirant d'eau 5.4 m / Tirant d'air 42,3 m
Déplacement : 7050 tonnes
Puissance : 50 000 ch / Vitesse : 18 nœuds en propulsion diesel, 30 nœuds maxi
Armement 8 MM40 Exocet block3 
32 missiles Aster 30 et 16 missiles Aster 15, avec une réserve de place pour 16 missiles supplémentaires
2 canons Otobreda 76 mm / 3 canons téélopérés Narwhal 20 mm
2 tubes lance-torpilles MU90
Électronique : 2 centrales de navigation inertielle SIGMA 40
Rayon d'action : 7000 nautiques à 18 nœuds, 3500 nautiques à 25 nœuds
Aéronefs : 1 hélicoptère NH-90


L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 1280px-FS_Forbin_2.svg

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 800px-French_frigate_Forbin_%28D620%29


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 69
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Jeu 28 Mar - 20:45

27/03/2019

La frégate française « Prairial » intercepte une importante cargaison de cocaïne dans le Pacifique

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Prairial-20190327

Si l’Amérique du Nord et l’Europe sont les principales destinations du trafic de cocaïne, l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime [ONUDC] a constaté depuis maintenant quelques années que l’Océanie – en particulier l’Australie – tendait à devenir un marché de plus en plus important pour les réseaux de trafiquants sud-américains. Et pour cause : un kilo de cocaïne acheté 1.200 euros en Colombie peut se renvendre jusqu’à 100.000 euros dans les rues de Sydney. D’où les importantes saisies de drogues effectuées récemment par les navires de la Marine nationale dans cette partie du monde.

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 2201

En 2012, la plus grosse prise des marins français avait été une cargaison de 200 kg de cocaïne. Cinq ans plus tard, le volume des prises a été multiplié par dix, avec 1,4 tonne saisie par la frégate de surveillance Vendémiaire et près de 600 kg par le Bâtiment de soutien outre-mer [BSAOM] d’Entrecasteaux.

Et les prises sont visiblement toujours aussi importantes, comme en témoigne celle que vient d’effectuer la frégate de surveillance « Prairial » des Forces armées de Polynésie française. En effet, indique l’État-major des armées [EMA], ce navire a récemment été engagé dans une opération « NARCOPS » [lutte contre les narcotrafics] lors d’une mission de longue durée dans le Pacifique.

Ainsi, le 21 mars, un avion de patrouille maritime américain a repéré un « panga » [une embarcation de pêche traditionnelle, ndlr] suspecte au large du Nicaragua. Le Joint Interagency Task Force – South [JIATF-S], qui coordonne les opérations NARCOPS, a alors demandé à la frégate Prairial, dont la position était la plus proche, de se porter à la hauteur du bateau en question.

Seulement, l’arraisonnement d’un navire au comportement suspect obéit à des règles juridiques, en l’occurrence à l’article 17 de la Convention de Vienne. Ce texte autorise un « État partie à prendre les ‘mesures appropriées’ à l’égard d’un navire étranger battant pavillon d’un autre État partie et suspecté de trafic de stupéfiants, sous réserve de l’accord de l’État du pavillon. »

Aussi, pendant que la frégate se rapprochait de la position signalée par le JIATF-S, le commandement supérieur des Forces armées en Polynésie française à Tahiti s’est attaché à obtenir les autorisations nécessaires pour procéder au contrôle du panga.

Le feu vert ayant été donné, l’équipage du Prairial a pu procéder à la fouille de l’embarcation suspecte. Et c’est ainsi que 766 kg de cocaïne ont été saisis par l’équipe de visite de la frégate française.

« C’est une première depuis que les Forces armées en Polynésie française intègrent ce dispositif! La France démontre sa pleine capacité à intégrer des dispositifs interalliés, où on lui confie des pistes d’intérêt qu’elle sait parfaitement traiter jusqu’à la saisie de la drogue », s’est félicité le contre-amiral Laurent Lebreton, commandant de la zone maritime Pacifique [ALPACI].

L’EMA précise que cette action conduite par le Prairial s’intégrait aussi « dans une première participation à l’opération internationale Orion III, plus vaste encore, et qui mobilise l’ensemble des marines et des garde-côtes de la région, dans un effort commun de lutte contre le narcotrafic par voie de mer. »

Quoi qu’il en soit, avec cette dernière saisie, le Priarial a battu [sous réserve] son propre record en la matière. En février 2016, ce navire avait en effet intercepté un voilier parti d’Équateur avec 680 kg de cocaïne à bord.

Prairial
L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Vendemiaire_1
Type : Frégate classe Floreal - Longueur :93,5 m/ Maître-bau :14 m / Tirant d'eau :4,4 m
Déplacement : 2 950 tonnes
Propulsion 4 x diesel SEMT Pielstick 6PA6 L280, 1 x propulseur d'étrave Ulstein de 200 kW, 2 x hélices à pas variable Lips
Puissance : 8 800 ch (6 470 kW) - Vitesse : 20 nœuds (37 km/h)
Caractéristiques militaires
Armement 2 missiles Exocet MM38
1 canon de 100 mm CADAM / 2 canon de 20 mm F2 
4 mitrailleuses de 12,7 mm 
2 systèmes Simbad avec missiles Mistral (missile).
Aéronefs : 1 x hélicoptère Panther AS.565SA
Rayon d’action : 10 000 nautiques à 15 nœuds ; 13 000 nautiques à 12 nœuds
L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Photo01
Électronique : 1 x radar de veille air DRBV-21C (Mars)
1 x radar de navigation Racal Decca RM1290
1 x radar d'appontage Racal Decca RM1290
1 x intercepteur radio Saïgon
2 x lance-leurres Dagaie
récepteurs Navstar et Syracuse 2
Équipage 11 officiers, 36 officiers mariniers et 42 quartiers-maîtres
Constructeurs Chantiers de l'Atlantique


L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Prairial


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 69
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Jeu 28 Mar - 20:46

27/03/2019

L’Inde devient le quatrième pays à disposer d’un missile pouvant détruire un satellite en orbite basse

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Asat-inde-20190327

Un peu plus de 12 ans après la Chine, et alors qu’un accord est en cours de négociation, à Genève, afin de prévenir toute course aux armements dans l’espace, l’Inde vient de rejoindre le club très fermé des puissances capables de détruire un satellite en orbite par un tir de missile. C’est ce qu’a annoncé le Premier ministre indien, Narendra Modi, lors d’une allocuation télévisée, ce 27 mars.

« Il y a peu, nos scientifiques ont abattu un satellite en orbite basse à une distance de 300 kilomètres », a en effet annoncé M. Modi, qui a parlé d’un « moment de fierté pour l’Inde », qui, avec ce tir, rejoint ainsi « les superpuissances de l’espace ». Pour autant, a-t-il assuré, « notre but est d’établir la paix et pas de créer une atmosphère de guerre. » Et d’insister : « Ceci n’est dirigé contre aucun pays. »

Cet essai d’une arme antisatellite [A-SAT] a été conduit par la DRDO [Defense Research and Development Organisation] dans le cadre de la mission « Shakti ». Il a consisté à détruire un engin évoluant sur une orbite basse [300 km d’altitude] « dans les trois minutes suivant » le lancement du missile.

La destruction d’un satellite en orbite génère une quantité incalculable de débris, lesquels sont susceptibles d’être une menace pour les autres engins spatiaux. Pour autant, le ministère indien des Affaires étrangères a assuré que cela a été pris en compte par la DRDO. « L’exercice a été réalisé en atmosphère basse pour assurer qu’il n’y aurait pas de débris spatiaux. Quels que soient les débris générés, ils vont se désintégrer et retomber sur terre sous quelques semaines », a-t-il en effet déclaré.

« L’importance de ce test réside dans le fait que l’Inde a a testé et démontré avec succès sa capacité à interdire et à un satellite dans l’espace extra-atmosphérique sur la base d’une technologie autochtone complète », a souligné le quotidien Times of India.


Pour l’Inde, l’espace est devenu un enjeu extrêmement important, en particulier au regard de sa rivalité avec la Chine. Et depuis quelques années, elle a mis les bouchées doubles pour ne pas se laisser distancer, comme par exemple avec la mission Mangalyaan [ou Mars Orbiter Mission], qui a consisté à envoyer une sonde sonde de type orbiteur vers Mars. En outre, New Delhi a panifié des vols habités en orbite, via le programme Gaganyaan. La première mission devrait décoller en 2021.

Cela étant, les missiles anti-satellite que peuvent mettre en oeuvre les États-Unis, la Russie, la Chine et maintenant l’Inde ne sont pas les pertinents, dans la mesure où, en raison des débris générés, le « belligérant peut donc être sa propre victime », avait souligné, l’an passé, le lieutenant-colonel Thierry Catanéo, commandant du Centre opérationnel de surveillance militaire des objets spatiaux [COSMOS].

« Du fait des risques de dommages collatéraux qui résultent de
la multiplication des débris en orbite à la suite de la destruction d’un objet spatial, la destruction d’objets spatiaux dans une logique non maîtrisée ne peut être vue que comme une option de dernier recours ou un moyen d’action ‘du faible au fort' », ont récemment avancé les députés Olivier Becht et Stéphane Trompille, dans un rapport dédié à ces questions.

D’ailleurs, les forces françaises auraient pu se lancer dans cette voie. « Aucune difficulté technologique n’y [aurait fait] obstacle : les anciens missiles du plateau d’Albion rempliraient très bien cette fonction au prix de quelques modifications, et les capacités balistiques de la force océanique stratégique suffisent à montrer que la France dispose de toutes les compétences technologiques requises pour mettre en œuvre de telles armes », est-il rappelé dans le rapport des deux parlementaires.

En outre, il existe d’autres moyens pour s’en prendre aux satellites utilisés par un adversaire : cyberattaque, manoeuvre autour de l’engin visé, impulsion électromagnétique, brouillage, faisceaux de micro-ondes, laser, etc.

Reste que le succès de la mission Shakti est à remettre dans le contexte que connaît l’Inde actuellement. Ce dernier est marqué par une rivalité accentuée avec le Pakistan ainsi que par la perspective des prochaines élections législatives qui auront lieu dans quelques semaines.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 69
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Jeu 28 Mar - 20:47

28/03/2019

50% des Français seraient prêts à mettre un militaire au pouvoir en cas de nouveaux attentats


L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Sentinelle-20170522

Journaliste au quotidien Le Parisien, Henri Vernet a eu le nez creux en écrivant son « thriller » politique « Article 36 « . L’histoire? Un jeune président est confronté à un vaste mouvement de prostestation animé par les « cocus de la République »? C’est alors qu’une vague d’attentats s’abat sur la France. Les forces de sécurité étant au bord de la rupture, l’opération « Mistral » est lancée, dans le cadre de l’article 36 de la Constitution, lequel prévoit le transfert du pouvoir aux militaires pendant 12 jours afin de restaurer la sécurité sur l’ensemble du territoire national. Et le général qui va la conduire deviendra un rival du chef de l’État.

Cette fiction est le « fruit d’une enquête patiente et rigoureuse, nourrie de témoignages et d’entretiens avec des responsables clés des armées, des services de renseignement, de la police et de la gendarmerie », explique l’éditeur d’Article 36, à savoir les Éditions Jean-Claude Lattès.

Justement, ces dernières ont commandé un sondage auprès de l’institut Odoxa. Et les résultats vont dans le sens de la conclusion de leur présentation du livre de Henri Vernet : « Ce qui est raconté et décrit dans l’ouvrage est imaginaire, mais tout pourrait parfaitement arriver, et nous montrons comment. »


Tout d’abord, pour 60% des personnes interrogées, la France est toujours en guerre contre le terrorisme. Et « ce sentiment […] est partagé par tous les Français, quelle que soit leur orientation politique, à l’exception [relative] des ‘Insoumis’ qui sont les seuls à être partages [50/50] sur la question. Pour les aitres, la question ne se pose même pas : 57% des sympathisants RN [Rassemblement national, ex-FN,], 65% de ceux du PS, 68% de ceux de LR et 75% des sympathisants de LaREM [La République en Marche,] perçoivent leur pays comme étant actuellement en guerre », souligne Odoxa.

Et être en guerre suppose des mesures d’exception. Et là encore, une nette majorité de Français y est favorable. Ils sont en effet 55% à s’y dire prêts et à consentir une réduction de leurs libertés au profit de leur sécurité. Cela étant, les réponses ne sont pas les mêmes en fonction des sympathies politiques.
Les électeurs de La France insoumise [LFI] et du Parti socialiste sont les plus hostiles à cette idée [respectivement à 67% et à 57%]. En revanche, les sympathisants de LaREM y adhèrent à 67%. Et cela monte jusqu’à 74% pour ceux de LR.

Autre enseignement de cette enquête, l’armée est l’institution à laquelle les Français font le plus confiance pour lutter contre le terrorisme, quel que soit le biais politique. C’est le cas pour 54% des personnes interrogées. Arrivent ensuite la police [20%], la justice [9%], le gouvernement [7%] et la classe politique [1%].

« Les instances classiques de nos régimes démocratiques [justice et pouvoir politique], normalement en charge de répondre à ce type de dangers,sont donc totalement dépassées par le pouvoir militaire [voire policier] » commente Odoxa.

Aussi, l’idée de placer « temporairement » un militaire à la tête du pays en cas de nouveaux attentats est majoritaire, 50% des sondés ayant répondu y être favorables [contre 49%]. Une telle hypothèse est surtout plebiscitée à la droite de l’échiquier politique, les sympathisants du RN y étant faborables à 71% et ceux des Républicains à 58%. Même à gauche, une telle éventualité est loin d’effayer les personnes proches de LFI : elles y seraient même favorables à 49%. Mais elle n’est pas populaire chez les sympathisants socalistes [ils sont 66% à y être hostiles], et encore moins pour ceux de LaReM, 75% d’entre-eux repoussant une telle issue.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 69
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Jeu 28 Mar - 20:47

28/03/2019

Un pétrolier détourné par des migrants arrive à Malte


Le pétrolier ravitailleur Elhiblu 1, détourné par des migrants qu'il avait secourus mais qui ne voulaient pas être reconduits en Libye, est arrivé jeudi à Malte après qu'un commando de la marine maltaise en a repris le contrôle dans la nuit.

Ce navire de 52 mètres qui bat pavillon de Palau avait secouru mardi au large de la Libye 108 migrants, dont 31 femmes ou enfants, à bord de deux canots en détresse signalés par un avion militaire européen.

Mais alors qu'il s'approchait de Tripoli pour les débarquer mercredi, il a subitement fait demi-tour et mis le cap au nord.

C'est le ministre italien de l'Intérieur, Matteo Salvini (extrême droite), qui a donné l'alerte en tonnant: "Ce ne sont pas des naufragés mais des pirates". Et en prévenant que le navire ne serait pas autorisé à pénétrer dans les eaux italiennes.

Toutefois le navire faisait route vers Malte, où la marine a pu entrer en contact avec le capitaine quand il était à 30 milles des côtes.

"Le capitaine a répété plusieurs fois qu'il n'avait plus le contrôle du navire et que lui-même et son équipage étaient forcés et menacés par un certain nombre de migrants exigeant qu'il fasse route vers Malte", a ajouté la marine dans son communiqué.

Un patrouilleur a empêché le pétrolier de pénétrer dans les eaux territoriales de Malte et un commando des forces spéciales, soutenu par plusieurs navires de la marine et un hélicoptère, a été dépêché à bord "pour rendre le contrôle du bateau au capitaine".

Escorté par la marine maltaise, le navire est arrivé vers 08H30 (07H30 GMT) dans le port de La Valette, où l'équipage et les migrants doivent être confiés à la police pour déterminer ce qui s'est passé et les responsabilités.

"C'est la démonstration la plus évidente qu'on ne parle pas d'opérations de secours de pauvres naufragés fuyant la guerre mais d'un trafic criminel d'êtres humains géré de manière criminelle", avait insisté mercredi M. Salvini.

- "Nouvelle escalade" -


L'ONG allemande Sea-Eye, dont le navire Alan Kurdi était mardi dans la zone de secours au large de la Libye, a rapporté avoir entendu les échanges radio entre l'avion européen et le capitaine du pétrolier avant et après les secours.

"Le capitaine a secouru les gens et demandé de l'aide. Il a déclaré sans équivoque à la radio que les gens étaient bouleversés et ne voulaient pas être reconduits en Libye", a expliqué Sea-Eye dans un communiqué.

Parallèlement, d'autres migrants ont été secourus et ramenés en Libye mercredi par les garde-côtes libyens, selon M. Salvini et Sea-Eye.

Depuis des années, les navires commerciaux circulant au large de la Libye sont régulièrement réquisitionnés par les garde-côtes et déroutés pour secourir des migrants.OK

Mais depuis que Tripoli a progressivement pris le relais de Rome pour coordonner ces opérations, les navires reçoivent l'ordre de reconduire les migrants en Libye, au grand désespoir de ces derniers qui y risquent un nouveau cycle de violences.

A plusieurs reprises ces derniers mois, des migrants raccompagnés en Libye ont refusé de descendre du navire et les autorités libyennes ont employé la force.

La semaine dernière, le sous-secrétaire général aux droits de l'Homme de l'ONU, Andrew Gilmour, avait évoqué les tortures et viols subis par nombre de migrants en Libye et appelé l'Union européenne à revoir son soutien aux garde-côtes libyens.

Mercredi, l'UE a cependant encore réduit le champ d'action de sa mission anti-passeurs en Méditerranée, baptisée Sophia, en la limitant officiellement à des patrouilles aériennes et à la formation des garde-côtes libyens.

"Les personnes secourues reviennent de l'enfer et se trouvent face à des équipages de navires commerciaux pas préparés et complètement dépassés, qui doivent leur expliquer qu'ils les ramènent exactement à l'endroit d'où ils viennent d'essayer d'échapper au péril de leur vie. L'UE devra assumer la responsabilité de cette nouvelle escalade", a commenté Gorden Isler, porte-parole de Sea-Eye.


Autre art

Les Forces armées de Malte ont repris le contrôle d’un pétrolier détourné par des migrants


L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Malte-20190328

Dans la journée du 27 mars, l’Elhiblu1, un pétrolier battant pavillon à Palau [Océanie] et appartenant à une société turque, a été détourné par des migrants qu’il venait de recueillir à son bord, conformément au droit de la mer, alors qu’il devait se rendre en Libye. 

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 4db0dce37467835aed76139993b4214ecd586c0b

Le navire a alors changé de cap pour prendre la direction de Malte.

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Elhiblu1

Le ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini, a immédiatement réagi à cette information. « Ce ne sont pas des migrants en détresse. Ce sont des pirates. Ils ne verront l’Italie qu’à la jumelle », a-t-il assuré. Et de prévenir que les eaux italiennes seraient interdites au pétrolier détourné s’il devait se diriger vers Lampedusa ou la Sicile.

Toutefois, les migrants ayant pris le contrôle du navire ne sont pas exactement des pirates au regard du droit maritime international étant donné qu’un acte de piratage est considéré comme tel s’il a lieu en haute mer et s’il implique deux navires [un assaillant et une « victime »]. Or, le pétrolier a été détourné par des personnes accueillies à son bord, a priori dans les eaux libyennes.

Reste que M. Salvini, cela revient au même… « C’est la démonstration la plus évidente qu’on ne parle pas d’opérations de secours de pauvres naufragés fuyant la guerre mais d’un trafic criminel d’êtres humains géré de manière criminelle », a-t-il encore fustigé.

Ces derniers mois, les navires qui recueillent des migrants en détresse reçoivent de plus en plus l’ordre de les reconduire à leur point de départ, c’est en dire en Libye, où selon le sous-secrétaire général aux droits de l’Homme de l’ONU, Andrew Gilmour, nombre d’entre-eux subissent des exactions. D’où, d’ailleurs, son appel à l’Union européenne de reconsidérer l’appui qu’elle apporte aux gardes-côtes libyens dans le cadre de son opération Sophia.

Cela étant, les Forces armées de Malte ont été mise en alerte étant donné que le pétrolier venait de mettre le cap vers l’archipel.

« Le capitaine a répété plusieurs fois qu’il n’avait plus le contrôle du navire et que lui-même et son équipage étaient forcés et menacés par un certain nombre de migrants exigeant qu’il fasse route vers Malte », a en effet expliqué la flottille maritime maltaise.

Ce 28 mars, un patrouilleur P21 de classe Austal a tenu à distance l’Elhiblu1. Puis, des forces spéciales, soutenues par d’autres navires et un hélicoptères, ont lancé un assaut à bord du pétrolier pour en « rendre le contrôle » à son capitaine.

Cette opération a été menée selon les règles fixées par la Convention pour la répression d’actes illicites contre la sécurité de la navigation maritime de 1988.

« Le pétrolier, son équipage et tous les migrants sont actuellement escortés par la marine […] pour être remis à la police pour des investigations », a ensuite précisé la marine maltaise. Selon le quotidien Times of Malta, qui cite une source gouvernementale, 77 des 108 personnes secourues par le pétrolier seraient des hommes, les 31 autres étant des femmes et des enfants.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 69
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Jeu 28 Mar - 20:48

28/03/2019

Interrogations sur les retombées de la 5G pour la défense française


L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 2255754_interrogations-sur-les-retombees-de-la-5g-pour-la-defense-francaise-web-tete-060972665172

Les députés de la Commission de la défense vont donner leur avis sur la proposition de loi qui soumet à autorisation les équipements de 5G. Après les avertissements de l'OTAN et du Commissaire européen en charge de la sécurité, les questions se multiplient. 

La nomination est tout sauf anodine. Député LREM, Thomas Gassilloud, membre de la Commission de la Défense à l'Assemblée nationale, devient ce mercredi « rapporteur pour avis » sur la proposition de loi visant à préserver les intérêts de la défense et de la sécurité nationale de la France dans l'exploitation des réseaux 5G.
 

Alors que la Commission des affaires économiques mène ses auditions en vue d'une adoption de cette loi vers le 8 avril, Thomas Gassilloud, rapporteur du budget de l'armée de terre, rappelle qu'à l'heure de la numérisation du champ de bataille, il n'aurait pas été normal que les spécialistes de la défense ne se penchent pas sur les vulnérabilités potentielles de la 5G. Et surtout de l'attribution de son architecture à un opérateur comme Huawei.


Exclure Huawei ou pas


La semaine dernière, le général américain Curtis Scaparrotti, commandant suprême des forces alliées en Europe, a affirmé que les forces de l'Otan cesseront de communiquer avec leurs collègues allemands, si Berlin s'associe à le chinois Huawei. Plus globalement, le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, a demandé que les alliés « se consultent sur le volet sécuritaire des investissements dans les réseaux 5G ». 
En France, la ministre des Armées ne s'est pas prononcée, et la sphère militaire française semble indécise quant à la pression mise par les Etats-Unis sur ses alliés européens pour exclure Huawei des appels d'offres pour les futurs réseaux 5G.


Le dilemme des réseaux dédiés

La proposition de loi examinée in extremis par la Commission de la défense impose la demande d'autorisation préalable au Premier ministre et prévoit des sanctions pénales en cas de manquement. Est-ce suffisant pour permettre au Secrétariat général de la Défense et de la Sécurité nationale (SGDSN) de garder la main ? 

Comme le rappelle Thomas Gassilloud, chacun sait que les réseaux dédiés utilisés par la gendarmerie sont de moins en moins performants par rapport aux réseaux civils, si bien que les gendarmes utilisent de plus en plus le smartphone de Monsieur tout le monde pour des filatures ou autres actions sur le terrain. Ce basculement vers les réseaux civils posent des questions. Bien évaluer le risque pour la souveraineté et la sécurité intérieure, quitte à freiner le développement économique de la 5G est une question qui mérite d'être posée, insiste Thomas Gassilloud.


Dans une tribune publiée par le journal « Le Monde », le commissaire européen Julian King rappelle qu'en matière de 5G, « les vulnérabilités présentes dans un Etat membre mettent en péril la sécurité de tous les Etats membres » et appelle à une approche européenne prudente et coordonnée. 

Une remontée des métadonnées à Pékin

Au ministère des armées, certains reconnaissent à mi-voix que dans l'Hexagone, l'actuel dilemme déjà posé avec la 4G , _être complètement résilient avec son propre réseau dédié mais à faible débit ou utiliser un réseau public à fort débit avec une faible résilience _, pourrait s'accentuer. Pour l'heure, l'armée française, essentiellement tournée vers les opérations extérieures, ne réagit pas trop, car au Sahel ou ailleurs, les militaires déploient leurs propres réseaux de communication. 

Mais parmi les spécialistes, nombreux sont ceux qui pointent qu'une remontée des métadonnées à Pékin peut poser un vrai problème de défense nationale au sens de la sécurité intérieure mais surtout de la protection de la vie économique. Malicieusement, un militaire de haut rang rappelle en « off » que la stratégie de pénétration par l'Etat français de Huawei est suivie depuis longtemps, d'autant plus qu'elle est menée par un ancien directeur de Thales, François Quentin.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 69
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Jeu 28 Mar - 20:48

28/03/2019

Exportations : comment MBDA desserre le nœud coulant des Etats-Unis (ITAR)

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Premiers-tirs-de-missiles-de-croisiere-scalp-francais-contre-l-ei

Investissements dans la recherche, rachat de PME ou prise de participation dans des start-up critiques, participation à des programmes de défense de l'Union européenne pour sauvegarder la souveraineté de l'industrie européenne. Trois volets de l'action poursuivie par MBDA pour desserrer la contrainte de la réglementation américaine ITAR, l'arme absolue pour paralyser la concurrence. 

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Images?q=tbn:ANd9GcSodsMpk7xWZ2Mt7Vpv-KXK_rSIEDNCYtkNosZx3DYK2DTWABKp6w

Le coup a été violent pour MBDA et, plus généralement, pour la France et son industrie de défense. D'autant plus violent que ce coup a été porté par un allié, les Etats-Unis qui bloquent depuis plus d'un an l'exportation d'un composant du Scalp vers l'Egypte, l'armée de l'air égyptienne souhaitant équiper ses avions de combat de ce missile de croisière. Une décision qui a entraîné le blocage d'une nouvelle commande du Rafale en Egypte. Avec ITAR, les Etats-Unis n'hésitent pas à se servir, y compris contre ses très proches alliés, de cette réglementation comme d'un outil très efficace pour pratiquer une guerre commerciale insidieuse, ou protéger un allié encore plus prioritaire que la France, Israël. 

"Comme chacun sait, ces normes (ITAR et EAR, ndlr) permettent aux États-Unis de bloquer des ventes d'armes faites à l'étranger lorsque des composants fabriqués aux États-Unis entrent dans leur fabrication, avait expliqué en juillet 2018 la ministre des Armées, Florence Parly. Il est exact que nous sommes dépendants de ce mécanisme : nous sommes à la merci des Américains quand nos matériels sont concernés. Avons-nous les moyens d'être totalement indépendants des composants américains ? Je ne le crois pas". 

Un électrochoc suivi d'une prise de conscience 

Pour autant, le veto américain à l'exportation d'un missile de MBDA été un électrochoc, qui a entraîné une prise de conscience des vulnérabilités importantes en France et en Europe. Des décisions ont depuis été prises. MBDA tente effectivement de limiter les effets dévastateurs à l'export de la réglementation ITAR. Ainsi, le missilier a entrepris un long travail de désITARisation du missile Scalp, qui a pris plusieurs mois. Quelle était la solution pour en sortir ? Le missilier européen devait réaliser des investissements en matière de recherche et de technologie pour être en mesure de fabriquer un composant analogue, qui échappe au dispositif ITAR. Une opération qui était réalisable dans un délai raisonnable. Aujourd'hui, "le problème est derrière moi", a assuré le PDG de MBDA, Antoine Bouvier, lors de la présentation des résultats de son groupe il y a une semaine. 

"ça veut dire qu'un certain nombre d'actions ont été prises, un certain nombre de décisions ont été prises, un certain nombre d'initiatives ont été prises pour que nous considérions aujourd'hui que cette question a été traitée dans le périmètre qui était celui sur lequel nous avons eu ce problème particulier", a joliment précisé Antoine Bouvier, sans citer le nom du missile, ni le pays client, ni le pays qui bloque. 

Au-delà, La France travaille à désensibiliser les futurs programmes d'armement à la réglementation ITAR. "Il serait intéressant qu'au titre de l'autonomie stratégique on puisse ré-internaliser certaines technologies", avait expliqué en avril 2018 la ministre à La Tribune. Florence Parly avait également affirmé en septembre 2018 que cette moindre dépendance serait cruciale pour la viabilité du futur programme d'avion de combat (SCAF) auquel MBDA va participer. Elle avait estimé que les industriels devaient prendre en compte ce dossier en lançant des investissements en matière de recherche et de technologie pour être ITAR free. "Certains industriels l'ont compris", avait-elle précisé. C'est encore le cas de MBDA dans le cadre du développement du missile air-air MICA-NG. Ce programme, qui sera opérationnel en 2025, sera développé en prenant en compte la contrainte ITAR. 
MBDA investit dans des start-up et PME critiques 

En 2018, MBDA a pris une participation dans la PME Dolphin en grandes difficultés, qui développe les composants électroniques très sensibles. Il n'est pas sûr que le missilier aurait pris une telle décision il y a trois ans pour sauver cette PME en redressement judiciaire, et/ou pour préserver la base industrielle et terminologique de défense (BITD) face à l'appétit de groupes internationaux. Cet investissement de deux millions d'euros "montre l'engagement de MBDA à être un acteur responsable dans l'activité de défense française lorsque des sources d'approvisionnement sont potentiellement à risque", a fait valoir le PDG de MBDA, qui avait le soutien de la direction générale de l'armement (DGA). Cette opération devait "être faite pour pérenniser cette activité chez ce fabricant de composants électroniques", qui est "importante en France dans la protection des informations sensibles sur nos équipements", a précisé Antoine Bouvier 

MBDA a acheté Dolphin "pour éviter la reprise de cette activité par des acteurs non européens potentiellement hostiles. Donc, on a agi vite, on a agi avec des partenaires (Soitec, une société spécialisée dans les micro-processeurs, ndlr), on a agi avec la DGA. Au-delà du montant, c'est la capacité à être un acteur responsable et lorsqu'il y a une filière de souveraineté qui est une filière à risque, et bien, on prend des actions et on s'organise pour que ce risque soit limité". 

En 2016, MBDA, - Safran aussi en 2017, s'est intéressé à la start-up Kalray, leader européen des microprocesseurs de nouvelle génération pour systèmes embarqués critiques. Le missilier avait souscrit à un emprunt convertible à hauteur de 1 million d'euros en janvier 2016. Puis, MBDA a converti l'année suivante cet emprunt en capital (1,1 million, intérêts compris) marquant son entrée au capital de Kalray (4,71%). Une opération importante au moment où cette start-up nourrit des ambitions aux États-Unis et intéresse également la Chine, via le fonds d'investissement Pengpai, qui détient 15,14% du capital. 

Quelles sont les applications de Kalray dans le domaine de la défense? Principalement pour les futurs systèmes embarqués critiques. A commencer dans les drones et les missiles - d'où la présence de MBDA dans le capital de Kalray -, et plus précisément dans les autodirecteurs mais également sur les drones (traitement embarqué des images et calcul de la trajectoire). En termes de microprocesseurs, les besoins de MBDA s'articulent autour de la nécessité d'une grande puissance de calcul, tout en ayant d'importantes contraintes de faible consommation et de faible latence afin de substituer un système électronique à une intervention humaine. En outre, les solutions développées par Kalray sont en mesure d'être intégrées dans des systèmes embarqués, qui requièrent de hauts niveaux de certification. Kalray devait démarrer fin 2018 un nouveau projet collaboratif de R&D (Recherche et Développement) majeur autour des systèmes intelligents embarqués. Ce projet permettra à start-up de travailler en amont sur ses domaines d'expertise avec des industriels et des centres de recherche de premier plan. 
MBDA très attentif aux initiatives de Bruxelles 

Le missilier regarde avec énormément d'attention les différentes initiatives lancées par la Commission européenne pour protéger la BITD européenne. Car, selon Antoine Bouvier, "les initiatives communautaires prennent de plus en plus d'importance et sont structurantes pour l'industrie de la défense. Structurantes bien au-delà des budgets en jeu qui, aujourd'hui, restent relativement limités". Ainsi, l'action préparatoire concernant la recherche en matière de défense (PADR) prévoit deux programmes d'importance vitale pour la souveraineté de l'industrie européenne : la compréhension des enjeux, notamment sur les licences d'exportation non européennes et un cadrage des actions qui pourra être mis en place ; les conditions dans lesquelles une filière industrielle européenne pourrait être mise en place en évitant les restrictions imposées par les pays tiers aux utilisateurs finaux. 

"Même si le budget est limité, il y a un effet d'entrainement, un effet de mobilisation qui est extrêmement significatif, comme si toute la communauté de défense en Europe avait saisi l'importance du caractère structurant de ces programmes européens", a expliqué Antoine Bouvier. 

Les groupes sélectionnés dans le cadre de ce programme devront proposer une cartographie de criticité afin d'identifier les composants, les technologies et/ou les matériaux nécessitant un soutien prioritaire en raison de la nécessité technologique ou économique. Ils devront dans un second temps proposer des activités de R&T (Recherche et Technologies) pour les systèmes et les composants, conformément à la feuille de route et à la cartographie de la criticité proposées. Bruxelles attend une "démonstration convaincante du potentiel" de la recherche des groupes européens en faveur des technologies de défense critiques. Ce programme devrait contribuer d'ici à 2027 "au renforcement de l'industrie européenne et à améliorer sa position mondiale grâce à la mise en œuvre de technologies innovantes dans une nouvelle chaîne de valeur de fabrication européenne", a expliqué la Commission. 

"Ces deux initiatives reflètent un souci, un objectif de souveraineté et d'indépendance européenne sur les filières des composants mais également des filières technologiques et des filières de capacité", a précisé Antoine Bouvier. C'est un programme sur lequel MBDA va répondre avec des partenaires. "C'est important parce que cela veut dire que c'est une prise de conscience d'objectif de trouver progressivement des domaines sur lesquels on construira, progressivement encore, un certain niveau d'indépendance et de souveraineté, s'est réjoui le patron du missilier. Je pense que l'Union Européenne est le bon périmètre pour le faire". Et bingo, l'UE, qui a constaté un risque élevé pour qu'elle devienne fortement dépendante de fournisseurs établis dans des pays tiers, en a pris véritablement conscience.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 69
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum