Plaisir Croisière Forum
L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 573859Moduleconnexion
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
Twitter FPCroisière
Les posteurs les plus actifs de la semaine
Z06
L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Vote_lcapL'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Voting_barL'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Vote_rcap 

Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée


L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Mar 19 Mar - 12:52

18/03/2019

Le Pentagone voudrait acheter plus de 10.000 roquettes pour faire face à Moscou et Pékin

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 1031538932

Face au perfectionnement de l'artillerie russe et chinoise, le Pentagone entend augmenter le nombre de ses roquettes guidées, selon Task and Purpose. L'achat de ces armements destinés à «neutraliser ou détruire l'artillerie de campagne et les systèmes de DCA de l'ennemi» impactera le budget US d'environ 1,4 milliard de dollars. 

Le ministère américain de la Défense veut inclure dans le budget de 2020 les dépenses liées à l'achat de 10.193 roquettes guidées sol-sol pour les systèmes de lance-roquettes multiples, annonce le portail Task and Purpose. Un chiffre supérieur de 26% à celui de 2019, lorsque le Pentagone avait demandé l'achat de 8.101 roquettes. 

Selon Task and Purpose, l'augmentation brutale de ces dépenses destinées à augmenter l'arsenal de roquettes est liée à la «réorientation» du Pentagone, lequel met maintenant l'accent sur l'usage de systèmes de lance-roquettes multiples pour faire face aux «grandes puissances» — la Russie et la Chine, après la «défaite relative» de Daech* en Irak et en Syrie. 

Toujours selon le portail, l'achat de ces armements destinés à «neutraliser ou détruire l'artillerie de campagne et les systèmes de DCA de l'ennemi» impactera le budget US d'environ 1,4 milliard de dollars.


Dans un tour d'horizon du budget militaire pour l'année 2020, publié début mars, le Pentagone a déclaré que la modernisation de l'Armée américaine visait surtout à «augmenter la portée et la capacité de destruction de l'artillerie de campagne ainsi que le développement des capacités d'artillerie à réaction afin d'établir la suprématie à tous les échelons».


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Mar 19 Mar - 12:52

18/03/2019

Une attaque jihadiste inflige de lourdes pertes aux forces armées maliennes à Dioura

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Carte-du-Mali

Le 17 mars, à l’aube, plusieurs dizaines de jihadistes, venus à moto et à bord de pickups, ont attaqué le camp des Forces armées maliennes [FAMa] installé à Dioura, une localité située entre la frontière avec la Mauritanie et Mopti, dans le centre du Mali. Et l’effet de surprise a dû jouer à plein au regard des lourdes pertes subies par les soldats maliens.

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Fama-20140522

Si aucun bilan officiel n’a pour le moment été donné par Bamako, plusieurs sources ont évoqué une vingtaine de tués parmi les FAMa. L’opposition malienne, réunie au sein du « Front pour la Sauvegarde de la Démocratie », parle d’une « vingtaine de disparus » et d’un « nombre indéterminé de blessés ». En outre, poursuit-elle, il y aurait également « huit véhicules brûlés, dont des (camions) citernes et huit véhicules équipés d’armes de guerre emportés par les assaillants. »


L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 2014-02-06T181709Z_1268601097_GM1EA2706AF01_RTRMADP_3_GERMANY-MALI_0

Quant à l’état-major des FAMa, il a publié trois communiqués au sujet de cette attaque, dont un pour préciser que « l’aviation militaire survolait la localité » et que des « renforts terrestres étaient en mouvement. » Puis, il a annoncé la reprise du camp de Dioura à 16 heures. On ignore si la force française Barkhane a été sollicitée pour intervenir.

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Soldats%20maliens

Selon les FAMa, cette attaque aurait été dirigée par un certain Ba Ag Moussa, alias Bamoussa Diarra, un ex-colonel malien ayant déserté pour rejoindre les rangs jihadistes en 2012. Depuis, il est devenu un proche d’Iyad Ag Ghali, le chef du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmants [GSIM], une organisation qui fédére pluieurs groupes jihadistes, dont une katiba d’al-Qaïqa au Maghreb islamique [AQMI], Ansar Dine et le Front de libération du Macina [ou Ansar al-Din Katiba Macina].

Le mode opératoire suivi par les jihadistes rappelle celui des deux attaques qui visèrent, en 2015 et en 2016, le camp des FAMa implanté à Nampala, localité située à une cinquantaire de kilomètres au nord-ouest de Dioura. L’une avait été attribuée à AQMI tandis que l’autre, qui fut 17 tués dans les rangs maliens, fut revendiquée par la Katiba Macina.

La situation dans le centre du Mali demeure difficile, malgré les opérations recemment conduite par la force Barkhane. Le 12 mars, deux véhicules des FAMa et de la gendarmerie malienne ont été détruits par des engins explosifs improvisés [IED] dans les environs de Hombori et de Dialloubé [au moins 6 tués au total].


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Mar 19 Mar - 12:53

19/03/2019

Futurs missiles antinavires et de croisière : jusqu'ici tout va bien entre Paris et Londres

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Mbda-france-grande-bretagne-missiles-antinavires-missiles-de-croisiere

Jusqu'ici tout va bien... mais l'entente cordiale entre la France et la Grande-Bretagne va-t-elle se poursuivre jusqu'au lancement d'un des programmes les plus critiques pour la souveraineté des deux pays ? De quoi parle-t-on ? Des futurs missiles antinavire et de croisière, baptisés FMAN/FMC ou, en anglais, FC/ASW, destinés à remplacer aussi bien les missiles anti-navires Exocet (France) et Harpoon Grande-Bretagne) que les missiles de croisière Scalp/Storm Shadow. Ce programme, qui s'inscrit dans le cadre de la démarche de rationalisation initiée par les accords de Lancaster House, constitue le programme le plus structurant et le plus dimensionnant de la coopération franco-britannique dans le domaine des missiles.

"Le programme se déroule bien", a fait valoir une source proche du dossier à La Tribune. En dépit des incertitudes, le programme a d'ailleurs passé un nouveau cap important vendredi. Selon nos informations, les deux pays ont approuvé la réduction du nombre de concepts (key review) dans le cadre de la phase de conception, qui court entre 2017 à 2020. Ce jalon a permis de sélectionner, parmi les sept concepts retenus jusqu'à maintenant, les plus prometteurs d'entre eux. Ces concepts font l'objet d'études système plus approfondies, en vue de la fin de la phase de concept prévue début 2020. Dès l'an prochain, MBDA, l'industriel maître d'oeuvre, sera notifié d'un contrat portant sur la levée des risques, qui peut s'apparenter à un pré-développement. Un contrat qui courra jusqu'en 2024, date à laquelle le programme devra être lancé. Les premières livraisons sont envisagées en 2028.


Mais, parce qu'il y a un mais...
La première des incertitudes reste le remplacement des missiles antinavires Harpoon (Boeing), qui arrivent en bout de vie dans la Royal Navy. Le Délégué général pour l'armement (DGA), Joël Barre, avait très bien résumé la situation lors de son audition en juillet 2018 : "Nous craignons que le remplacement du Harpoon auquel il vous faudra procéder en 2023 vous conduise à choisir un missile, quel qu'il soit, qui reporte du côté britannique le calendrier de mise en service que nous visons pour le FMAN/FMC", avait-il répondu à un parlementaire anglais qui l'interrogeait. Les calendriers des deux pays sont "parfaitement alignés : nous voulons tous deux disposer d'une capacité FMAN/FMC en 2030".

Pour le délégué général pour l'armement, il est clair qu'il "ne faudrait pas" que la Grande-Bretagne mette "en service un missile anti-navires post-Harpoon en 2023 qui repousse, pour le Royaume-Uni, l'horizon d'aboutissement de ce projet". Si tel était le cas, la France et la Grande-Bretagne se retrouveraient alors avec des calendriers de besoins décalés... et une coopération plus compliquée à réussir. A Paris, l'attitude de la Grande-Bretagne est donc scrutée avec beaucoup d'attention. Londres vient de donner un signal a priori positif d'autant que le programme se poursuit dans le calendrier. Le Lieutenant-général Sir Mark Poffley, sous-chef d'état-major de la Défense (capacité militaire) au ministère de la défense avait estimé en juillet dernier que le remplacement des missiles Harpoon était "une priorité élevée dans nos considérations de programme".

Le ministère de défense (MoD) britannique a lancé il y a une dizaine de jours un appel d'offres discret sur l'un des sites de la Commission européenne en vue de se procurer une arme guidée de navire de surface de nouvelle génération (SSGW), soit un système d'armes anti-navire qui a pour objectif d'être intégré sur des navires de guerre de nouvelle génération de la Royal Navy. L'installation des systèmes est prévu d'ici à 2022 tandis que la première livraison des missiles est attendue d'ici à décembre 2023. Le contrat potentiel sera d'une durée de quatre ans, avec éventuellement, en option jusqu'à neuf années supplémentaires. Londres, qui est prêt à mettre sur la table 100 et 200 millions de livres (hors TVA) pour acheter ce type de missiles, notifiera un contrat en novembre 2021.

Supersonique ou furtivité?
Deux schémas de missiles de pénétration étaient envisagés jusqu'ici : le missile supersonique manœuvrant, qui va vite et manœuvre en arrivant sur les défenses ennemies, ou bien le missile furtif, qui est un missile indétectable le plus longtemps possible, mais nécessairement subsonique. Jusqu'à présent, la France a beaucoup travaillé sur le supersonique manœuvrant tandis la Grande-Bretagne a surtout cultivé la technologie du subsonique furtif. Le directeur général de Defence Equipment and Support (DE&S), Sir Simon Bollom, avait estimé en juillet qu'un "missile supersonique n'est peut-être pas une solution" en matière de frappe dans la profondeur.

L'étude de concept a par ailleurs eu pour objectif d'approfondir la compréhension des possibilités offertes par différentes architectures de missiles : supersoniques manœuvrant ou subsoniques et plus furtifs. A terme, les deux pays ont travaillé à faire émerger une solution capable de satisfaire l'ensemble des spécifications liées aux besoins anti-navires et aux besoins de frappe dans la profondeur. Soit sous la forme d'un vecteur unique (un missile qui répondrait à l'ensemble des capacités), soit sur la base d'une famille de vecteurs qui présenteraient un haut niveau de communalité, de modularité et de réutilisation possible de leurs différents composants. Le seconde solution semble plus logique tant les deux missiles remplissent des missions différentes : détruire un navire (missile anti-navire, qui a d'ailleurs une plus petite charge) ou un bunker (missile de croisière). Des différences d'appréciation entre la France et la Grande-Bretagne qui pourraient au final détricoter une coopération prometteuse.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Mar 19 Mar - 12:53

19/03/2019

Mme Parly : « La clause de solidarité de l’Otan est l’article 5, pas l’article F-35 »

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 France-ue-otan-20180515

Se trouvant actuellement à Washington où elle rencontrera le chef du Pentagone par intérim, Patrick Shanahan, pour évoquer la suite des opérations en Syrie, la ministre des Armées, Florence Parly, a été invitée, ce 18 mars, à s’exprimer devant le groupe de réflexion Atlantic Council, spécialisé dans les relations internationales. Une occasion pour remettre les pendules à l’heure avec l’administration Trump.

Dans un premier temps, Mme Parly a souligné combien l’Alliance transatlantique est plus que jamais « importante », compte tenu de l’évolution de la situation mondiale. Et de rappeler que les États-Unis ont toujours été présents aux moments les plus critiques de l’histoire européenne, en particulier durant les deux guerres mondiales et la guerre froide.

« En ce qui concerne la France, nous croyons aux faits. Et, jusqu’à présent, les faits parlent du fantastique engagement des États-Unis envers la sécurité européenne : le Congrès a alloué des milliards de dollars à l »European deterrence initiative », des milliers de soldats américains sont présents dans bon nombre de pays européens, les États-Unis ont soutenu la présence avancée renforcée dans le cadre de la posture de dissuasion de l’Otan à l’Est », a rappelé Mme Parly.


Et d’insister : « Nous avons donc mille raisons de remercier les États-Unis. Et la France peut-être plus que beaucoup d’autres » au regard du soutien américain aux opérations en Afrique et au Proche-Orient. Et sans les États-Unis, a continué la ministre française, « notre capacité à vaincre le terrorisme et à protéger notre sécurité serait considérablement réduite. »

Seulement, « cet engagement américain sera-t-il éternel? Devrions-nous supposer que cela va continuer comme ce fut le cas au cours des 70 dernières années? « , a ensuite demandé Mme Parly.

« Les Européens observent les événements récents et constatent que la sécurité en Europe a été mise à rude épreuve. En 2008, la Géorgie a été déchirée en morceaux. En 2014, ce fut le tour de l’Ukraine. Ainsi, lorsque les Européens ont appris, en juillet à l’Otan, que si leurs dépenses de défense ne passaient pas à 2% du PIB, les États-Unis suivraient leur propre chemin, ils n’ont pas été rassurés. Et ils se demandent si l’impensable pourrait se produire », a-t-elle expliqué.

Pour rappel, lors du dernier sommet de l’Otan, à Bruxelles, en juillet 2018, le président Trump avait insisté sur la hausse des dépenses militaires des pays européens. Et il fit même monter les enchères, estimant qu’elles devaient représenter non pas 2% mais 4% du PIB.

Quoi qu’il en soit, Mme Parly a donc plaidé en faveur d’une autonomie stratégique européenne, laquelle passe par un investissement dans les capacités clés et la consolidation de la base industrielle de défense du Vieux Continent. Car, a-t-elle fait valoir, « une Europe forte n’est pas synonyme d’un lien transatlantique distendu », d’autant plus que, des deux côtés de l’Atlantique, on partage les mêmes valeurs tout en faisant face aux mêmes menaces et défis. Seulement, comme l’a déjà dit le président Macron, « être un allié ne signifie pas être un vassal ».

Or, cet objectif visant à atteindre une autonomie européenne a aussi été critiquée par le chef de la Maison Blanche. « Le président Macron vient de suggérer que l’Europe construise sa propre armée pour se protéger contre les États-Unis, la Chine et la Russie. Très insultant mais peut-être que l’Europe devrait d’abord payer sa part à l’Otan que les États-Unis subventionnent largement! », avait-il « twitté », peu avant d’arriver à Paris pour les commémorations du centenaire de l’armistice du 11-Novembre.

D’où la « pique » envoyée par Mme Parly. Ayant défendu l’idée que les Européens se doivent de développer leurs propres capacités chaque fois que cela est possible, elle a nié toute volonté de « protectionnisme ».

« La Belgique achète des F-35, la Suède achète des batteries Patriot. La Pologne achète des systèmes HIMARS. L’Europe a le marché de l’armement le plus ouvert », a relevé Mme Parly. « Personnellement, je suis plus préoccupé par l’idée selon laquelle la solidarité au sein de l’Otan pourrait être subordonnée à des alliés qui achèteraient tel ou tel équipement », a-t-elle dit.

Et, une fois encore, d’insister : « L’alliance devrait être inconditionnelle, sinon ce n’est pas une alliance. La clause de solidarité de l’Otan est l’article 5, pas l’article F-35 », en faisant référence au Traité de l’Atlantique-Nord.


Par ailleurs, Mme Parly a fait valoir que la France est actuellement le « le partenaire militaire le plus solide des États-Unis » [ce qui ne devrait pas plaire à Londres… même si James Mattis, l’ex-chef du Pentagone, l’avait déjà sous-entendu…]. « Mais dans le même temps, la France a toujours veillé à tracer sa propre route en affaires diplomatiques et stratégiques », a ajouté la ministre.

autre art sur le voyage de Mme Parly

À Washington lundi, la ministre des Armées, Florence Parly, a défendu l'alliance transatlantique tout en plaidant pour plus «d'autonomie» européenne.

Correspondant à Washington, 

La France veut en savoir plus sur les plans de l'Administration Trump en Syrie avant de définir son engagement dans la «force d'interposition» souhaitée par Washington au nord du pays. C'est l'objet principal des discussions que devait avoir lundi après-midi au Pentagone la ministre française des Armées, Florence Parly, avec son homologue par intérim Patrick Shanahan. 

«Cela fait des semaines que nous échangeons sur les conditions du retrait des forces américaines, a expliqué la ministre lors d'une conférence de presse lundi matin dans la capitale américaine. La position des États-Unis semble s'être un peu structurée, on a fait évoluer les termes de la discussion.» Elle abordait cependant ses rendez-vous avec «beaucoup de questions», tant sur le nombre de soldats américains appelés à rester sur place que sur les détails de la mission. «Nous allons déballer tous les détails de la proposition américaine, puis j'en ferai rapport au président Macron, qui suit cette question de très près», a précisé Mme Parly.


Washington discute depuis fin février avec Ankara de la création d'une «zone tampon» sur la frontière turque, que patrouillerait une force internationale. Après avoir annoncé un retrait total en décembre, Trump a effectué un revirement partiel fin février en acceptant de maintenir 400 soldats appuyés par des troupes alliées. Celles-ci, toutefois, sont jusqu'ici offertes au compte-gouttes. Selon le Wall Street Journal, cette pénurie pourrait amener l'Administration à maintenir finalement 1000 hommes en Syrie, ce que le Pentagone dément. «Pour justifier d'une présence terrestre, il faut des moyens de logistique, de reconnaissance aérienne, etc., a plaidé Mme Parly. Je suis confiante sur le fait qu'à la fin, nous arriverons à une bonne décision.»

«Quand nous avons entendu l'été dernier qu'à défaut, les États-Unis pourraient faire bande à part, on a commencé à se demander si l'impensable n'était pas en train de se produire» 


Florence Parly, ministre française des Armées

Cette confiance, ostensiblement justifiée par la «force» de l'alliance transatlantique, n'empêche pas les interrogations sur «la pérennité de l'engagement américain en Europe». Dans un discours à l'Atlantic Council de Washington, la ministre française a expliqué «soutenir totalement» l'exigence américaine que chaque membre de l'Otan affecte 2% de son budget à la défense. «Mais quand nous avons entendu l'été dernier qu'à défaut, les États-Unis pourraient faire bande à part, on a commencé à se demander si l'impensable n'était pas en train de se produire», a-t-elle déclaré dans un anglais courant. 

Les moyens stratégiques détenus par les États-Unis

«La clause de solidarité de l'Otan s'appelle l'Article 5, pas l'article F-35», a plaisanté Florence Parly en évoquant les pressions américaines pour vendre le dernier modèle de son aviation de chasse. Résultat des craintes et des tensions: «Les Européens ont commencé à se préparer, juste au cas où. Ils ont entrepris de regarder honnêtement ce qu'ils seraient capables de faire s'ils étaient livrés à eux-mêmes. Des progrès ont été réalisés, mais la réalité reste peu flatteuse», reconnaît-elle. Entre 70% et 100% des moyens stratégiques du camp occidental sont détenus par les États-Unis. 

Pour rattraper leur retard, «les Européens doivent consolider leur industrie de défense» et multiplier les programmes d'équipements communs, estime la ministre. Plaidant pour plus «d'autonomie» du vieux continent, elle appelle le partenaire américain à n'y voir qu'une «variation de l'amitié», la traduction de «liens sains, indépendants et robustes». «L'objet de l'Otan était d'avoir les États-Unis dedans et la Russie dehors. Nous ne voulons pas inverser les termes de cette équation», conclut-elle.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Mer 20 Mar - 16:31

19/03/2019

Le navire de recherche R/V Petrel a retrouvé l’épave du porte-avions USS Wasp, coulé en septembre 1942

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Usswasp-20190319

Après avoir récemment retrouvé les restes du porte-avions américain USS Hornet, coulé le 27 octobre 1942 par l’aéronavale japonaise près des îles Santa Cruz, dans le Pacifique, le navire de recherche R/V Petrel, affrété par Vulcan, une structure fondée par Paul Allen, le co-fondateur de Microsoft, a annoncé, la semaine passée, une autre découverte : celle de l’épave de l’USS Wasp, gisant à 4.200 mètres de profondeur, en mer de Corail, au nord-est de l’Australie.

Mis en service en 1940 malgré des soucis récurrents au niveau de ses turbines, ce porte-avions de 20.000 tonnes a la particularité d’avoir été engagé sur le théâtre européen avant d’aller affonter la marine impériale japonaise après l’attaque de Pearl Harbor, le 7 décembre 1941.

En effet, dans un premier temps, ce navire fut sollicité pour acheminer des chasseur Curtiss P-40 en Islande. Ses dirigeants étant réticents à s’engager contre les forces de l’Axe [Allemagne et Italie], le Royaume-Uni décida d’occuper ce pays stratégique pour la suite des opérations [« celui qui contrôle l’Islande a dans les mains un revolver pointé sur l’Angleterre, les États-Unis et le Canada », avait affirmé le géopoliticien allemand Karl Haushofer, ndlr]. Puis, dans le cadre d’un accord passé avec Washington en juillet 1941, Londres accepta de voir ses troupes y être relevées par des forces américaines. D’où la mission de l’USS Wasp.

Puis ce porte-avions fut à nouveau mobilisé pour transporter des avions Spitfire de la Royal Air Force à Malte, alors sous la menace allemande. Une mission délicate car le passage via le détroit de Gibraltar devait se faire en toute discrétion, afin d’éviter les espions. Il dut s’y reprendre à deux fois, un premier lot d’appareils ayant été détruit par un bombardement de la Luftwaffe dès son arrivée sur l’île.

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Wasp-20190319

Après l’affaire de Pearl Harbour, l’US Navy fut contrainte de redéployer l’USS Wasp dans le Pacifique. Avec ses F-4F Wildcat, TBF-1 Avenger et SBD-3 Dauntless, le porte-avions, toujours aux prises avec des problèmes de propulsion, prend part aux opérations de Guadalcanal [août 1942-février 1943]. Mais il n’en verra pas la fin.

Le 15 septembre 1942, l’USS Wasp fut en effet touché par deux ou trois torpilles lancées par le sous-marin japonais I-19. Devant les dégâts causés par les incendies qui s’étaient déclarés à bord, il fut décidé d’évacuer le navire. Son pacha, Forrest Sherman, n’abandonna la passerelle qu’après s’être assuré que tous les marins survivants avaient bel et bien quitté le bâtiment. Sur ses 2.162 hommes d’équipage, 176 y laissèrent cependant la vie.

Plus tard, le destroyer USS Lansdowne mit un terme à l’agonie de l’USS Wasp en l’envoyant par le fond. Il aura donc fallu près de 77 ans pour retrouver son épave.

Actuellement, le nom d’USS Wasp est porté par un navire d’assaut amphibie. Son commandant, Colby Howard, a salué le travail du R/V Petrel et rendu hommage aux marins du porte-avions coulé.

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Wasp-20190319-1

« Pendant la Seconde Guerre Mondiale, l’équipage de l’USS Wasp a fait preuve d’une bravoure, d’une ténacité et d’une détermination que nos marins s’efforcent aujourd’hui d’imiter. […] Nous espérons que cette découverte permettra aux survivants et à leurs familles de rester proches. Je tiens à remercier sincèrement l’ensemble de l’équipage du R/V Petrel, dont l’engagement et la persévérance ont conduit à cette découverte », a-t-il déclaré.

Le navire affrété par les équipes de Paul Allen [décédé en octobre 2018, ndlr] a déjà retrouvé bon nombre d’épaves de navires ayant tenu un rôle important durant la Seconde Guerre Mondiale. La marine américain y trouve un intérêt étant donné leur étude lui permet d’évaluer les dommages subis afin d’en tirer des leçons pour la conception de ses futurs bâtiments. La Marine nationale fait exactement la même chose, comme avec le cuirassé Bouvet, coulé en mars 1915

Pour l’anecdote, le lieutenant David McCampbell, qui se trouvait à bord de l’USS Wasp lors de son torpillage, établira le record de victoires obtenues en combat aérien en une seule mission, avec 9 avions ennemis abattu [le 24 octobre 1944, lors de la bataille du golfe de Leyte].


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Mer 20 Mar - 16:32

19/03/2019

Déclarations contradictoires au sujet du déploiement de bombardiers Tu-22 en Crimée

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Tu22-20190122

Quand le président d’une commission parlementaire, censé maîtriser son sujet, fait une déclaration, on est généralement porté à la croire sur parole. Et d’ailleurs, l’ensemble des agences de presse russes et internationales ont donné du crédit au propos tenus le 18 mars par le sénateur Viktor Bondarev, le président du comité pour la Défense et la sécurité de la haute assemblée russe.

Ainsi, à l’occasion du cinquième anniversaire de l’annexion de la Crimée, ce dernier a indiqué que Moscou avait décidé de déployer un « escadron » de bombardiers stratégiques Tu-22M23 « Backfire » sur la base aérienne de Gvardeyskoïe, situé au centre de cette péninsule qui fut autrefois ukrainienne.

Pour rappel, développé dans les années 1960, le Tu-22 a donné lieu à deux autres versions : le Tu-22M2 et le Tu-22M3, entré en service en 1981. Ayant un rayon d’action de 6.800 km, cet appareil peut voler à une vitesse supérieure à 2.000 km/h et emporter jusqu’à 12 tonnes de munitions, dont des missiles nucléaires.

Ce n’est pas la première fois qu’un tel déploiement de ces bombardiers est évoqué : en effet, la presse russe s’en était fait l’écho dès 2014… En outre, Moscou a toujours affirmé son droit à pouvoir mettre en oeuvre des armes nucléaires depuis la Crimée. De quoi, donc, donner de la substance aux affirmations de M. Bondarev.


Mais ce sénateur est allé encore plus loin en justifiant la mesure prises par les autorités russes. En effet, a-t-il expliqué, l’envoi de Tu-22M23 en Crimée est une réponse à la mise en service par l’Otan du système antimissile AEGIS Ashore en Roumanie. Ce qui, selon lui, réprésente un « défi majeur » pour l’état-major russe. Et d’assurer qu’une telle décision a « radicalement modifié l’équilibre des forces dans la région. »

Puis, M. Bondarev a justifié l’annexion de la Crimée par le risque que ce territoire risquait de devenir un « protectoriat des États-Unis » et, qu’à ce titre, les Américains y auraient déployé des capacités militaires susceptibles de contrarier la liberté de manoeuvre de la marine russe non seulement en mer Noire mais aussi en Méditerranée. En outre, a-t-il continué, Moscou, qui, chaque année versait « environ 100 millions de dollars à Kiev » pour utiliser la base de Sébastopol, pouvait s’exposer à un « chantage » de la part du gouvernement ukrainien, lequel menaçait de « ne pas prolonger le bail ».



Seulement, le comité pour la Défense et la sécurité du Sénat russe [Conseil de la fédération, ndlr] s’est désolidarisé des propos de son président en parlant d’une déclaration « erronée ». Et l’homologue de M. Bondarev à la Douma, Vladimir Shamanov, en a fait de même, tout en assurant que les forces russes actuellement présentes en Crimée étaient « parfaitement capable de repousser toute tentative d’attaque », étant donné que les défenses ont été « massivement renforcées depuis la réunification de 2014 » avec le systèmes S-300, S-400, Buk-M2, Pantsir S-1 et Bastion.

« Il n’est pas nécessaire de parler du déploiement des bombardiers TU-22M3 et des systèmes de missiles Iskander-M, car ils ne sont tout simplement pas en Crimée », a ainsi affirmé M. Shamanov, selon l’agence Tass. Mais, d’après Interfax, il aurait dit le contraire… Bref, on s’y perd.

Quoi qu’il en soit, deux choses sont a peu près certaines. La première est que, comme ils le font régulièrement, deux Tu-22M3 ont, la semaine passée, survolé, les eaux internationales de la mer Noire durant un vol qui a duré plus de cinq heures [et nul besoin pour eux d’être basés en Crimée pour cela]. La seconde est que, le 18 mars, l’Otan a dénoncé le renforcement du dispositif militaire russe dans cette région.

« Nous condamnons le renforcement généralisé du dispositif militaire russe en cours en Crimée, et nous sommes préoccupés par la volonté qu’affiche la Russie de renforcer encore son dispositif militaire dans la région de la mer Noire ainsi que par les efforts qu’elle déploie en ce sens », a en effet dénoncé le Conseil de l’Atlantique nord.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Mer 20 Mar - 16:33

9/03/2019

La Norvège dit avoir des preuves sur le brouillage de signaux GPS par la Russie

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Gps-norvege-20190319

Pendant l’exercice Trident Juncture 18, organisé par l’Otan en Norvège, le système de géolocalisation par satellite [GPS] ne fonctionna pas toujours comme prévu. Ce qui affecta le transport aérien civil. Peu après, le Premier ministre finlandais, Juha Sipilä, [dont le pays est membre de l’Union européenne mais pas de l’Otan, ndlr], soupçonna la Russie de ne pas être étrangère à ces dysfonctionnements.

Puis, dans son rapport annuel publié en février, le renseignement militaire norvégien [l’Etterretningstjenesten] revint sur le brouillage des signaux GPS en affirmant que des unites russes de guerre électronique déployées dans la péninsule de Kola en avaient été à l’origine. « Fantasmes! », répondit alors Sergueï Lavrov, le ministre russe des Affaires étrangères. Et de demander à Oslo de produire des « preuves ».


Ce qui a été fait le 14 mars, lors d’une réunion « constructive » entre Henning Vaglum, le responsable de la politique de sécurité norvégien de la Défense, et le général Kshimovsky, le directeur de la coopération militaire internationale au sein du ministère russe de la Défense.

Selon le communiqué publié à l’issue de cette rencontre, les deux délégations ont « discuté de questions liées aux activités militaires des forces armées russes et norvégiennes dans le Grand Nord, aux relations bilatérales, de mesures destinées à prévenir les incidents et de la possibilité d’établir un canal de communication entre les autorités de défense des deux pays. »

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Gps-russie-20190211

Mais l’affaire du brouillage des signaux GPS a été mise sur le tapis, à en croire Frank Bakke-Jensen, le ministre norvégien de la Défense. « Les Russes nous ont demandé des preuves. Nous leur en avons donné », a-t-il indiqué à la presse, rapporte l’agence Reuters. Puis, a-t-il continué, ils « ont dit merci » et qu’ils reviendraient lorsque leurs « experts les auront examinées ». Ce qui, d’après lui, est un signe encourageant. « Avoir une telle réponse de la part de la Russie est quelque chose de positif », a-t-il en effet estimé.

À la question de savoir si le brouillage des signaux GPS avait été délibéré, M. Bakke-Jensen a répondu que les forces russes, qui effectuaient elles aussi un exercice « à proximité de la frontière », ne pouvaient que savoir que « cela affecterait des zones » tant du côté norvégien que finlandais. En outre, a-t-il rappelé, les « conventions internationales exigent que tout test militaire majeur soit notifié. »

La ministre norvégienne des Affaires étrangères, Ine Eriksen Søreide, a également confirmé que des « preuves électroniques » avaient été communiquées à la partie russe, précisant qu’il s’agissait de « données civiles » sur la puissance et l’orgine des signaux utilisés pour brouiller le système GPS lors de Trident Juncture. Et d’ajouter : « Nous leur avons fourni [aux Russes] » des preuves et « nous attendons leurs commentaires ».


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Mer 20 Mar - 16:33

19/03/2019

MBDA poursuit sa croissance

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 5c9111435554b

Le missilier européen( majorité fançaise) a annoncé un chiffre d'affaire de 3,2Mds€ en 2018 et 4 Mds€ de prises de commandes.

En 2018, MBDA a poursuivit sa croissance. S'élevant à 3 Mds€ en 2016 et à 3,1Mds€ en 2017, le chiffre d'affaire du groupe européen est de 3,2 Mds€ en 2018. 

Les prises de commande s'élèvent à 4Mds€ en 2018. Le carnet de commande se rééquilibre progressivement entre l'export et les marchés domestiques. A l'export, l'année 2018 a été marquée par les contrats pour l'armement des Typhoon commandés par le Qatar. Doha a aussi commandé le missile anti navires Marte ER. La Corée du Sud a commandé pour sa part un second lot de missiles de croisière Taurus. 

Sur les marché domestiques, l'année 2018 a été marquée en France par l'attribution d'un PEA (Plan d'Etude Amont) pour le développement de l'ASN4G (nucléaire) remplaçant de l'ASMPA. Un contrat important a aussi été confié pour le développement du MICA NG. Des contrats ont été obtenus auprès de la France, de l'Italie et du Royaume-Uni pour le renouvellement du soutien des missiles Aster. L'Espagne a également signé un contrat pour le soutien de ses missiles Taurus.

Le programme franco-britannique pour un futur missile de croisière et anti navire FMAN/FMC progresse. L'étape de la revue principale d'architecture a été passé début 2019. L'étude de réduction de risques devrait être passée en 2020 et la phase de développement du missile, ou de la famille de missiles est attendu pour 2024. En 2019, MBDA attend des avancées importantes pour le programme MHT, missile dérivé du MMP destiné à être embarqué sur le Tigre standard 3.

En ce qui concerne la préparation de l'avenir, MBDA est au coeur de discussions entre la France et l'Italie pour améliorer les capacités du système SAMPT et du missile Aster. Des réflexions sont également en cours pour le développement d'une prochaine génération de missiles sol-air. Par ailleurs MBDA travaille sur deux programmes de système de combat aériens futurs. MBDA UK est impliqué dans le programme britannique Tempest et MBDA France et Allemagne travaillent conjointement sur le programme SCAF.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Mer 20 Mar - 16:34

19/03/2019

Un tribunal demande à Berlin de vérifier la légalité des frappes réalisées par les drones américains au Yémen

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Predator-20140522-720x340

Ces dernières années, dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, les États-Unis ont multiplié les frappes aériennes au Yémen contre al-Qaïda dans la péninsule arabique [AQPA], laquelle passe pour être probablement la branche la plus dangereuse du réseau fondé par Oussama ben Laden. Pour rappel, c’est cette dernière qui avait revendiqué l’attentat contre la rédaction de Charlie Hebdo, en janvier 2015, à Paris.

Ces frappes, réalisées par des drones, ont permis d’éliminer de nombreux cadres de cette organisation, dont Anwar al-Aulaqi, l’un de ses responsables les plus influents [son nom fut associé à la fusillade de Fort Hood, en novembre 2009].

Par ailleurs, hormis un soutien à la coalition dirigée par l’Arabie Saoudite dans les domaines du renseignement et du ravitaillement en vol [soutien qui n’est pas gratuit], les opérations de forces américaines au Yémen concernent uniquement AQPA et la branche locale de l’État islamique [EI]. En clair, elles restent à l’écart des combats opposant les forces gouvernementales yéménites et les rebelles Houthis, appuyés par l’Iran.

Cela étant, l’organisation Reprieve et le Centre européen des droits constitutionnels et des droits de l’homme [ECCHR] ont saisi le administratif supérieur de Münster pour que soit mis un terme aux frappes aériennes au Yémen réalisées par les forces américaines depuis la base de Ramstein [Rhénanie-Palatinat]. Et cela, à demande de ressortissants yéménites ayant perdu des membres de leurs familles au cours de telles attaques.


Tel est le cas de Faisal bin Ali Jaber, représenté par Reprieve. Ainsi, cet ingénieur aurait perdu son beau-frère et un neveu lors d’une frappe contre une mosquée, en 2012. « Les personnes que vous avez tuées s’étaient fermement et publiquement opposées à al-Qaïda. Salem était un imam. Le vendredi avant sa mort, il a prononcé un sermon dans la mosquée Khashamir, dans lequel il dénonçait l’idéologie odieuse d’al-Qaida. Ce n’était pas le premier de ces sermons, mais c’était le dernier », explique-t-il sur le site de l’association.

Après avoir été débouté une première fois en 2015, Reprieve et l’ECCHR n’ont pas obtenu gain de cause sur ce point précis. Cependant, le tribunal de Münster enjoint le gouvernement allemand de prendre des « mesures appropriées » pour s’assurer que les États-Unis respectent bien le droit international quand ils effectuent des frappes au Yémen, lequelles doivent épargner les civils. Ainsi, les juges ont considéré que l’Allemagne avait une obligation de « protection d’une population », y compris à l’étranger.

En outre, selon eux, il existe des « preuves factuelles évidentes » que les forces américaines utilisent l’équipement technique de la base de Ramstein pour effectuer leurs frappes qui « violent, au moins partiellement, le droit international. »

Normalement, les raids aériens au Yémen sont effectués par des drones MQ-9 Reaper basés à Djibouti. Donc, l’Allemagne n’est pas a priori « pas dans la boucle ». Sauf que ces appareils sont pilotés depuis la base de Creech [Nevada], ce qui supposerait l’existence de dispositifs relayant les signaux depuis la base de Ramstein. D’où l’avis du tribunal administratif de Münster.

« Nous échangeons régulièrement avec nos partenaires américains sur les questions politiques, militaires et juridiques. Cela suppose que les États-Unis respectent le droit allemand dans leurs activités à Ramstein, comme dans toute l’Allemagne », avait préalablement fait valoir le ministère allemand des Affaires étrangères. D’ailleurs, c’est ce que prévoit l’article II de la « Convention entre les Etats parties au Traité de l’Atlantique Nord sur le statut de leurs forces. »


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Mer 20 Mar - 16:34

19/03/2019

Un premier drone HALE RQ-4 Global Hawk devrait être livré à l’Otan à partir de l’automne prochain

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Rq4-20151220

Comme elle le fit en se dotant d’une Force aéroportée de détection lointaine et de contrôle [NAEW&C] avec des E-3A AWACS acquis auprès de Boeing, l’Otan a décidé, en 2012, de financer l’achat de cinq drones HALE [Haute Altitude Longue Endurance] RQ-4B Block 40 « Global Hawk » du constructeur américain Northrop-Grumman, dans le cadre du programme « Allied Ground Surveillance » [AGS].

L’idée de ce dernier était apparue dès 1995 [mais il n’était pas encore question de drones à l’époque] sans pour autant se concrétiser. Après maints tâtonnements, elle fut relancée lors du sommet de l’Otan organisé à Lisbonne en 2010.


L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 RQ-4-runway

En clair, l’objectif était alors de permettre à l’Otan d’assurer par elle-même une « surveillance persistante de zones étendues » grâce de drones capables d’opérer à des « distances de sécurité considérables, par tous temps et dans toutes les conditions de luminosité. » Ces appareils devaient également être en mesure de « détecter et de poursuivre en continu des cibles mobiles dans l’ensemble des zones observées » et de « fournir des images radar des zones d’intérêt et des objets fixes. »

On pouvait penser, dès lors que les décisions avaient été prises, que les cinq drones HALE allaient être livrés assez rapidement. Mais comme souvent, il n’en fut rien. Et, finalement, d’après Thomas Silberhorn, le secrétaire d’État allemand à la Défense, la livraison du premier appareil est attendue pour le troisième trimestre de cette année [soit à l’automne prochain], tandis que les quatres autres ne devraient pas tarder à suivre.

D’après le responsable allemand, le premier RQ-4 Global Hawk aurait dû être livré 52 mois après la signature du contrat notifié à Nortrop Grumman. Mais « des problèmes techniques et des retards dans les essais en vol ont retardé le programme », a affirmé M. Silberhorn aux députés du Bundestag.


L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 ?q=60&url=https%3A%2F%2Fs3.amazonaws.com%2Fthe-drive-staging%2Fmessage-editor%252F1497481929026-northrop_grumman_block_20_rq-4b_global_hawk_05-2023

La force AGS de l’Otan a été activée en septembre 2015, sur la base aérienne de Sigonella [Italie]. Puis la station au sol générale mobile (MGGS) et la station au sol générale transportable (TGGS) ont été inaugurées, pendant que le premier Global Hawk qui lui était destiné entamait ses essais en vol à Palmdale [Californie].

« Plusieurs vols d’essai ont eu lieu en 2016 et 2017 pour développer plus avant la capacité AGS de l’OTAN, notamment le premier vol piloté à distance depuis le centre d’opérations de l’AGS à Sigonella, à la fin de 2017 », est-il encore expliqué sur le site de l’Otan.

Cela étant, la participation de l’Allemagne au programme AGS [qui, à terme, concernera 132 militaires de la Bundeswehr] ne fait pas forcément l’unanimité parmi les élus du Bundestag. Ainsi, rapporte l’agence Reuters, le député Andrej Hunko, du parti Die Linke [gauche radicale] a demandé le retrait de Berlin en mettant en avant le risque d’une flambée des coûts et un risque d’escalade dans le conflit en cours dans le Donbass [sud-est de l’Ukraine]. « Les drones sont étroitement liés à une nouvelle forme de guerre » et « ils représentent une course aux armements », a-t-il dit.

Les cinq RQ-4 Global Hawk de la force AGS de l’Otan ne seront pas armés. Leur mission sera de recueillir des informations avec leurs capteurs radar MP‑RTIP afin de donner « aux décideurs politiques et militaires une image complète de la situation sur le terrain. »


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Mer 20 Mar - 17:05

20/03/2019 - ENFIN

Les militaires de l’opération Sentinelle seront mobilisés pour les prochaines manifestation des « gilets jaunes »


Suivant l'article D1321-6 du code de la Défense.

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Sentinelle-20190320-1

Le 2 décembre dernier, soit au lendemain des dégradations subies par l’Arc de Triomphe et des scènes de guérilla urbaine sur les Champs-Élysées lors du « troisième acte » du mouvement des « gilets jaunes », le syndicat Alliance Police nationale avait émis l’idée de faire appel aux militaires de l’opération intérieure [OPINT] Sentinelle afin de soulager les forces de l’ordre de leur mission consistant à protéger les édifices publics.

Cette solution ne fut pas retenue pour une raison rappelée par Geneviève Darrieussecq, la secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées, Florence Parly. « Les missions dévolues à l’armée sont des missions très claires : c’est la protection du territoire contre des agressions extérieures. […] À l’heure actuelle, l’ennemi des armées, c’est le terrorisme. Nous avons des missions intérieures avec l’opération Sentinelle qui sont des missions ciblées contre le terrorisme », avait-elle affirmé à l’antenne de BFMTV. En clair, l’armée n’a en effet pas vocation à faire du maintien de l’ordre.

Finalement, pour le « 4e acte » des « gilets jaunes », il fut décidé de déployer des véhicules blindés à roues de la gendarmerie [VBRG] dans les rues de Paris… Et de renforcer les effectifs de gendarmes et de policiers.

Avec une mobilisation annoncée en perte de vitesse par le ministère de l’Intérieur, les annonces gouvernementales sur le pouvoir d’achat et la tenue du grand débat nationale, les violences commises lors des manifestations hebdomadaires des « gilets jaunes » ont par la suite baissé d’intensité… Du moins était-ce le cas jusqu’au 16 mars, jour où les Champs-Élysées, difficiles à sécuriser du fait de leur configuration [1.910 mètres de long pour 70 mètres de large avec de nombreuses intersections], ont de nouveau été le théâtre d’incidents particulièrement graves, avec des bâtiments incendiés [banque Tarnaud, restaurant Le Fouquet’s, etc], des kiosque à journaux détruits ainsi que des boutiques vandalisées et pillées.

Le gouvernement a donc réagi en conséquence. À la préfecture de police de Paris, plusieurs responsables ont ainsi été « remerciés », dont le préfet, Michel Delpuech, son directeur de cabinet, Pierre Gaudin, et le directeur de la sécurité de proximité de l’agglomération parisienne, Frédéric Dupuch. Puis le Premier ministre, Édouard Philippe, a donné le détail de nouvelles mesures, dont, notamment, l’interdiction de manifester dans les quartiers les plus touchers par les violences quand des « éléments ultras » sont annoncés, autonomie accrue pour les forces de l’ordre, renforcement de la police judiciaire sur le terrain, recours accru à l’article 40 du code de procédure pénale contre les personnes légitimant, voire encourageant les violences.

Est-ce parce que les autorités ont obtenu des renseignements précis faisant état de menaces particulières contre les bâtiments officiels? Toujours est-il que ce qui était catégoriquement exclu il y a trois mois est désormais d’actualité, alors que se profile le 19 acte des « gilets jaunes ».

« Des moyens spécifiques seront déployés dès le week-end prochain, avec, et cela a été annoncé […] par le Premier ministre, des brigades anti-casseurs, l’usage de drones, de produits avec des marquages indélébiles, une zone de filtrage en amont et, le président de la République l’a indiqué ce matin, la mobilisation renforcée du dispositif Sentinelle pour sécuriser les points fixes et statiques. Nous ne pouvons pas laisser une infime minorité violente abîmer notre pays et détériorer l’image de la France à l’étranger. Les prochains jours seront donc décisifs », a ainsi déclaré Benjamin Griveaux, le porte-parole du gouvernement, à l’issue du Conseil des ministres de ce 20 mars.

« On a à notre disposition cette mission Sentinelle assurée par des militaires et qui ont parfaitement vocation à sécuriser les lieux, comme d’ailleurs nos concitoyens ont l’habitude de les voir », a ensuite précisé M. Griveaux.

Sauf que le ministère des Armées est très clair sur les objectifs de l’opération Sentinelle, lancée en janvier 2015. Ainsi, explique-t-il, Sentinelle est une « opération militaire de lutte contre le terrorisme visant à renforcer la protection des Français, avec des moyens militaires (humains et matériels) mettant en œuvre des savoir-faire militaires, aux côtés et en complément des forces de sécurité intérieures. » Et d’ajouter : « Disposant d’un mode d’action dynamique, les militaires s’adaptent et se coordonnent pour se déployer là où la menace est présente, dans le cadre d’un dialogue civilo-militaire accru à tous les niveaux qui permet d’ajuster le dispositif aux besoins de protection du moment. »

Par ailleurs, et depuis l’automne 2017, le dispositif Sentinelle est organisé selon trois cercles, avec 3.500 militaires en permanence sur le terrain, 3.500 mobilisables pour les grands événements et 3.000 qui se tiennent en réserve en cas de crise.


Cela étant, le recours aux forces armées pour des missions relevant du maintien l’ordre est défini par l’article D1321-6 du code de la Défense.


Autre art

Gilets jaunes : Emmanuel Macron appelle l'armée en renfort pour assurer la sécurité

Il faut siffler la fin du match, une poignié d'extrémistes et de zadistes prennent en otage 67 millions de français -corsair

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Image

A situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle. Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a annoncé ce mercredi que la mission antiterroriste militaire Sentinelle serait mobilisée de manière "renforcée" samedi dans le cadre de l'acte 19 des Gilets jaunes afin de protéger des bâtiments officiels et autres "points fixes".

La décision a été prise au plus niveau de l'Etat puisque c'est Emmanuel Macron qui en est à l'origine et qui l'a annoncé en Conseil des ministres. Après les débordements, les violences et les pillages survenus à Paris à l'occasion du 18e samedi de manifestations des Gilets jaunes, le Président de la République a décidé de sortir les grands moyens. Les militaires de la mission antiterroriste Sentinelle seront en effet mobilisés de manière "renforcée" samedi prochain dans le cadre de l'acte 19 des Gilets jaunes. Le chef de l'État a décidé de faire appel à l'armée afin de protéger des bâtiments officiels et autres "points fixes".

L'opération Sentinelle représente une mobilisation sans précédent de l'armée sur le territoire national depuis la guerre d'Algérie. Des chiffres de 2017 faisaient état de 7.000 militaires déployés en permanence - pour moitié en région parisienne - depuis les attentats de janvier 2015 à Paris. Les militaires protègent en France des sites religieux (synagogues, mosquées...), des lieux particulièrement exposés au risque terroriste ou très fréquentés (lieux touristiques, gares...). Ils sont présents de manière quasi permanente sur certains sites comme les aéroports ou les musées. 

"Cette initiative permettra aux forces de l'ordre de se concentrer sur les mouvements, sur le maintien et le rétablissement de l'ordre, a justifié Benjamin Griveaux. On a à notre disposition cette mission Sentinelle assurée par des militaires et qui ont parfaitement vocation à sécuriser les lieux, comme d'ailleurs nos concitoyens ont l'habitude de les voir." 

Cette décision intervient deux jours après de nouvelles mesures sécuritaires annoncées par Edouard Philippe comme l'interdiction pour les casseurs de manifester dans certains lieux, dont la Place du Capitole à Toulouse, ou encore l'augmentation des amendes pour les participants à une manifestation interdite. Dans la foulée de ces annonces, plusieurs têtes sont tombées, dont celle du préfet de police Michel Delpuech. 

Ce qui est prévu pour l'acte 19
Malgré l'annonce de nouvelles mesures sécuritaires et l'appel en renfort à l'armée, les Gilets jaunes ne désarment pas et s'organisent déjà pour le 19e samedi de mobilisation. En dépit de l'interdiction de manifester sur les Champs-Elysées, de nombreux appels ont été lancés sur Facebook pour envahir la plus belle avenue du monde. Sur une autre page du réseau social, nommée "Gilets Jaune acte 19: La guerre est déclarée", les manifestants sont appelés à se rendre directement au Palais de l'Elysée.
Les manifestations parisiennes ne seront pas, samedi, les seules méthodes d'action, comme l'a affirmé en début de semaine Eric Drouet, l'une des figures du mouvement, qui préconise désormais de bloquer les ports et les raffineries. D'autres manifestants ont, eux, prévu de retourner sur les ronds-points. 

A Nice, même si les manifestations de Gilets jaunes sont restées pacifiques depuis novembre, le gouvernement va interdire samedi les rassemblements dans un "périmètre défini", à la veille d'une visite officielle du président chinois Xi Jinping qui débutera sur la Côte d'Azur, a annoncé mercredi le maire LR Christian Estrosi. 

Enfin le 30 mars, pour l'acte 20, un premier rassemblement sous forme "d'ultimatum au gouvernement" devrait être organisé à Toulouse et Eric Drouet a affirmé qu'il devrait bien être de la partie. 

L'appel à l'EMEUTE n'est plus de la revendication c'est une tentative de prise de pouvoir...Pauvre France ou veut on te conduire : aux soviets, meme Lénine l'a regretté, à L'Etat français, P"tain sera réabilité
Ou sont les leçons de l'histoire?


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Mer 20 Mar - 18:54

20/03/2019 - ENFIN

Les militaires de l’opération Sentinelle seront mobilisés pour les prochaines manifestation des « gilets jaunes »


Suivant l'article D1321-6 du code de la Défense.

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Sentinelle-20190320-1

Le 2 décembre dernier, soit au lendemain des dégradations subies par l’Arc de Triomphe et des scènes de guérilla urbaine sur les Champs-Élysées lors du « troisième acte » du mouvement des « gilets jaunes », le syndicat Alliance Police nationale avait émis l’idée de faire appel aux militaires de l’opération intérieure [OPINT] Sentinelle afin de soulager les forces de l’ordre de leur mission consistant à protéger les édifices publics.

Cette solution ne fut pas retenue pour une raison rappelée par Geneviève Darrieussecq, la secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées, Florence Parly. « Les missions dévolues à l’armée sont des missions très claires : c’est la protection du territoire contre des agressions extérieures. […] À l’heure actuelle, l’ennemi des armées, c’est le terrorisme. Nous avons des missions intérieures avec l’opération Sentinelle qui sont des missions ciblées contre le terrorisme », avait-elle affirmé à l’antenne de BFMTV. En clair, l’armée n’a en effet pas vocation à faire du maintien de l’ordre.

Finalement, pour le « 4e acte » des « gilets jaunes », il fut décidé de déployer des véhicules blindés à roues de la gendarmerie [VBRG] dans les rues de Paris… Et de renforcer les effectifs de gendarmes et de policiers.

Avec une mobilisation annoncée en perte de vitesse par le ministère de l’Intérieur, les annonces gouvernementales sur le pouvoir d’achat et la tenue du grand débat nationale, les violences commises lors des manifestations hebdomadaires des « gilets jaunes » ont par la suite baissé d’intensité… Du moins était-ce le cas jusqu’au 16 mars, jour où les Champs-Élysées, difficiles à sécuriser du fait de leur configuration [1.910 mètres de long pour 70 mètres de large avec de nombreuses intersections], ont de nouveau été le théâtre d’incidents particulièrement graves, avec des bâtiments incendiés [banque Tarnaud, restaurant Le Fouquet’s, etc], des kiosque à journaux détruits ainsi que des boutiques vandalisées et pillées.

Le gouvernement a donc réagi en conséquence. À la préfecture de police de Paris, plusieurs responsables ont ainsi été « remerciés », dont le préfet, Michel Delpuech, son directeur de cabinet, Pierre Gaudin, et le directeur de la sécurité de proximité de l’agglomération parisienne, Frédéric Dupuch. Puis le Premier ministre, Édouard Philippe, a donné le détail de nouvelles mesures, dont, notamment, l’interdiction de manifester dans les quartiers les plus touchers par les violences quand des « éléments ultras » sont annoncés, autonomie accrue pour les forces de l’ordre, renforcement de la police judiciaire sur le terrain, recours accru à l’article 40 du code de procédure pénale contre les personnes légitimant, voire encourageant les violences.

Est-ce parce que les autorités ont obtenu des renseignements précis faisant état de menaces particulières contre les bâtiments officiels? Toujours est-il que ce qui était catégoriquement exclu il y a trois mois est désormais d’actualité, alors que se profile le 19 acte des « gilets jaunes ».

« Des moyens spécifiques seront déployés dès le week-end prochain, avec, et cela a été annoncé […] par le Premier ministre, des brigades anti-casseurs, l’usage de drones, de produits avec des marquages indélébiles, une zone de filtrage en amont et, le président de la République l’a indiqué ce matin, la mobilisation renforcée du dispositif Sentinelle pour sécuriser les points fixes et statiques. Nous ne pouvons pas laisser une infime minorité violente abîmer notre pays et détériorer l’image de la France à l’étranger. Les prochains jours seront donc décisifs », a ainsi déclaré Benjamin Griveaux, le porte-parole du gouvernement, à l’issue du Conseil des ministres de ce 20 mars.

« On a à notre disposition cette mission Sentinelle assurée par des militaires et qui ont parfaitement vocation à sécuriser les lieux, comme d’ailleurs nos concitoyens ont l’habitude de les voir », a ensuite précisé M. Griveaux.

Sauf que le ministère des Armées est très clair sur les objectifs de l’opération Sentinelle, lancée en janvier 2015. Ainsi, explique-t-il, Sentinelle est une « opération militaire de lutte contre le terrorisme visant à renforcer la protection des Français, avec des moyens militaires (humains et matériels) mettant en œuvre des savoir-faire militaires, aux côtés et en complément des forces de sécurité intérieures. » Et d’ajouter : « Disposant d’un mode d’action dynamique, les militaires s’adaptent et se coordonnent pour se déployer là où la menace est présente, dans le cadre d’un dialogue civilo-militaire accru à tous les niveaux qui permet d’ajuster le dispositif aux besoins de protection du moment. »

Par ailleurs, et depuis l’automne 2017, le dispositif Sentinelle est organisé selon trois cercles, avec 3.500 militaires en permanence sur le terrain, 3.500 mobilisables pour les grands événements et 3.000 qui se tiennent en réserve en cas de crise.


Cela étant, le recours aux forces armées pour des missions relevant du maintien l’ordre est défini par l’article D1321-6 du code de la Défense.


Autre art

Gilets jaunes : Emmanuel Macron appelle l'armée en renfort pour assurer la sécurité

Il faut siffler la fin du match, une poignié d'extrémistes et de zadistes prennent en otage 67 millions de français -corsair

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Image

A situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle. Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a annoncé ce mercredi que la mission antiterroriste militaire Sentinelle serait mobilisée de manière "renforcée" samedi dans le cadre de l'acte 19 des Gilets jaunes afin de protéger des bâtiments officiels et autres "points fixes".

La décision a été prise au plus niveau de l'Etat puisque c'est Emmanuel Macron qui en est à l'origine et qui l'a annoncé en Conseil des ministres. Après les débordements, les violences et les pillages survenus à Paris à l'occasion du 18e samedi de manifestations des Gilets jaunes, le Président de la République a décidé de sortir les grands moyens. Les militaires de la mission antiterroriste Sentinelle seront en effet mobilisés de manière "renforcée" samedi prochain dans le cadre de l'acte 19 des Gilets jaunes. Le chef de l'État a décidé de faire appel à l'armée afin de protéger des bâtiments officiels et autres "points fixes".

L'opération Sentinelle représente une mobilisation sans précédent de l'armée sur le territoire national depuis la guerre d'Algérie. Des chiffres de 2017 faisaient état de 7.000 militaires déployés en permanence - pour moitié en région parisienne - depuis les attentats de janvier 2015 à Paris. Les militaires protègent en France des sites religieux (synagogues, mosquées...), des lieux particulièrement exposés au risque terroriste ou très fréquentés (lieux touristiques, gares...). Ils sont présents de manière quasi permanente sur certains sites comme les aéroports ou les musées. 

"Cette initiative permettra aux forces de l'ordre de se concentrer sur les mouvements, sur le maintien et le rétablissement de l'ordre, a justifié Benjamin Griveaux. On a à notre disposition cette mission Sentinelle assurée par des militaires et qui ont parfaitement vocation à sécuriser les lieux, comme d'ailleurs nos concitoyens ont l'habitude de les voir." 

Cette décision intervient deux jours après de nouvelles mesures sécuritaires annoncées par Edouard Philippe comme l'interdiction pour les casseurs de manifester dans certains lieux, dont la Place du Capitole à Toulouse, ou encore l'augmentation des amendes pour les participants à une manifestation interdite. Dans la foulée de ces annonces, plusieurs têtes sont tombées, dont celle du préfet de police Michel Delpuech. 

Ce qui est prévu pour l'acte 19
Malgré l'annonce de nouvelles mesures sécuritaires et l'appel en renfort à l'armée, les Gilets jaunes ne désarment pas et s'organisent déjà pour le 19e samedi de mobilisation. En dépit de l'interdiction de manifester sur les Champs-Elysées, de nombreux appels ont été lancés sur Facebook pour envahir la plus belle avenue du monde. Sur une autre page du réseau social, nommée "Gilets Jaune acte 19: La guerre est déclarée", les manifestants sont appelés à se rendre directement au Palais de l'Elysée.
Les manifestations parisiennes ne seront pas, samedi, les seules méthodes d'action, comme l'a affirmé en début de semaine Eric Drouet, l'une des figures du mouvement, qui préconise désormais de bloquer les ports et les raffineries. D'autres manifestants ont, eux, prévu de retourner sur les ronds-points. 

A Nice, même si les manifestations de Gilets jaunes sont restées pacifiques depuis novembre, le gouvernement va interdire samedi les rassemblements dans un "périmètre défini", à la veille d'une visite officielle du président chinois Xi Jinping qui débutera sur la Côte d'Azur, a annoncé mercredi le maire LR Christian Estrosi. 

Enfin le 30 mars, pour l'acte 20, un premier rassemblement sous forme "d'ultimatum au gouvernement" devrait être organisé à Toulouse et Eric Drouet a affirmé qu'il devrait bien être de la partie. 

L'appel à l'EMEUTE n'est plus de la revendication c'est une tentative de prise de pouvoir...Pauvre France ou veut on te conduire : aux soviets, meme Lénine l'a regretté, à L'Etat français, P"tain sera réabilité
Ou sont les leçons de l'histoire?


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Mer 20 Mar - 19:00

20/03/2019

Record mondial : Thales a développé le laser le plus puissant au monde

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Thales-laser-roumanie-gerard-mourou

Le système laser le plus puissant au monde a été développé par Thales et ELI-NP. Il a déjà atteint une puissance record de 10 pétawatts.
Cocorico.. mais en Roumanie. Le projet ELI-NP (Extreme Light Infrastructure for Nuclear Physics), basé en Roumanie, a enregistré un record mondial : le système laser ultra intense développé par Thales a livré avec succès ses premières impulsions d'une puissance de 10 pétawatts. C'est un projet qui devrait permettre au prix Nobel de physique 2018, le Français Gérard Mourou, de travailler sur son projet visant à réduire la radioactivité des déchets nucléaires grâce à des lasers de très grande puissance. Ce nouveau système développé par Thales sera d'ailleurs le cœur d'un nouveau centre unique de hautes technologies et de recherche fondamentale dans le domaine de la physique nucléaire.

"Il représente un saut d'un facteur 10 sur ce qui avait été démontré au moment du commencement du projet. C'était un véritable challenge pour Thales et la Roumanie. Un "Moon Landing" sans la possibilité d'échouer. Pour moi j'ai arrêté de respirer pendant les deux dernières années", a expliqué Gérard Mourou, initiateur de l'infrastructure ELI, cité dans le communiqué publié mercredi par Thales.


Après une première phase de développement, de fabrication et de vérification préliminaire des performances des sous-systèmes en France, Thales a démarré à Magurele près de Bucarest fin 2016 la mise en œuvre du système laser le plus puissant du monde, permettant de générer deux faisceaux laser d'une puissance de 10 pétawatts chacun.

Une équipe franco-roumaine

Le système est désormais entièrement intégré et testé, avec la démonstration d'une puissance de 3 pétawatts avec chaque faisceau en 2018. Depuis début 2019, l'équipe Thales, composée d'ingénieurs français et roumains, travaille à la mise au point finale du système visant à augmenter l'énergie et la puissance crête progressivement. Après la démonstration d'un faisceau délivrant des impulsions de 7 pétawatts pendant plus de 4 heures de fonctionnement en continu, le système Thales a délivré ses premières impulsions avec la puissance record de 10 pétawatts le 7 mars 2019.

Thales permet à l'Institut roumain de physique nucléaire (IFIN-HH) et ELI-NP de disposer désormais du laser le plus puissant du monde. Le groupe d'électronique a  rejoint le programme ELI-NP (Extreme Light Infrastructure for Nuclear Physics) en 2013 pour développer le système laser le plus puissant du monde dans son domaine (le High Power Laser System-HPLS). 
Ce laser soutient la recherche en physique nucléaire et aide à faire progresser la compréhension humaine de la physique de la matière.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Mer 20 Mar - 19:01

20/03/2019

Le développement du successeur des missiles SCALP, Exocet et Harpoon a franchi une étape


L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Fman-20170328

Pendant que, lors d’interminables débats à Westminster, les députés britanniques n’arrivent pas à se mettre d’accord avec le gouvernement de Theresa May sur les modalités du Brexit [retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne, ndlr], la coopération militaire entre Paris et Londres continue d’avancer, malgré les incertitudes actuelles. Du moins est-ce le cas pour le moment…

En effet, le 19 mars, via un communiqué, le missilier MBDA s’est réjoui du « succès de la revue principale d’architecture [« Key Review »] du programme FMAN/FMC [Futur Missile Antinavire / Futur missile de croisière] qui, lancé en 2017, vise à développer le successeur des missiles de croisière SCALP et anti-navires Exocet au cours de la prochaine décennie.

Cette revue principale d’architecture, menée conjointement par la Direction générale de l’armement [DGA] et le Defence Equipment & Support [DE&S] britannique dans le cadre d’une phase de concept pour laquelle 100 millions d’euros ont été débloqués, a permis de définir les concepts les plus pertinents et « prometteurs » sur lesquels reposera le développement de ce nouveau missile.

« Des études plus poussées de ces concepts seront poursuivies en vue de faire émerger les solutions qui seront retenues au terme de la phase de concept en 2020, pour couvrir les besoins des deux pays pour les missions d’antinavire à longue portée, de suppression des défenses ennemies et de frappe dans profondeur », explique MBDA.


Cela étant, et si l’on sait que les technologies retenues concerneront la portée, la létalité et la survivabilité de ce prochain missile, l’industriel a été avare en détail, alors que le débat entre Français et Britanniques consistait à savoir s’il fallait développer un engin supersonique et manoeuvrant ou subsonique et « furtif ». Et il n’a pas dit un mot non plus sur les enjeux de la connectivité du FMAN/FMC.

« En matière de connectivité, l’enjeu est d’inscrire le FMAN/FMC au sein des systèmes d’armes du futur, à commencer par le système de combat aérien du futur, à propos duquel nos deux pays ont, pour l’heure, annoncé des projets séparés », avait en effet relevé la députée Natalia Pouzyreff, lors de la présentation d’un rapport sur ce sujet devant la commission de la Défense.

Quoi qu’il en soit, il s’agira d’établir ensuite une feuille de route « de maturation des technologies requises », puis une « phase d’élaboration et de réduction des risques », laquelle précédera le développement et la production du FMAN/FMC à l’horizon 2024, pour une mise en service en 2030.

Du moins, tel est le calendrier prévu. Au moins deux éléments peuvent le faire dérailler. Ainsi,  les modalités du Brexit [avec ou sans accord, ou avec un accord différent de celui obtenu par le Foreign Office avec Bruxelles], pourraient éventuellement avoir un impact sur l’organisation « One MBDA », les efforts R&T [recherche/technologie] ainsi que sur le programme MCP-IP [Matériaux et Composants de Missiles – Innovation and Technology Partnership]. Mais c’est surtout la rupture capacitaire qui affectera la Royal Navy en 2023, c’est à dire quand ses missiles antinavires Harpoon arriveront en fin de vie, qui est source d’inquiétude.

Si ce « trou » capacitaire pourra être partiellement comblé par le missile ANL [anti-navire léger ou Sea Venom], toute la question est de savoir si la Royal Navy aura assez de patience pour attendre le FMAN/FML en prolongeant ses Harpoon [ce qui paraît peu probable] ou si elle achètera sur étagère un autre type de missile.

Selon le rapport publié par les députés Natalia Pouzyreff, et Charles de la Verpillière, le ministère britannique de la Défense [MoD] examine plusieurs options, dont l’achat du Long-Range Anti-Ship Missile [LRASM] de Lockheed-Martin, le Naval Strike Missile [NSM] de Kongsberg et Raytheon, le RBS15 Mk3 de Saab, la version Block II+ du Harpoon, voire l’Exocet MM40 Block 3.

Quoi qu’il en soit, ont prévenu les députés, si le MoD « Si devait opter pour un achat sur étagère, et qu’il était en mesure de sécuriser le financement, un tel choix pourrait avoir d’importantes répercussions pour le programme FMAN/FMC. »


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Mer 20 Mar - 19:16

20/03/2019

L'armée américaine effectue un test de largage de la nouvelle JLTV

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Original-1-min-1-1024x684

L’armée américaine a annoncé que les soldats de la 82ème division aéroportée étaient dans la phase finale du test de largage aérien testant cinq configurations du véhicule tactique léger mixte (JLTV).

La famille de véhicules JLTV est un programme militaire commun qui remplacera en partie le véhicule à roues polyvalent à haute mobilité (HMMWV) une fois mis en service.

Pendant le test, des soldats de la compagnie A, du bataillon de soutien de la 407ème brigade, de la 82ème division aéroportée de la 2e brigade, ont truqué, largué et récupéré les JLTV dans la zone de largage, en même temps que les opérations aéroportées et spéciales du Commandement des tests opérationnels de l'armée américaine (OTC). Direction des tests (ABNSOTD).

«De multiples configurations comprenant à la fois des modèles JLTV légers et" blindés "sont larguées, puis testées sur route pour s'assurer qu'elles sont toujours opérationnelles et pleinement capables de mener à bien leurs missions après avoir atteint le sol», a déclaré M. Wayne G. Lovely, analyste des plans de tests militaires. , Direction des tests d'opérations aériennes et spéciales, Commandement des tests opérationnels de l'armée américaine.

L’équipe de test réalise 15 largages du véhicule à basse vitesse


Les tests de largage aérien de JLTV ont commencé avec des soldats qui prenaient des opérateurs et une formation au nouveau matériel dispensée par des formateurs de Oshkosh, le constructeur du véhicule.

Pendant la formation de l'opérateur JLTV, les parachutistes ont été formés au fonctionnement, à l'emploi, au dépannage et à la maintenance des véhicules.

«Grâce à la nouvelle formation en équipement, les parachutistes sont correctement formés pour utiliser le véhicule à l'essai», a déclaré Lovely. «Une fois que les tests ont commencé, les parachutistes sont capables d’agir à la fois comme opérateurs et agents de maintenance du véhicule.»

Pvt. Rylan Brown, spécialiste des systèmes de support de signaux chez A Company, 407th BSB2, a indiqué qu'il attend avec impatience que son unité reçoive les nouveaux JLTV qui remplaceront les HMMWV cet été.

"Je suis heureux de participer au développement du gréement d'aéronef de JLTV et de partager ses connaissances et sa capacité à le faire avec d'autres personnes de son entreprise", a déclaré Brown.

Un sous-officier du projet ABNSOTD de sa branche de distribution aérienne a expliqué l’importance de tester les nouveaux équipements de l’Armée de terre.

«Chaque pièce d'équipement utilisée par les soldats a été testée et évaluée de manière indépendante pour répondre aux besoins actuels et futurs de l'Armée de terre», a déclaré le sergent d'état-major. Eric Danisa. «Les tests de chute d’air vont plus loin pour garantir que le matériel fonctionne toujours après les opérations en vol.»

"Les tests opérationnels concernent les soldats", a déclaré le colonel Bradley Mock, directeur de l'ABNSOTD.

"Il s'agit de s'assurer que les systèmes développés sont efficaces entre les mains du soldat et adaptés aux environnements dans lesquels les soldats s'entraînent et se battent", a-t-il ajouté.

«Les tests opérationnels sont l'occasion pour l'OTC de contribuer à l'état de préparation. rien de moins compromet la capacité de l'armée de fournir les forces qui combattent et gagnent les guerres de la nation. "

OTC utilise des soldats typiques pour déterminer si les systèmes sont efficaces, adaptés et capables de survie.

«Chaque pièce d’équipement utilisée par les soldats a été testée et évaluée de manière indépendante pour répondre aux besoins actuels et futurs de l’Armée de terre», a déclaré le lieutenant-colonel Gregory Oquendo, chef de la division de test d’ABNSOTD.

L’ABNSOTD collabore avec les unités d’essai pour intégrer le système à l’essai à leurs missions et à leurs besoins en matière de formation, selon M. John H. Miller, chef de la division des essais aériens de la Division des essais aériens.

«Les responsables des unités impliquées dans les tests se penchent pour la première fois sur les nouveaux systèmes, ce qui pourrait également entraîner des changements dans les opérations et les doctrines», a-t-il déclaré.

«Les tests sont dirigés par une unité, ce qui se traduit par un contrôle coordonné dans des scénarios d'environnement opérationnel réalistes.»

Selon M. Sherman Jennings, officier d’essai hors cote de la Direction des essais de maintien et de soutien des manœuvres, 58 000 JLTV combinés seront achetés par l’armée et le corps de la marine une fois que toutes les étapes de l’essai sont terminées et que le véhicule est approuvé pour la production et la mise en service.

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Original-3-min-1

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Original-2-min-1


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Mer 20 Mar - 19:57

20/03/2019

Des chenilles pour la STAT

À l’heure où quelques chanceux tâtent encore de la poudreuse, la Section technique de l’armée de Terre (STAT) envisage, elle, une évaluation tactique (EVTA) dont l’objectif sera d’étudier l’intégration de kits de chenilles sur une poignée de véhicules légers.


L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 I>
Un véhicule Masstech équipé d’un kit de chenilles Mattracks 

Selon une consultation dévoilée aujourd’hui, la STAT annonce en effet rechercher trois kits de chenilles pour terrain enneigé et des jeux de plaques intégrables aux VBL, Masstech et « Ford Rangers » (sic) à des fins d’essais sur le territoire métropolitain. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 15 avril. Le candidat sélectionné sera celui proposant l’offre la moins onéreuse, le seul critère retenu étant celui du prix des fournitures.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’Hexagone ne fourmille pas d’industriels capables de proposer de tels kits. Seul Technamm, semble-t-il, dispose d’une « gamme hivernale » susceptible de répondre aux exigences de l’EVTA. Ce sont principalement les kits de chenilles Mattracks, conçus par la société américaine homonyme pour les SUV, 4×4 et Pickup d’un PTAC maximal de 4000 kg. Ils conviennent donc parfaitement aux trois plateformes visées par cette évaluation et ont par ailleurs déjà été montés sur un Masstech T4. Malgré un poids total de 700 kg, ce kit peut être monté en moins d’une heure et fournir une vitesse maximale de 60 km/h sur terrain enneigé.

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Vltp-np-20170901
la VBL STAT à équiper


Si l’on ne présente plus le VBL, auquel devrait succéder le futur Véhicule blindé d’aide à l’engagement (VBAE), il est néanmoins intéressant de revenir sur les « jeunes » Masstech et Ford Ranger. Bien plus récente, leur acquisition, respectivement de 500 et 1000 exemplaires, résulte de procédures d’urgence rendues nécessaires par l’obsolescence du parc de Peugeot P4. Contrairement au Ford Ranger, le Masstech répond autant aux exigences des missions intérieures qu’aux conditions spécifiques des OPEX.

En cas de succès, les résultats de cette EVTA pourraient logiquement bénéficier aux militaires de la 27e brigade d’infanterie de montagne (27e BIM), dont les Véhicules articulés chenillés (VAC) commencent à fatiguer.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Jeu 21 Mar - 20:25

l'image du jour

Penetration à 1000km/h de 2 Mirage 2000, se faisant passé pour un seul avion 


L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 1039766183


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Jeu 21 Mar - 20:26

21/03/2019

Embarqué

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 FS_Aconit_6

Le nouveau numéro de l’émission Embarqué, diffusé sur RMC Découverte, emmène le téléspectateur sur la frégate Aconit. L’occasion pour le présentateur Thomas Misrachi de découvrir des exercices et tâches propres aux soldats en mer : contrôle de navire suspect, séances de tir d’artillerie et au fusil d’assaut, lutte contre l’incendie, séances de sport, corvées…

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Ded022a27e1d144147cf07e2def86934-thomas-misrachi-bord-de-la-fregate-de-la-marine-nationale-les-filles-apportent-de-l-intelligence

Cet « Embarqué » était-il aussi palpitant que les autres ?

Il était complètement différent, parce que la frégate est un lieu un peu bizarre, complètement fermé. Une fois qu’on entre dans ce bateau, on est coupé du monde. On est en mer, les communications sont coupées, il y a 170 membres d’équipage et une promiscuité dingue, on est toujours les uns sur les autres, jour et nuit, ça ne s’arrête jamais. J’ai perdu la notion du temps les premiers jours. Heureusement, les repas rythment la journée.


Au large de Toulon, quelle mission avez-vous partagée sur la frégate ?

L’optique était de tester les hommes pour qu’ils soient opérationnels et que le bateau puisse partir en mission. Les marins étaient concentrés sur leur objectif et, évidemment, les premiers jours, j’étais une difficulté supplémentaire pour les soldats. Pour la plupart, ils connaissent maintenant « Embarqué », il y a moins d’appréhension pour eux, mais c’est toujours un fardeau d’avoir un journaliste dans les pattes. Ils ont d’autres choses à faire que s’occuper de moi…

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 MH-60R_of_HSM-74_lands_on_French_frigate_Aconit_%28F713%29_2013

Les soldats apprécient-ils la démarche de votre émission d’immersion ?

Oui, je crois. L’armée me fait confiance, les militaires sont contents quand ils nous voient arriver, en tout cas au niveau du commandement. On n’a plus les interrogations qu’on avait sur les premiers numéros dans lesquels on passait vraiment pour des extraterrestres. Il y avait clairement une incertitude sur la façon dont ils allaient être filmés.

Qu’est-ce qui vous a impressionné sur l’Aconit ?

D’une part le sentiment d’enfermement, d’autre part la capacité de tous les marins à exercer plusieurs métiers, comme ce cuisinier qui entretient aussi les canons, c’est bluffant. Dernier élément important, l’Aconit est le bateau de la Marine française le plus féminisé ; avec près de 20 % de l’équipage, ça change énormément dans le rapport des gens entre eux. Quand il y a que des mecs, c’est un peu bourrin, avec des bonnes blagues potaches… Là, il y avait une sorte de retenue, les filles apportaient de l’intelligence. Par rapport aux autres « Embarqué », l’atmosphère était différente.

Embarqué, jeudi 21 mars, à 20 h 50, sur RMC Découverte.

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Aconit-20190117

Infos +

La frégate Aconit est le quatrième bâtiment de type La Fayette d'une série qui compte cinq unités de la Marine nationale française. Son indicatif visuel est F 713. Elle est parrainée par la ville de Chalon-sur-Saône.

Mission : Les frégates de type La Fayette ont été conçues principalement pour faire respecter les intérêts maritimes de l'État dans les espaces d'outre-mer, mais elles peuvent aussi assurer d'autres missions telles que l'intégration à une force d'intervention, la protection du trafic maritime, l'accompagnement d'un groupe aéronaval, et de réaliser des missions spéciales ou humanitaires.

Opérations : La frégate a participé à plusieurs opérations :
2009 : Opération Tanit au large de la Somalie
2011 : Opération Harmattan en Libye
2012 : au large des côtes somaliennes dans le cadre de la mission de prévention de la piraterie (Opération Atalante)
En avril 2015, elle évacue 25 personnes du Yémen et les a transféré sur le Dixmude en partance pour Djibouti, à la suite du conflit au Yémen.
En 2016, elle participe à la lutte contre la piraterie dans l'Océan Indien dans le cadre de la force opérationnelle combinée 150.

Lancement : 8 juin 1997
Équipage : 15 officiers, 85 officiers mariniers, 53 quartiers-maîtres et matelots
Longueur : 125 mètres / Maître-bau :15,40 mètres
Tirant d'eau : 4,80 mètres / Tirant d'air : 40 mètres
Déplacement : 3 200 tonnes et 3 600 tonnes à pleine charge
Propulsion : 4 diesels SEMT Pielstick 12PA6V280 STC2
Puissance : 21 000 ch (15 400 kW) / Vitesse : 25 nœuds (maxi.)

Armement 8 missiles MM 40 Exocet Block, Système Crotale naval CN2 (VIII x 1 + 16 missiles en soute), 1 canon de 100 mm Mle 68 TR, 2 canons de 20 mm F2
Rayon d'action 7 000 nautiques (13 000 km) à 15 nœuds ou 9 000 nautiques (16 500 km) à 12 nœuds, 50 jours en vivres
Aéronefs : 1 hélicoptère Panther ou NH-90
Port d'attache : Toulon


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Jeu 21 Mar - 20:26

21/03/2019

Ejection impromptue d’un passager civil ayant pris place à bord d’un Rafale B

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Rafaleb-20190321

C’est un incident très rare qui s’est produit peu avant 14h00, sur la base aérienne 113 de Saint-Dizier [Haute-Marne]. En effet, le siège éjectable d’un passager civil ayant pris place à bord d’un Rafale B a s’est déclenché alors que l’appareil était en train de décoller de la piste. Le pilote, blessé aux mains à cause des bris de verre de la verrière, a posé l’avion immédiatement après.


Quant au passager civil, hospitalisé après son éjection, son état ne suscite pas « d’inquiétude pour nous », a assuré le colonel Cyril Duvivier, le porte-parole de l’armée de l’Air.

Trois enquêtes [judiciaire, commandement et sécurité] ont été ouverte pour déterminer si la poignée d’éjection du siège a été actionnée volontairement ou involontairement par le passager ou bien si un dysfonctionnement technique est à l’origine de cet incident.


Le Rafale est doté du siège éjectable Martin Baker Mk-F16F [dit zero-zero], dont la maintenance est assurée par la Safran Martin Baker France et l’Atelier Industriel de l’Aéronautique [AIA] d’Ambérieu.

Safran Martin Baker France

Un siège éjectale se compose de 3.000 pièces. La ligne pyrotechnique des Mk-F16F est fabriquée par Dassault Aviation à Poitiers, sous la responsabilité de SMBF. « Ce dispositif pyrotechnique à onde de choc permet une unicité de commande spécifique au siège MK16. En effet, lorsque le pilote tire la poignée d’éjection, il déclenche l’ensemble du processus d’éjection : mise en oeuvre du rappel de harnais, initiation de la cartouche du canon d’éjection, fragilisation de la verrière et mise en oeuvre du système inter-sièges pour les avions biplaces », rapporte l’ex-site « Rafale Fan » 

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Siegemb-20190321

Quant au passager, l’armée de l’Air n’a pas précisé son identité, si ce n’est qu’il est « extérieur au ministère » des Armées. D’après certaines sources, il s’agirait d’un sexagénaire.

Selon le colonel Duvivier, il arrive « régulièrement » que des vols, »systématiquement validés », soient organisés avec « des journalistes ou des élus ». Et cela, à des fins de communication et d’information.

De tels vols ne s’improvisent évidemment pas étant donné que la personnalité invitée doit passer une visite d’aptitude au Centre d’expertise médicale du personnel naviguant [CEMPN] de l’hôpital d’instruction des armées [HIA] Percy, à Clamart. Ensuite, chaque vol doit être validé par le cabinet du ministre.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Jeu 21 Mar - 20:27

21/03/2019

La Commission de Bruxelles propose 100 millions d’euros pour financer le futur drone MALE européen

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Male-rpas-20180427

En attendant le Fonds européen de Défense [FED], qui devrait bénéficier de 13 milliards d’euros pour la période 2021-27, la Commission de Bruxelles a lancé le « Programme européen de développement de l’industrie de Défense » [PEDID], doté d’un peu plus de 500 millions d’euros sur deux ans, grâce à des redéploiements financiers.

Le 19 mars, l’exécutif européen a donné la répartition de cette enveloppe destinée à favoriser le « développement commun de capacités de défense au cours de la période 2019-2020 ». Ainsi, d’ici quelques jours, la Commission publiera 9 appels à proposition pour 2019, lesquels seront suivis par 12 autres l’an prochain.

Ainsi, plusieurs domaines prioritaires ont été définis. Le domaine « renseignements, communications sécurisées et cyberspace », qui couvre les capacités en matière de cyberdéfense, d’espace et de surveillance maritime, devrait recevoir un financement de 182 millions d’euros.


Puis 80 millions serviront à développer des « capacités de détection des menaces NRBC ou de systèmes anti-drones » au titre de la « protection » et de « la mobilité des forces militaires ». Il est question également, de financer à hauteur de 71 millions, la capacité « à mener des opérations de pointe. » 
Cet argent servira à « soutenir la mise à niveau ou le développement de la prochaine génération de capacités de frappe de précision au sol, de capacités de combat au sol, de capacités de lutte aérienne et de futurs systèmes navals. »

En outre, un financement de 27 millions servira à soutenir les technologies de défense innovantes, notamment dans les domaines de l’intelligence artificielle, la réalité virtuelle et le numérique, ainsi que les PME.

Enfin, deux projets ont d’ores et déjà été retenus pour une « attribution directe » car ils sont essentiels pour « l’autonomie stratégique de l’Europe ».

En effet, le programme ESSOR [European Secure Software Defined Radio], un standard haut débit développé par la France, l’Italie, l’Espagne, la Pologne, la Suède et la Finlande, sera doté de 37 millions d’euros tandis que le développement du drone MALE RPAS [ou Eurodrone], développé par Airbus, Dassault Aviation et Leonardo, bénéficiera d’une enveloppe de 100 millions d’euros.

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 9a0ffc943bc93839dcab38490f7792ba5cfd26cbb677e02dc7326ea21d4ded33

Ce projet de drone MALE [Moyenne Altitude Longue Endurance] fit l’objet d’une déclaration d’intention signée en mai 2015 par la France, l’Allemagne et l’Italie. Puis, en septembre 2016, une étude de définition fut notifiée à Airbus, Dassault Aviation et Leonardo. Entre-temps, l’Espagne vint s’ajouter à ce programme.

Pour le moment, la revue de conception préliminaire de ce futur drone européen a pris fin le 22 novembre dernier, soit après le lancement par l’Organisation Conjointe de Coopération en matière d’Armement [OCCAR] d’un appel d’offres portant sur le développement, la production et la phase initiale de maintien en condition opérationnelle du programme. La signature du contrat est attendue cette année.

Selon les industriels impliqués, ce MALE RPAS sera « conçu pour opérer dans l’espace aérien non ségrégué. » Biturbopropulseur et pouvant être armé, il se caractérisera « par son adaptabilité aux missions, garantissant une supériorité opérationnelle en matière de renseignement, surveillance et reconnaissance aussi bien sur les vastes zones que sur les théâtres d’opérations. »

Pour rappel, la France entend se doter de « 6 systèmes Eurodrone » composés chacun de trois vecteurs aériens ainsi que deux stations sol à l’horizon 2025.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Jeu 21 Mar - 20:28

21/03/2019

Le Missile Moyenne Portée qualifié pour opérer dans des conditions de froid extrême

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Mmp-froid-20190321

On savait que le Missile Moyenne Portée [MMP], mis au point par MBDA, pouvait être mis en oeuvre par temps chaud [voire très chaud]. D’ailleurs, depuis peu, il est déployé au Sahel, dans le cadre de l’opération Barkhane. En revanche, on ignorait son comportement quand le thermomètre affiche des températures extrêmement basse.

D’où la campagne de tests que viennent de mener la Direction générale de l’armement [DGA] et la Section technique de l’armée de Terre [STAT] sur le champ de tir de Vidsel, en Suède, près du cercle polaire, où les températures sont comprises entre -15° et -30°C.

Trois scénarios de tirs, représentatifs des utilisations opérationnelles classiques du MMP à longue portée, ont été retenus. Et, pour chacun d’entre eux, le missile de MBDA a donné pleinement satisfaction.


« Le missile a systématiquement impacté sa cible, confirmant notamment le bon fonctionnement des algorithmes de traitement d’images dans des conditions de prises de vue typiques de conditions hivernales et subpolaires (fond neigeux) », explique l’industriel, via un communiqué.

Le premier scénario a consisté à réaliser un tir sur un véhicule mobile évoluant à 70 km/h, en mode accrochage avant tir [LOBL – Lock on before launch]. Le second a permis « d’impacter une grotte en trajectoire basse et en mode LOBL ». Pour le dernier, il s’est agi de réaliser un tir en mode « au-delà de la vue directe » [TAVD] sur un char fixe dont la position était désignée par ses coordonnées GPS via le système FELIN [Fantassin à équipements et liaisons intégrés], avec, précise MBDA, un « accrochage en vol ».

« La campagne a permis de confirmer la robustesse du matériel utilisé dans des conditions extrêmes de températures négatives, mais aussi de conforter l’aisance de mise en œuvre et la bonne ergonomie du système dans un cadre d’emploi aussi exigeant, tant pour le matériel que pour l’utilisateur – compatibilité avec les équipements temps froid des fantassins par exemple (bonnets, lunettes, gants) », se félicite MBDA.

Pour rappel, seul missile de 5e génération à être opérationnel, le MMP peut traiter aussi bien les cibles « chaudes » que « froides » grâce à son autodirecteur bi-bande visible/infrarouge non refroid. Faisant appel à des technologies liées au traitement d’image, à la liaison de données haute performance par fibre optique, il est muni d’une charge militaire polyvalente. D’après de précédents essais, il peut atteindre une cible située à 5.000 km de distance.

L’armée de Terre entend se doter de 1.950 exemplaires de ce MMP [avec 400 postes de tir]. Ce missile intéresse également les commandos marine, qui l’ont expérimenté en septembre dernier lors d’une campagne de tests effectués à Djibouti. D’ailleurs, MBDA prépare une version navale.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Jeu 21 Mar - 20:29

21/03/2019

MOBILISATION MAXIMALE CONTRE LA POLLUTION DANS LE GOLFE DE GASCOGNE

La nuit du 10 au 11 mars, le bâtiment de commerce Grande America, battant pavillon italien en provenance de Hambourg (Allemagne) et à destination de Casablanca (Maroc), a connu un grave incendie alors qu’il transitait dans le golfe de Gascogne, amenant l’équipage à évacuer le navire.

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 1170x485blobbig_1532

 Grâce à la réactivité du Cross Etel et du centre opérationnel de la Marine à Brest, la coordination des secours s’est faite rapidement sous la responsabilité du préfet maritime, impliquant sur zone la frégate britannique HMS Argyll et un avion Falcon 50 de la Marine nationale. Les 27 personnes de l’équipage ont pu être sauvées puis ramenées à Brest.  
Très vite, le préfet maritime déploie sur zone des moyens pour porter assistance au Grande America et assurer la sécurité de la navigation à proximité du navire en détresse. La violence de l’incendie, entretenu par un fort vent, entraîne le naufrage du navire le 12 mars après-midi par 4600m de fonds, à environ 180 nautiques (333km) à l’ouest des côtes françaises.


L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 2019_mbst_092_m_001_m_150-1

Depuis, les services et moyens de l’Etat sont à l’œuvre pour évaluer la pollution sur zone et être en mesure d’intervenir afin de réduire au maximum l’arrivée de fioul sur les côtes françaises. Le navire de commerce transportait 365 conteneurs, dont 45 contenaient des matières dangereuses, et disposait de 2.200 tonnes de fioul lourd dans ses soutes. Si les quantités sont bien différentes de celles de l’Erika (30 000 tonnes), il s’agit bien pour la préfecture maritime de tout mettre en œuvre pour limiter au maximum la pollution du littoral. 

De nombreux moyens sont déployés, en haute mer, à proximité de la zone du naufrage : des bâtiments spécialisés dans la lutte anti-pollution affrétés par la Marine nationale et l’Agence Européenne pour la Sécurité Maritime (EMSA). Ces moyens, appuyés par des vols de surveillance quotidiens, sont rejoints par d’autres unités, en particulier espagnoles, dans le cadre de l’application du « BISCAYE Plan », un accord de coopération entre nos deux pays. Les unités présentes sur zone disposent de capacités de mise en œuvre de barrages flottants, destinés à contenir les polluants afin de pouvoir ensuite les pomper. 

Sur place, le Centre d’Expertises Pratiques de Lutte Antipollution (CEPPOL) met en place la meilleure stratégie de lutte à adopter tandis qu’à terre, le Centre de documentation, de recherche et d’expérimentation contre les pollutions (CEDRE) analyse les prélèvements reçus. Enfin, il faut préparer les moyens de lutte en zone littorale consistant notamment à chaluter les éventuelles galettes de fioul présentes.  Préserver et protéger notre littoral, tel est l’enjeu de l’engagement des marins et de cette mobilisation exceptionnelle de l’ensemble des services de l’Etat.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Jeu 21 Mar - 20:29

21/03/2019

Paris attend toujours des précisions sur les intentions américaines pour maintenir une présence militaire en Syrie

Après avoir annoncé le retrait des troupes américaines de Syrie, en décembre, le président Trump a finalement consenti à maintenir, pour un « certain temps », un contingent de 200 militaires aux côtés des Forces démocratiques syriennes [FDS, alliance arabo-kurde]. Et, d’après le Washington Post, 200 soldats supplémentaires pourraient rester dans le secteur stratégique d’At-Tanf car situé sur l’axe Damas-Bagdad et près de la frontière jordanienne.

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Soldat-france-syrie

Pour les responsables américains, il n’est pas question que les États-Unis soient les seuls à maintenir une présence militaire dans le nord-est de la Syrie. D’où l’appel aux pays européens membres de la coalition anti-jihadiste pour les accompagner, l’idée étant que ces derniers fournissent jusqu’à 80% des effectifs de cette force qui compterait environ 1.000 soldats.

Évidemment, on peut imaginer que les pays volontaires ne se bousculent pas au portillon et que ceux qui ont déjà envoyé des troupes en Syrie seront les premiers concernés. C’est ainsi le cas de la France, du Royaume-Uni et du Danemark.


Pour rappel, la mission qu’aurait cette force « résiduelle » viserait à dissuader toute offensive turque contre les FDS, dont les milices kurdes syriennnes fournissent le gros des troupes et à empêcher l’éparpillement des combattants de l’État islamique [EI ou Daesh] ainsi que la recomposition de cellules jihadistes. Selon un rapport de l’inspection générale du Pentagone, il faudrait en effet 6 à 12 mois pour que, sans pression militaire, l’organisation terroriste reprenne le contrôle d’un territoire.

La France est donc concernée au premier chef. Et, à l’occasion de son déplacement à Washington, Florence Parly, la ministre des Armées, attendait des précisions sur les modalités de cette force « résiduelle » imaginée par les États-Unis. Et visiblement, elle n’a pas obtenu ce qu’elle était venu chercher.

En effet, lors d’une audition devant la commission des Affaires étrangères, le 20 mars, à l’Assemblée nationale, Jean-Yves Le Drian, le chef de la diplomatie française, a indiqué que l’entretien entre Mme Parly et son homologue américain, Patrick Shanahan, n’avait rien donné de concret.

« Mme Parly s’est rendue aux États-Unis […] pour commencer à discuter avec les Américains et essayer d’avoir des réponses à différentes questions : si d’aventure le dispositif militaire américain se maintient, quels seront les contours de sa présence, quelle sera la mission, quelles seront les capacités, quelle sera la présence au sol? », a d’abord résumé M. Le Drian. Or, a-t-il continué, « nous n’avons pas encore ces réponses-là » alors que « c’est en fonction des réponses qui seront apportées à ces questions que dépendra notre capacité politique à poursuivre le combat contre Daesh. »

« C’est sur les bases d’informations que nous n’avons pas encore […] que le président de la République déterminera le moment venu l’éventualité d’une contribution française. Nous en sommes là », a expliqué le chef du Quai d’Orsay.

A priori, l’entretien téléphonique qu’a eu le président Macron avec le chef de la Maison Blanche, la veille de l’audition de M. Le Drian, n’a rien donné non plus.

Quoi qu’il en soit, la fin du « califat physique » qu’avait proclamé Daesh en juillet 2014 est très proche, les derniers combats se concentrant désormais sur la poche de Baghouz. Ce 21 mars, un média kurde syrien a même annoncé la victoire des FDS, avant d’être finalement démenti peu après.

« La défaite territoriale de Daesh se confirme. […] Tout nous laisse à penser que la défaite définitive pourra être annoncée dans quelques jours », a affirmé M. Le Drian. Mais, a-t-il prévenu, « cela ne veut pas dire qu’on en a fini contre Daesh, qui continuera de menacer notre pays, en Irak, au Levant, avec un mode d’action nouveau, un mode d’action asymétrique à partir d’une situation de clandestinité en grande partie. »

Quant aux FDS, dont il a salué « le courage » et la « persévérance », le ministre français a une nouvelle fois assuré qu’il est « inenvisageable » pour la France de les « abandonner ». Reste donc à voir comment.

En tout cas, le dispositif de la force Chammal [nom de la participation française à la coalition] évoluera, quoi qu’il arrive. D’après l’agence Reuters, qui a cité une source militaire le 17 mars dernier, le retrait d’Irak de la Task Force Wagram, c’est à dire le détachement d’artillerie doté de trois CAESAr [Camions équipés d’un système d’artillerie] est « acté ». Après avoir été énormément sollicités, les artilleurs n’ont que très peu tiré lors de la bataille de Baghouz [3/4 missions de tirs en moyenne].

« On va probablement garder une présence aérienne » ainsi qu’une empreinte au sol. Il n’y aura pas de changement de nature ou de volume considérable, car on est dans la continuité de la mission », a ajouté cette source militaire.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Mar 26 Mar - 15:27

22/03/2019

« gilets jaunes » : Si leur vie est menacée, les militaires pourront aller jusqu’à ouvrir le feu

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Vigipirate-20150204


Comme l’a encore rappelé le ministère des Armées, les militaires de l’opération intérieure [OPINT] Sentinelle qui seront mobilisés pour l’acte 19 des « gilets jaunes », le 23 mars, n’aura pas à faire du maintien de l’ordre, leur tâche consistant à sécuriser des points sensibles afin de permettre aux forces de sécurité intérieures d’avoir des marges de manoeuvre pour cela.

« Il ne s’agit pas pour les militaires de l’opération Sentinelle de participer à des missions de maintien de l’ordre, mais bien de poursuivre leur mission habituelle dans le cadre de la lutte antiterroriste », a en effet insisté le ministère.

« Ils ne seront pas placés pour s’interposer vis-à-vis des manifestants. Leur mission, c’est de lutter contre le terrorisme, pas de rétablir l’ordre public! », a également expliqué Florence Parly, la ministre des Armées, dans un entretien donné au quotidien Le Parisien.

Si la mission de l’opération Sentinelle ne change pas, il en va de même pour ses modalités et ses règles d’engagement, lesquelles permettent à un militaire d’ouvrir le feu si sa vie ou celle de ses camarades se trouvent en danger. Cela est déjà arrivé à plusieurs reprises, comme à Valence, au Carrousel du Louvre ou bien encore à l’aéroport d’Orly. C’est en effet ce qu’a rappelé le gouverneur militaire de Paris, le général Bruno Le Ray, sur les ondes de France Info, ce 22 mars.


« Les soldats ne seront en aucune manière engagés dans des situations de maintien de l’ordre. [Leurs] consignes sont fixées de manière extrêmement rigoureuse… ils ont différents moyens d’action pour faire face à toutes menaces » et « ça peut aller jusqu’à l’ouverture du feu », a affirmé le général Le Ray.

Les soldats [de Sentinelle] « interviennent très régulièrement sur tous types d’incidents de nature terroriste ou pas » et « ils utilisent aussi bien les moyens physiques et leur capacité à intervenir physiquement contre des agresseurs », a rappelé le gouverneur militaire de Paris. Dont les Techniques d’interventions opérationnelles rapprochées [TIOR], auxquelles ils sont formés.

Reste qu’en cas de risque grave [sur leur vie ou sur celle des « personnes qu’ils défendent », les militaires pourraient faire usage de leur arme. « Ils donnent des sommations dans les cas éventuels d’ouverture du feu et comme c’est déjà arrivé au Louvre ou à Orly », a précisé le général Le Ray. Mais, a-t-il ajouté, « ils sont parfaitement à même d’apprécier la nature de la menace et d’y répondre de manière proportionnée. » En tout cas, a-t-il assuré, « les ordres seront suffisamment clairs pour que les soldats n’aient aucune inquiétude en la matière. » Et visiblement, il ne sera pas question de les affecter à la protection des sites potentiellement visés par les manifestants [Élysée, Assemblée nationale, etc]. Ce qui limitera grandement le risque de provocations ainsi que les menaces physiques.

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 D2QwkMqWsAE_GdZ
Attention aux fausses polémiques. Les faits, rien que les faits

Infos plus

Les militaires ne feront pas de maintien de l’ordre, assure le ministère des Armées

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Sentinelle-20170915

Le 20 mars, le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, a annoncé que les militaires de l’opération intérieure [OPINT] Sentinelle seraient mobilisés pour « sécuriser les points fixes et statiques » à l’occasion de l’acte 19 des « gilets jaunes ».

Ce recours aux militaires avait déjà été suggéré en décembre dernier, notamment après les violences et les dégradations qui eurent lieu à l’Arc de Triomphe et sur les Champs-Élysées, toujours dans le cadre du mouvement des « gilets jaunes ». Mais aucune suite n’y fut donnée.

Seulement, l’intensité des violences qui, le 16 mars, ont fait de la plus « belle avenue du monde » en champ de bataille entre casseurs et forces de l’ordre, a conduit le gouvernement à prendre plusieurs mesures fortes, dont la mobilisation des militaires de l’opération Sentinelle, conformément à ce que prévoit l’article D1321-6 du code de la Défense.


Ce texte indique :

Pour leur emploi au maintien de l’ordre, les forces armées sont classées en trois catégories :
1° Les formations de la gendarmerie départementale et de la garde républicaine constituent les forces de première catégorie;
2° Les formations de la gendarmerie mobile constituent les forces de deuxième catégorie;
3° Les formations des forces terrestres, maritimes, aériennes et les services communs ainsi que les formations de la gendarmerie mises sur pied à la mobilisation ou sur décision ministérielle constituent les forces de troisième catégorie.


Et de préciser :

Les forces de troisième catégorie sont destinées en priorité :
1° À des missions tendant à renforcer les unités de première et deuxième catégories ainsi que les forces de police;
2° À des missions de protection;
3° En dernier ressort, elles peuvent être requises pour des opérations de force nécessitant des mesures de sûreté exceptionnelles.

Par conséquent, on est loin d’appliquer l’Article 36 de la Constitution relatif à l’état de siège, lequel permet le transfert de pouvoirs de police de l’autorité civile à l’autorité militaire.


Quoi qu’il en soit, et après les commentaires et les interrogations exprimés par plusieurs responsables politiques, le ministère des Armées a précisé le rôle qu’auront les militaires dans cette affaire.

« Compte tenu du contexte de manifestations prévues ce weekend et afin de permettre aux forces de sécurité intérieure de se consacrer pleinement à leur mission de maintien de l’ordre, la protection de certains sites sensibles, jusque-là dévolue à des unités du ministère de l’Intérieur, sera assurée par des éléments du dispositif sentinelle. Il ne s’agit pas pour les militaires de l’opération Sentinelle de participer à des missions de maintien de l’ordre, mais bien de poursuivre leur mission habituelle dans le cadre de la lutte antiterroriste », a-t-il en effet expliqué.

Et d’insister : « Les militaires de l’opération sentinelle n’ont pas vocation à participer à des opérations de maintien de l’ordre, ils ne sont ni entrainés, ni équipés pour cela. »


Sur les ondes de RTL, le 21 mars, le gouverneur militaire de Paris, le général Bruno Le Ray, a précisé que la mission des soldats de l’opération Sentinelle sera « rigoureusement conforme à la mission qu’ils remplissent depuis le déclenchement de l’opération en 2015 qui est la lutte anti-terroriste. »

« Les soldats ne protègent pas en premier lieu les bâtiments mais ils protègent la population. Ces endroits sont susceptibles de faire l’objet d’une menace terroriste. […] Les soldats n’ont comme seule mission d’assurer la protection de la population face à la menace terroriste », a ajouté le général Le Ray.

Pour le moment, le nombre de militaires concernés n’a pas encore été défini. Il fait l’objet d’une discussion avec la préfecture de police, laquelle doit définir les sites que l’opération Sentinelle aura à protéger sans exposer cette dernière au « risque de ne pas pouvoir maintenir l’ordre. »

Enfin, dans un entretien donné au quotidien Le Parisien, la ministre des Armées, Florence Parly, a enfoncé le clou. À la question de savoir si les militaires feront face à des manifestants, elle a été catégorique. « C’est évidemment hors de question! », a-t-elle répondu. « Comme tous les jours, il y aura des militaires dans les gares, les aéroports, pour sécuriser des lieux publics. Mais ils ne seront pas placés pour s’interposer vis-à-vis des manifestants. Leur mission, c’est de lutter contre le terrorisme, pas de rétablir l’ordre public! Ils sont formés et équipés avec des armes pour mener un combat, neutraliser un ennemi  sur un théâtre d’opérations. Il n’est donc dans l’idée de personne de mettre les militaires en face des manifestants », a-t-elle ensuite développé.

nota : Et pendant ce temps là, je vois la une du journal « L’Humanité » et voici ce qu’on peut y lire : « L’inacceptable bruit de bottes » avec des militaires en illustration. Franchement, ces journalistes n’ont peur de rien, ces poseurs, ces faux lanceurs d’alerte, ces don Quichotte à l’armure poussiéreuse, les mêmes qui se sont lâchement autocensurés pendant des décennies sur les crimes de masse du communisme, et qui se taisent encore aujourd’hui sur les tragiques événements du Venezuela, ce sont les mêmes qui viennent hurler à la dictature dans une France déstabilisée par des extrémistes de gauche et de droite plus qu’autre chose. Il faudrait leur expliquer que Castaner a plus de la graine de garde champêtre que de la graine de Trotski.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Mar 26 Mar - 15:28

22/03/2019

Pour Moscou, les récents vols de bombardiers américains en Europe créent des « tensions supplémentaires »

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 B52-20190321

Depuis 2007, des bombardiers stratégiques russes Tu-160 « blackjack » et Tu-95 « Bear », à capacité nucléaire, effectuent régulièrement de long vols au cours desquels ils longent l’espace aérien de pays européens. Comme leur transpondeur est éteint et au regard de la menace potentielle qu’ils représentent, les forces aériennes des États concernés font décoller des avions de chasse en alerte afin d’aller les identifier et les accompagner. L’Europe n’est pas la seule concernée : l’Alaska l’est également. 

Depuis la semaine dernière, l’US Air Force, qui envoie généralement des avions de renseignement près des frontières russes, joue aussi ce jeu-là, après avoir déployé à Fairford [Angleterre] six bombardiers B-52H Stratofortress de son 2nd Bomb Wing, habituellement basé en Floride. 

En effet, plusieurs de ces appareils, qui n’ont pas tous une capacité nucléaire, ont effectué des missions dans la région de la Baltique. Et, le 20 mars, l’un d’eux a été intercepté par deux chasseurs russes Su-27 « Flanker », au motif que qu’il volait en direction des frontières russes. D’après Moscou, le B-52H [n°1013, code « LA », indicatif AERO32], a fait demi-tour alors qu’il se trouvant dans l’espace aérien international. 

L’ambassade des États-Unis en à Varsovie a par la suite précisé que des B-52H ont effectué, le même jour, un entraînement avec les contrôleurs aériens avancés des bataillons multinationaux de l’Otan déployés en Lituanie et en Pologne. 

« En Lituanie, ils ont largué des munitions inertes et ont été intégrés à un entraînement à l’appui aérien rapproché mené par des avions lituaniens L-39 Albatros », a indiqué l’ambassade.


Deux jours plus tôt, selon un communiqué de l’US Air Force, quatre B-52H ont effectué des vols vers « plusieurs endroits d’Europe », dont en mer de Norvège, en mer Baltique [Estonie] et en Méditerranée [Grèce]. 

Cependant, à Moscou, ces vols de bombardiers stratégiques américains passent mal. « D’une manière générale, je me contenterais de dire que, bien entendu, de telles actions des États-Unis n’entraînent pas le renforcement d’un climat de sécurité et de stabilité dans la région qui jouxte directement les frontières de la Russie », a ainsi déclaré Dmitri Peskov, le porte-parole du Kremlin, Dmitry Peskov. « Au contraire, ils créent des tensions supplémentaires », a-t-il ajouté. 

Quoi qu’il en soit, pour la porte-parole de l’Otan, Oana Lungescu, l’envoi de B-52H à Fairford n’est qu’un « déploiement de routine » qui « prouve que le parapluie nucléaire américain protège l’Europe et met en évidence les moyens exceptionnels que les États-Unis pourraient mettre à contribution de l’Europe en cas de crise. »


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 - Page 2 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum