Plaisir Croisière Forum
L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 573859Moduleconnexion
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Twitter FPCroisière
Les posteurs les plus actifs de la semaine

Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée


L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Empty L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Ven 15 Mar - 15:02

05/03/2019

Ses défenses « cyber » renforcées, le porte-avions Charles de Gaulle a appareillé de Toulon pour la mission Clemenceau

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Cdg-20190305

Cela faisait plus de deux ans que le porte-avions Charles de Gaulle n’avait plus quitté Toulon et ses environs en raison d’un arrêt technique majeur [ATM], qui aura permis de moderniser son système de combat et ses installations aéronautiques ainsi que de recharger ses chaufferies nucléaires et de vérifier plusieurs points critiques [usine électrique, les catapultes, les lignes d’arbre, et les ailerons de stabilisation].

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 20190305_093951
Le Charles-de-Gaulle a quitté Toulon ce mardi matin 9.05
cliquer sur le lien
https://video-streaming.orange.fr/actu-politique/depart-du-porte-avions-charles-de-gaulle-CNT000001dtFcI.html

Désormais, le porte-avions est doté de nouveaux capteurs : le radar SMART-S a remplacé les DRBJ-11B et deux tourelles optroniques EOMS NG pour la surveillance, l’acquisition et la poursuite de cible complètent désormais le système ARTEMIS, qui permet d’assurer une surveillance permanente à 360° des menaces conventionnelles et asymétriques.

Si les radars DRBV-26D [veille air lointaine en bande D, avec portée de 500 km] et l’Arabel [utilisé pour désigner les cibles aux missiles Aster 15, en bande X et d’une portée de 100 km] ont été conservés, les deux DRBN-34 ont été démontés pour mettre à la place des Terma Scanter 6000 pour la navigation.

La fibre optique a remplacé les fils de cuivre et le système d’exploitation naval des informations tactique [SENIT-8] repose sur le protocole IP. Le central opérations a été modernisé avec le remplacement des vieilles consoles par des interfaces dignes de l’époque [écrans plats, claviers, etc…]. Des écrans géants fixés sur les cloisons permettent de suivre la situation en temps réel, de même qu’une table traçante numérique tactile.

Le risque cyber a évidemment été pris en compte, comme l’expliqe le commandant des opérations [COMOPS] du navire dans les colonnes de la revue Air Fan.

« Les serveurs du porte-avions ont été rénovés et un système de surveillance a été installé pour contenir les cyber-attaques. Il est scindé en plusieurs centres de surveillance armés par des spécialistes formés à détecter et contrer ce type d’attaque. Nous sommes résolument entrés dans une logique de développement de la cyber-résilience à tous les niveaux. Nous avons un noyau de personnes affectées à différents services du bord. Ils s’attachent à vérifier que tous nos systèmes demeurent étanches aux éventuelles tentatives d’intrusion et de perturbation en utilisant des outils spécifiques, des sauvegardes et des techniques avancées », a confié le COMOPS.

Étant que la prédominance des systèmes informatiques, cet accent sur la défense « cyber » d’un navire tel qu’un porte-avions montre que les menaces auxquelles il s’expose désormais ne se limitent plus à une torpille bien envoyée ou à une attaque aérienne…

Après sa sortie du bassin, ses essais en mer et la qualification du groupe aérien embarqué [GAé], le porte-avions Charles de Gaulle, avec 30 Rafale à bord, a terminé sa remontée en puissance en prenant part, en février, à l’exercice FANAL, au cours duquel près de 250 catapultages et appontages ont été effectués.

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Chasse-embarquee-20190305

Désormais fin prêt pour reprendre les opérations, le « Charles de Gaulle a donc appareillé de Toulon, ce 5 mars, pour une mission de 4 mois, appelée « Clemenceau ». Cette dernière, détaille le ministère des Armées, doit lui « permettre de participer aux opérations aéromaritimes en Méditerranée orientale et au Levant, d’accroître la connaissance des zones traversées, de renforcer la coopération européenne et de nourrir les partenariats stratégiques que la France entretient au Proche et Moyen-Orient, ainsi qu’en océan Indien. »


Malgré la demande de Tokyo de le voir faire une escale au Japon, le groupe aéronaval français ne devrait pas s’aventurer dans les eaux de la mer de Chine méridionale. Du moins n’est-ce pas « prévu »… Il faut dire que cela froisserait Pékin…

En effet, le ministre britannique des Finances, Philip Hammond, a ainsi récemment reconnu que l’annonce faite par Gavin Williamson, son collègue de la Défense, au sujet d’un déploiement à venir du porte-avions Queen Elizabeth en mer de Chine méridionale avait rendu plus compliquées encore les relations entre Londres et Pékin, alors que les échanges commerciaux sino-britanniques ont atteint un niveau record en 2017.

Quoi qu’il en soit, le porte-avions Charles de Gaulle et son escorte auront un programme assez chargé, avec une participation à l’opération Chammal au Levant [alors que le califat auto-proclamé par l’État islamique vit ses dernières heures] ainsi qu’à plusieurs manoeuvres aéronavales [Ramsès en Égypte, « Varuna » en Inde et un exercice avec la marine japonaise dans l’océan Indien]. Enfin, il est prévu une escale à Singapour, à l’occasion de la tenue du Shangri-La Dialogue, en juin.

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 D05zYtQX4AAQC6P
Marine nationale - mission :CLEMENCEAU 2019 : 3200 marins déployés au sein du groupe aéronaval (GAN) pour opérer dans tous les milieux.

cliquer sur le lien pour la video
https://twitter.com/i/status/1102875399774748672

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 D05i675X0AACdvd
Florence Parly : Départ en mission - Aux marins du Charles de Gaulle : votre mission est de protéger les Français et faire rayonner la France, alors bon vent, bonne mer !

Pour ce déploiement, le « Charles de Gaulle » dispose de 20 Rafale Marine, de 2 E2C Hawkeye [pour le guet aérien], de 2 Dauphin Pedro et d’un hélicoptère NH-90 NFH Caïman. Son escorte [Task Force 743] se compose de la frégate de défense aérienne [FDA] « Forbin », de la frégate multi-missions [FREMM] « Provence », du Bâtiment de commandement et de ravitaillement [BCR] « Marne » et d’un sous-marin nucléaire d’attaque [SNA]. Deux autres frégates – l’une danoise [Niels Juel], l’autre portugaise [Corte Real] – complètent ce dispositif.


Car, en effet, la TF 473 accueillera, au fil de ce déploiement, d’autres navires, notamment européens. Elle « pourra en effet s’appuyer, en son sein et au cours de différents moments de la mission Clemenceau, sur des bâtiments issus de plusieurs marines étrangères. Ce sont le Portugal, le Danemark, le Royaume-Uni, l’Italie, l’Australie et les Etats-Unis qui nous rejoignent dans le déploiement du groupe aéronaval », souligne le ministère des Armées.

« C’est d’abord un message européen. Car chaque frégate alliée qui se joint au GAN, chaque hélicoptère qui apponte sur le Charles de Gaulle, c’est une des étoiles de notre drapeau européen. Celles qui, ensemble forment ce cercle parfait, symbole d’unité et de coopération », a commenté Florence Parly, la ministre des Armées, en s’adressant à l’équipage du porte-avions.

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Ecorche-et-fiche-du-porte-avions-fiche-du-rafale-carte-de-localisation-dans-les-operations-contre-le-groupe-ei

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Le-porte-avions-francais-charles-de-gaulle-quitte-le-port-de-toulon-le-18-novembre-2015

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Le-porte-avions-francais-charles-de-gaulle-quitte-le-port-de-toulon-le-18-novembre-2015

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Ob_ac2d27_cdg
départ du CdG


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Ven 15 Mar - 15:05

LE FUTUR RAFALE F4 DE DASSAULT

En attendant l'arrivée d'un nouvel avion de combat européen à l'horizon 2040, le Rafale va bénéficier d'une importante mise à jour du standard dit F4. Il va renforcer sa connectivité pour évoluer en réseau et s'enrichir de capteurs et d'intelligence artificielle


L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Eb364eb43c_50145978_rafalef4


L’avion de combat emportera en vol toute une panoplie de nouveaux missiles et sera ultra-connecté.
L’armée de l’air entre dans une nouvelle ère. A l’occasion de sa visite à l’usine Dassault Aviation de Mérignac , dernierement , Florence Parly, la ministre des Armées, a officiellement annoncé le contrat de développement et d’intégration du nouveau standard F4 de l’avion de combat Rafale. 

La mission pour le constructeur aéronautique français : le livrer dès 2023 aux armées pour un contrat de près de deux milliards d’euros. Comme l’a rappelé la ministre, une trentaine d’autres Rafales F4 ont été commandés par l’État pour une livraison prévue entre 2027 et 2030. Tous représentent le premier embryon du SCAF (système de combat aérien du futur), un programme européen sous leadership français rêvant de faire voler en formation des flottes de drones et d’avions de différents pays.


L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 5c35d2e26f9c2

En tant qu’avion de combat du futur, le Rafale F4 de Dassault s’envolera facilement avec 1,5 fois son poids en carburant et armements. Et pas question d'emmener des petits calibres. 

A bord : un canon de 30 mm (pour des obus antiblindage), ou encore une panoplie de tous nouveaux missiles. Parmi eux, on notera notamment le MICA NG (Missile d'interception, de combat et d'auto-défense) avec un système de guidage infrarouge et un second électromagnétique pour frapper toutes sortes de cibles comme les autres avions de combat et les hélicoptères. Sinon, le Rafale F4 emportera l’AASM de 1.000 kg (Armement air-sol modulaire), insensible au brouillage, extrêmement précis et d’une portée de 60 kilomètres en haute altitude. Le tout, sans oublier les classiques missiles de croisière, ceux de dissuasion nucléaire, les Exocet (antinavire), le Meteor, tiré en vol dans le but d’atteindre une autre cible aérienne (air-air) et les bombes guidées.

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Dw3YtReWoAAzDlM

Pas de doute, le Rafale F4 est armé jusqu’aux dents. Mais, ce n’est pas là que réside sa principale nouveauté. En effet, l’avion de combat de Dassault sera ultra-connecté grâce à de nouvelles liaisons satellite, d’autres intra-patrouille et la radio logicielle. Concrètement, il pourra recueillir et échanger des informations en temps réel avec l’ensemble des systèmes d’armes, qu’ils soient aériens, terrestres, navals ou spatiaux engagés dans le combat. 

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Rafale-avion

Idéal pour lancer le grand projet occidental des attaques collaboratives. Puis, le Rafale F4 comprendra un nouveau système de pronostic lui permettant d’anticiper lui-même n’importe quel problème de maintenance. Celle-ci sera également optimisée avec des solutions basées sur les mégadonnées et l’intelligence artificielle. Enfin, le Rafale pourra en ravitaillé un autre en vol et profitera d’un nouveau calculateur moteur. "Ce nouveau standard garantit également que le Rafale restera une référence crédible à l'export", s'est félicité Eric Trappier, président de Dassault Aviation.


InfosPlus

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 160108-f-xd880-306-1_crop

Une évolution perpétuelle
L’avion Rafale construit par Dassault Aviation est depuis presque une vingtaine d’années un des fleurons de l’industrie militaire française. Considéré comme l’un des meilleurs avions de combat au monde, le Rafale est souvent comparé et placé en concurrence avec le F-35 américain. Depuis ses débuts, l’avion fait l’objet d’importantes mises à jour reposant sur des standards (F1, F2, F3, etc.). Depuis 2018, l’Armée de l’air française est équipée de la dernière mise à jour – le F3R – déjà doté d’équipements laser, de nombreux capteurs, de nouveaux missiles et d’améliorations logicielles.

Dans l’ère du big-data et de l’hyper-connexion
L’innovation que représente le nouveau Rafale risque de changer la donne à bien des niveaux. En effet, celui-ci jouira d’une connectivité sans précédent, si bien qu’il sera capable de communiquer et d’échanger de nombreuses informations – de manière fiable, rapide et sécurisée – avec n’importe quel autre appareil allié déployé sur le terrain (terre, air et mer). Ceci sera possible via un tout nouveau système de radio chiffré, soutenu par de nouvelles liaisons satellitaires. L’Armée de l’air a d’ailleurs donné un nom à cette notion : le combat collaboratif.

Le standard F4 intégrera également de nouveaux capteurs – dont la mission sera de détecter les menaces – avec une amélioration du radar à balayage électronique ainsi que du brouilleur. Côté armement, il faudra compter avec une nouvelle génération de missiles, mais également une nacelle de visée laser inédite. Par ailleurs, l’innovation intégrera pour la première fois l’intelligence artificielle. Celle-ci servira au diagnostic des problèmes et à la prédiction des opérations de maintenance de l’appareil. Le but ? Réduire le temps d’immobilisation de l’avion au sol pour ce type de besoins.

L’avion Rafale dans son standard F4 représentera une grande avancée en attendant le futur avion qui devrait arriver en Europe, à savoir le Système de Combat Aérien du Futur (SCAF) conçu par Dassault et Airbus. Prévu pour 2040, ce monstre de technologie aura pour mission de remplacer le Rafale, mais également l’Eurofighter Typhoon développé par le Royaume-Uni, l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne (Eurofighter GmbH).


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Ven 15 Mar - 15:06

06/03/2019

Pour la disponibilité de ses navires, la Marine nationale mise sur la maintenance prédictive


L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Mco-naval-20190305

Depuis une réforme conduite en 2003, le Maintien en condition opérationnelle [MCO] Naval repose sur trois piliers : l’équipage, qui prend soin de son navire au quotidien, les actions du SSF [Service de soutien de la flotte], du SLM [Service logistique de la Marine] et du SID [Service d’infrastructures de la défense, pour les infrastructures portuaires], sans oublier celles de la Direction générale de l’armement [DGA], et, enfin, les industriels, qui travaillent étroitement avec les services étatiques.

Cette organisation a depuis donné pleinement satisfaction, avec une disponibilité de 71% pour la flotte française [et de 50% pour les sous-marins, selon le ministère des Armées], avec un budget annule dédié au MCO d’environ un milliard d’euros.

Ce dernier « remplit ses objectifs dans les budgets impartis et donne satisfaction aux utilisateurs finaux ; et il est bien positionné en comparaison avec d’autres pays », souligne-t-on à l’Hôtel de Brienne.

Pour autant, il s’agit de faire encore mieux. D’où la mission de modernisation du MCO Naval confiée par la ministre des Armées, Florence Parly, au chef d’état-major de la Marine nationale, l’amiral Christophe Prazuck et au directeur central du SSF, l’ingénieur général Guillaume de Garidel, sur la base d’un rapport remis par l’expert indépendant Jean-Georges Malcor.

La première priorité est de « transformer la gouvernance du MCO Naval », en insistant sur le renforcement de la coordination entre les différents acteurs concernés, en particulier entre le SSF et le SID. En outre, la maintenance réprésentant jusqu’à 60% du coût de possession global d’un navire, elle devra être prise en compte dès la conception ou la réalisation de nouveaux bâtiments. C’est ce que prévoit d’ailleurs, pour l’ensemble des programmes d’armement, la nouvelle version de l’instruction ministérielle sur les opérations d’armement [IMOA].

« Il est nécessaire de donner au SSF les moyens d’assumer ses responsabilités dès le stade de conception de sorte que le MCO ne soit plus une variable d’ajustement. Le SSF sera donc mieux associé et intégré au sein des équipes de programme », explique le ministère des Armées, qui précise aussi que sa politique industrielle devra être « davantage explicitée pour permettre aux industriels d’avoir suffisamment de visibilité sur leurs opportunités. »

En outre, poursuit-il, « la capacité des ingénieurs de la DGA à prendre en compte, dès la conception des programmes, les enjeux de la maintenance de systèmes navals, ne sera possible qu’en permettant des respirations entre les différents organismes », ce qui signifie qu’il faudra encourager le « brassage des expériences » avec des « périodes d’embarquement » afin de permettre « un véritable partage de culture, un melting pot de la DGA et de nos armées. »

Quant au SLM, il devra évoluer pour « MCO naval du XXIème siècle », en devenant une « université technologique pour les marins. »

Une autre priorité porte sur l’exportation, en faisant connaître davantage les compétences françaises en matière de MCO naval aux partenaires étrangers et fournir à ces derniers un meilleur accompagnement. Pour cela, sur la proposition de l’amiral Prazuck, il est question de mettre en palce une « offre de formation de niveau master ‘MCO maritime’, à l’interface entre la Marine nationale, les universités et écoles d’ingénieurs, les entreprises de la filière navale », afin de valoriser les savoir-faire en matière de MCO sur la « scène universitaire internationale ».

Enfin, l’innovation, un thème cher à la ministre, n’est pas oubliée. Et l’accent sera mis sur la maintenance prédictive. « Anticiper les besoins de réparation ou de modernisation de nos navires grâce à l’analyse de données massives [big data], entraîner des modèles statistiques sur ces données [machine learning], rendre nos bateaux plus intelligents et plus autonomes [smart ship] : ce sont autant d’initiatives étatiques et industrielles engagées ces dernières années par les acteurs étatiques et industriels, toutes pleines de promesses pour un MCO naval modernisé », relève le ministère des Armées.

Pour autant, il n’est pas question d’innnover pour le plaisir de le faire [« le mieux est l’ennemi du bien », dit-on…]. En clair, chaque innovation doit avoir une « pratique, explicite, nécessaire en fin de compte. » D’autant plus que cela suppose de prendre quelques risques…

Aussi, Mme Parly a décidé « d’ouvrir des discussions sur le partage de responsabilité et du risque dans le cadre de la maintenance prédictive [ou prévisionnelle] » avec les industriels. Elles devront aborder les « enjeux de gestion et de partage de la donnée dans un écosystème ouvert à la concurrence », précise le ministère. Et le tout, en prenant en compte évidemment la menace « cyber ».

Avant d’aller plus loin en matière de maintenance prédictive, un des Bâtiments de soutien et d’assistance métropolitain [BSAM, ex BSAH] sera utilisé comme banc d’essai pour « conformer les opportunités » qu’elle peut offrir au MCO Naval. Le navire désigné pour cette expérimentation n’a pas été précisé. Peut-être qu’il s’agit du BSAM « Seine », qui, alors qu’il vient d’être réceptionné à Toulon par la DGA ce 5 mars, devra accomplir un déploiement de longue durée avant d’être admis au service actif.

Reste que mettre en place un modèle de maintenance prévisionnelle, considérée comme « disruptive », doit se faire avec méthode et prudence. En effet, l’enjeu est de pouvoir constituer des bases de données exploitables et fiables sur ce qui peut provoquer des pannes. Ce qui suppose de collecter, en continu, les informations les plus pertinentes.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Ven 15 Mar - 15:19

07/03/2019

Le Réseau Intranet des Forces Aéronavales va être amélioré pour 150 millions d’euros

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Rifan2-20151127

Développé à partir de 2008 par un groupement formé par Airbus Defence & Space, Naval Group et Rohde & Schwarz dans le cadre d’un marché de 242 millions d’euros, le Réseau Intranet des Forces Aéro-Navales [RIFAN] Phase 2 avait été qualifié par la Direction générale de l’armement [DGA] en novembre 2015.

Pour rappel, le RIFAN 2, dont le fonctionnement repose sur la technologie IP [Internet Protocol], est déployé à bord de 116 navires [surface et sous-marins], des hélicoptères NH90 Caïman, ainsi que des avions Atlantique 2 [patrouille maritime] et E2C Hawkeye [guet aérien] de la Marine nationale.

Comme son nom l’indique, il s’agit en réalité d’un réseau intranet à haut débit, permettant des communications entre les navires en mer et les unités à terre. Il utilise des ondes radio, moins coûteuses que les liaisons par satellite, pour transmettre des fichiers volumineux, comme des photographies en haute résolution ou bien encore des vidéos.

« Le système RIFAN étape 2 a également pour fonction d’apporter une capacité de management de réseau (CMR) qui permet depuis deux centres à terre de superviser et d’administrer l’ensemble des réseaux à bords des bâtiments RIFAN étape 2 », avait encore expliqué la DGA au moment d’annoncer la qualification de ce réseau.

Les technologies et les menaces évoluant vite, il est apparu nécessaire de traiter les obsolescences de ce système ainsi que de l’adapter aux besoins futurs de la Marine nationale, qui recevra de nouveaux navires au cours des prochaines années [Frégates de défense et d’intervention, Bâtiments ravitailleurs de forces, etc…].

D’où le nouveau marché, appelé RIFAN 2.1, que la DGA vient de notifier aux prestataires qui en assurèrent le développement pour un montant de 150 millions d’euros.

« Les adaptations du réseau porteront tant sur son architecture centrale que sur la mise à jour du système de surveillance et de détection des incidents de cyber-sécurité », ont expliqué Airbus Defence & Space, Naval Group et Rohde & Schwarz dans un communiqué commun, après avoir précisé que le contrat notifié par la DGA a une durée maximale de 8 ans.

« Le programme vise à doter la force navale française, d’un véritable réseau sécurisé à haut-débit. Il est conçu pour échanger entre les navires à la mer et les centres de commandement à terre, des données de différents niveaux de classification allant de ‘non protégé’ jusqu’aux niveaux ‘secret' », ont rappelé les industriels.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Ven 15 Mar - 15:20

07/03/2019

LA CONFIANCE EN ESCALE À BELÉM

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 1170x485blobbig_1519

Du 30 janvier au 2 février, le patrouilleur Antilles Guyane (PAG) La Confiance et son équipage ont effectué une escale dans le port de Belém, capitale de l’Etat brésilien du Para. Cette escale s’inscrit dans une dynamique de coopération renforcée entre les forces armées françaises et brésiliennes, notamment pour assurer la sécurité maritime en luttant contre la pêche illégale et les trafics illégaux. A ce titre, les Forces armées en Guyane (FAG) constituent un vecteur de coopération essentiel , en liaison avec les forces armées au Antilles.

Au cours de cette escale, le lieutenant de vaisseau Kuhn a reçu à bord de La Confiance de nombreux officiers généraux et supérieurs de l’armée brésilienne, parmi lesquels l’amiral Edervado Teixeira de Abreu Filho, commandant du 4e District Naval de Belém. Le capitaine de frégate Hays, attaché de défense naval au Brésil, était également à bord, ainsi que M. Sergio Galvão consul honoraire de France à Belém et Mme Maïwenn le Nedellec présidente de l’Alliance française de Belém, ces deux derniers œuvrant au rayonnement de la culture française au Brésil. Escale courante pour les bâtiments de la marine française, notamment ceux faisant route, depuis les Antilles, en direction de la mission Corymbe dans le golfe de Guinée, celle-ci accueillera par ailleurs la mission Jeanne d’Arc 2019.


Si le volet maritime de notre coopération bilatérale est particulièrement développé, les volets terrestre et aérien sont également très soutenus. Il s’agit de renforcer l’interopérabilité de nos forces et de mieux lutter contre les facteurs d’insécurité régionale comme le narcotrafique ou la lutte contre l’orpaillage illégal.

Ainsi, les forces armées en Guyane ont organisé en 2018 la douzième réunion régionale d'échanges militaires (RREM) avec les forces armées terrestres brésiliennes, visant notamment à procéder à des échanges de connaissances et d’informations dans des domaines d’intérêts partagés comme la sécurité de la frontière ou la lutte contre l’orpaillage illégal. Au travers du centre d’entraînement en forêt équatoriale (CEFE), les FAG offrent un certain nombre de stages de formation tactique et technique à des armées étrangères dont l’armée brésilienne.

Les aviateurs français et brésiliens mènent des exercices conjoints réguliers, comme l’exercice Cruzex, conduit en novembre dernier sur la base aérienne de Natal, à l’est du Brésil. Divers échanges d’équipages et de spécialistes de la maintenance d’avions Casa ont été réalisés en 2018, d’autres sont prévus en 2019.

Fortes de 2 100 militaires, les FAG exercent des missions de soutien de l’action de l’État et contribuent aux missions de souveraineté. À ce titre, elles garantissent la protection du territoire national, et contribuent au maintien de la sécurité dans la zone de responsabilité permanente unique Caraïbes (ZRP), à la lutte contre l’orpaillage illégal (opération Harpie), à la sécurisation du centre spatial guyanais (opération Titan), et à la lutte contre la pêche illégale. Dans le cadre de leur mission de police des pêches, les FAG garantissent la souveraineté de la France sur les eaux placées sous sa juridiction, répondent aux engagements internationaux pris par la France dans le domaine de préservation des ressources halieutiques, et combattent les activités maritimes illicites.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Ven 15 Mar - 15:21

07/03/2019

LE VENDÉMIAIRE EN NOUVELLE-ZÉLANDE


L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 1170x485customratioblobbig_cropped_151

Du 10 au 13 février, la frégate de surveillance (FS) Vendémiaire a fait escale à Auckland, en Nouvelle-Zélande. Ce passage à la base navale Néo-Zélandaise a offert à l'équipage l'occasion de rencontrer les marins du pays hôte et de s’entrainer avec eux.

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 44669047

A quai, le Vendémiaire a accueilli des représentants néo-zélandais pour préparer des exercices impliquant deux bâtiments de leur marine : le HMNZS Te Mana et le HMNZS Canterbury . Le Vendémiaire a ensuite pris le large avec ces deux bâtiments pour réaliser des évolutions tactiques. Pour l’occasion, six volontaires du bord ont échangé leur place avec des marins du Te Mana. Les entrainements se sont poursuivis par des présentations pour ravitaillement. Le Vendémiaire a ensuite envoyé son équipe de visite prendre en main le Te Mana, transformé pour l’exercice en navire de commerce.


L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 20150317131004_38792

Vendémiaire a repris le large escorté de deux navres néo-zélandais, afin de conduire différents entrainement conjoints.

Au sein de leur zone de responsabilité permanente, les 1 450 militaires des forces armées en Nouvelle-Calédonie  ont pour principales missions d’assurer la souveraineté de la France, d’animer la coopération régionale et d’entretenir des relations privilégiées avec l’ensemble des pays riverains. Les FANC engagent régulièrement leurs moyens pour des opérations d’aide aux populations, en appui des autres services de l’État.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Ven 15 Mar - 15:23

10/03/2019

Sur le « Charles de Gaulle » : dans les hangars du porte-avions

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 18174202lpw-18187662-article-jpg_6019745_660x281

Il est temps de rejoindre le hangar, où le capitaine de corvette Jean-Philippe doit présenter les services techniques aéronautiques, qui regroupent 530 experts. Depuis que la marine a abandonné les Super-Étendard modernisés pour passer au « tout Rafale » pour la chasse embarquée, beaucoup de place a été gagnée et il est désormais possible d'accueillir 30 Rafale, 2 avions-radars Hawkeye et deux hélicoptères. Les appareils sont garés au millimètre, le nez de l'un chevauchant l'aile de l'autre.

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 18174202lpw-18174250-embed-libre-jpg_6019748

À peine arrivé, je suis alerté par une alarme un brin anxiogène. « C'est la porte du hangar », me glisse-t-on. L'immense espace peut être séparé en deux par une porte coupe-feu, qui s'ouvre et se ferme sur toute la largeur du navire en quelques secondes : mieux vaut ne pas se trouver sur son chemin, une zone hachurée au sol. En traversant le hangar, je marche successivement sur deux immenses cercles de métal scellés par d'innombrables boulons. Intrigué, je m'arrête sur le second. « Vous êtes sur un réacteur nucléaire », glisse un officier avec un sourire malicieux. Quelques mètres sous mes chaussures de trekking, les atomes s'affolent.
Ils fixent un moteur d'avion sur le bateau

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 18174202lpw-18174257-embed-libre-jpg_6019749

Le taux de disponibilité des avions Rafale est excellent : grâce à des rotations de techniciens vingt-quatre heures sur vingt-quatre, plus de 90 % des appareils sont en permanence prêts à voler. Alors que les anciens Super-Étendard modernisés devaient être « visités » (démontés pour vérifier tous les éléments), les Rafale permettent d'effectuer une maintenance « selon état », car ils sont dotés d'un système informatique d'auto-diagnostic. « Dans 80 % des cas, au retour de mission, l'avion peut dire au technicien où est le problème », se félicite le capitaine de corvette Jean-Philippe.

Le banc d'essai moteur du porte-avions Charles de Gaulle.


L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 18174202lpw-18174251-embed-libre-jpg_6019750

Si nécessaire, le banc d'essai automatisé Mermoz permet de réaliser des diagnostics très rapides sur le radar, l'avionique ou encore l'optronique. Mais ce qui pose le plus de problèmes, ce sont les moteurs. Pour optimiser le taux de disponibilité et la fiabilité de ces bijoux de technologie, un banc d'essai moteur a été installé à bord. J'avoue être resté bouche bée en entrant dans cette petite pièce dédiée. Avec une prise d'air d'un côté et une évacuation de l'autre : les techniciens n'ont qu'à fixer un moteur d'avion au navire pour pouvoir tester toute sa plage de puissance, y compris la postcombustion. Le bruit est alors terrible, perceptible même à l'autre bout du navire, deux cents mètres plus loin.

« Soit ils décollent, soit ils tombent à l'eau »

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 18174202lpw-18187664-embed-libre-jpg_6019751

C'est un mal nécessaire, car même si le Rafale a deux moteurs, toute défaillance pourrait lui être fatale : « Les avions doivent décoller en 75 mètres. En bout de pont, soit ils décollent, soit ils tombent à l'eau : il n'y a pas de deuxième essai », commente le capitaine de corvette Jean-Philippe. En nous approchant des avions, nous remarquons qu'ils sont couverts d'une couche de protection luisante. « Les aéronefs de la marine sont recouverts d'un composant gras pour lutter contre le sel : c'est ce qui leur donne parfois un aspect presque sale au retour de mission », précise encore l'officier.
Je file au carré des officiers pour le déjeuner. À peine assis, j'entends des cris dans la cuisine. Rien d'alarmant, les équipes chantent joyeusement les derniers succès de musique pop. Quelques minutes plus tard, un burger décoré d'une bougie passe les portes battantes, et tout le monde se met à chanter « Joyeux anniversaire » pour un officier, sous les yeux satisfaits du commissaire en chef Franck, responsable du soutien au personnel. Une pratique qui semble relever de la tradition : le lendemain matin, une médecin du service de santé des armées recevra un croissant d'anniversaire avec, là aussi, une bougie à souffler. Un peu gênée, seule à sa table, elle remerciera l'équipe de restauration.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Ven 15 Mar - 15:24

10/03/2019

Alouette III, l'hélico qui ne connaitra pas la retraite à 60 ans 

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Alouette-III-appontage_MN

Soixante ans c’est un bel âge pour un hélicoptère. Ça tombe bien ce jeudi 28 février 2019 la plus célèbre des voilure tournantes françaises a justement soufflé ses 60 bougies. C’est en effet le 28 février 1959 que le prototype Sud Aviation SE-3160 a réalisé son premier vol entre les mains du légendaire pilote d’essais Jean Boulet. Pour mémoire c’est la Société Nationale de Construction Aéronautique du Sud-Est qui avait initié l’étude de cette machine historique. 

D’ailleurs lorsque Jean Boulet fait voler ce SE-3160 le 28 février 1959 personne ne parle encore officiellement d’une Alouette III. Même si le succès de l’Alouette II appelait forcément à continuer sur la lancée. Qui aurait alors pu envisager que soixante ans plus tard, en plein premier quart du 21ème siècle cet hélicoptère monoturbine continuerait quotidiennement à survoler les paysages du monde entier. Car oui considéré l’Alouette III comme un hélicoptère légendaire n’a rien d’exagéré. 

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Alouette-III-AdlA_SHA-600x401

Imaginez un peu qu’en France des exemplaires volent encore dans la Marine Nationale, assurant des missions de soutien logistique et d’entraînement alors qu’ils côtoient des machines de générations bien plus récentes (et donc de l’ère numérique) comme par exemple l’hélicoptère européen NH-90 Caïman. Pour autant son futur successeur est connu, il se nomme Airbus Helicopters H160M et aura fort à faire. Pas sûr que dans 60 ans ils sera encore là. Moi vraisemblablement pas… ou alors pas en bon état. Dans notre pays l’Alouette III a porté toutes les livrées : Armée de l’Air et Armée de Terre bien entendu mais aussi Gendarmerie Nationale, Sécurité Civile, et même la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris. C’est dire l’impact d’un tel appareil sur l’inconscient collectif dans notre pays.


Croire que l’Alouette III n’a marqué que l’aviation française c’est méconnaitre l’histoire des voilures tournantes au cours justement des 60 dernières années. Cette machine née durant la guerre d’Algérie a ensuite connu le service actif sur tous les continents : en Afrique bien sûr mais aussi en Amérique du sud et en Asie. Sans oublier forcément l’Europe où cette machine bien pensée et très efficace a su former, transporter, attaquer, ou encore sauver des vies. 
Pourtant son retrait est amorcé désormais aussi bien en Autriche, qu’en Inde, ou encore au Portugal. Et à chaque fois avec forcément un pincement au cœur des mécanos et pilotes qui eurent la chance de travailler dessus. 

Mais s’il est un domaine dans lequel cet hélicoptère a excellé et se défend encore très proprement c’est bien le vol en montagne. Bien sûr l’Alouette III ne rivalise pas avec son descendant le plus actuel l’Airbus Helicopter H125 mais il est encore très capable d’aller déposer des skieurs dans les massifs du monde entier ou bien d’aller chercher sur des pics des alpinistes en perdition. Il le fait encore très régulièrement dans les Alpes, les Rocheuses ou encore l’Himalaya. Excusez du peu. 

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Chetak-USS-Carl-Vinson_USN-600x387

Alors oui soyons honnête le bourdonnement si particulier de sa turbine Artouste IIIB est appelé à se faire de plus en plus rare mais quelle musique merveilleuse pour n’importe quel passionné(e) d’aviation. Alors à cette machine qui a marqué l’histoire des constructeurs Sud Aviation puis Aérospatiale souhaitons tous ensemble un bel anniversaire.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Ven 15 Mar - 15:37

14/03/2019

La Provence rejoint le Charles de Gaulle

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Provence_01430

La frégate multi-missions Provence a pris la mer le 10 mars, appareillant de Toulon pour rejoindre le groupe aéronaval emmené par le porte-avions Charles de Gaulle. Ce dernier avait quitté la base varoise de la Marine nationale le 5 mars avec la majeure partie de son escorte. Celle-ci est notamment constituée de la frégate de défense aérienne Forbin, de la frégate danoise Niels Juel et de la frégate portugaise Corte Real. Le groupe aéronaval s’appuie également sur un sous-marin nucléaire d’attaque, le bâtiment de commandement et de ravitaillement Marne, ainsi que d’autres unités françaises et alliées déjà déployées et qui le rejoindront au cours de la mission Clemenceau.

Prévu pour durer jusqu’en juillet, ce déploiement va mener le GAN en Méditerranée, mer Rouge, océan Indien et jusqu’en Asie du sud-est.

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Provence_01423

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Provence_01424

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Provence_01435


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Ven 15 Mar - 16:10

15/03/2019

OPEX : En 2018, l’armée de l’Air a assuré plus de 22.000 heures de vol et tiré 205 munitions

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Mirage2000-20190315

Le 14 mars, le Commandement de la Défense Aérienne et des Opérations Aériennes [CDAOA] vient de publier le bilan des activités de l’armée de l’Air en 2018. Et il en ressort que le nombre d’heures de vol effectués sur les théatres d’opérations extérieurs est quasiment stable par rapport aux années 2016 et 2017, en raison notamment d’une sollicitation accrue des drones MQ-9 Reaper dans la bande sahélo-saharienne [BSS].

Alors que l’un d’entre-eux s’est écrasé au retour d’une mission, en novembre dernier et qu’un autre a été redéployé sur la base aérienne 709 de Cognac, ces appareils ont assuré 1.407 missions au-dessus de la BSS, ce qui représente 9.190 heures de vol [soit 383 jours]. En 2017, avec 5 Reaper disponibles, le 1/33 Belfort avait accompli 390 missions, soit 5.700 heures de vol, au profit de l’opération Barkhane.

Les Mirage 2000 engagés au Sahel ont assuré 5.471 heures de vol pour 1.650 sorties, au cours desquelles ils ont délivré 64 munitions. Par rapport à 2017, les missions qu’ils ont effectuées ont été plus nombreuses [1.400], ce qui ne s’est pourtant pas traduit par un volume d’heures de vol plus élevé.


L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 1018193399

S’agissant des frappes, on ne peut pas faire de comparaison : le bilan 2017 du CDAOA avait seulement évoqué « 189 interventions sur des groupes armés terroristes », sans pour autant préciser le nombre de munitions tirées [une intervention peut aussi être une démonstration de force – « show of force »].

Toujours au sujet de l’opération Barkhane, le Casa « Nurse », c’est à dire l’avion médicalisé utilisé pour les évacuations sanitaires [EVASAN], a été sollicité à 106 reprises pour évacuer « 245 personnels », qui ne sont pas forcement des militaires français étant donné que cet appareil peut être aussi mis à la disposition des forces partenaires.

Au Levant, l’activité des Rafale engagés dans l’opération Chammal a été considérablement réduite par rapport à 2017, avec 40% de sorties en moins [922 missions pour 4.470 heures de vol assurées en 2018 contre 1.581 missions pour 8.000 heures de vol un an plus tôt]. Le califat « physique » de l’État islamique [EI ou Daesh] ayant pratiquement disparu, le nombre de munitions tirées a été divisé environ par trois [424 larguées en 2017 contre 132 en 2018].

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Cd9ebcbdac118a7acf46d

À noter que les avions ravitailleurs C-135FR ont connu une année 2018 chargée, malgré leur grand âge. Au titre de l’opération Chammal, ils ont assuré 41 missions [soit 266 heures de vol] pour délivrer 587 tonnes de carburant. Leur activité a encore été plus importante au Sahel, avec 361 missions pour fournir 5.700 tonnes de pétrole aux Mirage 2000.

Ces appareils ont évidemment été sollicités pour l’opération Hamilton, sur laquelle le bilan du CDAOA revient longuement. Conduite dans la nuit du 13 au 14 avril, cette dernière a mobilisé 5 Rafale, 4 Mirage 2000-5, 2 E-3F AWACS et 6 C-135FR. Et elle a donné lieu au tir de 9 missiles SCALP contre des cibles liées programme chimique syrien.

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Dispo%20C135,%202000N%20et%20IVP%202

Enfin, s’agissant des missions réalisées au profit de l’Otan, l’année 2018 a été marquée par le déploiement de 4 Mirage 2000-5 de l’Escadron de chasse 1/2 Cigognes en Estonie, au titre de l’opération enhanced Air Policing [eAP]. Les avions de l’armée de l’Air y ont assuré 604 heures de vol et 23 décollages sur alerte pour identifier 29 appareils ne respectant pas les règles de la circulation aérienne [le bilan du CDAOA se garde de préciser leur nationalité mais on sait qu’il s’agit principalement d’aéronefs russes].

Parallèlement à ce déploiement en Estonie, les E-3F Awacs de la 36e escadre de commandement et de conduite aéroportée ont effectué 13 missions [pour 144 heures de vol] dans la région de la Baltique.

Enfin, s’agissant du territoire national, le CDAOA souligne que « le retour depuis 2007 des vols des bombardiers russes au-dessus des approches maritimes de la France et les missions potentielles d’espionnage d’aéronefs étrangers font l’objet de toutes les attentions du personnel renseignement qui travaille au Centre national des opérations aériennes. »

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 14972212819_d86b3314f4_b

En 2018, il a été constaté 298 « situations anormales » qui ont nécessité 149 décollages sur alerte au titre de la « Posture permanente de sécurité – Air », dont 88 pour les avions de chasse [dont 35 pour des pertes de contact radio] et 61 pour les hélicoptères Fennec « MASA ».


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Ven 15 Mar - 16:12

15/03/2019 - L'Aurevoir

« Terminé, barre et machine » pour la frégate anti-aérienne Cassard

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Cassard-20150210

Le 14 mars, la frégate anti-aérienne [FAA] Cassard a accosté à Toulon à l’issue d’un ultime déploiement qui aura duré 4 mois et demi dans l’océan Indien. Et alors que, en 2017, le chef d’état-major de la Marine nationale, l’amiral Christophe Prazuck, avait souligné l’urgence de le remplacer, ce navire a encore rendu de bons et loyaux service lors la mission qu’il vient de terminer.

Ayant appareillé le 31 octobre, le Cassard a contribué à la sécurisation des détroits stratégiques, de Bab el-Mandeb et d’Ormuz, permis une appréciation autonome de la situation au Moyen-Orient et en mer Rouge et pris part aux opérations de la Force Force opérationnelle combinée 150 [Combined Task Force 150 – CTF-150], mise sur pied au lendemain des attentats du 11 septembre 2001 pour surveiller les trafics de drogue dans l’océan Indien.

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Image5

C’est à ce titre que, en janvier, l’équipage de la frégate a réalisé la saisie – record – de 670 kg d’héroïne qui se trouvaient à bord d’un boutre et celle, un mois plus tard, de 2 tonnes de résine de cannabis.

En outre, dans le cadre d’une accord de coopération logistique mutuelle signé par la France et l’Inde en mars 2018 la frégate « Cassard » a effectué une escale « historique » à la base navale de Bombay après avoir intégré le groupe aéronaval constitué autours du porte-avions américain USS John C. Stennis et porté secours à 12 marins indiens dans le pétrolier venait de couler dans le golfe Persique [ou arabo-persique].

Ce déploiement a en outre été « marqué par de nombreuses activités de coopération dont onze escales et quatre exercices avec des pays alliés et partenaires dans la région », résume l’État-major des armées [EMA].

Comme l’avait donc indiqué l’amiral Prazuck, le remplacement des frégates anti-aériennes était devenu « urgent », malgré les modernisations successives dont elles firent l’objet. Pour autant, l’annonce du retrait du Cassard, en juillet dernier, a été une petite surprise dans la mesure où le navire qui doit lui succéder, c’est à dire « l’Alsace », une frégate multimissions aux capacités de défense aérienne renforcée [FREMM DA], ne sera pas livrée avant 2021.

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 9649

Cette année, la Marine nationale prévoit également le retrait du service de la frégate anti-sous-marine de type F-70 « Primauguet » [qui termine, aussi, une mission de trois mois dans l’Atlantique Nord]. Cela permettra, avec le désarmement du Cassard, de doubler l’équipage des FREMM Aquitaine et Languedoc, conformément au plan Mercator. Enfin, le sous-marin nucléaire d’attaque [SNA] Saphir tirera aussi sa révérence.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Ven 15 Mar - 23:07

15/03/2019

L’Otan tance l’Allemagne sur le niveau de ses dépenses militaires

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Leopard-20150411

En septembre 2014, lors du somment de Newport, les pays membres de l’Otan ont tous convenu de porter le niveau de leurs dépenses militaires à 2% de leur richesse nationale [PIB] d’ici 2024. Et depuis qu’il est à la Maison Blanche, le président américain, Donald Trump, en a fait l’un de ses chevaux de bataille. Et pour cause : les États-Unis sont déjà largement au-dessus de ce seuil.

Pour autant, à en croire le dernier rapport annuel de l’Otan [.pdf], le budget militaire américain a significativement baissé entre 2011 et 2018, étant donné qu’il est passé de 740 à 680 milliards de dollars [en prix courants]. La différence est encore plus importante en prix constants de 2010. Mécaniquement, les États-Unis ont consacré à leurs forces armées 3,39% de leur PIB [contre 4,77% en 2011].

Globalement, les dépenses militaires de l’ensemble des pays membres de l’Otan représentent 2,36% du PIB, les Européens et le Canada étant à la traîne [avec 1,48% du PIB]. Cependant, quelques États du Vieux Continent ont déjà atteint l’objectif fixé en 2014. Tel est le cas de la Grèce [2,22%], du Royaume-Uni [2,15], de l’Estonie [2,07%], de la Pologne [2,05%], de la Lettonie [2,03%] et de la Lituanie [2%].

Cela étant, les Alliés adoptèrent une autre règle à Newport : 20% de leurs dépenses militaires devaient être dédiés à la modernisation de leurs capacités. Sur ce plan, 16 pays [sur 29] sont dans les clous. Ce qui n’est pas le cas de la Grèce, dont le budget militaire est le second plus élevé de l’Otan en terme de pourcentage de PIB. De même que l’Estonie.

Or, cette règle est tout aussi importante, si ce n’est plus, que celle dite des 2%.

« Il existe en fait une triple règle, dite la règle des ‘trois C’ : cash, capacités, contribution. Les États-Unis insistent […] quant au fait que les pays européens ne peuvent pas dépendre du parapluie américain et doivent investir sur le cash – ce sont les 2 % – qui correspondent au niveau d’ambition de l’Otan traduit en termes militaires », a expliqué le général [2S] Denis Mercier, ex-Commandant suprême allié Transformation [SACT], lors d’une récente audition à l’Assemblée nationale.

« Mais cela ne suffit pas » car « le budget ne fait pas tout », a-t-il continué. « Ainsi, certains pays ont des budgets de défense supérieurs à celui de la France, mais investissent tout dans les salaires du personnel. Ce faisant, ils ne modernisent pas leurs capacités. Le deuxième C correspond donc aux capacités […] », donc aux 20% des 2% du PIB, a poursuivi le général Mercier. Et ce dernier d’ajouter : « Mais cela ne suffit encore pas. En effet, il existe un pays qui investit les 2 %, y compris pour sa modernisation, mais qui conserve le tout pour sa défense personnelle et ne met rien à disposition des coalitions menées par l’Otan. D’où le troisième C, pour commitment ».

Quoi qu’il en soit, même si elle est particulièrement engagée dans les opérations de l’Otan [entre autres, elle dirige, cette année, le « fer de lance » de la force de réaction rapide tout en étant la nation cadre d’un bataillon multilnational en Lituanie, ndlr] l’Allemagne, qui a l’économie la plus puissante en Europe, ne respecte ni les 2% du PIB, ni les 20% dédiés aux capacités. D’ailleurs, lors du dernier sommet de l’Otan, à Bruxelles, en juillet 2018, elle a assuré que le niveau de ses dépenses militaires atteindraient 1,5% du PIB d’ici 2024… Sauf que, selon les chiffres du rapport annuel, elle n’en prend pas le chemin : le niveau de son effort de défense a stagné à 1,23% du PIB entre 2017 et 2018.

Et, d’après Der Spiegel, le ministre allemand des Finances, le social-démocrate Olaf Scholz, entend freiner l’évolution du budget de la Bundeswehr, en le portant à 44,7 milliards d’euros en 2020, sout 2,5 milliards de moins que prévu. Pour Ulrike Frank, un analyste l’European Council on Foreign Relations, cité par l’AFP, « cela signifie qu’il est très vraisemblable que l’Allemagne n’atteindra pas l’objectif pour 2024. » D’autant plus que les dépenses militaires sont un sujet récurrent de fricton entre les conservateurs de la CDU et les sociaux-démocrates du SPD au sein de la « Grande coalition » dirigée par Angela Merkel.

D’où le commentaire de Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l’Otan. « J’attends de tous les alliés, y compris l’Allemagne, qu’ils tiennent leurs promesses », a-t-il prévenu, lors de la conférence de presse organisée pour présenté le rapport 2018 de l’Alliance. « Je m’attends à plus. Je m’attends à d’autres augmentations », a-t-il encore insisté, en évoquant l’engagement de Berlin d’augmenter le budget de la Bundeswehr de 80% entre 2014 et 2024.

Reste que, malgré tout, les dépenses militaires des pays européens membres de l’Otan et du Canada ont augmenté d’environ 4% de 2017 à 2018. Et de 41 milliards de dollars entre 2016 et 2018. « Ce chiffre devrait atteindre 100 milliards de dollars d’ici à la fin de l’an prochain », a estimé M. Stoltenberg.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Ven 15 Mar - 23:07

15/03/2019

Un avion de surveillance maritime Falcon 200 Guardian de la Marine envoyé au Japon

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Guardian-japon-20190315

La semaine passée, l’État-major des armées [EMA] a indiqué que la frégate de surveillance « Vendémaire » et qu’un avion de surveillance maritime Falcon 200 « Guardian » allaient participer, dans le cadre d’une « coopération interalliée », à une mission visant à « lutter contre le contournement des sanctions du Conseil de Sécurité des Nations Unies par la Corée du Nord. »

En effet, en raison de ses activités nucléaires et de ses tirs de missiles balistiques, Pyongyang est sous le coup de sanctions économiques votées [et renforcées] par le Conseil de sécurité des Nations unies. Seulement, même si les dirigeants nord-coréens exigent leur fin en échange de la « dénucléarisation » de la péninsule coréenne, ces mesures sont régulièrement contournée via des transferts de marchandises et de pétrole en haute mer, le recours à des sociétés écran ou encore aux paradis fiscaux, jamais très regardants sur l’origine des fonds qu’ils reçoivent.

Pour cette mission de surveillance, la frégate « Vendémaire » doit oeuvrer aux côtés de bâtiments japonais et américains. Et un officier de liaison français a été affecté à bord de l’USS Blue Ridge, le navire amiral de la VIIe flotte de l’US Navy.

Restait à savoir d’où le Falcon 200 de la Flotille 25F allait être déployé… Finalement, l’EMA a annoncé, ce 15 mars, que cet appareil est arrivé deux jours plus tôt sur la base aérienne de Kadena au Japon, après « un périple de plus de 14 000 kilomètres réalisé en moins de 3 jours, en passant par la Nouvelle-Calédonie et l’Australie. » Et il restera au pays du Soleil Levant pendant trois semaines.


L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Falcon-japon-20190315

« La projection rapide du détachement français depuis les FAPF (*) […] confirme l’intérêt de disposer d’une présence militaire permanente dans cette région stratégique. Garante de la coopération avec les partenaires régionaux », souligne l’état-major. « Cette mission démontre également la capacité de nos équipages à effectuer leurs missions dans un cadre international », s’est-il également félicité.

Pour rappel, le Falcon 200 « Guardian », qui est un appareil ancien, est mis en oeuvre par un chef de bord, un pilote, un mécanicien navigant [le « MecBo »], un radio et 2 radaristes-navigateurs. Pouvant voler à la vitesse de 555 kt [Mach 0,86] et à l’altitude maximale de 42.000 pieds, il dispose d’une autonome de 5h30 [distance franchissable : 2.000 nautiques]. Il est équipé d’un radar adapté à la détection de petits objets par mer forte, d’un système de navigation pour visualisation de la situation tactique et géographique, d’un calculateur et d’une table de navigation automatique. La Marine nationale en compte 5 exemplaires.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Ven 15 Mar - 23:08

15/03/2019

L’avion de combat F35, future pomme de discorde au sein du gouvernement italien?

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 F35-italie-20170213

Initialement, l’Italie avait exprimé l’intention de se procurer 131 avions de combat F-35A/B auprès du constructeur américain Lockheed-Martin afin de remplacer les Panavia Tornado de l’Aeronautica Militare ainsi que les AV-8B Harrier II de type STOVL [décollage court/atterrissage vertical] de la Marina Militare. Puis, la crise économique du début des années 2010 contraignit Rome à revoir ses plans et à réduire le besoin à 90 exemplaires.

Dans le même temps, l’industrie aéronautique italienne a été associée très tôt à ce programme américain. Ayant le statut de partenaire de niveau 2A, il lui revient d’assembler les F-35A/B destinées aux forces transalpines ainsi que ceux commandés par les Pays-Bas. Pour cela, une usine – la FACO, pour Final Assembly and Check Out – a été inaugurée en 2013 à Cameri. Ce site sera ensuite appelé à assuré les opérations de maintenance ds F-35 en service en Europe.

Seulement, l’arrivée au pouvoir d’une coalition « anti-système » a changé la donne. En effet, allié à La Ligue de Matteo Salvini, le Mouvement cinq étoiles [M5S] a toujours été très hostile à l’idée d’acquérir des F-35. Issu de cette formation politique, Angelo Tofalo, nommé secrétaire d’État à la Défense, s’est récemment attiré les foudres de ses collègues pour avoir parlé en bien de l’avion conçu par Lockheed-Martin.

« Nous parlons de ces F-35 de manière souvent déformée. […] Le programme F-35 a maintenant 20 ans (et) il est en train d’évoluer. Contrairement à ce que l’on dit souvent, il s’agit d’un avion bénéficiant d’une technologie optimale, peut-être le meilleur au monde à l’heure actuelle », avait-il en effet affirmé lors d’une audition parlementaire. Ce qui lui valut une réponse cinglante de Luigi Di Maio, le chef du M5S.

« Le Mouvement 5 étoiles a toujours été critique et reste critique sur le F35. Nous devons réduire les dépenses inutiles et en 2019, il y aura une révision du programme. Les F35 ne sont pas notre priorité », avait-il fait valoir.

Pour rappel, 11 exemplaires du F-35 ont déjà été livrés à l’Italie.

Reste que, le 14 mars, Rome a accepté de débloquer 389 millions de dollars pour financer un lot de F-35 qui avait été commandé par le précédent gouvernement. Cela étant, d’après le communiqué publié par le palais Chigi [présidence du Conseil italien, ndlr] à l’issue d’un entretien entre Guiseppe Conte, le chef du gouvernement, et Elisabetta Trenta, la ministre de la Défense [qui vient du M5S, ndlr], une étude « sur les besoins spécifiques » de l’aviation militaire transalpine « sera conduite afin de s’assurer que les prochaines commandes correspondront effectivement à notre stratégie de défense. »

Or, selon des rumeurs évoqués par la presse italienne, il est prêté à Mme Trenta l’intention de diviser par deux le nombre de F-35 devant voler avec des cocardes italiennes. Et c’est là que Matteo Salvini, le chef de file de La Ligue et vice-Premier ministre, est sorti du bois.

« Tout effort pour ralentir ou réduire [l’achat de F-35] serait à mon avis préjudiciable » pour le pays, a en effet lancé M. Salvini lors d’une conférence de presse, à Rome, le 14 mars. « Quand je donne ma parole, je vais jusqu’au bout », a-t-il insisté, avant d’estimer que toute révision à la baisse du nombre de F-35 commandés aurait des répercussions sur l’industrie aéronautique italienne – et donc pour l’économie du pays. En outre, a-t-il ajouté, en évoquant la France et l’Allemagne, « je ne vois pas pourquoi on offrirait un cadeau à nos principaux concurrents ».

En attendant que les uns et les autres accordent leurs mandolines, le chef d’état-major de l’Aeronautica Militare, le général Alberto Rosso, a fait part de ses inquiétudes aux députés italiens. « Le F-35 est la seule solution viable. Une alternative consisterait certainement à s’appuyer sur des plateformes anciennes, obsolètes et coûteuses », a-t-il dit


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Ven 15 Mar - 23:09

15/03/2019

Le renseignement extérieur estonien soupçonne la Russie d’utiliser des navires civils à des fins d’espionnage

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Bateau-russe-20190314

Dans son rapport annuel , le service estonien de renseignement extérieur [FIS] est formel : la seule menace « sérieuse » pour la sécurité de la Baltique et la souveraineté de l’Estonie vient de la Russie. Et pas d’ailleurs. Et c’est en effet ce qui ressort de ses analyses faites au sujet des manoeuvres militaires effectuées par les forces russes au cours de la « dernière décennie ».

Selon le FIS, un conflit militaire avec l’Otan pourrait être déclenché, par exemple, par la contestation du pouvoir en Biélorussie, pays avec lequel la Russie a connu quelques tensions récemment. Le rapport s’attarde longuement sur cette éventualité.

« Notre évaluation est que, si quelque chose d’imprévu devait arriver personnellement au président Alexandre Loukachenko ou à son régime, il y aurait un grand risque d’une action militaire rapide de la part de la Russie pour empêcher la Biélorussie de devenir une démocratie pro-occidentale », avance le renseignement extérieur estonien.

Et cela d’autant plus, explique le rapport, que « les conflits économiques persistants entre la Russie et la Biélorussie et les tentatives biélorusses de mener une politique étrangère indépendante ont amené les dirigeants russes à s’inquiéter de leur influence [sur Minsk] et à accroître la pression sur les dirigeants du pays. »

En outre, ce dernier estime que les pays baltes constituent actuellement le point faible de l’Otan, même si des mesures de « réassurance », comme le déploiement de bataillons multinationaux sur leur territoire [eFP, enhanced Forward Presence, ndlr], visent justement à dissuader la Russie de tenter quoi que ce soit.

« L’Estonie doit être préparée à une incursion militaire de la Russie », lit-on dans le ce rapport, qui avance par ailleurs qu’en « incitant à la haine entre les groupes ethniques locaux dans les États baltes », Moscou « tente simplement de se donner un prétexte pour une intervention militaire, le cas échéant ».

Justement, et dans l’optique d’une telle issue, le renseignement estonien soupçonne la Russie d’utiliser des navires civils pour espionner les « infrastructures critiques » de l’Otan. Ainsi, il est fait état, dans son rapport, de comportements suspects parmi ces derniers, comme des tentatives de pénétrer dans des zones vouées à des zones de manoeuvres navales ou interdites au trafic maritime [zones d’essais, approches des bases navales, etc…].

« Les tentatives d’entrer dans les eaux territoriales étrangères sans autorisation, sous le prétexte de devoir s’abriter de la tempête ou de réparations techniques, deviennent de plus en plus fréquentes », constate le FIS. Or, poursuit-il, « ce genre de comportement se démarque clairement des autres navires civils ordinaires. »

En outre, rappelle le renseignement estonien, tous les bâtiments appartenant à des sociétés et/ou à des agences étatiques russes sont enregistrés comme « navires de réserve », c’est à dire qu’ils sont susceptibles d’être utilisés comme navires de soutien par la marine russe.

Par ailleurs, le FIS affirme également que la Russie utilise des navires civils pour des « opérations d’influence » Ce qui est un « développement nouveau », selon lui.

« Une pratique actuellement en vogue consiste à utiliser les grands voiliers des agences d’État et des établissements d’enseignement russes, pour des voyages en mer, des régates et des festivals dans le monde entier. Une partie de ces voyages comprend des événements politiques pour les communautés russes locales, des reconstitutions de propagande d’épisodes choisis de l’histoire russe et des œuvres missionnaires de l’Église orthodoxe russe », est-il expliqué dans le rapport. Et de préciser : « Les politiciens, les responsables des gouvernements locaux et les hommes d’affaires visitant les navires font l’objet d’une attention particulière. »

Aussi, pour le renseignement estonien, comme ils sont une « sorte d’extension des autorités » de l’État puisqu’ils peuvent être, au besoin, être « utilisés pour rassembler des informations, poursuivre des objectifs militaires ou mener des opérations secrètes », les navires civils russes devaient faire l’objet d’une « plus grande attention. »

L’ambassade de Russie en Estonie a réagi à ces accusations d’une façon très ironique, sans pour autant aborder le fond du rapport publié par le FIS.

« Si l’on oublie le logo du service sur la couverture, on peut penser que ce document est en réalité une compilation d’histoires d’horreur antirusses imaginées par les médias occidentaux sur lesquelles les auteurs estoniens travaillent depuis un an », a-t-elle rétorqué, via un communiqué. « En conséquence, ils ont publié un fouillis incompréhensible de fausses insinuations, de faits déformés, d’évaluations biaisées et de diffamation pure fondés sur une haine profonde pour la Russie », a-t-elle ajouté.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Ven 15 Mar - 23:09

15/03/2019 en traduc auto

France Choisit Le Système De Positionnement Acoustique Gaps De IXblue Pour Ses Applications De Guerre Des Mines

La DGA (Agence française de passation des marchés de défense) a choisi le système de positionnement acoustique Gaps d'iXblue pour ses applications de suivi et de positionnement de véhicules sous-marins autonomes (AUV).

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 France-Chooses-iXblues-Gaps-acoustic-positioning-system-for-its-mine-warfare-applications-770x410

«Le choix de Gaps par la DGA / TN, qui est la référence en France dans le domaine de la guerre des mines, marque clairement la confiance accordée à notre technologie de positionnement sous-marin. Ce contrat, qui renforce encore une relation de travail de longue date avec la DGA, témoigne de la qualité et de la fiabilité de notre système de positionnement acoustique Gaps pour des applications militaires stratégiques telles que la guerre des mines. "
Hubert Pelletier, chef de la division acoustique de iXblue

Intégrant le système de navigation par inertie Phins de iXblue, le système Gaps est équipé d’une antenne USBL (Ultra Short Base Line) préétalonnée et offre des performances de positionnement géoréférencées de très haute précision, en particulier dans les eaux peu profondes et dans les environnements bruyants. Sa fonction de télémétrie permet également le recalibrage des systèmes de navigation par inertie (INS) à bord du véhicule sous-marin grâce à une liaison de communication acoustique, ainsi que la commande et le contrôle de l’AUV. La large ouverture de son antenne 3D, jusqu’à 200 degrés, lui confère également une capacité inégalée en matière de suivi horizontal, ce qui permet au système de couvrir une très vaste zone et d’éloigner le vaisseau mère de toute zone à risque. Compact et léger, Gaps est très facile à utiliser et à intégrer et peut être installé sur différents types de plates-formes (coques de navires, systèmes de levage, poteaux, bouées, drones de surface).


Ce nouveau contrat annoncé par la DGA confirme le succès rencontré par le système de positionnement acoustique d’iXblue au cours des dernières années. Gaps a déjà été adopté par plus de 120 acteurs clés des secteurs civil et militaire dans le monde. Il s’est ainsi imposé ces dernières années comme un produit phare pour les opérations nécessitant le positionnement précis de véhicules sous-marins, de poissons remorqués et de plongeurs.

Infos Plus

Ses derniers clients réaffirment l'avantage de haute précision de GAPS et de POSIDONIA dans des opérations de gaz et de pétrole offshore en mer de Chine méridionale et de sauvetage en eau ultra profonde en Afrique du Sud

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 198258?max=950

MARLY-LE-ROI, France, 16 avril 2015 /PRNewswire/ -- iXBlue, un leader mondial en solutions de navigation, de positionnement et d'imagerie, célèbre une étape majeure en termes de ventes de ses produits acoustiques, avec plus de 250 systèmes USBL depuis l'introduction de POSIDONIA (USBL à très longue portée) en 1999 et de GAPS (USBL-INS à enceinte unique innovant) en 2004. Les autres solutions acoustiques d'iXBlue incluent la gamme de transpondeurs RAMSES (LBL synthétique), ComMet (Métrologie), et OCEANO. Le GAPS de 4ème génération, doté de fonctionnalités L/USBL et DP, a été livré à SapuraAcergy SdnBhd (« SapuraAcergy »), un entrepreneur d'ingénierie et de construction spécialisé dans les installations en eau profonde, les déclassements et les activités traditionnelles pour l'industrie du pétrole et du gaz dans la région d'Asie Pacifique. Le client POSIDONIA le plus récent est Deep Ocean Search (DOS), une société de levé et de récupération, avec des applications de sauvegarde en eau très profonde au large de l'Afrique du Sud et ailleurs.


La PME Ixblue conçoit à Lannion sa propre fibre optique, qui entre dans la composition de ses systèmes de navigation. Sa technologie est prisée des secteurs civil (offshore, pêche, commerce…) et surtout militaire, à qui elle permet de se repérer en milieu hostile comme dans les zones blanches, hors des écrans radars des GPS.

Localisation de haute précision
« Nous sommes sur un marché de niche, avec beaucoup de valeur ajoutée », relève Benoît Cadier, le responsable du site, une bobine de 5 km de fibre à la main. « Celle-ci représente 16 h d’un travail de haute précision pour les opérateurs aguerris. » La fibre se doit d’être parfaite : la précision, c’est la marque de fabrique d’Ixblue. Celle qui l’a hissée au rang des leaders mondiaux des systèmes de navigation et de positionnement.

Des armées du monde entier se sont dotées de sa technologie : « On équipe une grande partie de la flotte internationale de sous-marins. Mais aussi des chars et de nombreux autres véhicules terrestres » fait valoir Ixblue, dont les produits misent sur la navigation inertielle, basée sur le gyroscope à fibre optique made in Lannion.

Alternative au GPS
Sa technologie se présente comme une alternative incomparable au GPS dont les signaux, qui n’ont aucune portée sous l’eau, peuvent par ailleurs être brouillés, piratés.

Reposant sur « des capteurs d’accélération et de rotation », cette technologie d’Ixblue est capable de mesurer le mouvement d’un avion comme d’un bateau de la marine marchande, d’un missile ou d’un sous-marin, voire d’un satellite… Et de les localiser avec un degré de précision à vous faire perdre le Nord : « C’est comme viser une fenêtre de Manhattan depuis notre bureau, à Lannion », décrypte Thomas Loret, en charge des systèmes de navigation.

Écouter
L’entreprise, dont le siège est à Paris, compte 500 salariés. Elle possède deux sites industriels, implantés à Lannion et Saint-Germain-en-Laye (Yvelines). 

La PME Ixblue conçoit à Lannion sa propre fibre optique, qui entre dans la composition de ses systèmes de navigation. Sa technologie est prisée des secteurs civil (offshore, pêche, commerce…) et surtout militaire, à qui elle permet de se repérer en milieu hostile comme dans les zones blanches, hors des écrans radars des GPS.

À Lannion, la fibre optique coule de source depuis plusieurs années déjà : Ixblue a devancé le Photonics Park avec sa propre tour de fibrage. C’est là, derrière ses murs, que la fibre, portée à haute température, s’écoule et s’étire en longs barreaux de verre puis s’affine à la façon d’un long caramel ou d’une belle guimauve. Une fibre spéciale comme il n’en existe quasiment pas en France : ces « cheveux intelligents » mobilisent tout le savoir-faire de la moitié des 70 salariés de cette entreprise située sur le plateau industriel de Pégase.

Sous la mer et dans l’espace
Autonomes et d’une fiabilité à toute épreuve, ses centrales inertielles se présentent sous la forme de boîtiers plus ou moins grands… et coûteux selon les modèles (de 60 à 250 000 €), qui regorgent de technologies.

Ces centrales ont fait leur preuve en milieux hostiles, ces endroits hors des écrans radars des GPS et autres zones blanches. Et se révèlent précieuses pour se positionner aussi bien en plein désert que par 2 000 mètres de fond dans l’océan. En toute discrétion. « Seules trois ou quatre entreprises dans le monde ont atteint ce niveau de performance », revendiquent Benoît Cadier et Thomas Loret, à l’occasion de la visite du préfet Yves Le Breton et de la sous-préfète Christine Royer, le 13 octobre.

« Le marché du militaire nous a sauvés »
Pour autant, ce degré d’expertise et de reconnaissance n’a pas empêché Ixblue de subir les soubresauts de la conjoncture. L’entreprise aux 600 salariés, « 100 % française et indépendante », dont le siège est à Paris (1), a été secouée par le retrait des acteurs du secteur pétrolier : un contrecoup de la dégringolade du prix du baril. « Dans ce contexte, le marché du militaire terrestre nous a sauvés : ces contrats que nous avons décrochés ont compensé ce retrait de l’offshore. »

L’export
Poursuivant sa logique innovante, Ixblue mise sur la R & D à laquelle elle consacre « 20 % de son chiffre d’affaires, qui s’élève à 90 millions d’euros ». Et sur l’export, qu’elle veut encore accentuer. Mais cette attention vers l’étranger ne détourne pas le regard d’Ixblue de l’écosytème local, riche en entreprises comme les Lannionnaises Ekinops et Keopsys, au contact desquelles naissent des projets de collaboration.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Lun 18 Mar - 9:56

16/03/2019

Et Naval Group remporta le mégacontrat de chasseurs de mines belgo-néerlandais


L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Naval-group-thales-stx-chasseurs-de-mines-belgique-pays-bas

Le contrat pour la construction et la maintenance de douze nouveaux navires de lutte contre les mines a été attribué au consortium Naval Group / ECA Robotics. Un contrat de plus de deux milliards d'euros.
C'est la fête chez Naval Group, qui réussit un très gros coup commercial aux dépens du consortium français STX/Thales et du chantier néerlandais Damen. Après l'Australie et les pétroliers ravitailleurs, le groupe naval a gagné vendredi en tant qu'outsider un nouveau contrat important, comme l'avait annoncé La Tribune. Naval Group et son partenaire ECA ont remporté l'appel d'offres piloté depuis 2016 par la Belgique sur l'achat de douze chasseurs de mines par la marine belge (six bâtiments) et néerlandaise (six autres) pour un montant de plus de 2 milliards d'euros, dont 1,1 milliard pour la partie belge.

Selon nos informations, Naval Group a remporté haut la main cette compétition devant les deux autres concurrents en étant devant sur la totalité des critères : techniques, coopération industrielle (au moins 39 partenaires) et prix. Le montant belge de cet achat pèse 1,11 milliard d'euros, selon le site de la RTBF, ce qui représente 200 millions d'économie par rapport au budget initialement prévu. 

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 How-Belgium-Naval-Robotics-will-Remodel-Naval-Mine-Warfare_001

Un appel d'offres belgo-néerlandais

Cette modernisation de la flotte belge renforce la position de la Belgique au sein de l'OTAN en tant qu'expert dans le domaine de la chasse aux mines. La marine belge attend le premier de ses six navires en 2023, les Néerlandais étant livrés un an plus tard. La future capacité utilisera des drones en surface, dans les airs et sous l'eau afin de détecter puis neutraliser des mines. "Grâce à cette nouvelle méthode de travail, le vaisseau-mère et son personnel pourront rester hors du champ de mines car seuls les drones y seront actifs", a expliqué le ministère de la défense belge  dans son communiqué publié vendredi.


Le 8 juin 2018, la Belgique et les Pays-Bas avait officialisé l'achat de seize navires militaires (deux frégates et six navires de lutte contre les mines pour chaque pays) pour un montant total de plus de quatre milliards d'euros. La Belgique avait décidé d'investir 2,2 milliards d'euros dans l'acquisition de ces huit navires. Chaque pays assure la direction d'un programme. Les Pays-Bas s'occupent de celui des nouvelles frégates tandis que la Belgique a pris en charge la construction des douze nouveaux navires de lutte contre les mines pour les deux pays. La mise en service de la première frégate est quant à elle prévue pour 2027.

Les ministres de la Défense belge et néerlandais, Steven Vandeput et Ank Bijleveld, signaient, en marge d'une réunion des 29 ministres de la Défense à l'OTAN, les mémorandums d'entente donnant ainsi "le coup d'envoi de la procédure d'achat de ces navires", selon Steven Vandeput. Les six nouveaux navires de lutte contre les mines remplaceront les cinq bâtiments belges actuellement en service, ainsi que le navire de commandement et de soutien logistique Godetia.

Autre art complementaire

Les français Naval Group et ECA fourniront 12 chasseurs de mines à la Belgique et aux Pays-Bas

Après avoir, dans la foulée de l’accord de partenariat stratégique conclu entre Paris et Canberra, signé le contrat de design pour les 12 futurs sous-marins Shorfin Barracuda destinés à la Royal Australian Navy, le constructeur naval français Naval Group, associé ECA Robotics, vient de remporter l’important marché portant sur le renouvellement des capacités de lutte anti-mines des forces navales belges et néerlandaises.

Lancé en 2016 sous la responsabilité de la Belgique, ce marché, pour lequel une enveloppe de 2 milliards d’euros était prévue, vise à livrer remplacer les chasseurs de mines de type Tripartite [CMT, conçus à Lorient] qui, en service depuis plus de 30 ans au sein ds forces navales belges et néerlandaises, arriveront en fin de vie en 2023.

Concrètement, le consortium emmené par Naval Group et ECA Robotics aura à livrer 12 chasseurs de mines à la Belgique et aux Pays-Bas mais à imaginer ce que sera la guerre des mines de demain.

« La future capacité utilisera des systèmes non habités en surface, au-dessus du niveau de l’eau et sous l’eau afin de détecter puis neutraliser des mines. Grâce à cette nouvelle méthode de travail, le vaisseau-mère et son personnel pourront rester hors du champ de mines car seuls les drones y seront actifs », a ainsi résumé le ministère belge de la Défense.

Deux autres concurrents étaient en lice pour ce marché, dont le néerlandais Damen, associé à l’allemand Atlas Elektronik et à Imtech België, ainsi que le français Thales [actionnaire de Naval Group à hauteur de 35%, ndlr] allié aux chantiers navals de Saint-Nazaire et à Socarenam.

Selon la presse d’outre-Quiévrain, le tandem Naval Group et ECA Robotics s’est imposé en faisant l’offre la moins disante à 1,756 milliad d’euros tout en assurant qu’il y aurait des retombées pour les industriels belges et néerlandais. Ainsi, la production d’une cinquantaine de robots sous-marins devrait se faire à Zeebruges.

Quoi qu’il en soit, en obtenant ce marché visant à équiper des forces navales qui passent pour être parmi les plus performantes dans le domaine de la lutte anti-mines, Naval Group et ECA Robotics ont fait un coup de maître.

En outre, dans le cadre de l’Otan, et avec 11 autres alliés, la Belgique et les Pays-Bas ont signé une lettre d’intention en vue de coopérer à la création de systèmes maritimes sans pilote, notamment en vue de réduire les coûts en réalisant des économies d’échelle. Et sur ce point, les deux industriels français sont sans doute désormais bien placés pour obtenir d’autres contrats à l’avenir.

« Les mines marines sont des armes relativement peu coûteuses et disponibles. Elles peuvent aisément empêcher l’accès aux ports et aux voies navigables. Un incident survenu sur l’Escaut ou dans la mer du Nord peut représenter une perte économique quotidienne de cinquante millions d’euros. Garantir la sécurité des voies navigables et des ports est donc crucial pour notre économie. Chaque semaine, nos navires sont engagés. Ils participent à des missions internationales », a par ailleurs fait valoir le ministère belge de la Défense, qui estime que ce contrat renforcera la position de la Belgique « au sein de l’Otan en tant qu’expert et pionnier dans le domaine ».


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Lun 18 Mar - 9:57

16/03/2019

CHAMMAL : L’ATLANTIQUE 2 REJOINT LE LEVANT

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 1170x485blobbig_1525

Depuis le 19 février 2019, un avion de patrouille maritime Atlantique 2 (ATL 2) est déployé sur la base aérienne projetée au Levant et mène des missions au profit de l’opération Chammal.

L’équipage, composé d’une trentaine d’hommes, participe notamment à la collecte du renseignement et constitue un véritable soutien pour les forces de la coalition internationale dans la lutte contre Daesh.

A l’origine conçu pour la lutte anti sous-marine et la maîtrise du milieu aéromaritime dans une zone s’étendant de la frange littorale au grand large, l’ATL 2 s’adapte parfaitement aux zones désertiques du théâtre de l’opération Chammal où il réalise des missions à caractère aéroterrestre. 
Fort d’une autonomie en vol de quatorze heures, cet aéronef est une plateforme adaptable aux performances reconnues. Son action met en œuvre des spécialistes comme des opérateurs photo/imagerie, intercepteur radar, mécanicien et spécialistes des communications. 
Armé, ce moyen de renseignement peut également effectuer des frappes d’opportunité au profit des forces de la coalition par des bombes guidées laser.


Engagés ponctuellement depuis septembre 2014 dans l’opération Chammal, ces marins du ciel ont démontré toutes leurs compétences au cours des 2550 heures de vol réalisées.

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 20150909201853_11958155_906986582680401_5789235476286275750_o

L’Atlantique 2 continue de naviguer et de veiller sur l’océan de sable du Moyen-Orient.

Lancée depuis le 19 septembre 2014, l’opération Chammal représente la participation française à l’OIR (opération Inherent Resolve) et mobilise aujourd’hui près de 1 100 militaires. À la demande du gouvernement irakien et en coordination avec les alliés de la France présents dans la région, l’opération Chammal repose sur deux piliers complémentaires : un pilier « formation» au profit d’unités de sécurité nationales irakiennes et un pilier « appui » consistant à soutenir l’action des forces locales engagées au sol contre Daech et à frapper les capacités militaires du groupe terroriste


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Lun 18 Mar - 9:57

16/03/2019

MISSION CLÉMENCEAU : INTÉGRATION DU GAN AU SEIN DE L’OPÉRATION CHAMMAL

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 1170x485blobbig_1529

Le 13 mars 2019, à peine arrivé au large de la Syrie, le groupe aéronaval (GAN) constitué autour du porte-avions Charles-de-Gaulle a mené ses premières missions aériennes au sein de l’opération Chammal. Rafale Marine et Hawkeye ont été catapultés pour soutenir les troupes au sol et acquérir du renseignement tandis que les autres aéronefs du GAN, les bâtiments de surface, dont la frégate danoise Niels Juel, assuraient la maîtrise et le contrôle de l’espace aéromaritime.

L’arrivée du GAN vient renforcer les capacités militaires de la France impliquées dans l’opération Chammal et consolide la coalition agissant au sein de l’opération Inherent resolve visant à lutter contre Daesh. Le groupe aéronaval français connaît bien ce théâtre d’opérations au Levant puisqu’il a déjà conduit  trois missions Arromanches depuis janvier 2015, prenant ainsi une part significative, dans la campagne militaire ayant contribué au démantèlement de Daech.


Ce renforcement de capacités illustre la détermination de la France et de ses alliés européens et américains à mener jusqu’à son terme la défaite militaire de Daech. Alors que les combats actuels sont désormais concentrés sur un territoire réduit, cette force navale apporte des capacités aéronavales de surveillance, d’appréciation de situation et d’intervention permettant d’observer toute possible reconfiguration et de contrer une résurgence potentielle du groupe terroriste.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Lun 18 Mar - 9:58

16/03/2019

ETAPE HYDROGRAPHIQUE À DJIBOUTI POUR LE « BEAUTEMPS-BEAUPRÉ »

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 1170x485blobbig_1526

Parti le 14 janvier 2019 de Brest, le bâtiment hydrographique et océanographique (BHO) Beautemps-Beaupré est arrivé dans les eaux territoriales djiboutiennes après avoir traversé la Méditerranée et la mer Rouge.

Cette campagne s'inscrit dans le cadre de la fonction stratégique « connaissance et anticipation ». Le Beautemps-Beaupré effectue le recueil des données nécessaires à l’amélioration de la connaissance de l’environnement marin dans des zones très fréquentées et où la France déploie des forces de façon quasi-permanente.


Le 18 février, dès l’aube, les manœuvriers du Beautemps-Beaupré et les équipes du Service Hydrographique et Océanographique de la Marine (SHOM) étaient sur le pont pour mettre à l’eau deux lignes de mouillage. Les capteurs fixés sur ces gréements de plus de 200m ont recueilli des données précieuses sur la température, la conductivité de l’eau ainsi que sur les courants. Les jours suivants, les hydrographes du SHOM ont réalisé des relevés de profondeur dans les ports de Tadjoura et d’Obock.

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 31049

Ces travaux visent à améliorer la sécurité de la navigation. Ils ont été programmés en coordination avec les autorités locales en vertu de l’accord de coopération en hydrographie et cartographie marine entre la France et la République de Djibouti.

Djibouti est un point d’appui essentiel dans la zone, grâce en particulier à la présence des forces françaises stationnées à Djibouti (FFDJ).  Des entraînements ont par ailleurs été organisés notamment un hélitreuillage avec un hélicoptère PUMA de l’armée de l’air.

Le caractère stratégique de ce déploiement en océan Indien contribue à la sécurité maritime : les données recueillies par le SHOM au travers de l'amélioration des cartes et services qu'il diffuse profiteront  à un large public.

Avec près de 650 militaires déployés, les FFEAU constituent l’une des bases opérationnelles avancées françaises à l’étranger. A ce titre, elle appuie les moyens militaires français déployés dans le Golfe arabo-persique et le Nord de l’océan Indien. Grâce à ses conditions d’aguerrissement, elle permet également d’entraîner les militaires français aux actions de combat en zone désertique et en zone urbaine. En tant que commandant de la zone maritime océan indien (ALINDIEN), le COMFOR FFEAU exerce son autorité sur une zone maritime s’étendant du Sud du canal de Suez à l’Ouest, et à l’Est jusqu’aux limites Ouest des eaux de la Birmanie, de l’Indonésie et de l’Australie. Il y promeut la politique de défense de la France et anime les relations militaires bilatérales.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Lun 18 Mar - 9:59

16/03/2019

L’US Air Force déploie 6 bombardiers B-52H Stratofortress en Europe et envoie un message à la Russie

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 B52-20130320

Le 14 mars, l’US Air Force a annoncé, via un communiqué, que des bombardiers B-52H Stratofortress 2nd Bomb Wing, basés Barksdale [Louisiane] allaient être déployés très prochainement déployés à Fairford, en Angleterre. Et d’expliquer que leur mission serait d’améliorer l’intéropérabilité avec les forces aériennes alliées et de contribuer à maintenir une posture dissuasive sur le Vieux Continent.

Ce n’est évidemment pas la première fois que des B-52H sont envoyés en Europe pour prendre part à des exercices réalisés dans le cadre de l’Otan. Mais ce déploiement a été décidé alors que les tensions entre Washington et Moscou sont montées d’un cran avec la fin annoncée du Traité sur les forces nucléaires intermédiaires [FNI].

En outre, d’après le site Military.com, pas moins de 6 appareils seront basés à Fairford. Et cela en fait donc le déploiement de B-52H le plus important depuis mars 2003, quand les ֤États-Unis et le Royaume-Uni s’apprêtaient à lancer l’opération Iraqi Freedom, afin de renverser le régime de Saddam Hussein.


L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Maxresdefault

Pour rappel, l’USAF compte encore de 89 B-52H, dont 38 peuvent être utilisés pour des frappes nucléaires. Aucune précision n’a été donnée sur les capacités des 6 exemplaires envoyés en Europe.

Quoi qu’il en soit, et selon les données recueillies par le site [russe] PlaneRadar, l’un de ces B-52H envoyés en Europe, portant l’immatriculation 61-0009, a fait un détour par la mer Baltique, où il mis le cap vers la frontière maritime de l’enclave russe de Kaliningrad. Puis, ayant gardé son transpondeur allumé, il fait un demi-tour pour ensuite se diriger vers les côtes britanniques.

« À une distance d’environ 120 km de la frontière maritime russe, l’avion s’est trouvé pendant quelques minutes dans la zone de l’action des DCA russe », a indiqué, plus tard, le site Sputnik.

Ce vol d’un B-52H à distance de tir de la base navale de Kaliningrad est probablement un message envoyé en réponse à un raid simulé de l’aviation russe contre une station radar installée sur l’île norvégienne de Vardø, l’an passé.

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 1040376302

Entrés en service dans les année 1950, le B-52H Stratofortress est l’un des plus anciens appareils mis en oeuvre par l’US Air Force. Modernisé au fil du temps, il devrait rester opérationnel jusqu’en 2050.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Lun 18 Mar - 10:00

17/03/2019

ENFIN


La France songe à se doter de moyens pour exercer son droit à la légitime défense dans l’espace

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Spacerider-20190317

Cela fait maintenant longtemps que l’espace est militarisé dans le mesure où il est largement fait appel aux satellites pour mener des opérations au sol, que ce soit en matière de renseignement, de surveillance et de communication.

Or, si la « militarisation » des activités spatiales est un fait ancien [elle a en réalité commencé dès la mise en orbite du satellite soviétique Sputnik, étant donné que son lanceur était un missile balistique intercontinental soviétique R-7 Semiorka, ndlr], on assiste actuellement à une « arsenalisation » progressive de l’espace, ce qui est un phénomène nouveau. Auteurs d’un rapport sur ce sujet, les députés Olivier Becht et Stéphane Trompille estime qu’il s’agit même d’une « tendance de fond qui représente un risque. »


Le Traité sur l’Espace de 1967 prohibe seulement le placement sur orbite d’armes de destruction massive [mais pas leur transit]. En clair, il ne permet pas, à l’heure actuelle, d’empêcher cette arsenalisation et le fait que l’espace est en train de devenir un milieu d’opérations en tant que tel. Et on peut supposer qu’un éventuel conflit de haute intensité s’y étendra afin de priver l’adversaire de l’avantage qu’il tire de ses capacités spatiales.

Dans ces conditions, a expliqué le général Michel Friedling, le chef du Commandement interarmées de l’Espace, lors d’une audition au Sénat, les grandes puissance spatiales « améliorent leurs capacités et développent des systèmes visant la conduite d’actions dans l’espace », lesquelles peuvent aller de la neutralisation à la destruction de satellites.

« Les points de vulnérabilité de nos capacités peuvent être les segments-sol, comme les infrastructures physiques ou les opérateurs, les segments spatiaux, – c’est-à-dire les satellites eux-mêmes constitués soit de la plateforme, soit des charges utiles – les moyens de communication entre les segments spatiaux et le sol, ou encore les parties logicielles », a ensuite développé le général Friedling.


Parmi ces menaces, la ministre des Armées, Florence Parly, en a évoqué une : l’approche du satellite franco-italien de communications militaires Athena-Fidus par l’engin russe LUCH-OLYMP à des fins d’espionnage. Mais elle n’est évidemment pas la seul. Il y a également, a détaillé le général Friedling, les « menaces cyber, que peuvent fomenter des États par ailleurs dépourvus de capacités spatiales, des opérations de brouillage ou d’aveuglement et des armes de destruction à énergie dirigée, comme les lasers, et les armes à impulsion électromagnétique ou des micro-ondes à forte puissance. »

Sur ce dernier point, a-t-il rappelé, « les Russes ont développé les lasers aéroportés SOKOL sur plateforme Iliouchine 76 ainsi qu’un laser dénommé PERESVET », lequel « pourrait avoir une capacié anti-satellite ».

Pour compléter la liste des menaces, on peut citer des satellites ou des drones spatiaux [comme le X-37 américain] qui, présenté comme étant expérimentaux « pourraient être capables d’actions de neutralisation. » Selon le général Friedling, ces engins »dotés de bras robotisés sont capables de se déplacer sur les orbites géostationnaires et de s’approcher particulièrement près d’autres satellites en orbite pour mettre en oeuvre des charges de neutralisation à courte portée ou de s’y arrimer pour les neutraliser à l’aide de leurs bras articulés. »


En outre, il faut également prendre compte les missiles antisatellites [les États-Unis et la Chine ont une telle capacité, ] ainsi que, selon le commandant interarmées de l’espace, les « satellites civils non étatiques mais utilisés à des fins militaires », lesquels « peuvent également constituer des menaces, ce qui pose un problème d’attribution d’une éventuelle action hostile à un État. »

Face à cette « arsenalisation » de l’espace, quelle peut être la vision stratégique française dans ce domaine? La stratégie que le président Macron avait demandée d’établir en juillet 2018 n’a pas été rendue publique. Toutefois, le général Friedling en a brossé les grandes lignes.

Ainsi, en premier lieu, il s’agit d’améliorer la capacité des forces françaises à surveiller l’espace ainsi qu’à identifier et caractériser des objets spatiaux. Actuellement, elles disposent pour cela des radars GRAVES et SATAM, sans oublier les télescopes TAROT [Télescope à action rapide pour les objets transitoires] du CNRS et GEOTRACKER d’Ariane Group. Selon le général Friedling, il est donc question d’aller plus loin en misant sur une coopération européenne.

« Les Européens qui ont un intérêt collectif à disposer d’une surveillance efficace d’un espace exo-atmosphérique. Nous devons donc bâtir ensemble une future capacité européenne de connaissance de la situation spatiale, suffisamment précise pour permettre la détection et l’identification des tous les objets spatiaux, y compris les débris de petite taille », a expliqué l’officier.

Autre axe de cette stratégie : travailler à la « définition de règles de comportements responsables et à la promotion d’un bon usage de l’espace, en développant une stratégie commune avec nos alliés », avec l’objectif d’éviter, ou du moins de minimiser, les risques de malentendus. Le général Friedling a évoqué d’autres mesures « souhaitables », comme « renforcement de la coopération avec nos partenaires européens, visant l’utilisation pacifique de l’espace, la promotion d’une régulation pragmatique du milieu spatial – via le développement du Space Trafic Management – et, enfin, l’élaboration d’une politique déclaratoire robuste pour décourager les actions illégales ou franchement hostiles. »

Cependant, la question de la protection des satellites utilisés par les forces françaises reste toujours posée. La solution la plus évidente passe par le « durcissement » de ces derniers et de renforcer la résilience des moyens spatiaux. Mais ce n’est pas encore suffisants.

« Pour exercer notre légitime défense dans l’espace, comme le droit international nous le permet, il n’est pas exclu de réfléchir aux réponses à apporter à des actes hostiles particulièrement graves contre nos capacités spatiales », a indiqué le général Friedling. « Cette réponse pourrait avoir différentes formes et un changement doctrinal consisterait à passer des opérations depuis l’espace à des opérations dans l’espace », a-t-il ensuite précisé.

Évidemment, a-t-il insisté, il ne serait pas question, pour la France, de « se lancer dans une course aux armements contraire aux principes internationaux qui régissent les activités spatiales et à notre vision du monde, mais d’exercer un droit de légitime défense, comme cela est autorisé par la charte des Nations-Unies. »

A priori, et selon les propos du général Friedling, aucune décision allant dans ce sens n’a encore été prise. « Si notre capacité à exercer une légitime défense dans l’espace venait à être renforcée, il faudra travailler sur la question des équipements. Plusieurs options figurent dans le rapport qui vient d’être transmis à la Présidence de la République et feront l’objet d’un arbitrage », a-t-il précisé.

Dans leur rapport sur le « secteur spatial de défense », les députés Olivier Becht et Stéphane Trompille ont avancé plusieurs pistes, dont certaines présentent plus d’inconvénients que d’avantages [comme les armes cinétiques et laser, par exemple]. Mais celle qui paraîtrait la plus pertinente serait celle consistant à mettre au point des véhicules spatiaux inhabités et manœuvrants. Certains projets sont d’ailleurs en cours dans un cadre civil, comme le Space Rider, développé par Thales Alenia Space avec le soutien de Dassault Aviation [qui capitalise sur le programme défunt Hermès] ou encore le Space Tug d’Airbus Defence & Space, destiné aux orbites géostationnaires.

D’ailleurs, d’après les députés, Airbus Defence & Space « pourrait fournir aux armées un ‘géocroiseur’, c’est-à-dire un engin capable de dériver dans les orbites géostationnaires pour des missions de reconnaissance et de captation d’images dans ces orbites. » Et d’ajouter : « L’industriel indique en effet posséder un ensemble de solutions technologiques dont il se fait fort de pouvoir présenter une démonstration dans des délais réduits. »


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Lun 18 Mar - 10:00

17/03/2019


US Air Force begins search for Next Generation Ejection Seat

L'US Air Force a entamé une étude de marché afin d'identifier les sources potentielles de son siège éjectable de nouvelle génération.

Le service recherche un siège de remplacement moderne pour équiper divers aéronefs, notamment le Fairchild Republic A-10 Thunderbolt II, le McDonnell Douglas F-15 Eagle, le Lockheed Martin F-16 Fighting Falcon, le F-22 Raptor et le Rockwell B-1 Lancer, il est dit dans une annonce en ligne. La compétition n'a pas encore été officiellement ouverte et l'US Air Force n'a pas annoncé de date à laquelle elle commencerait à accepter les offres.


L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Getasset
Test du siège éjectable ACES 5 de Collins Aerospace

Martin-Baker et Collins Aerospace, deux des principaux fournisseurs de sièges éjectables de l’armée américaine, sont au nombre des soumissionnaires retenus pour le prochain concours.

L'US Air Force veut un siège pouvant manipuler en toute sécurité l'éjection d'un pilote dont la plage de poids varie de 62,6 kg  à 153 kg . Le poids total inclut le poids nu de l'équipage, le poids de l'équipement de vol et le poids de la trousse de survie.


Les exigences de l'USAF spécifient que le siège doit pouvoir être éjecté à des vitesses pouvant atteindre 600 kt (1 111 km / h) et à des altitudes comprises entre 0 et 60 000 pieds (20000m). La vitesse de descente verticale du parachute de secours ne doit pas dépasser 7,01 m  / min) et doit pouvoir être dirigée à un taux de virage minimal de 20 ° / s.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Lun 18 Mar - 10:01

Djibouti, sentinelle de la Corne de l'Afrique


Emmanuel Macron est ce mardi 12 mars à Djibouti, historique et stratégique de la France. Nicolas Sarkozy - sur place, le chef de l'Etat avec un entretien bilatéral avec son homologue Ismaïl Omar Guelleh mardi matin avant de se rendre sur la base militaire française, la plus grande d 'Afrique, qui compte 1 450 soldats. La France est le partenaire militaire historique de la Corne de l'Afrique, mais elle est déjà française à Djibouti.

Depuis Djibouti, il y a toujours eu des militaires français dans les pays qui ne l'ont pas chanté: 4 300 en 1978, 2 400 dans les années 2000, avant le seuil actuel 1 450, le minimum for certifier les garanties sécuritaires comprend l'accord de défense avec Djibouti révisé en 2011. 

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Web-erythree-djibouti_0

L'armée française a choisi Djibouti pour ses troupes en milieu désertique mais c'est aussi et surtout une base d'achat avancée dans la Corne de l ' Afrique. Au large des côtés djiboutiennes, 35% des flux de pétrole passent par le détroit de Bab-el-Mandeb.

 

Après les attentats du 11 septembre 2001, les États-Unis ont choisi Djibouti pour conduire leurs opérations anti-terroristes au Yémen et en Somalie. Les premiers drones américains sont arrivés en 2003 et le camp Lemonier n'a pas été s'étendre: 5 000 hommes et nuits chaque jour.


L'armée chinoise, pour une partie, a commencé à envoyer des frégates dans la région, a ensuite construit un hôpital, et enfin une énorme base militaire qui serait désormais capable d'accueillir 10 000 hommes en cas de crise.

Enfin, le Japon, lui aussi, profité de la lutte contre la piraterie pour s'établir à Djibouti. L'Arabie saoudite, in War in Yémen, a maintenu une présence militaire très discrète alors que les Émirats arabes unis, eux, sont installés à Assab en Erythrée voisine.

infos+

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 La+pr%C3%A9sence+de+la+France+dans+le+monde


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par corsair le Mar 19 Mar - 12:51

18/03/2019

Syrie: Paris à la manoeuvre pour la future force anti-EI

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 2019-03-17T105109Z_1_LYNXNPEF2G0H5_RTROPTP_3_FRANCE-PROTESTS-MACRON.JPG.cf

La France s'apprête à ajuster son dispositif en Irak et en Syrie dans le cadre d'une force antiterroriste internationale dont elle entend définir les paramètres avec Washington, désormais acquis à la nécessité de maintenir une présence militaire malgré la fin imminente du "califat territorial" de l'Etat islamique. 

La ministre française des Armées, Florence Parly, est attendue lundi dans la capitale américaine pour s'entretenir avec le secrétaire d'Etat à la Défense, Patrick Shanahan, "des objectifs et de la logistique" d'une telle force dont la définition varie depuis l'annonce brutale du retrait des quelque 2.000 militaires américains de Syrie par Donald Trump. 

"On est à un moment-clé en Syrie. L'offensive des Forces démocratiques syriennes à Baghouz (le dernier réduit de l'EI dans l'est de la Syrie-NDLR) préfigure la fin du califat territorial", souligne-t-on de source française. 

"Après, il faut que la transition soit suffisamment ordonnée pour que les Kurdes syriens puissent retomber sur leurs pieds", ajoute-t-on. 

L'idée, lancée par Patrick Shanahan en février, d'une force d'observateurs dans une "zone tampon" du Nord-Est syrien afin de protéger l'alliance arabo-kurde des FDS, partenaires de la coalition internationale anti-Daech, s'est heurtée au scepticisme des Européens, la France au premier chef.


"IN TOGETHER, OUT TOGETHER"

Le double objectif, partagé par les membres de la coalition, est de prémunir les miliciens kurdes, majoritairement les Unités de protection du peuple (YPG), considérées comme terroristes par Ankara, d'une offensive turque et d'empêcher la dispersion et la résurgence de cellules djihadistes. 

Quelque 1.200 militaires français sont engagés au Levant dans les rangs de la coalition antiterroriste (appui aérien, forces spéciales, artillerie, formation en Irak). 

"Le message, c'est 'in together, out together' (on y va et on se retire ensemble-NDLR)", rappelle-t-on côté français. 

On estime à Paris que passé le fracas de l'annonce du président américain - qui a pris de court en décembre jusqu'à un appareil militaire "atterré", selon un haut gradé français -, les discussions avec les Etats-Unis, fer de lance de la coalition, progressent de facto sur la base des plans initiaux. 

"Les militaires américains essayent de gagner des délais pour trouver une solution intelligente qui fasse que les Occidentaux ne se retirent pas tous en même temps", explique-t-on de source militaire française. "Et il faut offrir une réassurance aux Kurdes face aux Turcs". 

Tout en se défendant de tout revirement, la Maison blanche a avancé l'hypothèse d'"un petit groupe de maintien de la paix d'environ 200 soldats américains" dans le nord-est de la Syrie, "pour un certain temps". 

Selon le Washington Post, qui cite un haut responsable de l'administration américaine, ce chiffre serait porté à environ 400, 200 dans le Nord-Est et 200 dans le Sud à Al-Tanf, base américaine proche des frontières avec l'Irak et la Jordanie. 

"Si les Etats-Unis lâchent Al-Tanf, le courant est directement établi entre le Hezbollah et l'Iran. Ce sera vraisemblablement la dernière zone d'où ils se retireront", note la source militaire française. 

"CONTINUITÉ DE LA MISSION"

"Tout cela est en discussion", dit-on à Paris. "Le chiffre de 200 n'a pas vraiment de réalité. La rencontre de lundi est importante à ce titre, car elle va permettre vraiment de déterminer les paramètres". 

Pour les autorités françaises, cette force à effectifs limités concernerait "un petit nombre de pays" de la coalition, qui doivent être au clair "sur la mission, les garanties de sécurité, le cadre politique". 

"L'idée, c'est de poursuivre le combat contre Daech et de contribuer à la stabilisation du Nord-Est en appuyant les FDS". 

"On est à un moment de concertation, de préparation, de planification avant la prise de décision politique", dit-on. "Nous on regarde les besoins et, à partir de là, on ajustera notre dispositif". 

Le retrait de la Task Force Wagram, les artilleurs français opérant les canons Caesar en Irak, est acté. "On va probablement garder une présence aérienne" ainsi qu'une empreinte au sol, indique-t-on. "Il n'y aura pas de changement de nature ou de volume considérable, car on est dans la continuité de la mission". 

Reste à s'assurer de "l'attitude d'acteurs essentiels" dans le processus de déconfliction, ajoute-t-on sobrement à propos de la Turquie, de la Russie et l'Iran, deux alliés indéfectibles du régime de Bachar al Assad.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12360
Points : 14222
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /3

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum