Plaisir Croisière Forum
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
Twitter FPCroisière
Les posteurs les plus actifs de la semaine

Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée


La croisiere, les navire...d'Hier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La croisiere, les navire...d'Hier

Message par corsair le Lun 6 Aoû - 9:34

14 anciennes lignes de croisière que vous devriez connaître[/color][/size]

L'industrie des croisières est pleine d'histoire avec des bateaux légendaires, alors jetons un coup d'œil à ces 14 anciennes compagnies de croisières que nous avons perdues au cours des 10 dernières années.


Nous sommes habitués au fait que de nombreux paquebots de croisière légendaires se retrouvent dans des chantiers de démolition de navires, même s'il est très bouleversant de savoir. Cet article sera consacré aux compagnies de croisières «mises au rebut».

Il s'est avéré que beaucoup de compagnies de croisières nous ont quittés au cours des 10 dernières années. Certains d'entre eux ont ravi les touristes pendant plus de 50 ans, et les plus uniques ont navigué pendant plus de 175 ans!

Orient Lines 

En 2008, le monde a perdu Orient Lines . La société a été fondée en 1993. Elle s'est principalement concentrée sur les itinéraires de croisière exotiques. Le seul navire au moment de sa fondation était l'ancien paquebot soviétique, Alexandr Pouchkine. Après une longue modernisation, elle a reçu le nom de Marco Polo plus connu de nous aujourd'hui.



Bien que la compagnie n'ait pas une grande flotte, elle a eu beaucoup de succès. En 1998, la ligne de croisière a été reprise par une marque célèbre, Norwegian Cruise Line . C'est drôle que Norwegian Cruise Line ait été repris par Star Cruises juste un an plus tard.

Après la reprise, Orient Lines a continué à opérer des croisières. L'ancienne Norwegian Crown a été rebaptisée Crown Odyssey et a rejoint sa flotte en 2000.

Il y avait des rumeurs que SuperStar Aries (aujourd'hui connu sous le nom de Saga Sapphire) devait rejoindre la flotte de la compagnie en 2002. Mais ce n'étaient que des rumeurs. De plus, en 2003, la compagnie s'est retrouvée avec un navire. Crown Odyssey a rejoint la flotte Norwegian Cruise Line.

En 2007, il y avait des rumeurs que l'entreprise vivait ses derniers jours. Ensuite, il est devenu connu que Marco Polo serait bientôt vendu. L'entreprise a été laissée sans navires. Puis il y eut des rumeurs selon lesquelles une autre légende soviétique, Maxim Gorkiy, connue pour son entonnoir inhabituel, rejoindrait la flotte de la compagnie. En passant, nous avons écrit sur son destin dans l'article sur les navires de croisière légendaires perdus au cours des 10 dernières années 



Le navire devait s'appeler Marco Polo II . Il s'est alors produit que le navire n'a pas survécu en rejoignant la nouvelle compagnie. Depuis la fin de 2008, il n'y avait aucune information sur l'avenir de Orient Lines. En janvier 2009, Maxim Gorkiy a été envoyé à la casse.

Imperial Majesty Cruise Line

Vous souvenez-vous de la compagnie avec le nom prétentieux de Imperial Majesty Cruise Line ? Il a été fondé en 1999 et s'est concentré sur le marché des croisières courtes (parfois même de 2-3 nuits) de Fort Lauderdale aux Bahamas.

La compagnie n'avait que deux navires. Son premier navire était le célèbre paquebot, Southern Cross, connu plus tard sous le nom de Azure Seas et OceanBreeze. Elle a été construite en 1955! Même si la doublure était en bon état et qu'elle était réparée, il était très coûteux de la maintenir. En conséquence, le navire a été mis au rebut en 2003.

Le deuxième navire de la compagnie était la vraie légende construite en 1953: Regal Empress, plus communément connu comme SS Olympia ou Caribe



Imperial Majesty Cruise Line a existé jusqu'en 2009 , et il est probable que vous vous en souveniez. Il est difficile d'oublier la croisière aux Bahamas sur le paquebot vintage construit en 1953.

En 2009, l'entreprise a cessé d'exister. Regal Empress a été mis au rebut, et tous les itinéraires ont été donnés à Celebration Cruise Line . Pouvons-nous considérer cette compagnie comme une extension de Imperial Majesty Cruise Line? Probablement c'est rhétorique.

Ocean Village

Ocean Village est la compagnie mémorable qui n'a duré que sept ans. La ligne de croisière a été fondée par P & O Princess Cruises en 2003 au Royaume-Uni . En passant, P & O Princess Cruises s'est «uni» à Carnival Corporation et a fondé Carnival Corporation & plc la même année. Autrement dit, nous pouvons dire que Ocean Village est une sorte de filiale de Carnival Corporation & plc.

L'une des particularités de l'Ocean Village était l'absence d'un style formel sur le navire. La compagnie a promu la liberté sur les croisières, les vêtements décontractés, le manque de soirées formelles, beaucoup de divertissement et ainsi de suite.

La flotte de la compagnie se composait de deux navires bien connus qui ont été transférés des marques sœurs. Ocean Village, le premier navire, a été transféré de P & O Cruises en 2003 . Ocean Village Two était le deuxième navire. Il a été transféré a la flotte d'AIDA Cruises en 2007.



L'entreprise a opéré des croisières en Méditerranée et dans les Caraïbes. À l'automne 2008, il a été annoncé que Carnival voulait développer le marché des croisières en Australie et que les deux navires seraient transférés à P & O Cruises Australia d'ici deux ans. En moins d'un an, Ocean Village Two est devenu Pacific Jewel . Elle continue de naviguer sous ce nom aujourd'hui.

Ocean Village est devenu Pacific Pearl à l'automne 2010. En fait, cela a marqué la «mort» de la compagnie de croisière, qui a été laissée sans navires. En 2017, Ocean Village est devenu une partie de Cruise & Maritime Voyages et vous est connu sous le nom de Columbus maintenant.

EasyCruise

La société avec un nom prometteur d' EasyCruise(et d'Easy Jet) a duré seulement six ans.

La compagnie de croisières a été fondée en 2004 et s'est positionnée comme une « compagnie low-cost » de croisière . Le fondateur de la compagnie a été inspiré par ses autres marques de voyages économiques, dont la célèbre compagnie low-cost européenne EasyJet. Le coût des croisières pourrait aller jusqu'à 50 dollars par personne et par nuit.

La compagnie ne possédait que trois navires à des moments différents. Le petit navire Neptune II a été le premier à rejoindre la flotte. Elle pouvait accueillir jusqu'à 170 passagers. Elle a été nommée easyCruise One . En 2007, la compagnie a obtenu son deuxième navire. easyCruise Two a été transformé d'un cargo de rivière en un bateau de croisière fluviale. Le navire exploité des croisières sous licence pour moins d'un an.



Le troisième navire de la compagnie était la légende soviétique. L'ancien ferry Lev Tolstoy est devenu le navire de croisière sous le nom de EasyCruise Life .

En 2008, l'entreprise a vendu son premier navire, déclarant son intention d'agrandir la flotte par de plus gros navires. Cependant, un an plus tard, la ligne de croisière a été vendue à la compagnie grecque Hellenic Seaways . En fait, les nouveaux propriétaires ont eu la marque et l'ancien ferry soviétique. Le navire a été donné à Blue Ocean Cruises. Il a exploité des croisières sous le nom d'Ocean Life pendant plusieurs années, jusqu'à ce qu'il soit mis au rebut en 2014.

EasyCruise a disparu. Le site Web a cessé de fonctionner. Il n'y avait plus de navires. Maintenant, nous avons seulement des souvenirs de la première compagnie de croisières «low-cost» qui a échoué.

Cruise West


Cruise West est la petite entreprise qui exploitait de petits navires de croisière qui accueillaient moins de 200 personnes chacun.

Nous ne pouvions pas oublier cette ligne de croisière. Le fait est que la société a été fondée en 1973 et à une époque, elle était la plus grande (!) Compagnie de croisière des navires de croisière battant pavillon américain (compte tenu du nombre de navires).

Initialement, l'entreprise a été fondée en tant que voyagiste en Alaska. Cependant, en 17 ans, dans les années 90, la compagnie a commencé à opérer des croisières. Les célèbres navires de la compagnie comprenaient Spirit of Oceanus, Spirit of Endeavour, Amadeus Diamond, Spirit of Yorktown, Spirit of Glacier Bay et d'autres.

Les itinéraires de l'entreprise sont devenus plus diversifiés. Il a opéré des croisières en Colombie-Britannique, en Californie, au Mexique, ainsi que des croisières fluviales au cours de ces années.

Il est intéressant de savoir que les navires de la compagnie se sont échoués plusieurs fois. C'est devenu un tel problème que la Garde côtière américaine a publié une déclaration spéciale sur la sécurité de cette ligne de croisière.


Spirit of Glacier Bay échoué à Tarr Inlet, Alaska, juillet 2008

En 2010, l'entreprise a cessé ses activités. Certains navires ont été vendus et continuent d'opérer des croisières aujourd'hui.


Classic International Cruises

Avez-vous entendu parler de Classic International Cruises ? La société a été fondée en 1985. Sa particularité était le fait que sa flotte se composait des anciens paquebots seulement! Au cours des neuf premières années, le légendaire paquebot portugais Funchal était le seul navire de la compagnie.



La même légendaire princesse Danae  est devenue le deuxième membre de la flotte en 1994. Cinq ans plus tard, l'ancienne star yougoslave Arion a rejoint la compagnie. En 2005, un autre paquebot légendaire est devenu une partie de cette fuite - le navire qui a coulé Andrea Doria en 1956, l'ancien Stockholm qui est devenu connu comme Athena. La légendaire princesse Daphne est devenue la cinquième représentante de l'entreprise en 2008. C'était une belle flotte!

Cependant, tout n'allait pas bien. À la fin de 2012, 4  Navires sur 5 ont été arrêtés pour dettes. Funchal a échappé à l'arrestation parce qu'elle était dans une cale sèche. En décembre 2012, l'entreprise a cessé d'exister. Les problèmes financiers en étaient une des raisons.

Seule Athena (ex-Stockholm) peut se vanter de son destin. Le navire continue non seulement d'opérer des croisières, mais il fait aussi partie du célèbre Cruise & Maritime Voyages. Malgré toutes les rumeurs, Astoria est toujours en service et est l'un des plus anciens navires de passagers en service au monde!

Croisières Ibero

Croisières Ibero . Cette entreprise espagnole est connue non seulement pour les fans de l'histoire de la croisière, mais aussi pour les touristes ordinaires comme vous et nous.

L'entreprise a opéré des croisières pour seulement environ 11 ans . Initialement, c'était l'entreprise Viajes Iberojet (2003). La société a été reprise par Carnival et ses partenaires en 2007.

Initialement, la flotte comprenait trois navires bien connus: Grand Mistral, Grand Latino et Grand Voyager. Pouvez-vous deviner leurs noms actuels?

Maintenant, ils sont connus comme Costa neoRiviera, Boudicca et Chinese Taishan.

En 2008, Grand Celebration a rejoint la société. Grand Holiday (maintenant connu sous le nom CMV Magellan) est devenu une partie de la compagnie un an plus tard. En passant, l'une des caractéristiques de l'entreprise était une livrée de croisière assez inhabituelle. En outre, l'entreprise a exploité les croisières hispanophones.



En 2014, la société est devenue une partie de Costa Croisières. Certains des navires ont été vendus, les autres ont rejoint la flotte Costa.

Peter Deilmann Croisières

Maintenant, nous allons parler de la société, qui est probablement connue uniquement pour les amateurs d'histoire de la croisière. Que savez-vous sur Peter Deilmann Cruises ?

Cette société a été fondée en 1968. Initialement, la société était engagée dans le transport de marchandises, mais dans les années 1970, il a commencé à fournir le transport de passagers. La compagnie a fait sa première croisière en 1973, bien que ce soit plus comme un service de traversier.

Berlin a été construite pour l'entreprise en 1979. Elle est devenue célèbre. Lili Marleen, Nordbrise, Nordschau, Nordpaloma, Deutschland et d'autres ont été des représentants célèbres de la société.



En 1983, l'entreprise a commencé à opérer des croisières fluviales en Allemagne. À la fin des années 2000, la société a eu des problèmes qui pourraient conduire à la cessation de l'activité. La ligne de croisière a survécu et a continué à opérer des croisières.

À la fin de 2014, il est devenu clair que l'entreprise cesserait d'exister bientôt. À l'hiver 2015, l'icône de l'entreprise, MS Deutschland, a quitté l'Allemagne. Elle a été officiellement vendue en mai 2015.



En conséquence, en 2015, Peter Deilmann Cruises a cessé d'exister, en grande partie à la suite de décisions judiciaires importantes et d'importantes dettes.

Croisières Ocean Star

La prochaine entreprise peut difficilement être appelée bien connue. Avez-vous déjà navigué avec Ocean Star Cruises ou même entendu parler de cette compagnie?

Ocean Star Cruises est devenue la première compagnie de croisière mexicaine. Il a été fondé en 2010.

Le seul navire de la compagnie était le Nordic Prince légendaire de Royal Caribbean. Le navire a commencé à naviguer pour de nouveaux propriétaires au printemps 2011.



En 2012, l'entreprise a cessé d'exister parce que son navire était «désarmé». Plus tard, il a été vendu en raison de nombreux problèmes. Ocean Star Pacific a été mis au rebut en 2015.

Island Cruises

Est la société européenne fondée en 2001. Royal Caribbean Cruises Ltd a été l'un de ses fondateurs! Encore une fois, on peut parler de la filiale.

La compagnie de croisières a opéré des croisières dans les Caraïbes, en Amérique du Sud et en Europe. En 2002, Viking Serenade, le célèbre navire de croisière qui appartenait à Royal Caribbean auparavant, est devenu le premier représentant de la compagnie. Le vaisseau amiral de l'Island Cruises s'appelait Island Escape.



En 2005, l'ancien Horizon est devenu le deuxième navire de l'entreprise. Son nouveau nom était Island Star. Trois ans plus tard, Royal Caribbean a vendu ses actions dans l'entreprise. En outre, Island Star est retourné à Royal Caribbean en 2009 . Le navire opère toujours des croisières sous l'ancien nom d'Horizon (Pullmantur Cruises)

En effet, en 2015, Island Cruises a cessé d'exister lorsque son dernier navire, Island Escape, a été vendu aux prochains propriétaires . Au printemps de cette année, il est devenu connu que le navire a été envoyé pour la mise au rebut.

Ligne de croisière Celebration

Celebration Cruise Line a un destin passionnant. La société a été fondée en 2008.

Le seul navire de l'entreprise était l'ancien ferry appelé Bahamas Celebration. La ligne de croisière exploité des croisières de la Floride aux Bahamas.

Le 31 octobre 2 014, le navire s'est échoué près de Freeport . Selon d'autres informations, elle a heurté un objet non identifié. À cause de cet incident, la compagnie a cessé ses activités et le navire a été envoyé à la casse.



Cette histoire a une sorte de continuation. Cette tragédie a été incapable de casser les anciens propriétaires de l'entreprise. Ils ont fondé la nouvelle entreprise qui continue de fonctionner aujourd'hui. Il opère des croisières et ajoute de nouveaux navires à sa flotte. Nous parlons de Bahamas Paradise Cruise Line. Cependant, ce n'est pas un sujet de notre article. Revenons aux entreprises qui ont cessé d'exister.

Swan Hellénique

Bien que le passé et l'avenir de la célèbre société européenne Swan Hellenic soient imprégnés de secret, nous avons essayé de le comprendre.

Ainsi, la compagnie a été fondée en 1950. Elle visait des croisières à des endroits historiquement intéressants. Initialement, la flotte de la compagnie se composait de petits navires: Miaoulis, Ankara (construit en 1927 (!)), Et Orphée.

En 1983, l'entreprise a été reprise par la marque P & O. En 1996, le premier navire de croisière d'une jauge de plus de 10 000 tonnes, Minerva, a rejoint la flotte de l'entreprise. Il est intéressant de savoir que ce navire était à l'origine un navire de recherche soviétique!



Après la reprise de P & O par Carnival, Minerva a été remplacé par le plus grand navire, Minerva II, ce qui pourrait perturber le positionnement initial


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11678
Points : 13224
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 69
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisiere, les navire...d'Hier

Message par corsair le Lun 6 Aoû - 9:37

le drame de l'Andrea Doria

Dans l'article precedent/ RDM et Astoria /mai 2018


Concernant l’Astoria, qui arbore désormais sur sa cheminée le logo de Rivages du Monde, Alain Souleille souhaite le conserver le plus longtemps possible. Plus vieux paquebot en activité, cet ancien liner suédois de 160 mètres et 277 cabines, entré en service en 1948 sous le nom de Stockholm ( c'est lui qui à abordé l'Andréa Doria au large de Nantuckett Island usa et a entrainé un naufrage mortel du paquebot italien le 26/07/1956), a été complètement reconstruit en 1994

Retour sur l'événement dramatique ou le navire à été impliqué

Paquebot ''Andrea-Doria'' : naufrage les 25 et 26 juillet 1956


Le mercredi 25 juillet 1956, à 23h10, à 45 milles au sud-est de l'île de Nantucket, le paquebot Italien "Andrea-Doria",   "Paquebots "Andrea Doria"  en route pour New York avec 1134 passagers et 572 membres d'équipage, est éperonné, par tribord avant, par le paquebot Suédois "Stockholm" en route pour Göteborg (Suède).



L'"Andrea-Doria", paquebot de 210 mètres de long, appartenant à la compagnie Italian Line avait quitté Gène le 17 juillet 1956 et devait arriver le 26 juillet au matin à New York, au terme de sa 101ème traversée. Il franchit en début de soirée le bateau-feu de Nantucket et, à la vitesse de 22 noeuds, pénétre dans un épais brouillard dont il ne devait que partiellement sortir au moment du drame.




Le paquebot "Stockholm" long de 160 mètres, mis en service en février 1948, pour le compte de la compagnie Swedish America Line, avait quant à lui quitté le port de New York le 25 en fin de matinée avec à son bord 534 passagers et filait à 18 noeuds.
Erreur d'appréciation, mauvaise interprétation des informations émanant des radars ? Quoi qu'il en soit, une certaine confusion régnait sur les passerelles des deux paquebots alors que la distance entre les deux navires diminuait. Ce n'est qu'au dernier moment, à travers le brouillard qui s'estompait un peu que les équipages comprirent, à la vue des feux de position de chacun des navires, que les bateaux risquaient se heurter et malgré une manoeuvre désespérée du Doria, le Stockolm alors commandé en passerelle d'un jeune second,change de bord intempestivement et se retrouve par le travers du Doria, dés lors rien ne pu être fait pour empêcher la collision.

L'étrave du "Stockholm", effilée et renforcée afin de pouvoir briser les glaces nordiques, pénétra dans la coque du paquebot italien sur une profondeur estimée à 9 mètres et sur une largeur maximale de 17 mètres, ouvrant une brèche énorme à l'endroit où se trouvaient des cabines de passagers, crevant les ballasts et le double fond. L'eau s'y engouffra avec violence.
Les ballasts tribord et bâbord étant vides après huit jours de traversée, le navire prit immédiatement une gîte de 18°.
Le "Stockholm" prit lui aussi une gîte vers l'avant, faisant craindre au capitaine Harry Gunnar Nordenson, son commandant, un enfoncement irrémédiable. Heureusement, les portes étanches situées immédiatement après la zone sinistrée résistèrent.
30 minutes après l'abordage, le Capitaine Piero Calamai, commandant du paquebot Italien, prit la décision de faire évacuer son navire. Malheureusement, la gîte par tribord étant devenue trop importante, il fut impossible aux marins de manoeuvrer les bossoirs permettant la mise à l'eau des canots de sauvetage bâbord.



S'en suivie une certaine confusion parmi l'équipage, mal préparé à assumer une telle situation mais aussi parmi les passagers éparpillés dans le navire, essayant d'atteindre les ponts supérieurs pour certain, attendant dans les salons des directives, ou encore essayant d'échapper à des scènes de panique créées par la vue des canots tribord mis à l'eau. Canots qui rejoignirent tant bien que mal le "Stockholm" avec à leurs bords plus de marins que de passagers - situation qui créera une certaine polémique après coup.

Constatant la situation désespérée dans laquelle se trouvait son navire, le Capitaine Calamai du Doria fit lancer des appels au secours, afin que d'autres navires, et leurs chaloupes, puissent aider aux opérations de sauvetage. Le "Stockholm" avait bien fini par mettre quelques canots à l'eau, en conservant un certain nombre à bord pour la sécurité de ses propres passagers, et d'autres navires plus ou moins importants prêtaient main forte mais cela ne suffisait pas pour l'évacuation des centaines de personnes encore présentes à bord.



A quelques dizaines de milles de l'accident, le baron Raoul de Baudéan, commandant du paquebot "Ile de France", de la Compagnie Générale Transatlantique, pris, après quelques échanges de messages radio, la décision de dérouter en pleine nuit, sans réveiller ses passagers, son navire afin de participer aux secours. L'ile de France fut préparer pour accueillir le maximum de naufragers. le cdt Raoul de Baudéan, fit allumer le navire pour redonner l'espoir aux passagers du Doria quand ils le verraient à l'horizon, il donna t l'ordre de forcer la vitesse au maximum soit plus de 25noeuds



C'est avec un énorme soulagement que dans la nuit, les personnes encore présentes à bord de l'"Andrea Doria" virent apparaître le paquebot Français qui brillait de tous ses feux. Les opérations furent menées avec dextérité et permirent, en plusieurs rotations, de recueillir 753 personnes. Au petit matin, une fois les opérations terminées, l'"Ile de France" mis le cap sur New York, qu'il avait quitté la veille, ne se doutant pas que le navire et son équipage y seraient reçus en héros.



A bord de l'"Andrea-Doria", une fois les passagers évacués, les marins restant eurent le plus grand mal à faire évacuer le Capitaine Calamai qui semblait vouloir rester jusqu'à la fin à bord de son navire. Et c'est de l'extérieur que ce dernier vit le paquebot sombrer à 10h09.
Sur place, outre le "Stockholm", étaient présents de nombreux navires dont certains avaient pu recueillir des naufragés; On pouvait aussi voir des hélicoptères chargés d'évacuer les blessés les plus gravement atteints et quelques petits avions qui survolaient le lieu du drame et depuis lesquels seront pris de nombreux clichés et images qui feront le tour du Monde.
A son tour, vers 10h15, le paquebot Suédois se mis en route vers New York, à allure réduite et ayant à son bord 545 rescapés.






Du superbe "Andrea Doria" ne restaient qu'une multitude d'épaves et quelques canots, en particulier ceux de bâbord qui s'étaient détachés alors que le paquebot s'enfonçait dans les flots.
A bord du paquebot Italien, le drame aura fait 43 victimes, passagers écrasés, pris au piège ou noyés dans les cabines situées au niveau de l'impact. Sur le "Stockholm", on comptera 5 victimes, des marins dont les logements se situaient le plus en avant du bateau. En outre, 3 passagers de l'Andrea-Doria décéderont après coup, dont une enfant jetée dans un canot par ses parents depuis les ponts du paquebot Italien. Un petit miracle cependant avec cette jeune fille qui se trouva transportée sur son lit depuis sa cabine, sur l'Andrea-Doria, jusque dans les décombres de l'étrave du Stockholm; Blessée mais vivante, alors que sa soeur, qui partageait la même cabine, trouva la mort au moment de l'impact.

A la suite d'un procès écourté, les deux compagnies, qui se rejetaient la responsabilité de l'accident, se verront obligées de créer un fond commun de dédommagement aux victimes et à leurs familles et à prendre en charge une partie des frais liés à la réparation du paquebot pour la Compagnie Suédoise (estimés à 2 millions de $) et à la perte de son paquebot pour la Compagnie Italienne (de l'ordre de 30 millions de $).
Tout comme le naufrage du Titanic qui avait fait évoluer la législation maritime à son époque, la catastrophe de juillet 1956 entraîna la modification de certains points comme l'obligation donnée aux compagnies maritimes de mieux former ses équipages à l'utilisation des radars (dont la technologie sera améliorée) et l'obligation pour les navires devant se croiser de se signaler par radio. Il fut créé le 1er double rails de circulation maritime, qui fonctionne toujours pour accéder à NY , du feu de Nantuckett

Images du pelerinage sur les lieux du naufrage, par Corsair sur invitation spéciale du Cdt de navire de croisiere'















nous sommes dans le rail montant, l'Andrea Doria est dans une zone sanctuaire








au plus pret


























le dernier voyage

avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11678
Points : 13224
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 69
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisiere, les navire...d'Hier

Message par corsair le Lun 6 Aoû - 9:39


Les navires de croisière légendaires perdus au cours des dernières années - 2008-2011.


Nous attendons toujours avec impatience les nouveaux navires de croisière. Chaque année, nous lisons des dizaines d'articles sur les nouvelles beautés qui nous raviront dans les décennies à venir. Cependant, pour certaines raisons, nous n'accordons pas assez d'attention et de respect aux navires qui nous ont enchantés hier.

Nous ne prêtons pas attention aux rares articles sur le fait que telle ou telle légende a été mise au rebut à Alang (Inde), au Bangladesh, en Turquie ou dans tout autre chantier naval.


Saviez-vous que plus de 40 navires de croisière et paquebots ont été mis au rebut au cours des dix dernières années? Ce nombre terrible est impressionnant. Souvenons-nous des navires autrefois légendaires année après année! Aujourd'hui, nous allons commencer une série d'articles sur les navires que nous avons perdus.

Au moins cinq navires bien connus ont été mis au rebut en 2008. L'ancien SS France était définitivement le plus légendaire d'entre eux.



Ce navire fantastique a été construit pour la ligne française à la fin des années 1950. Il a fait son inauguration en 1962, depuis lors il est devenue une légende. Quand il a été construit, le SS France est devenu connu comme le plus long navire à passagers. Ce record n'a été depassé que par Queen Mary 2 40 ans plus tard !...



En 1979, Norwegian Caribbean Line ( Norwegian Cruise Line ) a acheté le navire et l'a rebaptisée SS Norway. Il a passé plus de deux décennies sous le drapeau de la NCL. En 2006, SS Norway a été vendue pour mise au rebut. Nous devrions noter que la ligne de croisière a changé sa devise en Blue Lady lors de la vente du paquebot. Il y a 10 ans (en été 2008), le navire légendaire était toujours utilisé. 

2008 est devenu mortel non seulement pour SS Norway.


L'ancien paquebot de Paquet,  Costa Croisières et Louis Cruise Line, Mermoz / Serenade , a également été mis au rebut la même année. Le navire a été construit en 1957. Initialement, ce navire avait une division en première, deuxième et troisième classes.



Ce paquebot est parfois appelé le dernier paquebot classique de l'époque coloniale française. À propos, le paquebot de croisière est devenu complètement croisière seulement en 1970.



Princesa Marissa a également été mis au rebut en 2008. Son prénom était Finnhansa . Il est entré en service en 1964 en tant que ferry de croisière en Finlande. Un peu plus tard, le navire est devenu complètement croisière. Après cela, il a été membre des flottes de Birka Line et de Louis Cruise Lines.



L'ancien paquebot soviétique Maxim Gorky est devenu un autre paquebot légendaire qui a été mis au rebut à la fin de 2008. Ce navire avait une histoire intéressante. Il a été construit en 1969 en tant que paquebot transatlantique sous le nom de Hambourg. Il avait une cheminée inhabituelle.



À cause de la crise de 1973, le navire reçut le nouveau nom de Hanseatic et fut mis en vente. La société américaine qui l'a achetée a revendu le navire à la compagnie maritime soviétique de la mer Noire. Il est devenue le navire amiral de la flotte de croisière soviétique. Elle s'appelait Maxim Gorky . En 1988, le navire a été loué à la compagnie de croisière appelée Phoenix Reisen. Le nom du navire a été laissé inchangé.
En 1989, Maxim Gorky est devenu célèbre dans le monde entier parce que lors de son passage à Malte, il est devenu un lieu de rencontre pour les dirigeants des États-Unis et de l'Union soviétique (George HW Bush et Mikhaïl Gorbatchev).



En 1991, le pavollon soviétique sur la cheminée du liner a été changé pour les couleurs de la Russie. Il a continué à faire partie de Phoenix Reisen. À la fin de 2008, il a été vendue à Orient Lines. Cependant, à l'automne 2008, cette marque a cessé d'exister. Le destin du paquebot a été scellé.

En Janvier 2009, il a été annoncé que Maxim Gorky avait été vendu pour la mise au rebut. Malgré quelques tentatives pour sauver cette beauté, il a finalement été mise au rebut en septembre 2009 à Alang



L'année 2008 nous a également pris un autre paquebot légendaire, l'Empress of Britain
Dans les années 1950, il est devenu la troisième Empress of Britain du Canada Pacific Steamships. Vendu en nov 1964 -Il a effectué des croisières pour la "Ligne Grecque" en tant que reine Anna Maria pendant plus de dix années.

Cependant, la plupart des amateurs de croisière se familiarisera avec lui comme "Carnivale" . Il est devenue le deuxième représentant de la jeune compagnie de croisière appelée Carnival en 1975 et est restée pendant près de 20 ans en service comme Funship.



Après Carnival Cruise Line , le navire a navigué pour Fiesta Marina Cruises (ste de Carnival), la ligne Epirotiki, Royal Olympic Cruises, Thomson Cruises et Peace Boat. Outre Carnivale, le navire portait d'autres noms: par exemple, Fiesta Marina, Olympic et The Topaz. En 2003, le navire est devenu une partie de Peace Boat. Et après cinq ans, l'ancien Carnivale a été mis au rebut à Alang.



L'année 2009 a été plus indulgent pour les anciens navires de croisière. Le monde a perdu deux doublures: Golden Princess et Regal Empress . Les deux navires vous sont probablement plus connus sous d'autres noms.



Regal Empress est parmi les navires les plus célèbres de la Ligne Grecque. Nous nous souvenons de lui comme Olympia. Le paquebot a été lancé en 1953 et est resté en service pendant 56 ans! Il portait également les noms de Caribe et Caribe I. Outre la Ligne Grecque, il a navigué pour Commodore Cruise Line, Regal Cruise Line, et Imperial Majesty Cruise Line.

Le navire est également connu pour le fait qu'il n'a pas effectué de croisières pendant près de dix ans (1974-1983). De plus, étant déjà connue sous le nom de Regal Empress, il devint le héros du célèbre programme télévisé "MythBusters". Il avait l'habitude de tester le mythe: est-il possible de faire du ski nautique avec le bateau de croisière? En 2009, le navire a été mis au rebut à Alang.



Golden Princess est mieux connu comme Costa Playa. Le navire faisait partie de Costa Croisières depuis plusieurs années. Pendant plus de 40 ans de sa carrière, le navire a changé plus de dix noms et huit propriétaires. En plus de ceux mentionnés ci-dessus, les devises les plus célèbres du navire étaient Finlandia, Finnstar, Perle de Scandinavie, Ocean Pearl et Joy Wave.




En 2010, le monde a perdu trois beaux navires de croisière.
Sagafjord est certainement le plus célèbre d'entre eux.

Sagafjord a fait sa première croisière en 1965 sous le drapeau de la légendaire Norwegian America Line (NCL). En 1983, le navire rejoint la compagnie non moins légendaire, Cunard. En 1996-1997, il a été affrétée et a navigué comme Gripsholm . En 1997, le paquebot a rejoint Saga Cruises et est devenu connu sous le nom de Saga Rose . Au printemps 2010, le navire est arrivé à Shanghai pour être mis au rebut.



Ausonia , l'un des derniers paquebots vintage. Nous devrions noter que ce navire peut difficilement être appelé célèbre du monde. Le paquebot construit en 1956 est devenu l'étoile de la mer Méditerranée. Au cours de sa longue carrière, il a changé plusieurs devises: Ausonia, Ivory, Aegean Two et Winner 5 

Différentes entreprises européennes l'exploitaient, notamment Adriatica Lines, Italia Crociere Internazional et Louis Cruise Lines (Celestyal Cruises modernes).

En 2009, le navire ne répondait plus aux exigences de SOLAS (Convention internationale pour la sauvegarde de la vie humaine en mer ). En passant, de nombreux navires que nous avons perdus au cours des 10-15 dernières années ont été mis au rebut pour la même raison.

Ausonia a été déclassée.  En novembre 2010, le navire a été complètement mis au rebut à Alang



Renaissance
qui a commencé à fonctionner en 1966 a également été utilisé en 2010. Au cours de la carrière de 44 ans, le navire portait sept devises différentes avec Renaissance, Renaissance mondiale, Awani Dream, Grand Victoria et Blue Monarch parmi eux. Il a servi de nombreuses entreprises, y compris les célèbres Costa Croisières , Epirotiki Lines et Royal Olympic Line.



2011Cette année a été marquée par la perter de l'Indépendance , l'un des paquebots les plus renommés construits aux Etats-Unis. Elle a fait son premier voyage en 1951. Initialement, le navire avait la division des passagers en plusieurs classes.

En 1974, le navire a rejoint le groupe CY Tung et a commencé à opérer des croisières en Asie comme Oceanic Independence.

En 1980, l'indépendance océanique est revenue aux États-Unis. Elle a rejoint American Hawaii Cruises. En même temps, après la reconstruction, la division du navire en classes a disparu. Plus tard, elle a récupéré son nom d'origine, Independence.

Le navire était accompagné de sa sœur, Constitution , toute sa vie. Au milieu des années 90, des parties de la Constitution, qui avaient déjà été retirées de la flotte, servaient à réparer l'indépendance.

Depuis 2001, Independence n'a pas opéré de croisières. En 2003, le navire a été acheté par NCL et nommé Oceanic. Un peu plus tard, la compagnie a dit qu'ils l'avaient vendue. En 2008, Oceanic a été remorqué de San Francisco en Asie.



En conséquence, en 2010, le navire s'est échoué près d'Alang. 
En 2011, le paquebot légendaire, l'un des paquebots les plus renommés des États-Unis, a finalement été mis au rebut.

Les navires de croisière légendaires perdus au cours des 10 dernières années

Comme vous pouvez le voir, pendant quatre ans, de 2008 à 2011, le monde a perdu 11 paquebots devenus bateau de croisiere, dont beaucoup peuvent être appelés légendes.

En toute équité, il faut dire que le monde a vu plus de 30 nouveaux navires de croisière, qui eux n'ont pas la dénomination ni les caractéristiques de paquebot, dans les mêmes années: Allure of the Seas, Oasis of the Seas, Independence of the Seas, Celebrity Solstice, Celebrity Equinox, Celebrity Eclipse, Celebrity Silhouette, Carnival magic , Carnival Dream , Carnival Splendor , Costa Pacifica, Costa Favolosa, Costa Luminosa, Costa Deliziosa, la Queen Elizabeth, Disney Dream, P & O Ventura, P & O Azura, Eurodam, Nieuw Amsterdam, Ruby Princess, plusieurs Seabourn et AIDA Cruises , Le MSC Poesia, le MSC Magnifica, le MSC Fantasia, le MSC Splendida, le Norwegian Epic en autres...

En passant, beaucoup de ces navires sont déjà devenus légendaires. Une telle sorte de la continuité ...

Images+ : mini sélection de corsair ; souvenirs de Norway



























Jamais son sillage ne se refermera, Adieu au navire


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11678
Points : 13224
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 69
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisiere, les navire...d'Hier

Message par corsair le Lun 6 Aoû - 9:41



Les navires de croisière légendaires perdus au cours des dernières années /2 -




2012
Une année tragique pour l'industrie des croisières avec Costa Concordia et toutes ces âmes perdues restera dans les mémoires
.

Costa Concordia

La mort tragique de Costa Concordia , l'utilisation de l'ex-Princess Italia, Oceanic, Costa Allegra et d'autres navires célèbres - tout cela a marqué la perte du monde de la croisière en 2012. 

Bien sûr, la tragédie de croisière la plus célèbre de la dernière décennie est l'épave du Costa Concordia, qui s'est produite au début de l'année 2012.

2 septembre 2005: Lancement à Gênes du Costa Concordia, premier représentant de la classe des navires de croisière Concordia. A cette époque, cette classe était l'un des plus grands pour les chantiers navals italiens. En passant, cette classe est devenue très populaire, et probablement vous connaissez ses représentants: Carnival Splendor (elle devait initialement faire partie de Costa), Costa Serena, Costa Pacifica, Costa Favolosa et Costa Fascinosa.



À partir de 2005, Costa Concordia est devenu le plus grand navire de Costa Croisières. En outre, selon certaines sources, elle figurait parmi les 10 plus grands navires de croisière au monde en 2006.

Lors de sa cérémonie de baptême, une bouteille de champagne ne s'est pas brisée curieusement contre le bord du navire au premier essai. Selon les légendes de la mer, c'était un mauvais signe. Cependant, le navire a pris des dizaines de croisières sans aucun problème, et les gens ont oublié ce signe.



Le 13 janvier 2012, le Costa Concordia est parti sur une autre croisière de 7 nuits depuis Civitavecchia (le port près de Rome). Savona devait être le prochain port. L'itinéraire était assez régulier pour les croisières hivernales en Méditerranée.



Un peu plus de deux heures après le départ et après avoir parcouru seulement 60 milles, le navire s'est dangereusement rapproché des rochers de l'île de Giglio. Selon l'itinéraire, elle devait passer à quelques kilomètres à l'est de l'île. Cependant, sur les ordres du capitaine, Costa Concordia a changé la route.



Nous ne discuterons pas des autres causes de la tragédie et de ses détails aujourd'hui. Objectivement, c'est le sujet d'un article séparé. En outre, vous pouvez trouver une énorme quantité d'analyses et de conclusions sur le web et de la police italienne sur ce sujet.

Mais le fait demeure. En raison des actions du capitaine qui peut difficilement être qualifié de professionnel, le Costa Concordia s'est échoué sur un récif à 21h45 (21h45: 07). Le navire a subi plus de 50 mètres de dégâts du côté bâbord et a commencé à couler. En conséquence, au début, il y avait une idée de retourner à Civitavecchia. Cependant, après avoir réalisé l'ampleur de la tragédie, il y avait un espoir d'atteindre au moins le port de l'île de Giglio.

Malheureusement, le navire n'a pas atteint le port. Le Costa Concordia a fait demi-tour et s'est arrêté à 400 m (1312 f) du port et à 55 m (180 f) de la côte rocheuse!



L'autre histoire est extrêmement terrible et prudente. Tout n'était pas à l'heure. Tout a mal tourné. L'équipe ne savait souvent pas quoi faire. En outre, il y avait un problème avec un handicap linguistique. Le capitaine a fui. Parfois, les passagers étaient laissés à eux-mêmes. Cependant, il faut noter que de nombreux membres d'équipage ont aidé les passagers à s'orienter et à s'échapper. Certains membres d'équipage étaient de vrais héros. Par exemple, l'un des musiciens, Giuseppe Girolamo, a sacrifié son siège à l'enfant. Le corps du musicien a été retrouvé plusieurs jours plus tard.

À la suite de la catastrophe, 32 personnes sont mortes, dont 3 âmes courageuses qui ont tenté de s'échapper en nageant. Après tout, la côte était si proche, juste à la distance d'une piscine olympique. Cependant, l'eau en janvier et la côte rocheuse laissaient peu de chance de s'échapper.

À propos, quand le dernier bateau a été lancé, il y avait encore environ 500 personnes à bord du navire. Ils ont été sauvés par des hélicoptères et des navires de la garde côtière.

Au total, en tenant compte des bateaux, plus de 4 000 personnes ont été sauvées. Costa Concordia est devenu le plus grand navire de croisière naufragé de l'histoire.








Santa Rosa


Pour continuer à nous souvenir des navires que nous avons perdus en 2012, revenons à 1957. C'est alors qu'un magnifique paquebot au nom charmant, Santa Rosa , a été lancé. Le navire a été construit pour la compagnie autrefois célèbre appelée Grace Line. Malheureusement, elle est surtout connue aujourd'hui par les fans de l'histoire de la croisière. Certains historiens croient que Santa Rosa était l'un des derniers paquebots construits aux États-Unis.

À cette époque, le navire avait des caractéristiques intéressantes: le système de climatisation et le fait que toutes les cabines avaient la vue sur l'océan et une salle de bain.

Ce navire ne mérite pas seulement un article mais un livre séparé. Mais nous avons le résumé. Par conséquent, passons rapidement à travers son histoire. Pour plus de 50 années de service, le navire portait plusieurs noms: Diamond Island, Regent Rainbow et The Emerald . Outre Grace Lane, elle a navigué sous les drapeaux de Regency Cruises, Thomson Cruises et Louis Cruise Lines.



Contrairement à de nombreux navires de notre revue, The Emerald a satisfait aux exigences de SOLAS 2010. Cependant, malgré cela, en 2009, Louis Cruise Lines a décidé de "mettre le bateau en place". En 2012, le navire a été démoli à Alang, en Inde.




Black Prince

Black Prince construit en 1966 comme un ferry de croisière a été reconstruit dans le navire de croisière en 1986. Il est intéressant de savoir que le navire a navigué sous le drapeau de Fred. Olsen Lines / Fred. Olsen Cruise Lines pour la meilleure partie de son histoire. De 1970 à 1985, le navire a été transféré pour des croisières d'été aux flottes d'autres opérateurs sous le nouveau nom de Vénus. Parmi les opérateurs figuraient Bergen Steamship Company, DFDS (United Steamship Company) et Norway Line.



Le navire a exploité des croisières jusqu'en 2009. Après cela, Black Prince n'a pas satisfait aux nouvelles exigences de SOLAS 2010. Ensuite, il était prévu d'utiliser le navire comme un hôtel flottant ou pour des croisières autour des îles près du Venezuela. Cependant, à la fin, en 2012, le navire a été utilisé.

Oceanic
000000
Oceanic est l'un des noms les plus légendaires pour les navires de croisière. Oceanic était le nom du premier paquebot de l'une des compagnies les plus célèbres de l'histoire, White Star Line. Oceanic est le nom de deux autres paquebots de White Star Line (un a été construit, un autre ne l'était pas). Oceanic est l'un des noms du navire légendaire, SS Independence (nous avons parlé d'elle dans l'article précédent).

Oceanic était le nom du paquebot lancé en 1963. Le navire a été construit pour Home Lines (une société européenne bien connue dans le passé).

Oceanic était une combinaison du paquebot avec deux classes en été et le bateau de croisière avec une classe en hiver. Le navire a navigué sous le drapeau de Home Lines pendant près de 20 ans. En 1985, Oceanic a été vendu à Premier Cruise Line.



Le changement de propriétaire entraînait un changement de nom. Le navire s'appelait StarShip Oceanic . Elle s'est spécialisée dans les croisières de Port Canaveral aux Bahamas. Selon certaines sources, il y avait une possibilité de combiner la croisière et se reposer dans le Walt Disney World à Orlando. Pouvons-nous appeler cela la pré-histoire de Disney Cruise Line? Peut être.



En 2000, le navire est devenu une partie de la flotte de la nouvelle compagnie, Pullmantur Cruises. Le navire a passé avec succès les tests SOLAS 2010 déjà connus de nous.

Oceanic a navigué sous le drapeau de Pullmantur pendant presque neuf années. Au printemps 2009, le navire a été transféré à Peace Boat.

Un fait terrible: en 2010, le navire a été attaqué par des pirates près de la côte du Yémen. Les actions habiles de l'équipage ont sauvé le navire. À l'été 2012, le navire a été envoyé en Chine pour être mis au rebut.




Saphir

Les princesses sont mortes en 2012! C'est un gros titre, n'est-ce pas? MS Sapphire a droit à un tel titre parce qu'elle porte le nom de trois princesses: Princess Italia, Ocean Princess, Princesa Oceanica et d'un prince, Sea Prince.

La caractéristique distinctive du navire était le fait qu'elle a été initialement conçue en tant que navire de croisière. Il est arrivé que Princess Cruises devienne le premier «opérateur» du navire. Le navire a navigué sous son drapeau pendant seulement six ans, et nous nous souviendrons du nom de la princesse Italia pour toujours.

Après cela, le navire navigua sous les drapeaux de Costa Croisières, Ocean Cruise Line, Sunshine Cruise Line, Thomson Holidays et Louis Cruise Lines. Outre les noms mentionnés ci-dessus, le navire s'appelait Italia, Sapphire et Aspire (avant son utilisation).

Comme de nombreux navires de ces dernières années, Sapphire ne répondait pas aux exigences de SOLAS 2010. Il a été décidé d'envoyer le navire à la démolition. Au printemps 2012, le navire est arrivé à Alang sous le nom d'Aspire.




Costa Allegra

Est-ce que le nom de Costa Allegra vous dit quelque chose? L'histoire de ce navire est fascinante. C'est un peu légendaire. Annie Johnson a été construite en 1969 comme un porte-conteneurs!



Après plus de 17 années de service, en 1986, le navire a été vendu à la compagnie peu connue, Regency Cruises. Il était prévu de reconstruire le navire en croisière. Cependant, quelque chose s'est mal passé. Quelques années plus tard, le navire a été vendu à d'autres propriétaires. L'objectif était le même. Mais…

En 1990, le navire a été acheté par la compagnie bien connue, Costa Cruises. Bientôt, le navire a été reconstruit dans le navire de croisière et nommé Costa Allegra. En 1992, le navire a commencé à opérer des croisières. C'est un cas unique!



Le navire a navigué en Méditerranée, dans les Caraïbes et en Asie. Costa Allegra a navigué sous le drapeau de Costa Croisières pendant plus de 20 ans. Il est probable que le navire pourrait être en service jusqu'à maintenant. Cependant, le 27 février 2012, il y a eu un incendie sur Costa Allegra. Le feu était dans les salles techniques. Malgré le fait que l'incendie a été arrêté, certains systèmes ont été endommagés et le navire a dérivé à environ 200 milles de l'autre côté de l'océan Indien.



En conséquence, Costa Allegra a été remorqué par un bateau de pêche aux Seychelles. Il y avait une évacuation de plus de 1000 passagers. Quelques semaines plus tard, on a appris que le navire serait vendu pour être mis à la casse en Turquie.



2012 n'est pas devenu la fin du monde, comme l'ont prédit les Mayas. 2012 est devenu la fin pour plusieurs navires légendaires.

Nous devrions noter que le monde a vu plusieurs navires étonnants dans la même année, Disney Fantasy, Costa Fascinosa, Carnival Breeze, MSC Divina, AIDAmar, Celebrity Reflection, Riviera, et d'autres.

Images+ : mini sélection de corsair ; souvenirs  d'Oceanic

















avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11678
Points : 13224
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 69
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisiere, les navire...d'Hier

Message par corsair le Lun 6 Aoû - 9:42

Les navires de croisière légendaires perdus au cours des dernières années /3



Bateaux de croisière légendaires nous avons perdu en 2013

L'année 2013 est devenue fatale pour plusieurs navires célèbres, y compris le quatrième navire de Norwegian Cruise Line, Southward, et Pacific Princess qui est devenu l'une des stars de la plus populaire émission de télévision de croisière.
Soutward (Vers le sud)
Vers le sud est l'un des soi-disant "navires blancs" légendaires qui sont devenus les icônes de la jeune ligne norvégienne des caraïbes ( Norwegian Cruise Line depuis novembre 1987). Cette liste comprend Skyward, Starward, Southward, et parfois Sunward II. Nous devrions noter que, malgré la conception similaire, Sunward II ne peut pas être considérée comme un sistership à part entière des «navires blancs» puisqu'il n'a pas été construite à l'origine pour NCL. Cependant, nous discuterons de ce "cunarder" inhabituel bientot.

Southward
Le navire a été construit en 1971. Les principaux itinéraires du navire étaient les croisières des Caraïbes de Miami.



près 16 ans, le navire a été transféré à Los Angeles. Southward a commencé à faire des voyages réguliers le long de la côte ouest et au Mexique. San Diego, l'île de Catalina et Ensenada étaient parmi les escales populaires. Selon une légende, le nouveau marché et Southward sont devenus l'une des raisons du renflouage de l'entreprise.

En 1994, après 23 années de service, le paquebot a été vendu à une compagnie peu connue appelée Sun Cruises. Southward a été renommé Seawing,10 ans plus tard Seawing, avec le nouveau nom de Perla, rejoint la célèbre compagnie, Louis Cruise Lines.

Après cela, il a été affrétée à une autre compagnie. Puis est revenue sous le drapeau de Louis Cruise Lines. La Perla de la mer Égée était un autre nom de l'ancien Sud. En 2010, le navire sous le nom de Rio a rejoint la compagnie peu connue appelée Rio Croisières.



En 2012, le vaisseau est devenu connu sous le nom de Vénus, et il devait encore naviguer, mais ... L'année suivante, c'était à Aliaga (Turquie). 
Grâce au célèbre historien maritime Peter Knego de Maritime Matters , nous avons l'occasion de voir les photos déchirantes des derniers mois de ce navire. 





Canguro Verde (Calypso)

Avez-vous déjà entendu parler du navire appelé Canguro Verde?

Le paquebot a été construit en 1967 en Italie au chantier naval connu sous le nom de Fincantieri. Il pouvait accueillir plus de 700 passagers et 480 membres d'équipage. Initialement, le navire a opéré des croisières en Méditerranée. Gênes, Barcelone et Cagliari étaient les principaux ports. En outre, le navire a navigué au Moyen-Orient et dans le reste de la Méditerranée (faisant déjà partie des flottes d'autres propriétaires, par exemple Fayez Trading & Shipping d'Arabie Saoudite de 1981 à 1989).



Au cours de sa longue carrière, le navire a eu de nombreux noms, y compris Durr, Ionian Harmony, Sun Fiesta et Regent Jewel. Peut-être le nom le plus célèbre était Calypso et les noms qui en dérivent: Le Calypso et Caly (avant utilisation).

Regency Cruises, Transocean Tours, Louis Cruises et Thomson Cruises étaient parmi les opérateurs les plus populaires du navire. En 2013, le navire a été envoyer à Alang. Deux ex-princesses ont été mises au rebut la même année.


Sky Princess
Je me souviens de Sky Princess, le dernier steamship du circuit, sa devise Sky Wonder, que du bonheur ce navire, un album lui est consacre sur ce post, accessible par l'Accelerateur 700

FairSky construit en 1984 est devenu l'un des derniers navires (ou même le dernier) construit spécifiquement pour la compagnie de croisière italienne autrefois célèbre appelée Sitmar Cruises. En 1988, Sitmar Cruises a été absorbée par P & O. FairSky a été renommé Sky Princess. Le navire a rejoint la compagnie de P & O, Princess Cruises . Sky Princess est resté dans la flotte de Princess Cruises pendant près de 12 ans - il deviendra le chouchou des australiens.



Après cela, le navire a changé un peu plus de propriétaires. En 2000, le navire a été transféré à P & O Cruises Australia. Son nouveau nom était Pacific Sky. Comme vous pouvez le voir, le préfixe Sky est resté inchangé pendant 16 ans et trois noms.

Le navire est devenu très populaire. Pendant six ans, Pacific Sky est parti sur plus de 200 croisières à bord d'environ 275 000 personnes! Certaines sources disent que l'apparition de l'ancien Sky Princess a grandement influencé le marché des croisières en Australie. Après elle, des navires célèbres comme Pacific Sun, Pacific Dawn, Pacific Jewel et Pacific Pearl sont apparus en Australie. Peut-être que c'est une légende, mais est-ce vraiment important? L'essentiel est que le monde de la croisière se développe.

En 2006, le navire a été vendu à Pullmantur Cruises (la société affiliée à Royal Caribbean Ltd., en fait, sa filiale). L'ancienne Sky Princess s'appelait Sky Wonder.
En 2009, le navire a été immobilisé en Grèce. Cependant, le navire a reçu le nouveau nom d'Atlantic Star juste un mois plus tard. Le navire est allé au nouveau marché de l'affetement.

Malheureusement, le miracle ne s'est pas produit. En 2013, Atlantic Star sous un autre nom est allé à Aliaga (Turquie).



Pacific Princess

Pacific Princess est devenu le navire le plus célèbre mis au rebut en 2013. il a été construite en 1970 (elle a fait son premier voyage en 1971). Pendant plusieurs années, elle a opéré des croisières sous le nom de Sea Venture sous le drapeau de la compagnie peu connue, Flagship Cruises. En 1975, elle est devenue une partie de Princess Cruises avec sa soeur connue sous le nom Island Princess.



Les deux navires sont devenus célèbres dans le monde entier à la fin des années 1970, lorsque l'émission de télévision The Love Boat est sorti. Il est juste de dire que Pacific Princess est devenu le principal navire de tournage.


De nombreux chercheurs affirment que cette émission de télévision a entraîné le développement de la popularité des croisières aux États-Unis! Et le thème "The Love Boat" est toujours associé à Princess Cruises. Écoutez simplement la sirene de leurs vaisseaux amiraux, par exemple, de Royal Princess! Cela ne vous rappelle-t-il pas quelque chose?



Probablement grâce à sa popularité, le navire est resté dans la flotte de Princess Cruises jusqu'en 2002, pour plus de 27 ans!

La dernière navigation du navire était la croisière transatlantique. Pacific Princess est allé de New York à Rome. Après cela, le navire a navigué sous le drapeau de Pullmantur Cruises en tant que Pacific.

Après un certain temps, le navire a changé de propriétaire (selon certaines sources, il a été affrétée). Après 2008, Pacific a eu un destin terrible. Au début, il a été arrêtée en Italie a civitavechia pour les dettes des nouveaux propriétaires, Quail Cruises.



En conséquence, le navire a été mis aux enchères. Elle a été vendue pour expédier une entreprise de rupture pour deux millions et demi d'euros. À l'été 2013, le "Love Boat ship" est parti en Turquie pour être mis au rebut ...




en 2013, le monde a vu MSC Preziosa, Norwegian Breakaway, Royal Princess, AIDAstella, et d'autres navires célèbres. Mais c'est une autre histoire.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11678
Points : 13224
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 69
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisiere, les navire...d'Hier

Message par corsair le Lun 6 Aoû - 9:43

Les navires de croisière légendaires perdus au cours des dernières années /4



Bateaux de croisière légendaires nous avons perdu en 2014

L'année 2014 est devenue fatale pour plusieurs navired de croisiere célèbres, y compris l'ancien cunarder et membre de la NCL, Sunward II; le 1er paquebot de Royal Caribbean, Song of Norway; Cunard Countess; Port Sydney, peu connu; un autre porte-conteneurs qui est devenu une partie de Costa, Axel Johnson / Costa Marina; une autre héroïne de "The Love Boat", Island Princess; le paquebot soviétique Lev Tolstoy, et d'autres.

coral

Notre premier navire a navigué comme Coral pendant les dix dernières années. Avant cela, il portait le nom de Triton pour une autre décennie. Au cours des vingt dernières années,il a été représentant de Celestyal Cruises (Louis Cruises), d'Epirotiki Line et de Royal Olympic Cruises. Cependant, beaucoup de gens connaissent ce navire sous un nom différent. Est-ce que quelqu'un s'en souvient?



Malgré son design inhabituel, ce navire est le représentant célèbre de la légendaire Cunard! Cunard Adventurer a commencé ses activités en 1971 et a passé environ six ans dans l'entreprise. Ille a été parmi les premiers paquebots de Cunard au 20ème siècle dont le nom n'a pas commencé par "Queen" ou n'a pas fini par "ia", par exemple Carpatia, Saxonia, Ivernia, et d'autres.

En 1977, Cunard Adventurer rejoint la jeune Norwegian Caribbean Line (NCL). En outre, cette beauté était connue sous le nom de Sunward II. Parfois, il est considérée comme faisant partie des légendaires «navires blancs», mais certains historiens de la croisière remarquent à juste titre qu'il ne peut être assimilée à Skyward, Starward et Southward puisque, contrairement à eux, il n'a pas été construite spécifiquement pour NCL.



Après presque 14 ans sous le drapeau de NCL, le navire est devenu une partie de la ligne Epirotiki.  En conséquence, en janvier 2014, l'un des cunardiers les plus atypiques est venu à la casse à Alang.


Daphne
Avez-vous déjà entendu parler de Port Sydney? Probablement il vous est connue sous le nom de Daphné. Port Sydney a été construit comme un navire de charge en 1954. Presque 20 ans après, il a été transformé en bateau de croisière. Après cela, Daphné a conduit des croisières en Méditerranée et en mer Noire pendant plusieurs années.
En 1978 jusqu'en 1979 il est sous control de Lauro Line (=Depuis 1979, Daphne a navigué pour Costa.  Au début des années 1990, le navire a quitté Costa.

Après cela, il devient Suisse puis Ocean Odyssey, Ocean Monarch, Hellenic Aid, Princess Daphne, avec comme operateur Cruises Prestige, Leisure Cruises, et d'autres ...



Elle a subi plusieurs réparations importantes. Un fait intéressant: en 2005, Ocean Monarch a servi de navire-hôpital au large de la côte du Sri Lanka touchée par le tsunami.

En 2012, le navire a été arrêté à cause de dettes. Le navire a passé deux ans amarré en Crète. Après cela, il y avait des rumeurs que Daphne avait été vendu pour la mise au rebut. Les rumeurs ont été confirmées à l'été 2014: Daphne a échoué à Alang.


Lev Tolstoy

L'un des représentants les plus brillants de l'Union soviétique, le ferry de croisière Lev Tolstoy, a été construit en 1981 en Pologne.

Après l'effondrement de l'URSS, le navire a appartenu à l'Ukraine pendant un certain temps. En 1995, le navire a été vendu. Après cela, elle a été nommée Natasha et Palmira. La mer Noire et la mer Méditerranée étaient les principales routes du navire.



En 1999, Palmira a été réaménagé en Pologne. Deux ans plus tard, le Jasmin (son nouveau nom) rejoint la flotte de Mano Maritime. Pendant un certain temps en 2007, le navire a navigué en mer Rouge en tant que Farah. En 2007, notre héroïne est devenue une partie d'EasyCruises comme easyCruise Life.

En 2010, l'ancien soviétique Lev Tolstoï a été vendu à l'Inde. Son nouveau nom était Ocean Life. En août 2014, Ocean Life a été démantelé à Aliaga, en Turquie.


Cunard Countess

En 2014, le monde a perdu un autre ancien cunarder, Cunard Countess. Le paquebot a pris sa première navigation en 1976. Elle a navigué sous le drapeau de Cunard pendant environ 20 ans. Un fait intéressant: pendant la guerre des Falkland, Cunard Countess a été réquisitionné par les autorités britanniques pendant six mois.

En 1996, le navire a quitté la flotte de Cunard. Après cela, il a changé plusieurs propriétaires et devises.



En 2010, Ocean Countess s'est jointe aux nouveaux Cruise & Maritime Voyages (CMV). Après 2 ans, le navire a quitté CMV.

Ocean Countess a passé quelque temps au chantier Chalkis SA en Grèce. Selon les rumeurs, il se préparait à reprendre le service d'ici 2014. Le 30 novembre 2013, il y a eu un incendie sur le navire, qui a presque détruit l'ancien cunarder. Au printemps 2014, le navire a été détruit à Aliaga.


Costa Marina

Costa Marina? Il a eu un destin fantastique. Construite comme navire porte-conteneurs en 1969. Il s'appelait Axel Johnson. BTW,  est le sistersphip de Costa Allegra -  voir le post n°2. Axel Johnson a transporté du fret pendant près de 17 ans.



En 1986, Regency Cruises a acheté Axel Johnson. Il a été arrêté pendant deux ans. En 1988, il est achetée par Costa.Reconstruit, il et est devenu bateau de croisière. À l'été 1990, Costa Marina est partie pour sa première croisière.



Après presque 21 ans à Costa, le navire a été mis en vente. Costa Marina a été transféré en Asie; son nouveau nom était Harmony Princess. Et un an plus tard, en 2012, devient Club Harmony. Selon certains rapports, le navire a passé le plus clair de son temps, à quai surtout après l'hiver 2013.  À l'automne 2014, le navire a été détruit à Alang.


Island Princess

Deux navires vraiment légendaires que le monde a perdu en 2014: Island Princess et Song of Norway. Island Princess est sistership de Pacific Princess -vue dans  le post 3. 
Le navire a été construit en 1972 pour Flagship Cruises et nommé Island Venture. Tout comme son sistership, en 1974, Island Venture fait partie de la flotte Princess Cruises. Island Princess avec son jumeau a joué dans l'émission de télévision populaire, "The Love Boat".



Alors le destin a écarté les navires. Après presque 25 années de service, en 1999, Island Princess a été vendu à la Corée du Sud. Il  a opéré des voyages dans des lieux religieux comme Hyundai Pungak. De 2001 à 2002, comme Platinium.

Au cours des 12 années suivante, ce navire était connu sous le nom de Discovery. Il était exploitée par Voyages of Discovery et, en 2013-2014, par Cruise & Maritime Voyages. En décembre 2014, l'ancienne star de "The Love Boat" est venue à Alang en tant qu'Amen.


Song of Norway

Song of Norway est le bateau légendaire à partir duquel Royal Caribbean a commencé. Il a commencé ses activités en 1970, et n'était pas seulement le 1er membre de Royal Caribbean Cruise Lines mais aussi le 1er navire construit pour cela. Un fait intéressant, en 1978, jumboisé de 26 m , qui a augmenté son tonnage de 18.853 tonnes à 22.945 tonnes.

Il a servi RCCL pendant plus de 26 ans! En 1997, Sun Cruises a acheté Song of Norway. Selon certains rapports, l'une des principales raisons de la vente était le fait que le bateau perdait de la clientelle face aux plus récents et plus grands de RCCL, à cette époque, les navires des classes Vision et Souverain étaient déjà en service.



Sous le nouveau nom de Sundream, il a navigué pour Sun Cruises pendant près de sept ans (jusqu'en 2004). Au cours de la prochaine décennie, le bateau a changé plusieurs noms, y compris Dream Princess, Dream, Clipper Pearl, Festival, Formose Queen, et d'autres.

En outre, en 2006, le navire a accueilli des étudiants qui ont souffert pendant l'ouragan Katrina à la Nouvelle-Orléans. En 2008, il a rejoint Peace Boat.

En 2012, la Chine a acheté la légende deRCI et en a fait un casino flottant. À l'automne 2013, on a appris que le navire avait été vendu pour être mis à la casse. En 2014, détruit en Chine.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11678
Points : 13224
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 69
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisiere, les navire...d'Hier

Message par corsair le Lun 6 Aoû - 9:44

Les navires de croisière légendaires perdus au cours des dernières années /5



En 2015, plusieurs navires célèbres ont disparu du monde de la croisière, dont quatre navires avec des «racines royales:» des princesses qui n'ont rien à voir avec Princess Cruises - Princesse Palm Beach, Prinsesse Ragnhild, Princesse Danae, et prince de Royal Caribbean, Nordic Prince .

Danae (Port Melbourne)

Deja abordé le navire avec un nom inhabituel de Port Sydney cette fois, c'est son sistership, Port Melbourne. Le navire est entré en service en 1955 en tant que navire de charge pouvant accueillir 12 passagers.

Après 18 années d'opération Port Melbourne a été vendu. Son destin est un peu similaire au destin de son sistership. Initialement, il y avait des idées pour convertir le navire en ferry. Cependant, en fin de compte, il a été reconstruit en bateau de croisière en 1974. Sa nouvelle devise fut : Danae.


Danae est devenue l'une des légendes de Costa Croisières au milieu des années 1980. Costa a affrété le navire en 1979. Quelques années plus tard, l'entreprise l'a achetée.



En décembre 1992, lors d'une réparation prévue, un incendie s'est déclaré sur le navire. Selon certaines données, Danae était presque détruit. Il a été vendue pour être mise au rebut. Cependant, par miracle, il a été sauvé et réparé. Puis il a navigué pendant plusieurs années sous différents noms, Anar et Starlight Princess.
En 1996, il est devenu une partie de la flotte de Classic International Cruises. Son nouveau nom fut princesse Danae. Il a croisé sous ce nom pendant presque 17 ans.

À la fin de 2012, l'entreprise a fait faillite et le navire mis sous sequestre au port, puis mis en vente. Après un moment, la princesse Danae a été achetée par Portuscale Cruises. Son nouveau nom : Lisboa.



À l'été 2015, Lisboa est à Alang. L'ancien "port de Melbourne" a été mis au rebut un an plus tard que son sistership.


Princesse Viking

Ilmatar est un ferry de croisière construit en Finlande en 1964. Pour être honnête, le navire était assez petit, un peu plus de 5000 tonnes. En 1973, après réparation, le navire a été jimboisé de 20 mètres  ce qui a porté la jauge à 7155gt.

En 1979, le ferry est transformé en navire de croisière. Maintenant Ilmatar a un casino, un cinéma, une piscine, un restaurant et un bar lounge.




En 1980, Vesteraalens Dampskibsselskab (une société norvégienne avec une longue histoire) a acheté le navire. Le nom d'origine est resté inchangé pendant plusieurs années.

En 1984, le navire a eu de nouveaux propriétaires. Son nouvelle devise : Viking Princess. Pendant près de 13 ans, le navire a navigué le long de la côte est des États-Unis et du Mexique, puis dans les Caraïbes. Les propriétaires du navire ont changé plusieurs fois au cours de cette période. Cependant, il n'y avait aucune compagnie de croisière connue parmi eux.

En 1997, le navire a été renommé Palm Beach Princess. Le navire a été exploité en casino-croisière basé en Floride pendant une longue période.



Selon certaines sources, à l'automne-hiver 2009, il y a eu une défaillance mécanique du navire. Peu importe, ses croisières ont continué. Ce n'est qu'après la menace de la garde côtière américaine que le navire a été envoyé en réparation.

Presque immédiatement, à l'hiver 2010, le navire a été vendu. Palm Beach Princess était supposée devenir un hôtel flottant en Haïti.

Cependant, cela ne s'est pas produit. Un an plus tard, le navire a été vendu pour être mis au rebut en République dominicaine. Il y avait un espoir que le navire soit restauré. Après plusieurs années d'attente au chantier naval ; le miracle n'a pas eu lieu, et le navire a été dechiré en 2015.


image d'archive


Prinsesse Ragnhild (Bahamas Celebration)

Un autre ferry, qui est devenu le navire de croisière, Prinsesse Ragnhild. 
Prinsesse Ragnhild a été construit en 1981 en Norvège pour Jahre Line. Le ferry a opéré des traversées sur l'itinéraire standard de la Norvège vers l'Allemagne pendant plus de 20 ans.

En 1990, la célèbre compagnie Color Line a acheté le navire. Bientôt, il a été décidé d'améliorer le ferry. En 1992, Prinsesse Ragnhild a été prolongée de 35 mètres (115 pieds). En 2003, il y a eu une autre rénovation 



En 2008, Celebration Cruise Holdings a acheté le navire. Le nouveau nom du navire, qui est probablement plus populaire que le précédent, était Bahamas Celebration. Le navire a navigué avec succès aux Bahamas pendant six ans.



Le 31 octobre 2014, le bateau de croisiere a heurté un objet non identifié au départ de Freeport, aux Bahamas. L'accident a causé un trou dans sa coque. Bahamas Celebration est revenu au port; tous les passagers ont été évacués.

La compagnie a décidé qu'il n'y avait aucun sens à le réparer , à l'automne 2015, Bahamas Celebration est arrivé à Alang.


Nordic Prince

Une belle légende de Royal Caribbean , Nordic Prince était le deuxième bateau de croisiere construit pour la jeune ligne de croisière. Il etait le sistership du Song of Norway.

Le navire a été mis en service en 1971. Il a servi RCCL pendant près de 24 ans. Les Caraïbes étaient l'itinéraire principal, et Miami - le port principal. En outre, Nordic Prince a opéré des traversées dans d'autres directions et même des voyages autour du monde.

Au milieu des années 1990, le navire ne pouvait rivaliser avec les plus récentes stars du RCCL et, en 1995, Prince a rejoint Sun Cruises.

Fait intéressant: un salon autour de la cheminée du navire a été démantelé après la vente. Au fil du temps, ce salon est devenu la marque distinctive des navires de Royal Caribbean. la nouvelle devise : Carousel. 
La mer Méditerranée est devenue son nouveau marché (en été).



Après presque dix ans de service, il est devenue membre de Louis Cruise Lines comme Aquamarine. Un an plus tard, affrété et  il est renommé Arielle. Moins de deux ans plus tard, en 2008, le bateau de retour chez Louis Cruise Lines  a commencé à naviguer comme Aquamarine à nouveau.



En 2010, l'ex-Nordic Prince a rejoint Ocean Star Cruises sous le nom d'Ocean Star Pacific. À l'automne 2012, il a été renommée Pacific. Apparemment, ses propriétaires ont encore changé. En février 2015, il est échoué à Alang pour démilition. C'est ainsi que "le Prince et plusieurs Princesses" ont fini leur carrière.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11678
Points : 13224
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 69
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisiere, les navire...d'Hier

Message par corsair le Lun 6 Aoû - 9:45

Monarch de Pullmantur, plus de 25ans...déja



L’un des trois célèbres paquebots avec lesquels Saint-Nazaire est entré en nov.1991 dans l’ère de la croisière vient de pointer son étrave en Normandie. Après Cherbourg dimanche, le Monarch, aujourd’hui exploité par la compagnie espagnole Pullmantur, était hier au Havre. Deux escales inaugurales marquées, comme le veut la tradition, par des cérémonies avec remises de plaques et de cadeaux entre le commandant du navire, Arkadiusz Branka et les autorités locales.









Premier sistership du Sovereign of the Seas, sorti en décembre 1987 des anciens Chantiers de l’Atlantique, l’ex-Monarch of the Seas a rejoint en octobre 1991 son aîné au sein de la compagnie Royal Caribbean  La construction du navire avait été marquée 10 mois plus tôt par un grave incendie ayant ravagé la partie avant. Plutôt que de ferrailler l’ensemble de la coque, ce qui fut envisagé, les chantiers décidèrent de remplacer les parties irrécupérables, notamment avec des éléments réalisés initialement pour le troisième navire de la série, le Majesty of the Seas, qui entrera en service en 1992. Ce fut en particulier le cas de l’étrave. Le Monarch se distingua aussi, en 2007, en devenant le premier grand bateau de croisiere commandé par une femme, Karin Stahre Janson. 



Pré-panamamax, long de 268 m pour une largeur de 32,3m et une jauge de 73937 GT, ces navires étaient au moment de leur mise en service les plus gros navires de croisière du monde. Seul le Majesty demeure exploité par Royal Caribbean, le Sovereign et le Monarch ayant été transférés à Pullmantur respectivement en 2008 et 2013. La compagnie espagnole, filiale de l’armateur américain depuis 2006, a été cédée l’an dernier au fonds d’investissement Springwater, RCCL conservant la propriété et assurant le management de sa flotte, qui comprend aussi deux anciens de Celebrity Cruises, les Horizon et Zenith.

L’escale du Monarch au Havre fut l’occasion de monter à bord et constater que, malgré son âge, le navire conserve une belle allure, y compris ses espaces intérieurs, qui ont été récemment rénovés. Les anciens de Saint-Nazaire qui ont connu ce bateau retrouveront certains espaces immuables, comme le gigantesque atrium haut de 7 ponts qui constituait à l’époque une grande nouveauté.

Comme les autres unités de cette série, le Monarch présente la particularité de voir ses 1193 cabines concentrées sur la partie avant, les espaces publics intérieurs étant regroupés sur l’arrière. Le navire peut accueillir 2384 , et max 2766 passagers, servis par plus de 834 membres d’équipage.(coef space en occupation double 31,00)
























































Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11678
Points : 13224
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 69
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisiere, les navire...d'Hier

Message par corsair le Lun 6 Aoû - 9:47

Préambule


Une Renaissance en COLOMBUS...So British

COLUMBUS, REFIT RAPIDE



Le chantier naval Damen Shiprepair Rotterdam (Pays - Bas), à complété ces derniers jours les travaux d'entretien et de réparation du  derniere arrivé dans la flotte CMV , le navire de croisière Columbus .

Le programme de travail intensif a été achevé en un temps record, faire en sorte que le navire puisse naviguer vers Londres (Royaume-Uni), à temps pour la cérémonie de baptême et de lacroisière inaugurale au début de Juin 2017. Plusieurs navires de la société CMV , comme Astor, Marco Polo et Magellan ont été répartis dans les différents sites du groupe Damen pour les réparations.





Columbus est arrivé sur place à Rotterdam le 13 mai, sorti au bout de 3 semaines, 5 juin 2017. L'objectif était d'adapter le navire aux normes élevées de fonctionnement de la société CMV ; le chantier naval Damen a effectué d' importants travaux d'entretien et de restructuration.





le PDG de CMV Christian Verhounig : « Nous sommes très heureux de cette nouvelle addition à nos unités de la flotte. Columbus a été bien accueilli par ses premiers clients et l'industrie dans son ensemble. Nous sommes très heureux avec le travail que Shiprepair a réalisé Damen dans un court laps de temps. "


Dans le retroviseur











Le nouveau navire amiral de CMV (Cruise & Maritime Voyages)


Une Renaissance en COLOMBUS...So British



L’ancien Star Princess sorti en 1989 des chantiers de Saint-Nazaire est devenu le navire amiral de la compagnie britannique Cruise & Maritime Voyages. Inauguré le 9 juin au Royaume-Uni, le Columbus, c’est son nouveau nom, a fait mercredi son escale inaugurale à Honfleur. Ce navire était auparavant exploité en tant que Pacific Pearl par P&O Cruises Australia. Il a repris du service pour le compte de CMV après un arrêt technique chez Damen, à Rotterdam, entre le 13 mai et le 5 juin.



Long de 247 mètres pour une largeur de 32 mètres et une jauge de 63.500 GT, le Colombus peut accueillir jusqu’à 1800 passagers, servis par 700 membres d’équipage. Au sein de CMV, il s’ajoute aux Astor, Astoria, Magellan et Marco Polo.


























































Initialement commandé aux Chantiers de l’Atlantique par Sitmar Cruises, ce navire, qui devait s’appeler Sitmar FairMajesty, a été repris en cours de construction par Princess Cruises. Le Star Princess est resté au sein de cette compagnie jusqu’en 1997, avant d’être transféré chez P&O Cruises où il a navigué sous le nom d’Arcadia jusqu’en 2003. Sa carrière s’est ensuite poursuivie chez Ocean Village, autre filiale du groupe Carnival, dont il a pris le nom, avant de rejoindre P&O Cruises Australia en 2010.





avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11678
Points : 13224
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 69
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisiere, les navire...d'Hier

Message par corsair le Lun 6 Aoû - 9:49

visite rapide à la sortie de drydock du Carnival Imagination

Le navire sort d'une métamorphose majeure, qui lui redonne une sacrée peche...à l'ancien





































































































































































Dernière édition par corsair le Lun 6 Aoû - 9:51, édité 1 fois


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11678
Points : 13224
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 69
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisiere, les navire...d'Hier

Message par corsair le Lun 6 Aoû - 9:50

Holland America's SS Rotterdam.

Aujourd'hui musée/hotel dans le port de Rotterdam


Liner - mis en sce 1959 - 38650gt - 228m/28,60m -1456pax(1ere classe 647, 2eme classe 809)






















livrée 1969






1997 vendu il devient le Rembrandt




2010 ouveret au publique, 2013 devient en + Dutch hotel























































































































































Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11678
Points : 13224
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 69
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisiere, les navire...d'Hier

Message par corsair le Lun 6 Aoû - 9:53

DELPHIN...pair, passe ...et manque




Un ancien ferry soviétique

C’est en 1975 que le Delphin est sorti des chantiers de Turku, en Finlande. Il s’appelait alors Belorussiya et faisait partie d’une série de cinq ferries commandés par l’Union Soviétique pour le transport de passagers et de véhicules en mer Noire. Reconstruit en tant que bateau de croisiere en 1993 à Bremerhaven, en Allemagne, après avoir coulé lors de son passage dans un chantier de Singapour, le navire, qui s’est brièvement appelé Kazakhstan II, porte son nom actuel depuis 1996. 



Cette année là, il fut en effet acquis par Delphin Seereisen, qui l'avait affrété les années précédentes. Exploité pour le compte du voyagiste allemand Hansa Kreuzfharten à partir de 2004, le Delphin avait fait l'objet, en septembre 2010, d'une saisie conservatoire lors d'une escale à Villefranche-sur-Mer, des créanciers d'Hansa, qui fit faillite peu après, réclamant le remboursement de factures non payées. Finalement immobilisé durant plus d’un an à Venise, le petit navire a repris du service en 2012 au profit de Passat Kreuzfharten, une compagnie créée afin, justement, de relancer l’activité du navire sur le marché allemand, où il jouit d’une belle réputation. Avant d’accueillir à nouveau des passagers, le Delphin a bénéficié d’une sérieuse rénovation, menée par le chantier croate Victor Lenac. 



Long de 157 mètres pour une largeur de 22 mètres, le Delphin compte 10 ponts, dont 7 pour les passagers. Immatriculé aux Bahamas, le navire dispose de 237 cabines et peut accueillir 470 passagers, servis par 230 membres d’équipage, en grande partie ukrainiens. On parle essentiellement l'Allemand à bord. Conçu pour offrir une atmosphère conviviale et relaxante, les espaces intérieurs sont agréables. Avec cette particularité de mêler le moderne et l'ancien, le navire ayant conservé certains aspects vintage au niveau de son mobilier et de sa décoration. La passerelle, également, est dans cet esprit, avec des équipements récents et quelques vestiges du passé. 



On trouve à bord du Delphin différents bars, un grand salon avec sa piste de danse, des boutiques, une bibliothèque ou encore un centre de bien-être.  Le pont piscine, qui se déploie sur l’arrière, est surmonté partiellement par une grande tenture, permettant aux passagers de profiter de l’extérieur sans pour autant risquer une insolation lorsque le bateau croise dans des régions chaudes. Côté restauration, le Delphin compte un grand restaurant et un buffet près du pont piscine. 








































































Le dernier sillage du navire en traduc auto

Fin de 2011 faillite de Delphin Kreuzfahrten il es vendu. Le nouveau propriétaire a des l'intérêts en l'Inde. Commencez les opérations en avril 2012.Vishal Cruises arrête les opérations au milieu de 2014. Expédition du navires à Split en Croatie 
Le navire est affrété par la marine américaine en tant que Hotel depuis janvier 2015. Emplacement Viktor Lenac Shipyard-Rijeka -Croatie - pour une partie de l'équipagede l'USS Mount Whitney

Le 31 juillet 2015, un incendie a éclaté dans la salle des machines, qui pourrait être éteinte par l'équipage et les pompiers du chantier Viktor Lenac après 45 minutes. L'utilisation du Delphin, l'affretement en tant qu'hôtel flottant pour l'équipage de l'USS Mount Whitney est susceptible d'etre maintenu
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11678
Points : 13224
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 69
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisiere, les navire...d'Hier

Message par corsair le Lun 6 Aoû - 9:54

WE sur Majesty of the Seas





- Jour 1 

Journée d'embarquement à Cap Canaveral (port d'Orlando - Floride)

parking pour la voiture , 64$ pour les 3j, à 2 pas du terminal ...10.20am



embarquement 10.30am


le bateau est encore vide




15.30 les aussieres sont relevées et à poste, nous allons appareiller


17.00 c'est le "4heure"









Jour 2 - Nassau, Bahamas

Deja mi chemin de l'escapade du we











Nassau, la nouvelle station balnéaire Baha Mar sur Cable Beach.










Soirée à bord




Jour 3 - CocoCay











Tous à bord  à 15h30 




Soirée à bord



Après le dîner, j'ai exploré le navire mais je voulais me reposer pour le retour à la maison de demain. Cette croisière était une escapade de week-end agréable.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11678
Points : 13224
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 69
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisiere, les navire...d'Hier

Message par corsair le Lun 6 Aoû - 9:56

Retour vers le futur avec l'Ocean Endeavour ex- Konstantin  Simonov


construit à l'origine comme ferry pourt la Baltique - 1982 - aujourd'hui  navire d'expedition 3*** pavillon Bahamas















































































































































Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11678
Points : 13224
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 69
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisiere, les navire...d'Hier

Message par corsair le Lun 6 Aoû - 9:57

Dans le retroviseur Le Diamand de Ponant

































































en cale




























Devenu Ocean Diamond

Ocean Diamond ex Le diamant de Ponant alors 4*
Spécialiste Islande et Groenland Islande ProCruises a prorogé le contrat d'affrètement du navire Ocean Diamond de deux ans jusqu'en 2022.







Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11678
Points : 13224
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 69
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisiere, les navire...d'Hier

Message par corsair le Lun 6 Aoû - 10:01



Clin d'oeil dans le retroviseur de Ponant : le yacht LE LEVANT


1998 Alstom Leroux, France
Noms posterieurs, Tere Moana, Clio
Jauge brute: 3 504 / Longueur: 100,3 m  / Maitre-Bau: 13,9 m / Te: 3m
Passagers (normal): 90 / Passagers (maximum): 95
Équipage: 49
Vitesse de service: 16.0 kn










































Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11678
Points : 13224
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 69
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisiere, les navire...d'Hier

Message par corsair le Lun 6 Aoû - 10:02

art Italien


EUGENIO COSTA ET LA VIA CRUCIS



La Via Crucis occupée par l' Eglise de Notre Dame du Carmel et Sainte Agnès de Gênes sera particulière et nostalgique. L'église de Nostra Signora del Carmine et Sant'Agnese est l'une des églises historiques de Gênes, située dans le quartier connu sous le nom de Carmine, non loin de la Via Balbi centrale et du port.



Les « Archives historiques de la famille Costa ont décidé de donner aux sculptures une paroisse, les stations du cemin de croix de la chapelle du bord de l'inoubliable Eugenio C , l' un des derniers paquebots italiens à naviguer sur les mers. Les 14 sculptures en bronze ont été faites par le Vénitien Ferruccio QUAIA en 1966 spécifiquement pour le navire Eugenio C .



Eugenio C ,  le premier navire de croisière transatlantique, réalisé aux Chantiers navals de Monfalcone Adriatique, imaginé par le génie de Nicolas Costanzi , qui a préféré commencer par les dessins pour définir la ligne extérieure du navire avant l'obtention des plans de construction.  
Lancé à Monfalcone en 1964, par la marraine Pinuccia Costa, épouse de l'armateur Angelo, pour sa réalisation il n'y avait pas de frais. À l'époque, il y avait toute la technologie disponible, comme deux ailerons stabilisateurs, 3 grandes piscines, la climatisation dans les cabines de l'équipage, 11 ascenseurs et les monte-charges et une chambre froide d'environ 800 mètres cubes. 



En particulier sa coque, parmi les plus réussies du point de vue hydrodynamique, au point que, après de nombreuses années, la poupe d' Eugenio C. a été relancée par les concepteurs du Queen Mary 2 moderne.  Un navire dont on se souvient avec affection et admiration par des milliers de fans, aujourd'hui encore désolé pour sa triste démolition survenue dans les années 2000 sur une  triste plage .  



L' église de NS del Carmine et Sant'Agnese di Genova , étant donné sa proximité historique avec le port, a toujours été une référence religieuse pour le monde maritime génois. Certaines des chapelles latérales de l'église ont été construites grâce aux donations des familles génoises, l'aile gauche a été financée par une compagnie de "camalli". 
La famille Costa a identifié et localisé la chapelle de la « Eugenio C » Cross' dans cette paroisse, comme le meilleur pour la combinaison de ce travail, liée à l'histoire récente des activités maritimes génoises, des souvenirs historiques de la portualità encore présente dans l'église du Carmine.


Nota : Eugenio C- un magnifique navire
Jauge: 32 753  GT
Longueur: 217,3 m /Maitre Bau: 29,3 m / Te : 8,6 m
La vitesse: 27 noeuds (50 km / h)
Capacité : 1 636 passagers
Équipage: 424




Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11678
Points : 13224
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 69
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisiere, les navire...d'Hier

Message par corsair le Lun 6 Aoû - 10:03

le dinosaure : FunchalActuellement désarmé






Petit ... vaillant...et intimiste.

Lancé il y a 52 ans, le Funchal, l’un des vétérans de l’industrie de la croisière, vient de bénéficier d’une remarquable rénovation. Les travaux, menés à Lisbonne,  ont permis de redonner une seconde jeunesse au vénérable paquebot, premier navire mis en service par Portuscale Cruises, la nouvelle compagnie portugaise ayant racheté quatre des cinq anciens bateaux de sa défunte compatriote, Classic International Cruises, dont l’activité a cessé l’an dernier , son armateur dorénavant : Portuscale Cruises.

Baptisé du nom de la capitale de Madère, superbe île portugaise de l’Atlantique située au large du Maroc, le Funchal est entré en service en 1961. 
Le M/V FUNCHAL sortit du Chantier danois Helsingør Skibsvog og Maskinbyg, situé pas très loin du célèbre "Château d'Helsingør" (le fameux "Château d'Elseneur" d'Hamlet...). 

Ce très beau navire de 152.6 mètres de long pour 19 mètres de large a été construit, à l’époque, pour le compte de la compagnie publique portugaise Empresa Insulana de Navegação. 

D’abord affecté aux lignes desservant le Portugal et ses îles, le navire, capable d’atteindre la vitesse de 23 nœuds, pouvait transporter 400 passagers (dont 80 en première classe) et du fret, chargé dans les cales et débarqué au moyen de quatre mâts de charge. Il desservait des lignes régulières entre Lisbonne, les Açores, Madère et les Canaries, et ce jusqu'en 1972. 





Ayant servi de yacht présidentiel à partir de 1968, à l’occasion de visites du chef d’Etat portugais dans les îles atlantiques, en Afrique et au Brésil, le Funchal a été converti en 1972 en navire de croisière. 

Remotorisé après le débarquement de ses chaudières, il fut exploité au profit de plusieurs compagnies, avant d’être racheté en 1985 par l’armateur grec George Potamianos, qui fonde à cette occasion Classic International Cruises et s’installe définitivement à Lisbonne. 



Le Funchal sera exploité par CIC jusqu’en 2010, année où il rejoint les chantiers de la capitale portugaise en vue d’être rénové et de répondre aux évolutions de la règlementation internationale en matière de sécurité. 



Faute d’argent, son armateur étant confronté à des difficultés financières, ces travaux n’étaient toujours pas réalisés fin 2012 lorsque CIC, acculée par les dettes, a cessé son activité.


Le Funchal du temps de CIC, avant le débarquement de ses mâts de charge

Grande refonte à Lisbonne

C’est en découvrant par hasard ce bateau désarmé sur le Tage que l’homme d’affaires portugais Rui Alegre s’est intéressé à son sort et a finalement décidé de reprendre quatre des cinq anciens paquebots de CIC (Funchal, Arion, Princess Danae et Athena, les trois derniers étant devenus Porto, Lisboa et Azores). 

Avant d’être remis en service, le Funchal a bénéficié d’une véritable reconstruction, portant notamment sur la remise à niveau de la propulsion et la rénovation de la structure. Plusieurs centaines de tonnes d’acier ont été mises en place pour renouveler les vieilles tôles, alors que 30 kilomètres de tuyauterie et une longueur équivalente de câbles électriques ont été remplacés. 
Affichant une jauge de 9563 GT, le navire, doté de deux stabilisateurs et présentant aujourd’hui une vitesse de croisière de 17 nœuds (deux moteurs diesels Stork-Werkspoor de 5000 cv chacun) sur deux lignes d’arbres, a, dans le même temps, changé de look. Il arbore désormais une coque noire, comme autrefois, ainsi qu’une cheminée jaune frappée du « P » de son nouvel armateur. L’ensemble, s’ajoutant à ses belles lignes de paquebot traditionnel, lui donne une allure particulièrement élégante de yatch.  











En dehors des travaux techniques, très lourds selon Rui Alegre, les espaces publics du Funchal ont été totalement remis à neuf. A l’extérieur, les passagers disposent d’un superbe pont en bois, avec de vastes espaces pour les transats et une nouvelle piscine, agrémentée de douches. Un bar et un buffet donnent sur la mer, très proche compte tenu de la taille du navire. Le mobilier a été changé et les plafonds recouverts de boiseries, donnant à l’ensemble un côté très chic.











La rénovation des espaces publics très réussie 

Les espaces intérieurs constituent, pour leur part, une excellente surprise. Rui Alegre n’a, en effet, pas lésiné sur les moyens dans les salons, bars et restaurants. 
L’atmosphère est métamorphosée par rapport à l’ancienne version du navire. Là aussi, un nouveau mobilier a embarqué, alors que les moquettes et la décoration ont été refaites. 
Le Porto Bar, avec ses gros canapés dans les tons fuchsia, est particulièrement réussi. 
Il se trouve entre le salon Gama, qui offre une vue panoramique sur l’avant du navire, et le salon Ilha Verde, qui sert de salle de spectacle et débouche, sur l’arrière, vers le pont piscine. Au niveau inférieur, on trouve les deux restaurants du bord. La grande salle à manger (Restaurante Lisboa) et un petit restaurant privatif (Restaurante Coimbra), qui propose moyennant un supplément tarifaire des dîners intimistes  avec un menu différent de celui servi dans la grande salle à manger. 
On notera que la vaisselle, estampillée au nom du navire, est réalisée en porcelaine par une maison portugaise fondée il y a trois siècles. 
La nourriture, internationale, compte également des saveurs locales, avec sur chaque menu un plat portugais, la volonté de Rui Alegre étant de faire découvrir les produits de son pays. Une partie provient d’ailleurs de ses biens puisque l’entrepreneur, qui a d’abord fait fortune dans le textile et l’immobilier, a ensuite investi dans l’agriculture et possède aujourd’hui des fermes et des exploitations viticoles. 
La carte de vins comprend, ainsi, des cépages issus de ses vignobles de la région de Douro.  

















Le buffet, pour sa part, surplombe le pont piscine et s’ouvre sur une vaste terrasse couverte, permettant de prendre son petit-déjeuner et son déjeuner en profitant de la mer. 
Sur l’arrière, une petite salle de sport, un peu à l’étroit certes mais qui a le grand mérite d’exister, a été aménagée. Disposant de machines flambantes neuves, elle offre une vue sur l’extérieur via les sabords  intégrés à la structure. Juste derrière est logé un micro-Spa avec salon de coiffure, hammam et deux salles de soins pour les massages et traitements.

Le reste des équipements comprend un nouveau casino. Dépourvu de tables de jeu, cet espace, logé entre le Porto Bar et le grand salon Ilha Verde, est axé sur des machines à sous, très prisées des passagers. 
Juste en face, on trouve de nouvelles boutiques et, à proximité, un espace Internet et une pièce dédiée aux enfants. Deux autres lieux sont situés près du salon Gama : la bibliothèque, qui fait également office de salle de jeux, ainsi qu’un fumoir, le Havana Cigar Club. 
On notera enfin, côté espaces publiques, que les toilettes ont été refaites avec du marbre sur le sol, les cloisons et la structure supportant les vasques. 






fumoir






toilettes espace publique

Les 244 cabines rénovées        

Côté logement, le Funchal compte 244 cabines, dont quelques individuelles, pour une capacité maximale de 610 couchages. Toutes ont toutes été rénovées. Plutôt bien agencées, même s’il faut tenir compte des espaces peu standardisés qui sont l’apanage des anciens navires, les cabines ont notamment vu leur moquette, leur literie et leur mobilier remplacés. 
Le résultat est très intéressant et, là encore, donne un coup de jeune au navire, tout en améliorant son confort. Toutefois, alors que les salles de bain sont particulièrement sobres, il manque peut être une touche de décoration dans les cabines. 
Certes, la tendance est au design dépouillé dans les grands hôtels modernes, mais sur un navire comme celui-ci, un simple tableau pourrait habiller les cloisons et rendre la pièce plus conviviale. On notera que les coursives, ainsi que les escaliers qui desservent les ponts (en plus de trois ascenseurs), ont aussi été remis à neuf dans un style inspiré de l’hôtellerie terrestre. 
Il conviendra simplement de voir comment résisteront à l’usage du temps les tapisseries recouvrant les cloisons, notamment au niveau des angles que les valises ont, sur un bateau, tendance à heurter. 


 









Un superbe bateau 

Au final, la restauration du Funchal, ou plutôt sa « reconstruction » , tant les travaux ont été importants, est une très belle réussite. Le navire, qui garde son cachet, par exemple au travers de son pont en bois ou de ses hublots traditionnels dans les cabines extérieures, est aujourd’hui plus confortable et agréable. 
Nul doute que ce petit bateau intimiste va trouver une clientèle captive, désireuse de voyager sur des navires traditionnels mais proposant des standards récents, le tout dans une ambiance familiale et en profitant d’une proximité avec la mer que n’offrent plus la plupart des grands paquebots. 

 




fiche du Funchal , avant sa recente reconstruction



Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11678
Points : 13224
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 69
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Retour sur un dino Carnival qui rame encore bien en Caraibes en proposant des croisieres Fun à l'ancienne : Carnival Imagination

Message par corsair le Lun 13 Aoû - 17:32

Retour sur un dino Carnival qui rame encore bien en Caraibes en proposant des croisieres Fun à l'ancienne



Embarquement avec corsair, Carnival Imagination










































































































































































Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11678
Points : 13224
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 69
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Un tour en mer, "on a tous un peu de Costa, comme...une saga

Message par corsair le Mer 15 Aoû - 5:36

Un tour en mer, "on a tous un peu de Costa, comme...une saga

Un seul bateau survit à la fin de la 2e guerre mondiale

Le 31 mars 1948 le Anna C quitte le port de Gênes pour Buenos Aires. Il est le premier transatlantique à traverser le sud de l’océan Atlantique après la Seconde Guerre mondiale, le premier à offrir des cabines climatisées à ses passagers... C’est ainsi que débute la saga des croisières Costa. L’entreprise familiale révèle un tempérament de pionnier qui ne la quittera plus. En 2018, devenu premier armateur européen, Costa célèbre son 70e anniversaire avec de jolies surprises et de nombreuses initiatives à bord et à terre dédiées à ses hôtes et à ses partenaires agents de voyages. Un point d’orgue réservé aux membres du Costa Club : la croisière anniversaire de 12 jours à bord du Costa Pacifica. Consacrée à la Méditerranée elle partira de Marseille le 15 mai 2018.



La saga Costa débute en 1948 avec le Anna C premier transatlantique à traverser l'Atlantique Sud après la Seconde Guerre mondiale.


Pour trouver l’origine de la vocation maritime de l’enseigne « Costa » il faut remonter le temps de plus d’un siècle.
 

C’est en 1854, sous le nom de son fondateur le génois Giacomo Costa, que « Costa Crociere » débute en se lançant dans le commerce des tissus et de l’huile d’olive. Les premières traversées relient Gênes à la Sardaigne. 
Le succès est au rendez-vous. L’armateur doit rapidement renforcer sa flotte pour transporter les marchandises à travers toute la Méditerranée et au-delà. 

A la fin du 19e siècle les routes maritimes du commerce Costa vont même jusqu’aux antipodes, en Australie, où l’important flux d’émigrés italiens créent une forte demande en produits alimentaires nationaux. 

Au début du XXe siècle l’essor maritime de Costa s’est confirmé.
Pour approvisionner les marchés de la Méditerranée orientale en matières premières, la compagnie développe ses acquisitions. 

A partir des années 1930 Costa donnera aux bateaux les noms de baptême des membres de la famille. Il y aura le Fréderico (1931), les Eugenio et Enrico (1934), l’Antonietta, les Béatrice et Giacomo (1935) et quelques autres avant que cette tradition s’éteigne. 

Un seul bateau va survivre à la fin de la Seconde guerre mondiale. La destruction de la flotte italienne, la crise économique, les flux migratoires ont changé la donne du transport sur les routes transocéaniques. 

La famille Costa relancera son activité en construisant et en achetant des bateaux destinés au cabotage. A la différence d’autres sociétés de navigation, elle adaptera ses tarifs au coût de la vie tout en maintenant ses classes supérieures. 

En 1947 Costa Croisières change de nom et devient la « Linea C » (La ligne C).

En 1968 Costa lance la formule "avion + bateau"



Durant les années 1950 Costa ouvre de nouvelles routes. Après le commerce et les lignes transocéanes vers l’Amérique du Sud la compagnie se tourne vers les routes maritimes de l’Histoire, des grands navigateurs et des merveilles du monde. 

En janvier 1953 le Franca C inaugure le service de ligne vers le Venezuela tout en prévoyant des escales à Naples, Barcelone, Funchal, Las Palmas, Curaçao, Fort-de-France et Pointe-à-Pitre. 

Le 31 mars 1957 le Federico C, premier transatlantique construit spécialement pour Costa est mis en service entre l’Europe et l’Amérique du Sud. 
La compagnie imagine déjà la croisière d’agrément. Elle acquiert des bateaux luxueux et confortables à bord desquels sont mis en valeur le sens de l’hospitalité, la table et les traditions d’excellence italiennes. Pour la décoration elle fait notamment appel au prestigieux architecte et designer industriel, Carlo Ponti. Ce natif de Milan participera de manière active au renouveau du design d’après-guerre. 

A bord, dans les ports d’escale et à travers le monde, Costa porte haut les couleurs de son pays. Cette vocation s’inscrira à jamais dans son ADN. 
Aujourd’hui, seule compagnie de croisière à battre pavillon italien, elle assume sur les mers avec une fierté non dissimulée un rôle d’ambassadeur du « meilleur de l’Italie ».

Lancée en 1968 par Costa la formule « avion + bateau » fera école



En 1959 la compagnie réalise avec le Franca C les premières croisières aux Caraïbes et aux Etats-Unis sur le marché européen.
En hiver un autre navire l’Anna C complète cette programmation de 7 ou 14 jours par des mini-croisières de 3 ou 4 jours entre Port Everglades et les Bahamas. 

En 1968 Costa lance l’offre « avion + bateau » en facilitant auprès des consommateurs l’accès aux ports d’embarquement. La formule fera école. 

L’idée de concevoir le bateau comme une « île de divertissement » s’affirme au cours des années 1980. Les paquebots Costa deviennent des hôtels flottants, des lieux de vacances. La division en classes disparaît. Confortables et douillettes, les cabines deviennent de véritables chambres. 

Elégants et décorés avec soin, les lieux de distraction se multiplient : bars, théâtre, casino, dancing auxquels s’ajouteront espaces sportifs, aires de jeux pour les enfants et les adolescents, spas haut de gamme sous la marque Samsara (dès 2006)... Tout sera à la disposition de tous. 


En 1960 le Bianca quitte le port de New York.

Au milieu des années 1990, Costa lance les « soleils d’hiver » en Méditerranée et programme des itinéraires qui s’adaptent aux voyageurs disposant de peu de temps ou de petits budgets. 

En développant la formule « avion + bateau », en instaurant un esprit « village de vacances » à bord, en multipliant les services, en s’adressant à toutes les tranches d’âge et à tous les budgets, Costa transformera l’image de la croisière. 

La compagnie italienne donnera aussi une formidable impulsion au marché de la croisière.


En 1993 Costa rachète la compagnie des Croisières Paquet héritière de la tradition française des voyages en bateau. Marque quasi patrimoniale avec ses aficionados, Paquet est alors quasi à l’abandon. 
Mermoz son bateau amiral rénové à plusieurs reprises a fait son temps. Il trouvera tout de même refuge durant quelques années chez Louis Cruise avant d’être vendu aux chantiers de démolition indiens d’Alang. Quant à la marque Paquet, après avoir été jumelée pendant plusieurs années avec Costa, elle sera dissoute. 

Le croisiériste italien en retiendra la connaissance de l’esprit et du marché français

Costa Croisières entre dans la galaxie Carnival

En 1997 la société Costa entre dans la galaxie Carnival Corporation plc qui représente aujourd’hui le plus important exploitant de navires de croisières au monde. Cotée à la Bourse de Londres et de New York, la société est à la tête d’une flotte de 102 navires.

Le Groupe Carnival représente à lui seul près de 50 % du marché mondial. En 2016, il a transporté plus de 11,5 millions de passagers. A ce jour il englobe les compagnies Costa Croisières, Holland America Line, Princess Cruise, Seabourn Cruise Line, P&O Cruises, P & O Cruises Australia, Cunard Line, Aida Cruises auxquelles s’ajoutent la chaîne d’hotels Westmark Hotels et trois chaînes de transports terrestres (Gray Line Seattle, Alaska et Yukon).


Ainsi intégrée, la compagnie génoise voit sa capacité d’investissement augmentée tout en gardant intacte son identité italienne et sa vocation de représenter le meilleur du « made in Italy » sur les mers et les océans du monde.



Les grandes dates

1948 : le Anna C est le 1er transatlantique à traverser le sud de l’océan Atlantique après la Seconde Guerre mondiale, le premier à offrir des cabines climatisées à ses passagers. 
1957 : le Federico C, premier transatlantique construit spécialement pour Costa est mis en service entre l’Europe et l’Amérique du Sud. 
1959 : le Franca C sorti des chantiers navals italiens Fincantieri est le 1er bateau au monde entièrement consacré aux croisières d’agrément. 1er à proposer des croisières aux Caraïbes et aux Etats-Unis sur le marché européen. 
1968 : 1er programmes « vol + croisière ». 
1993 : lancement des croisières « Fly & Cruise » au départ de Paris et Province pour des croisières hivernales aux Caraïbes avec Pointe-à-Pitre en tête de ligne. « 7 jours, îles » à bord du Costa Allegra. Lancement d’une série de croisières du Havre avec le Costa Magica. 
2000 : introduction en Europe du 1er navire avec balcons. 
2006 : 1ère compagnie de croisières internationales à pénétrer le marché chinois en proposant des croisières au départ de Chine. 1ère compagnie à ouvrir de nouvelles routes aux Emirats Arabes Unis et dans l’Océan indien/Maurice/Seychelles. 
2007 : baptême à Marseille de son navire amiral le Costa Serena. 1er paquebot de croisière baptisé dans la cité phocéenne il a Marion Cotillard comme marraine. La même année lancement du tarif « Prima », une formule inédite sur le marché. Cette année -là Costa Europe atteint le million de passagers. 
2009 : Costa entre au Guinness World Book en étant la 1ère compagnie à baptiser deux navires le même jour dans le même port : le Costa Luminosa et le Costa Pacifica à Gênes en Italie. 
2015 : commande au chantier naval Meyer à Turku (Finlande) de deux navires destinés au marché mondial. Innovants et respectueux de l’environnement ils seront les premiers du marché mondial des croisières à utiliser uniquement du GNL pour s’alimenter. Livraison prévue en octobre 2019 et en 2021. 
2019 : livraison d’un 3e navire nouvelle génération construit et imaginé tout spécialement pour la clientèle chinoise. Construit sur le chantier de Fincantieri (Italie) le Costa Venezia pourra accueillir 5 260 passagers. 

Marseille, sésame de l’essor de la croisière en France

En 1996, Costa fait de Marseille sa tête de ligne pour le marché français avec une offre inédite pour l’époque : « La Dolce Vita » à bord du Romantica. Le navire attend ses hôtes dans le port puis largue les amarres pour aborder en un seul voyage les plus belles escales de la Méditerranée Occidentale : l’Italie, l’Espagne et ses îles ensoleillées. Du printemps à l’automne, les départs sont hebdomadaires. 

A bord les vacanciers découvrent le plaisir de voir défiler les escales. Chaque jour une nouvelle destination, un nouveau pays s’offre à eux sans qu’ils aient à faire ou défaire leurs bagages. 

Depuis maintenant plus de 20 ans Costa réalise en moyenne 150 croisières par an au départ de Marseille et ce, pour toutes les durées, tous les rivages du monde et toutes les envies, de la mini-croisière de 3 ou 4 jours au Tour du Monde de plus de 100 jours. 

Depuis 1996, 1 445 escales des  Costa ont été effectuées à Marseille. Cela correspond à plus de 4 millions de passagers en transit et à un nombre croissant de Français qui partent de ce port d’attache. Dès novembre 2019, le Costa Smeralda, le nouveau navire alimenté au GNL fera escale à Marseille. Il en sera de même pour le Aida Nova qui sortira la même année. 

Au fil des ans la compagnie italienne a développé ses engagements auprès de la cité phocéenne en y opérant ses navires et en y investissant. Le 2 août 2016, avec un apport initial de 10 millions d’euros le croisiériste entrait à hauteur de 33,3 % dans le capital du Chantier Naval de Marseille détenu par le Génois San Giorgio del Porto. 

L’accord avec ce groupe génois spécialiste mondial en matière de réparations et d’aménagements de bateaux tend à améliorer l’efficacité du chantier naval et à promouvoir le développement d’un pôle de réparation et d’aménagement de navires d’envergure internationale.

Un tragique vendredi 13
Durant ses 70 ans de navigation à travers les mers et les océans du monde, la compagnie Costa a dû affronter quelques tempêtes et faire face à certaines épreuves. Une date est à jamais tragiquement inscrite dans sa mémoire : vendredi 13 janvier 2012. 
Le Costa Concordia qui navigue au sud de la Toscane - trop près de la côte sur ordre de son capitaine - va s’échouer sur un récif de l’île Giglio. A son bord 4 229 personnes dont 3 200 touristes. Le bilan sera lourd. 32 morts. 
Georges Azouze président de Costa France vit cette tragédie comme une épreuve personnelle. Deux mois après le naufrage il accorde une longue interview  
"Il évoque l’émotion générale et l’immense tristesse des membres de la compagnie. « Chez Costa nous avons tous été atteints ». Il raconte l’organisation des secours. Il souligne le soutien sans faille des partenaires et de l’ensemble des professionnels du tourisme. « Les agents de voyages constituent notre premier et principal appui. La reconquête passera par eux ». Il dit la confiance renouvelée des clients. 
Le temps est passé. Le souvenir n’est pas éteint. Il en reste de nouvelles et draconiennes consignes sécuritaires de navigation appliquées à bord de tous les bateaux de croisières. Quant à la flotte Costa elle se déploie avec l’arrivée de nouveaux navires. La reconquête est bien là. La confiance des clients Costa n’a pas failli, au contraire. Le trafic est en progression constante.

Le groupe Costa


Premier voyagiste italien le groupe Costa dont le siège est à Gênes comprend les deux marques Costa Croisières et Aida Cruise. Il est le seul opérateur de croisière à battre pavillon italien. Il gère actuellement une flotte de 27 navires dont 16 sous la marque Costa. Cette flotte opère en Méditerranée, en Europe du Nord, dans la mer Baltique, dans les Caraïbes, en Amérique centrale, en Amérique du sud, aux Emirats arabes unis, dans l’Océan indien, en Extrême Orient et en Afrique


Costa Croisières met le cap vers le développement durable

Le développement durable et le respect de l’environnement sont intégrés dans le modèle économique de Costa Croisières. 
Dans son rapport annuel intitulé « En route vers l’avenir » il actualise sa stratégie et son programme. Tous les objectifs définis dans le programme de l’ONU horizon 2030 sont pris en considération et intégrés. 

Parmi les principaux résultats obtenus en 2016 par rapport à 2015 figurent une diminution de - 5 % de l’empreinte carbone, une baisse de 3 % de la consommation de carburant par jour et par passager, une réduction de - 9,5 % de la production de déchets par jour et par passager etc.
Durant l’été 2017 Costa innovait encore en nouant un partenariat avec la Fondation italienne Banco Alimentare Onlus qui donne la possibilité de réutiliser la nourriture excédentaire laissée à bord. 

Le programme a été mis en œuvre durant l’été 2017 à Savone avec le Costa Diadema, navire amiral de la compagnie.

Tous les vendredis lors de son escale à Civitavecchia les plats préparés dans les restaurants et non servis aux clients (repas « prêts à manger ») sont collectés à la fin du dîner et disposés dans des barquettes scellées pour en garantir la fraicheur, étiquetées puis conservées dans les chambres froides du navire. 
Le samedi matin après l’accostage les barquettes sont chargées dans les camions réfrigérés et acheminés vers une association caritative. (Projet possible grâce la loi italienne contre le gaspillage alimentaire et pharmaceutique entrée en vigueur le 14 septembre 2016). 

Cette initiative va être étendue à d’autres navires de la flotte Costa et d’autres ports du bassin méditerranéen. Après Civitavecchia près de Rome puis Savone qui vient de rejoindre le programme Marseille et Palerme sont à l’étude.

Attendus en 2019 et 2021, les premiers navires au monde propulsés au GNL et GO



Construits sur le chantier naval Meyer Turku Oy (Finlande), longs de 337 mètres et larges de 42 mètres les deux navires attendus pour 2019 et 2021 dépasseront les 180 000 tonneaux de jauge brute. Ils pourront accueillir 6 600 passagers maxi et 1 680 membres d’équipage. 
Le premier de ces deux navires, futur navire amiral de la flotte Costa, sera nommé « Costa Smeralda ». Cette annonce est le fruit d’un accord de partenariat avec Costa Smeralda Consortium chargé du développement et de la promotion de la célèbre Côte d’Emeraude en Sardaigne. 

Les nouveaux navires Costa seront décorés et équipés sur le thème cher à Costa, « le meilleur de l’Italie », avec le concours de quelques-uns des plus grands cabinets d’architecture et de design italiens au rang desquels le studio Dordoni basé à Milan. 
Ils seront alimentés à la fois au port et en mer au GNL. Leur conception permettra de fonctionner pendant 14 jours entre chaque ravitaillement de GNL qui sera stocké dans des réservoirs spéciaux et utilisés pour produire 100 % de l’énergie nécessaire à la navigation et au fonctionnement des services à bord. 

Cette innovation permettra d’atteindre les objectifs de développement durable que se sont fixés Costa et sa société mère le groupe Carnival Corporation & plc. 

« Ces deux nouveaux navires vont renforcer la position de leader du Groupe Costa sur tous les grands marchés d’Europe continentale. Ils sont une véritable innovation mondiale et établissent de nouvelles normes pour l’industrie de la croisière dans son ensemble. Premiers navires alimentés en GNL ils accéléreront le développement de cette technologie verte, en particulier dans la zone méditerranéenne... 

Dotés d’une décoration intérieure dernier cri ces navires représenteront à la perfection le concept du « meilleur de l’Italie », une caractéristique spécifique de la marque Costa Croisière qui se distingue à travers le monde en offrant à ses clients une authentique expérience italienne » déclarait en substance Neil Palomba président de Costa Croisières le 13 septembre dernier lors du lancement de la construction du Costa Smeralda sur le chantier naval Meyer de Turku en Finlande. 

A savoir : le GNL (gaz naturel liquéfié) est le combustible fossile le plus « propre » actuellement disponible. Il permet de réduire considérablement les émissions de particules et de gaz à effet de serre. Après traitement, la liquéfaction permet de condenser le gaz naturel en réduisant son volume d’un facteur de près de 600 pour un même pouvoir calorifique ce qui facilite son transport par voie maritime. Le GNL est inodore, sans couleur, non corrosif et non toxique. La France dispose de 4 terminaux de regazéification : Fos-Cavaou et Tonkin (Bouches-du-Rhône), Montoir-de-Bretagne proche de Saint-Nazaire (Loire Atlantique) et Dunkerque (Nord).


Autre publication de Corsair/Costa Historique

-l'Eugenio Costa...La Transition
http://www.voyages-croisieres.net/t3532-il-y-a-10ans-retour-sur-le-temps-des-dinosaurus-2#469069
P3 : L’histoire de Costa Crociere
http://www.voyages-croisieres.net/t3532p50-il-y-a-10ans-retour-sur-le-temps-des-dinosaurus-2#479214
Qui se souvient du... ss/ Eugénio Costa
http://www.voyages-croisieres.net/t3532p25-il-y-a-10ans-retour-sur-le-temps-des-dinosaurus-2#469815
le MERMOZ 
http://www.voyages-croisieres.net/t3532p75-il-y-a-10ans-retour-sur-le-temps-des-dinosaurus-2#482259


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11678
Points : 13224
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 69
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisiere, les navire...d'Hier

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum