Plaisir Croisière Forum
 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 573859Moduleconnexion
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Twitter FPCroisière
Les posteurs les plus actifs de la semaine

Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée


L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Page 40 sur 41 Précédent  1 ... 21 ... 39, 40, 41  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Mar 5 Mar - 14:00

26/02/2019

Le Courbet entre en arrêt technique majeur

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Img_6889

Rentrée à Toulon le 5 décembre après un déploiement de quatre mois et 26.000 milles parcourus en Méditerranée, mer Rouge, océan Indien et golfe Persique, la frégate Courbet est entrée en arrêt technique majeur.(ATM)

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Img_6872

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Img_6873

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Img_6970

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Img_6989

Conduits par les Chantiers de l’Atlantique, les travaux vont durer jusqu’au mois de mai.
A quai et en cale sèche, le bâtiment, dont l'aspect extérieur est très dégradé, va bénéficier d’une visite de la plupart de ses grands équipements, un remplacement de ses deux lignes d’arbres, des travaux de structure et de nombreuses interventions sur les emménagements intérieurs, comme la réfection des cuisines. 

Quant aux interventions liées à l’armement, l’électronique et les communications, elles sont du ressort de Naval Group dans le cadre du contrat FRG15.

L’ATM du Courbet sera également l’occasion de repeindre entièrement les œuvres mortes de la frégate, dont la carène est quant à elle enduite d’une peinture à la silicone conçue pour résister une dizaine d’années mais qui nécessite quelques reprises à chaque arrêt technique.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Mar 5 Mar - 14:01

26/02/2019

Migrants : Les Britanniques renforcent leurs moyens maritimes dans le Détroit

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Seeker_0

Conformément aux accords conclus entre Paris et Londres pour la lutte contre l’immigration clandestine dans la zone Manche/mer du Nord, le Royaume-Uni renforce ses moyens maritimes déployés dans le secteur du Pas-de-Calais. La Border Force, organisme dépendant du Home Office (ministère chargé des affaires intérieures) a, dans ce cadre, repositionné l’un de ses patrouilleurs, le Seeker, auparavant basé à Gibraltar. 

Pendant son transit vers le Détroit, le bâtiment de 43 mètres est passé par Brest le 13 février pour se ravitailler.

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Seeker_1

Il participe dorénavant à la surveillance des approches maritimes britanniques, vers lesquelles les tentatives de passage de migrants depuis de petites embarcations partant des côtes françaises se sont multipliées ces derniers mois.

Les tentatives de passage entre la France et le Royaume-Uni ont fortement augmenté fin 2018, avec selon les chiffres du ministère français de l’Intérieur 57 tentatives pour les seuls mois de novembre et décembre, alors qu’il n’y en avait eu que 14 pour les 10 premiers mois de l’année et 12 pour l’ensemble de 2017. Cela fait en tout 71 tentatives de traversées en 2018 avec un total de 504 migrants à bord des embarcations. 276 migrants sont parvenus à atteindre les côtes britanniques au cours de 40 traversées, 31 autres ayant échoué. 

Suite à la recrudescence du nombre de passages, la Royal Navy a mobilisé depuis décembre plusieurs bâtiments pour patrouiller dans le Pas-de-Calais. L’arrivée du Seeker, dont les deux sisterships sont également basés en Manche, va permettre de prendre le relais de la flotte militaire, d’autant qu’un autre patrouilleur de la Border Force, le Protector, stationné à Malte, devrait le rejoindre prochainement.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Mar 5 Mar - 14:01

27/02/2019

Le Pentagone aurait privé une « ferme à trolls » russe d’accès à Internet durant les élections américaines de mi-mandat

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Cybercommand-20150424

Inonder les réseaux sociaux d’infox et y créer de faux comptes favorables à Donald Trump, faire en sorte que « hashtags » #Trump2016 et #Hillary4Prison aient le maximum de visibilité, animer de fausses pages dans l’intention de détourner certaines minorités du Parti démocrate et de les inciter à voter pour la candidate écologiste Jill Stein, acquérir des espaces publicitaires à des fins politiques…

Tels sont les actions reprochées à 13 ressortissants russes, mis en examen le 16 février 2018 par Robert Mueller, le procureur spécial américain chargé d’enquêter sur une possible collusion entre l’équipe de campagne de M. Trump et la Russie. Et ce dernier a également mis en cause trois entreprises russes qui ont le point commun d’être partiellement la propriété d’Evguéni Prigojine, un proche du président Poutine, dont Concord Management and Consulting LLC, Concord Catering et l’Agence de Recherche sur Internet [IRA], qui n’est autre qu’une « ferme à trolls ».

Or, selon des informations du Wahington Post, cette dernière entité aurait la cible d’une cyberattaque lancée par le Cyber Command du Pentagone à l’occasion des élections de mi-mandat, organisées le 6 novembre 2018.

Cette cyberattaque a consisté à priver cette « ferme à trolls » de ses accès à Internet pendant que les citoyens américains se rendaient aux urnes. « C’est comme s’ils avaient débranché l’IRA. Ils l’ont éteinte », a confié un responsable au journal.

« Le fait que le processus électoral de 2018 se soit déroulé sans intervention réussie de la Russie n’était pas une coïncidence », a commenté le sénateur Mike Rounds dans les colonnes du quotidien, sans donner plus de détail. « Sans les efforts du Cybercom, il y aurait eu de très graves interférences », a-t-il insisté.


Avant les élections de mi-mandat, Dan Coats, le directeur du renseignement américain, avait fait étant d’une « campagne numérique omniprésente » pour tenter « d’affaiblir et de diviser les États-Unis ».

Cela étant, explique le Washington Post, les autorités américaines ont pris un ensemble mesure pour contrer cette influence russe. Et l’opération contre la « ferme à trolls » financée par M. Prigojine en a fait partie. Le patron de la NSA [National Security Agency] et de l’US Cybercom, le général Paul Nakasone, s’est fixer comme priorité par James Mattis, alors chef du Pentagone, d’empêcher toute campagne malveillante lors des élections.

Pour mener cette opération, l’US Cybercom a pu s’appuyer sur une ordonnance qui, signée par le président Trump en août, lui donne plus de latitude pour mener des actions offensives en-dessous du seuil d’un conflit armé. En clair, étaient autorisées les cyber-attaque n’étant pas susceptibles de causer des pertes humaines ou d’infliger d’importants dommages.

Cela étant, ce type d’opération ne peut avoir qu’un impact limité étant donné que les opérations d’influence prêtées à la Russie se déroulent sur le temps long. Aussi, pour certains experts et analystes militaires cités par le Washington Post, l’objectif est plus de faire une démonstration de force qu’autre chose.

En revanche, l’opération ayant consisté à envoyer des messages aux trolls et aux pirates informatiques travaillant pour le renseignement militaire russe [GRU] paraît plus efficace… Évoquée pour la première fois par le New York Times en octobre dernier, cette action aurait semé le germe de la défiance au sein de l’IRA, cette dernière ayant a priori ouvert une enquête interne pour identifier une (ou plusieurs) taupe(s) dans ses rangs.

Quoi qu’il en soit, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a réagi en affirmant qu’il « y avait en général nombre énorme d’attaques depuis l’Europe et l’Amérique du Nord contre des organisations, des personnes physiques et civiles [russes] sont organisées en permanence aux États-Unis. »

« C’est la réalité dans laquelle nous vivons », a-t-il insisté, avant d’ajouter que ces menaces rendaient plus que jamais nécessaire la mise en place d’un « Internet souverain » en Russie.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Mar 5 Mar - 14:02

27/02/2019

Les institutions européennes se sont mises d'accord sur les principes encadrant l'octroi du fonds européen de défense

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 5c7552a0f37aa

Le 20 février, la Commission Européenne a annoncé que les institutions de l'UE étaient parvenues à se mettre d'accord sur les conditions permettant à un projet d'obtenir un soutien financier émanant du fonds européen de Défense. Ces principes doivent désormais être officiellement adoptés par le Conseil et le Parlement Européen.


Le Fonds européen de défense, qui vise à soutenir l'industrie européenne, ambitionne de fournir un soutien financier à des projets collaboratifs réalisés dans le cadre de l'Union. Afin de pouvoir bénéficier de cette aide, plusieurs conditions doivent être remplies. Celles-ci apparaissaient jusqu'alors encore quelque peu floues. Les institutions européennes sont venues éclairer cette situation en définissant les principes qui encadreront l'octroi de ce soutien financier. Il a ainsi été convenu que le fonds européen de défense soutiendrait les projets collaboratifs « tout au long du cycle de développement industriel, depuis les travaux de recherche jusqu'au développement des prototypes et, à terme, la certification », détaille la Commission. Le financement de ces projets sera réalisé à travers des subventions, qui pourront s'ajouter à l'aide obtenue dans le cadre de la CSP (coopération structurée permanente). Des financements plus importants pourront également être octroyés aux projets impliquant un tissu industriel composé de PME et ETI européennes. Enfin, le fonds européens de défense encouragera les innovations de rupture en consacrant une part de son budget, comprise entre 4 et 8%, aux projets à haut risque. 

En matière d'éligibilité, « seuls les projets collaboratifs prévoyant la participation d'au moins trois entités admissibles d'au moins trois États membres ou pays associés différents peuvent en principe bénéficier de ces ressources », rapporte la Commission Européenne. Certaines exceptions pourront être accordées pour les entreprises implantées dans l'Union dont le siège se trouve en dehors du territoire européen.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Mar 5 Mar - 14:03

28/02/2019

Mme Parly annonce des sanctions contre le colonel ayant critiqué la conduite des opérations au Levant


Nota corsair : un colon, n'est pas la pour critiquer les décisions de son pays dans la presse, il est la pour gerer l'execution de tout ou partie d'une bataille... et d'avoir un résultat optimum de sa mission

@corsair a écrit:16/02/2019 Coup de Gueule
Un officier artilleur français tire à boulets rouges sur la conduite des opérations menées contre l’EI en Syrie


 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Wagram-20161216

En septembre 2018, et avec le soutien de la coalition anti-jihadiste dirigée par les États-Unis, les Forces démocratiques syriennes [FDS] lançaient l’opération « Roundup », visant à chasser l’État islamique [EI ou Daesh] de la localité d’Hajine située sur la rive orientale de l’Euphrate, dans la province de Deir ez-Zor.

Il était alors estimé que 2.000 à 3.000 combattants de Daesh étaient retranchées dans cette localité. Et il aura fallu trois mois aux FDS et à la coalition pour en venir à bout et s’emparer d’Hajine.

Les opérations des FDS furent contrariées par plusieurs facteurs. En premier lieu, l’engagement de combattants peu aguerris leur ont fait subir quelques revers. Ensuite, la menace d’une intervention turque contre les milices kurdes syriennes, brandie par le président Erdogan, conduisit à une suspension temporaire de l’offensive. Enfin, profitant des mauvaises conditions météorologiques rendant aléatoire tout appui aérien, les jihadistes lancèrent des contre-attaques aux effets dévastateurs.

Pouvait-on faire autrement et réduire la poche d’Hajin plus rapidement? Chef de corps du 68e Régiment d’artillerie d’Afrique [RAA] et commandant de la Task Force [TF] Wagram, qui, avec ses trois CAESAr [Camions équipés d’un système d’artillerie] est déployée en Irak, à une portée de canon des secteurs encore contrôlés par Daesh en Syrie, le colonel François-Régis Legrier le pense.

Et, dans une tribune publiée par la Revue de la Défense nationale [RDN] signalée par le colonel Miche Goya, via son blog « La voie de l’épée, cet officier va même plus loin en suggérant que si une victoire « tactique » a été remportée, la coalition aurait en réalité subi une « défaite stratégique ».

Ainsi, le colonel Legrier avance que « l’ennemi » n’a « pas été autant [détruit] qu’on a bien voulu le faire croire dans les comptes rendus alignant un BDA [Battle Damage Assessment] impressionnant calculé de façon statistique et non pas par observation visuelle » et qu’il n’a pas été atteint « à l’évidence » dans « son moral et sa volonté de combattre » puisqu’il a « déployé jusqu’au bout une combativité inébranlable ». En outre, poursuit-il, la « défaite devenue inéluctable, il s’est exfiltré vers des zones refuges pour poursuivre la lutte en mode insurrectionnel ne laissant sur place qu’une poignée de combattants étrangers. » D’où, d’ailleurs, les combats en cours dans les environs du village de Baghouz.

En outre, le chef de corps du 68e RAA critique le recours aux FDS, c’est à dire à des « proxys » pour mener la bataille au sol. « Les Occidentaux en ont certes retiré un avantage politique à court terme : celui d’éviter des pertes et un mouvement d’opinion contre leur politique. En revanche, sur le moyen-long terme, ce choix s’est avéré désastreux », écrit-il.

« La conséquence la plus immédiate d’une telle approche est la perte de la maîtrise du temps : l’opération avance au gré de la volonté des proxys et selon leur propre agenda et elle traîne en longueur quelle que soit l’ampleur des moyens consentis. Cela s’appelle un enlisement », poursuit le colonel Legrier, par ailleurs auteur d’un essai remarqué intitulé « Si tu veux la paix, prépare la guerre. Essai sur la guerre juste« .


Et la décision du président Trump, au sujet du retrait de ses troupes de Syrie a mis l’état-major américain [et la coalition] en porte à faux, ce qui a conduit à une intensification des frappes aériennes et donc à plus de destructions. « Hajine a subi le même sort que Mossoul et Raqqa : une destruction quasi complète », déplore le chef de la TF Wagram.

« Cette victoire tactique, par la façon dont elle a été acquise, a compromis l’avenir de cette province sans ouvrir de perspectives stratégiques intéressantes pour la Coalition. L’avenir du Nord-Est syrien est plus que jamais incertain et Daech, s’il a perdu son territoire, ne semble pas atteint dans sa volonté de continuer la lutte », estime le colonel Legrier.

Et ce dernier souligne également que si la bataille d’Hajine a été gagnée, elle l’a été de « façon très poussive » et « à un coût exorbitant ». Et le refus des Occidentaux d’engager des troupes au sol interroge.

« Pourquoi entretenir une armée que l’on n’ose pas engager ? Si la réduction du dernier bastion de l’État islamique ne vaut pas la peine d’engager des troupes conventionnelles, quelle cause sera assez importante pour le faire? Extrêmement à l’aise pour remplir les grands états-majors multinationaux d’une ribambelle d’officiers, les nations occidentales n’ont pas eu la volonté politique d’envoyer 1.000 combattants aguerris régler en quelques semaines le sort de la poche d’Hajin et épargner à la population plusieurs mois de guerre », s’insurge le colonel Legrier.

Et d’insister dans sa conclusion : « En refusant l’engagement au sol, nous avons prolongé inutilement le conflit et donc contribué à augmenter le nombre de victimes au sein de la population. Nous avons détruit massivement les infrastructures et donné à la population une détestable image de ce que peut être une libération à l’occidentale laissant derrière nous les germes d’une résurgence prochaine d’un nouvel adversaire. Nous n’avons en aucune façon gagné la guerre faute d’une politique réaliste et persévérante et d’une stratégie adéquate. » Aussi, il pose la question : « Combien d’Hajine faudra-t-il pour comprendre que nous faisons fausse route? ».

Avec cette tribune, dont il est dit qu’elle a été mal reçue au ministère des Armées où l’on fait valoir, selon l’AFP, qu’il ne s’agit pas d’une « question de liberté d’expression » mais d’une « question de devoir de réserve et de secret lié aux opérations » [le texte a été retiré du site de la RDN mais reste cependant disponible en version .pdf], le colonel Legrier remet sur le devant de la scène les débats qui eurent lieu il y a quelques mois au sujet de l’éventualité d’une intervention terrestre occidentale contre Daesh.

En 2016, les députés de la commission d’enquête relative « aux moyens mis en œuvre par l’État pour lutter contre le terrorisme » avaient plaidé en faveur de forces terrestres françaises au Levant – et en particulier en Irak – afin d’accélérer « la déliquescence de Daesh avant qu’il ne frappe à nouveau notre territoire national. »

« Une intervention plus massive de nos militaires, y compris au sol, pour un objectif bien ciblé, la libération des derniers territoires occupés par Daesh en Irak, mérite donc d’être étudiée avec attention. Nos forces armées sont déjà sur place, travaillent au quotidien avec les Irakiens et les Kurdes, il ne s’agirait donc pas d’un saut dans l’inconnu », fit valoir, à l’époque, le député Sébastien Pietrasanta.

Mais cette option avait été catégoriquement été rejetée à l’époque, avec l’argument qu’elle aurait permis à Daesh de « dénoncer le retour des croisades et la volonté des Occidentaux, non pas de libérer, mais de conquérir les deux sièges du califat historique, Bagdad et Damas. »

Mme Parly annonce des sanctions contre le colonel ayant critiqué la conduite des opérations au Levant

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Chammal-caesar-20170414

Chef de corps du 68e Régiment d’Artillerie d’Afrique [RAA] et commandant le détachement français d’artillerie déployé à la frontière irako-syrienne [Task Force Wagram], le colonel François-Régis Legrier est l’auteur d’un article publié par la Revue de la Défense nationale [RDN, n° 817] intitulé « La bataille d’Hajin, victoire tactique, défaite stratégique? ».

Ce papier a fait beaucoup de bruit dans la mesure où l’officier y critique la conduite des opérations menées par la coalition anti-jihadiste dirigée par les États-Unis, tout en déplorant que la frilosité des Occidentaux à envoyer des forces terrestres conventionnelles combattre l’État islamique [EI ou Daesh] en Syrie.


« En refusant l’engagement au sol, nous avons prolongé inutilement le conflit et donc contribué à augmenter le nombre de victimes au sein de la population. Nous avons détruit massivement les infrastructures et donné à la population une détestable image de ce que peut être une libération à l’occidentale laissant derrière nous les germes d’une résurgence prochaine d’un nouvel adversaire. Nous n’avons en aucune façon gagné la guerre faute d’une politique réaliste et persévérante et d’une stratégie adéquate », conclut ainsi le colonel Legrier.

Cela étant, cette appréciation n’est pas partagée. Ainsi, dans les colonnes du quotidien « Le Monde » [édition du 27/02], qui a publié de larges extraits de la tribune écrite par le colonel Legrier, le général Serge Cholley, ex-commandant de l’opération Chammal [nom de la participation française à la coalition], en a développé les raisons.

En premier lieu, le recours à des combattants locaux [notamment ceux des FDS, l’alliance arabo-kurde] n’aurait que des avantages, estime-t-il.

« Je suis convaincu que des forces locales, déterminées, équipées, formées et accompagnées par des forces spéciales occidentales, respectant les plans élaborés par une chaîne de commandement cohérente de bout en bout, renseignées et appuyées par ce qui se fait de mieux en termes de précision, de permanence et de profondeur, sont la meilleure réponse », assure le général Cholley, selon qui « Daech aurait trouvé dans la présence occidentale une formidable occasion de dénoncer une nouvelle croisade et une occupation étrangère, propices à rompre son isolement. »

Quant aux infrastructures qui auraient été détruites « massivement » par la coalition, l’ex-chef de la force Chammal s’inscrit en faux. « Il n’y a jamais eu d’ordre de destruction systématique des infrastructures, bien au contraire », dit-il, en refusant la caricature du « Kill’em all » [tuer-les tous].

Et le général Cholley d’expliquer que chaque dossier est examiné « individuellement, à l’aune de leurs conséquences aux niveaux local, régional et national sur les populations civiles » lors de réunions de ciblage et que le « choix des des armements et des points d’impact pour réduire le volume de destruction est fait par des spécialistes. » Toutefois, admet-il, il est « évident qu’il a pu arriver que, face à des dangers imminent sur les forces alliées au sol ou en raison de défaillances techniques ou de méprises, des frappes qui n’étaient pas souhaitées ont été à déplorer. »

Quoi qu’il en soit, et alors que la RDN a retiré l’article du chef de corps du 68e RAA de son site Internet [par respect des obligations déontologiques, selon son directeur, ndlr], le colonel Legrier s’expose désormais à des sanctions, comme l’a expliqué Florence Parly, la ministre des Armées, lors d’une audition devant la commission sénatoriale des Affaires étrangères et des Forces armées, le 20 février et dont le compte-rendu vient d’être rendu public.

« Un colonel, ancien commandant au sein de la task force Wagram, a commis un article dans une revue sur une opération en cours en territoire de guerre. Il a ainsi commis une première faute en exposant potentiellement ses hommes par les révélations contenues dans l’article. Il a donc été convoqué à Paris pour rendre compte à sa hiérarchie », a commencé par dire la ministre.

« Je suis tout à fait favorable à la liberté d’expression, mais elle est limitée par la déontologie professionnelle qui s’applique à tous les agents publics, dont les militaires », a-t-elle fait ensuite remarquer.

« Ma deuxième remarque est de fond. Les opinions exprimées dans l’article me semblent particulièrement critiquables, mais elles auraient pu être discutées dans un autre cadre que celui-ci, particulièrement inapproprié », a estimé Mme Parly.

En outre, la ministre a aussi rappelé qu’elle avait rencontré le colonel Legrier lors d’un déplacement en Irak, le 9 février dernier. « Il semblait alors très fier de l’action de ses hommes et ne m’a fait aucune observation sur l’opération que nous sommes en train de mener », a-t-elle assuré. Aussi, « s’il n’était pas d’accord avec l’action de France, il devait demander à être déchargé de son commandement », a-t-elle poursuivi.

Et, visiblement, cela a inspiré à Mme Parly un commentaire sévère à l’endroit du colonel Legrier. « Je vois donc dans son attitude une certaine fausseté et un manque de courage », a-t-elle dénoncé. « Sa hiérarchie prendra donc les mesures qui s’imposent et rappellera les règles de base qui s’appliquent à tous », a-t-elle conclu.

avec une vue partielle par le petit bout de la lorgnette, "on" n'est pas pret d'avoir ses étoiles de gégène


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Mar 5 Mar - 14:03

28/02/2019

Les forces françaises fourniront 10% des unités exigées par l’initiative 4×30 de l’Otan

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Lynx-20180224

Lors du dernier sommet de l’Otan, organisé à Bruxelles en juillet 2018, les Alliés ont adopté une initiative qui, proposée par les États-Unis, vise à renforcer les capacités de « réaction rapide « de l’Alliance contre une éventuelle opération militaire de la Russie, dont « les activités et les politiques récentes […] ont fragilisé la stabilité et la sécurité, accru l’imprévisibilité et modifié l’environnement de sécurité. »

Appelée « 4×30 », cette initiative a pour objectif de déployer « 30 bataillons de manœuvre moyens ou lourds, 30 navires de premier rang et 30 escadrons de chasse, assortis de forces facilitatrices, dans un délai de 30 jours ou moins. » Pourquoi 30? Sans doute parce que l’Otan comptera bientôt 30 membres [la république de Macédoine du Nord est sur la voie de l’adhésion.]


Ainsi, la déclaration commune publiée à l’issue du sommet précise que « ces unités seront organisées et entraînées en tant qu’éléments de formations de combat plus larges à l’appui de la posture globale de dissuasion et de défense de l’Otan. »

« L’initiative pour la disponibilité opérationnelle de l’Otan renforcera encore la capacité de réaction rapide de l’Alliance, soit pour un renforcement des Alliés à l’appui de la dissuasion ou de la défense collective, y compris pour des combats de haute intensité, soit pour des interventions militaires rapides en cas de crise, au besoin. Elle permettra aussi de souligner l’importance d’opérations interarmes ou conjointes efficaces », est-il encore affirmé dans ce texte.


 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Lynx-20180821

Évidemment, cette initiative 4×30 va concerner les forces françaises. Lors d’une audition au Sénat, la ministre des Armées, Florence Parly a ainsi précisé que la France « participerait à hauteur de 10% à cette initiative ». Par conséquent, 3 bataillons, 3 escadrons de chasse et 3 navires de premier rang français seront mis à la disposition de l’Otan.

Par ailleurs, la ministre a également confirmé que la France maintiendra sa participation à la présence avancée renforcée [enhanced Forward Presence – eFP] de l’Otan dans les pays baltes après 2020, en particulier en Lituanie, aux côtés de la Bundeswehr.

Pour rappel, l’eFP est l’une des mesures prises par l’Otan au profit des pays baltes et de la Pologne, qui s’estiment menacés par Moscou. Quatre bataillons multinationaux y ont ainsi été déployés depuis 2017, avec la mission de dissuader la Russie de recourir à des tactiques dites « hybrides », c’est à dire à des actions qui seraient en deçà du seuil de déclenchement de la clause de défense collective inscrite à l’article 5 du Traité de l’Atlantique-Nord.

La participation française à l’eFP, appelée « mission Lynx », concerne essentiellement l’armée de Terre. Cette dernière mobilise en effet 200 soldats, 4 chars Leclerc et 13 Véhicules blindés de combat d’infanterie [VBCI] ainsi qu’un échelon de soutien national [ESN] d’une centaine de militaires. Cette année, ce détachement sera déployé en Estonie.


Par ailleurs, lors de la dernière réunion des ministres de la Défense des pays membres de l’Alliance, Mme Parly a « rappelé la complémentarité des actions menées par l’Union européenne et leur contribution au renforcement du pilier européen de Otan » étant donné que, a-t-elle expliqué, les « Européens considèrent toujours l’Otan comme le garant de la sécurité du continent. »


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Mar 5 Mar - 14:04

28/02/2019

Airbus remodèle des avions militaires sans pièces allemandes

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 C295-airbus


Le président d'Airbus ne l'avait pas caché : il n'apprécie pas la politique de vente d'armes de l'Allemagne. Après le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi, la partie allemande avait décidé de bloquer les livraisons vers l'Arabie saoudite d'armes contenant des pièces fabriquées en Allemagne. Frustré de cette décision unilatérale, Airbus a décidé de revoir la conception de certains appareils pour enlever les composants allemands. 

Airbus, frustré par la décision de l'Allemagne de geler les exportations d'armes à l'Arabie saoudite, a décidé de revoir la conception de son avion de transport militaire C295 assemblé en Espagne afin d'en enlever les composants allemands, ont dit des sources du groupe à Reuters. 

L'Allemagne a décidé de manière unilatérale en octobre 2018 de refuser toute future licence d'exportation d'armes à l'Arabie saoudite après le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi. Elle a en outre gelé la livraison de tous les équipements ayant déjà été autorisés. Les accords existants permettent en effet à l'Allemagne de bloquer les exportations d'armes contenant des pièces allemandes.


"Nous sommes en train d'exclure [les composants allemands] de l'avion", a dit une source informée de ces projets. Les phares d'atterrissage du C295, par exemple, sont fabriqués en Allemagne et environ 4% des pièces de l'appareil sont d'origine allemande, a dit cette source. 

Difficile de modifier l'Eurofighter Typhoon

Airbus a reçu 208 commandes de 28 pays pour cet avion de transport militaire, dont 166 exemplaires sont actuellement opérationnels dans le monde. 

D'après une deuxième source, Airbus s'efforce de déterminer si des pièces en provenance d'Allemagne sont aussi susceptibles d'être remplacées sur d'autres modèles d'avions contenant moins de composants allemands. 

Cette source a ajouté qu'il serait difficile, voire impossible, de modifier la conception de l'Eurofighter Typhoon, un programme multinational composé pour environ un tiers de pièces allemandes. 

Le gel décidé par l'Allemagne a retardé les efforts du gouvernement britannique pour finaliser la vente de 48 nouveaux Typhoon à l'Arabie saoudite pour 10 milliards de livres (11,7 milliards d'euros). 

Pressions de la France et de la Grande-Bretagne

Le Parti social-démocrate (SPD), partenaire de coalition des conservateurs de la chancelière Angela Merkel à Berlin, a exprimé sa volonté de prolonger cet embargo au-delà de la date butoir actuellement fixée au 9 mars, malgré les pressions de la France et de la Grande-Bretagne en faveur d'une levée de cette interdiction. Plus tôt, en février, c'est le président d'Airbus, Tom Enders, qui dénonçait la politique de l'Allemagne. 

Angela Merkel a refusé de dire si ce gel serait prolongé. Des élus conservateurs allemands de premier plan ont dit n'avoir constaté aucun progrès vers un assouplissement éventuel de la position du gouvernement.

autre art

Airbus envisage de se passer de composants allemands pour produire son avion de transport militaire C-295

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 C295-20150514

La décision prise par le gouvernement allemand de suspendre les livraisons d’armes à destination de l’Arabie Saoudite dans la foulée de l’affaire Khashoggi [du nom de ce journaliste saoudien assassiné en Turquie, ndlr] met plusieurs pays dans l’embarras. Tel est le cas de la France mais surtout du Royaume-Uni, qui n’est pour le moment pas en mesure d’honorer une livraison de 48 avions de combat Eurofighter Typhoon et de missiles air-air Meteor à la Royal Saudi Air Force.

Face à ce blocage, Tom Enders, le Pdg allemand d’Airbus, avait prevenu, il y a deux semaines : « En montrant une sorte de super-élévation morale sur les exportations d’armes, l’Allemagne frustre le Royaume-Uni, la France et l’Espagne. Sans approche européenne commune, Airbus pourrait envisager de fabriquer des produits sans l’Allemagne. »

A priori, si l’on en croit des informations de l’agence Reuters, le constructeur aéronautique européen entend mettre cette menace à exécution. En effet, plusieurs sources au sein d’Airbus ont confié qu’il est actuellement question de revoir la conception de l’avion de transport militaire C-295, assemblé en Espagne.

« Nous sommes en train d’exclure [les composants allemands] de l’avion », a ainsi affirmé l’une d’entre-elles.

Vendu à 208 exemplaires [dont 166 sont déjà opérationnels], l’Airbus C-295 [ex-CASA C-295] est avion de transport tactique pouvant se décliner en appareil de patrouille maritime et de guet aérien. S

elon un cadre d’Airbus sollicité par Reuters, 4% des composants du C-295 sont actuellement fabriqués en Allemagne. Et comme il faut obtenir une licence d’exportation auprès des autorités allemandes pour le moindre boulon [on caricature à peine], on comprend que cela peut poser un problème au constructeur…

Une autre source a indiqué qu’Airbus cherche à voir si d’autres pièces fabriquées en Allemagne sont aussi susceptibles d’être remplacées sur d’autres modèles d’avions.

Cela étant, s’agissant de l’Eurofighter Typhoon, la cause est entendue : étant issu d’un programme multinational, il compte environ un tiers de composants produits outre-Rhin. En clair, il est impossible de passer outre…

Quoi qu’il en soit, Berlin avait initialement prévu d’imposer le gel des exportations de matériels militaires vers l’Arabie Saoudite jusqu’au 9 mars. Mais il n’est pas exclu qu’il soit prolongé, en raison de la pression exercée par le SPD [Parti social-démocrate], le partenaire de la coalition dirigée par Angela Merkel.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Mar 5 Mar - 14:05

28/02/2019

Barkhane : Paris cherche des hélicoptères de transport lourd pour remplacer les CH-47D Chinook britanniques

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Eh101-merlin-danemark-20190228

Que ce soit pour transporter, évacuer ou encore ravitailler des troupes, les trois hélicoptères de transport lourd CH-47D Chinook déployés par la Royal Air Force à Gao [Mali] depuis l’été 2018 sont vite devenus indispensables. Y compris pour des missions auxquelles on ne pense pas spontanément.

Ainsi, en décembre, l’État-major des armées a évoqué un autre rôle qu’est capable de tenir le CH-47D Chinook : le ravitaillement en carburant d’autres hélicoptères, via la procédure dite du « kangourou ».

En effet, si cet appareil peut transporter 3,5 à 4 tonnes de fret, il est également en mesure d’emporter près de 2.000 litres de carburant grâce à des bacs souples. Ce qui fait qu’il peut ravitailler d’autres hélicoptères sans qu’il y ait besoin de déployer un plot logistique par voie terrestre.

Quoi qu’il en soit, la mission de la RAF doit normalement se terminer d’ici la fin de cette année. Et, visiblement, les capacités des CH-47D Chinook manqueront à la force française Barkhane. Au point que la ministre des Armées, Florence Parly, a « fait valoir » auprès de Gavin Williamson, son homologue britannique, la « nécessité de prolonger la mise à disposition » de ces trois hélicoptères.

A priori, les appareils déployés à Gao devront être relevés, quoi qu’il arrive. Ne serait-ce que pour une question de maintenance. « C’est assez difficile de soutenir les hélicoptères en Afrique. Je crois que c’est un problème que toutes les armées rencontrent. L’environnement est hostile, la chaleur et la poussière mettent les machines à rude épreuve, et les liaisons techniques entre ici et la Grande-Bretagne sont longues et difficiles », a en effet expliqué le lieutenant-colonel Huw Law, le chef du détachement de la RAF au Mali.


En attendant, Mme Parly fait le tour des pays européens susceptibles de déployer une telle capacité au profit de Barkhane. « Dans un premier temps, a-t-elle confié aux sénateurs de la commission des Affaires étrangères et des Forces armées, le retrait des CH-47D Chinook britanniques « pourrait être compensé par le Danemark, qui se déclare prêt à fournir des hélicoptères de transport de grande capacité. » En l’occurrence, il s’agirait de trois AgustaWestland AW101 sur les 14 que compte la « Flyvevåbnet » [force aérienne royale danoise].


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Mar 5 Mar - 14:05

01/03/2019

Doté de la nacelle RECO NG, le Rafale fait son retour au Sahel pour des missions de reconnaissance

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Rafale-20190301

En 2016, l’état-major de l’armée de l’Air [EMAA] avait décidé de réorganiser des « plots chasse » au Levant et au Sahel en ne déployant plus qu’un seul type d’appareil pour chacun de ces théâtres d’opérations.

La principale raison avancée pour explique cette mesure était qu’il fallait « rationaliser » le soutien logistique, ce dernier étant plus compliqué à mettre en oeuvre quand des avions différents se côtoient. En outre, s’agissant des Mirage 2000D alors déployés en Jordanie au titre de l’opération Chammal, il s’agissait d’économiser leur potentiel à un moment où les moyens aériens étaient fortement sollicités pour réduire le califat autoproclamé par l’État islamique [EI ou Daesh].

En effet, il avait été expliqué qu’un Mirage 2000 engagé au Levant générait « la consommation de potentiel de 5 appareils restés en métropole et un équipage » et qu’un problème de pertes de compétences était craindre au regard des difficultés à s’entraîner pour les équipages les moins expérimentés.

Une autre raison était que les Mirage 2000D, avec leurs deux missiles MAGIC d’auto-protection, n’avaient pas de capacités air-air suffisantes pour évoluer dans l’espace aérien syrien, moins « permissif » que les autres…

Ainsi, il fut décidé que les Rafale se concentreraient uniquement sur les opérations au Levant tandis que les Mirage 2000D, épaulés par des Mirage 2000C et N, resteraient engagés au Sahel.

Près de trois ans plus tard, et alors que les opérations aériennes au Levant [du moins pour l’armée de l’Air] semblent nettement se ralentir [24 sorties aériennes entre le 20 et le 26 février pour aucune frappe, comme la semaine passée], des Rafale sont de retour au Sahel.

En effet, le 24 février, trois Rafale [de l’EC 3/30 Lorraine] ont atterri à N’Djamena [Tchad] dans le cadre d’un « renfort temporaire planifié de capacités » de la force Barkhane, explique l’État-major des armées [EMA]. Plus précisément, a-t-il ajouté, il s’agit d’apporter une « capacité temporaire de renseignement d’origine image ‘champ large’ complémentaire d’autres capteurs déjà présents comme […] les drones ou l’imagerie satellitaire. »

En effet, et contrairement au Rafale, le Mirage 2000 n’est pas en mesure de mettre en oeuvre la nacelle de reconnaissance de nouvelle génération RECO NG, mis en service au sein de l’armée de l’Air en 2011.

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Reco-ng-20190301

Pour rappel, ce « pod » RECO NG permet de prendre des photos en haute comme à très basse altitude, de jour comme de nuit. Grâce à ses capteurs optique pouvant tourner à 180°, il peut pointer un objectif sous différents angles, voire plusieurs en seul passage.

« En superposant, pour un même site, une image en vision diurne et une autre prise en infrarouge, des éléments peuvent être découverts, comme la trace thermique d’un avion qui vient de décoller ou la présence d’hélicoptères dans des hangars », expliquait à l’époque un pilote de l’escadron 1/7 Provence.

S’agissant de ce retour du Rafale au Sahel et de la nacelle RECO NG, le Commandement de la composante air de la force interarmées – de l’Afrique centrale et de l’ouest [JFAC-AFCO, pour Joint Force Air Component Command] explique qu’il est « apparu nécessaire de rafraichir la connaissance de certains points d’intérêts de la zone. » Et d’ajouter : « À l’issue du déploiement, les forces militaires françaises pourront ainsi disposer d’une appréciation de situation de ce vaste espace géographique enrichie et actualisée. »

Par ailleurs, ce déploiement à N’Djamena permettra d’avoir une idée de la situation dans le nord du Tchad, voire dans le sud de la Libye, comme cela a été le cas dans le passé. En effet, en 2015, un dossier de presse publié par l’Élysée à l’occasion de la venue du président Hollande à bord du porte-avions Charles de Gaulle avait vendu la mèche en mentionnant des vols de reconnaissance effectués par des Rafale du groupe aérien embarqué [GAé] au-dessus du territoire libyen. Par la suite, et a priori, d’autres missons de ce type furent menées par la 30e Escadre de chasse, basée à Mont-de-Marsan.

Quoi qu’il en soit, ce déploiement de Rafale au Tchad est donc « temporaire ». Mais les prochains devraient s’inscrire dans la durée, en raison de la rénovation à mi-vie des Mirage 2000 D de 55 Mirage 2000D, confirmée par la Loi de finances 2019.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Mar 5 Mar - 14:06

01/03/2019

La Direction générale de l’armement précise son projet de planeur hypersonique

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Hypersonique-20190301

Lors de ses voeux pour l’année 2019, la ministre des Armées, Florence Parly, a annoncé qu’un démonstrateur de planeur hypersonique, appelé V-MAX [pour Véhicule Manoeuvrant Expérimental], effectuerait un premier vol d’ici la fin 2021.

Étant donné que d’autres puissances, comme la Chine, la Russie et les États-Unis, développent de tels engins susceptibles de frapper une cible à très court préavis tout en étant très compliqués à intercepter en raison de leur hypervélocité, la ministre a estimé que la France ne pouvait plus attendre pour en faire de même, d’autant qu’elle dispose de « toutes les compétences » pour cela. Et de souligner que ce V-MAX permettra un « saut technologique pour bon nombre de nombre de nos capacités. »

En clair, il s’agit pour la France de ne pas se laisser distancer dans le domaine des armes hypersoniques, lesquelles pourraient modifier les équilibres stratégiques dans les années à venir étant donné qu’il y aurait une distinction entre les pays qui en sont dotés et les autres. Cela étant, l’hypervélocité sera l’une des caractéristiques de l’ASN4G, c’est à dire le futur missile de croisière à capacité nucléaire qui remplacera l’ASMP-A des Forces aérienne stratégiques [FAS] et de la Force aéronavale nucléaire [FANu].


Depuis l’annonce de Mme Parly, peu de détails ont été donné au sujet de ce V-MAX. Cependant, dans un entretien donné au quotidien Les Échos [édition du 1er mars], Joël Barre, le Délégué général pour l’armement [DGA] a évoqué ce projet en livrant plusieurs informations.

« Actuellement, l’armée française est capable de pénétrer les systèmes de défense ennemis avec des dispositifs conventionnels, mais elle n’a pas de capacité hypersonique », a commencé par rappeler M. Barre. Aussi, a-t-il poursuivi, « nous devons faire preuve d’anticipation et étudier cette technologie. »

Pour cela, la Direction générale de l’armement [DGA] a notifié un contrat à ArianeGroup, qui, a expliqué M. Barre, « s’appuiera sur les recherches de l’ONERA pour réaliser un prototype de planeur hypersonique à l’horizon de 2021. »

« Envoyé par une fusée-sonde, le planeur non propulsé doit ensuite rebondir sur les couches de l’atmosphère à une vitesse supérieure à Mach 5 », a continué le DGA, qui a parlé d’une maturité technologique à l’horizon 2030-2040.


Ce premier démonstrateur servira à évaluer les capacités de cette technologie et à voir comment il sera possible de se l’approprier. « Maîtriser la manoeuvrabilité à très grande vitesse dans des couches de la basse atmosphère exige d’inventer un nouveau système de guidage et de trouver de nouveaux matériaux résistant à la chaleur, ce qui pose d’immenses défis », a dit M. Barre.

Mais cela vaut aussi pour le futur missile ASN4G. En 2016, l’ONERA avait expliqué qu’il lui faudrait faire appel à un « très grand nombre de disciplines », comme l’aérodynamique, la propulsion, l’architecture du vecteur, son contrôle et son pilotage » pour développer un tel engin.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Mar 5 Mar - 14:07

01/03/2019

Le Rafale fait planer Dassault

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Cover-r4x3w1000-5c78087a0c922-da00031312-s

L’avionneur français va doubler ses livraisons de Rafale en 2019, avec 26 appareils livrés contre 12 en 2018. Après les 96 commandes à l'export signées depuis 2015, il espère de nouveaux contrats en Suisse, en Finlande et en Inde. 

Sacrée revanche. Longtemps raillé pour ses échecs à l’export, affublé du surnom d’"avion invendable", le Rafale est désormais le principal moteur de la croissance de Dassault. Les résultats 2018 du groupe, annoncés jeudi 28 février sur la péniche de l'avionneur à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine), illustrent parfaitement ce retournement : l’avion de combat a représenté la moitié des 5,1 milliards d’euros de chiffre d’affaires publiés. Le Rafale représente même 85% des 19,4 milliards d’euros du carnet de commandes du groupe. La raison est simple : Dassault a deux fois plus de Rafale à livrer que de jets d’affaires Falcon (101 Rafale, dont 73 à l'export, contre 53 Falcon). 

Certes, ce retour en force du Rafale dans les comptes de Dassault est aussi lié à la faiblesse persistante du marché des jets d’affaires, avec des livraisons mondiales qui ont fondu de moitié par rapport au pic de 2008. L’avionneur français n’a ainsi livré que 41 Falcon en 2018, contre 90 dix ans auparavant. Mais le triplé de ventes export réalisé par l’avion de combat entre 2015 et 2017 a aussi largement joué. Avec la commande de 12 Rafale supplémentaires par le Qatar, annoncée en décembre 2017, l’avion de combat atteint le chiffre de 96 commandes à l’export (24 en Egypte, 36 au Qatar et 36 en Inde).


La production décolle

Conséquence : après des années de vaches maigres, les livraisons du chasseur français sont en train de décoller. Après des années à 11 livraisons, le minimum vital pour maintenir une production viable, Dassault a livré 12 appareils en 2018 (9 à l’Egypte, 3 à la France), et vise un doublement cette année, avec 26 Rafale assemblés. L’essentiel des avions commandés par l’Egypte ayant été livrés (23 appareils sur 24), c’est le Qatar et l’Inde qui seront les prochains servis. Le premier Rafale qatari a été livré début février. Selon l’Armée de l’air indienne, les livraisons de Rafale destinés à Delhi s’étaleront de septembre 2019 à 2022. La France ? Elle devra attendre encore un peu : les 28 derniers Rafale du contrat actuellement en vigueur (180 avions) lui seront livrés à partir de 2022. 

Dassault ne compte pas s’arrêter là. Le groupe n’a jamais caché son objectif : il aimerait atteindre un volume de commandes export à peu près comparable à la commande française, soit 180 appareils. Les prospects sont bien là : "Nous avons répondu à l’appel d’offres en Suisse, et on travaille avec les Finlandais sur la préparation de leur appel d’offres d’avions de combat", indique Eric Trappier, PDG du groupe. En Suisse, le Gripen suédois avait été préféré en 2011 au Rafale, avant que la commande ne soit annulée par une votation trois ans plus tard. Le chasseur de Dassault est donc de retour en piste pour ce contrat qui pourrait atteindre 30 à 40 appareils. Il y affronte quatre concurrents : le Typhoon du consortium européen Eurofighter, le F/A18 de Boeing, le F-35A de Lockheed Martin et le Gripen du suédois Saab. Le résultat est attendu à l’automne 2020. 

Tests en Finlande

Les cinq mêmes appareils s’affrontent en Finlande, pour un contrat potentiel de l’ordre de 64 appareils (7 à 10 milliards d’euros). Les premiers tests sont en cours : un Rafale de l’Armée de l’air a été testé début février en conditions de grand froid sur la base aérienne de Rovaniemi, au nord du pays.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Mar 5 Mar - 14:07

02/03/2019

Le projet de drone franco-britannique à l'arrêt

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 JAV20190228173831

Le FCAS n'est plus, vive le SCAF. Le PDG de Dassault Aviation Eric Trappier a confirmé lors de la présentation des résultats annuels du groupe que le projet de démonstrateur de drone de combat, mené entre la France et le Royaume-Uni depuis 2014, était bien à l'arrêt - mais pas complètement abandonné. « Il n'y a pas grand-chose avec les Britanniques aujourd'hui », a ainsi déclaré Eric Trappier, « les travaux avec nos amis britanniques ont cessé » .

Le projet FCAS (Future combat air system) avait été officiellement lancé en 2014, en trois étapes : le sommet franco-britannique de Brize Norton en janvier prévoyait la mise en place d'études franco-britanniques pour un drone de combat, le salon de Farnborough au mois de juillet de la même année avait été l'occasion pour le ministre de la Défense de l'époque Jean-Yves Le Drian de signer un protocole d'entente avec son homologue Philipp Hammond. Le démonstrateur de drone de combat devait être développé sous la houlette d'un tandem industriel franco-britannique constitué de Dassault Aviation et BAE Systems, avec le concours de Thales et Selex ES, Rolls-Royce et Safran. Enfin, en le programme avait été officiellement lancé en novembre, avec la remise d'un premier contrat d'études de faisabilité de 150 millions d'euros, au cours d'une cérémonie dans les locaux de Dassault Aviation à Saint-Cloud, en présence du DGA et de son homologue du DE&S, ainsi que des principaux responsables industriels.


Les travaux devaient dans un premier temps porter sur l'architecture système, la furtivité, les senseurs, la propulsion, les liaisons de données ainsi que l'emport d'armement en soute. Le contrat d'étude comprenait les aspects de concepts opérationnels ainsi que la maturation de technologies innovantes. Il s'agissait par ailleurs de pouvoir capitaliser sur les programmes menés respectivement par Dassault Aviation et BAE Systems, le nEUROn et le Taranis. La phase de faisabilité, d'une durée de deux ans, aurait en principe dû aboutir à une phase de développement et de réalisation d'un prototype - ce qui n'est évidemment plus à l'ordre du jour depuis le sommet franco-allemand de juillet 2017 et l'annonce politique de concevoir et développer un système de combat aérien franco-allemand. Un an plus tard, en juillet 2018, le Royaume-Uni annonçait vouloir lancer son propre projet d'aéronef de combat, le Tempest.

Le PDG de Dassault Aviation a cependant précisé que les discussions ne sont pas complètement stoppées : « Nous avons conservé quelques lignes de communication sur les petites études, mais le gros projet, qui était de faire voler un démonstrateur de drone de combat, a été arrêté ». Eric Trappier n'a pas fermé la porte au Royaume-Uni ni tourné le dos au Traité de Lancaster House, signé en 2010 entre Nicolas Sarkozy et David Cameron : « La France et la Grande-Bretagne poursuivent un certain nombre d'études dans ce domaine-là » , sans donner davantage de précisions. Prudent, il a ajouté « ça va peut-être redémarrer un jour, on ne peut jamais prévoir le futur » .


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Mar 5 Mar - 14:08

02/03/2019

Le monument à la mémoire des militaires français morts en Opex inauguré le 9 mars

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 2405398801

Comme je l'avais annoncé , le monument à la mémoire des militaires français morts en Opérations extérieures (Opex) sera inauguré le 9 mars prochain, à Theix-Noyalo (Morbihan).

L'érection de ce monument est à mettre au crédit d'une association, l'AntTrn. L'état depuis JChirac à toujours eu une bonne raison pour reculer la "memoire de nos fils "tombés aux combats pour la France"


Créée en 1998, cette association veut rendre hommage à ces quelque 700 militaires morts en opérations extérieures, selon le président de l'Association nationale des titulaires du titre de reconnaissance de la Nation (AntTrn), Alain Couperie.

D'une hauteur supérieure à deux mètres, le monument de marbre noir porte l'inscription "Aux soldats français morts pour la France en opérations extérieures", sous une planisphère stylisée.


D'un coût total de 23 000 €, il a été financé exclusivement par l'association.

Le monument a été érigé sur un terrain donné par la mairie de Theix, à proximité du monument aux morts de la commune. 
Le 2 janvier, ce monument aux morts en opérations extérieures et le monument aux morts communal ont été dégradés.
 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 1674394626


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Mar 5 Mar - 14:09

02/03/2019

Avec la modernisation de l’armée de Terre, la Légion étrangère ne veut pas perdre ce qui fait sa force et sa cohésion

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Legion-20190302

Comme l’avait souligné le général Jean-Pierre Bosser, le chef d’état-major de l’armée de Terre, dans un éditorial publié en décembre 2017, la « révolution numérique », la mise en réseau des systèmes d’armes, l’intelligence artificielle ou le développement de nouveaux matériaux donneront aux forces armées qui sauront se les approprier un avantage décisif sur le champ de bataille… à la condition de ne pas renoncer aux « vertus militaires antiques ».

Quelques mois plus tard, revenant sur ce thème, le général Bosser avait été encore plus clair : Le « guerrier du futur ne doit pas être un simple geek passionné par les gadgets mais un véritable combattant numérique. » D’où son insistance pour promouvoir ce qu’il appelle « l’esprit guerrier ».


 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Kb-20190302

Or, pour l’armée de Terre, et avec les premières livraison des blindés Griffon, 2019 sera l’an I du programme SCORPION, c’est à dire de sa modernisation. Et cette dernière, au regard des nouvelles capacités qu’elle va introduire, risque de changer les mentalités. D’où l’insistance du général Bosser sur « l’esprit guerrier ».

Le général Denis Mistral, le commandant de la Légion étrangère [COMLE] ne dit pas autre chose. Le programme SCORPION est une « évolution majeure qui verra émerger de nouveaux matériels, de nouvelles capacités, de nouveaux savoir-faire, de nouveaux métiers », écrit-il dans son dernier éditorial de la revue Képi Blanc, intitulé « Le front haut et l’âme fière, marchant du pas de nos anciens vers 2025 ».


Pour autant, et si elle sera « pleinement impliquée dans cette transformation » parce que, à chaque changement, elle s’est toujours « débrouillée pour que ça marche bien », la Légion étrangère n’entend pas y perdre ce qui fait ses traditions et sa spécificité.

Pour cela, le général Mistral a indiqué que la Légion étrangère allait porter ses efforts dans « trois directions majeures ». En premier lieu, et d’ici 2025, elle devra avoir conservé « un système cohérent, juste et humain, autour du statut à titre étranger que chaque légionnaire assume pour l’avoir librement choisi. »

Certes, a concédé le général Mistral, ce système devra s’adapter… mais « nous veillerons sans concession à préserver ce qui fait la cohésion, la force et la réputation de notre institution. » Et d’insister : « Si les moyens d’accomplir la mission changent, les fondamentaux, eux, restent. »

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Legion-20140430

Ensuite, un effort devra être fait pour que « chaque légionnaire trouve sa place dans la Légion de 2025, en étant parfaitement formé, portant un grade et des qualifications qui répondent aux besoins en matière d’encadrement et de spécialités des nouveaux systèmes d’armes, quelle que soit la fonction opérationnelle. »

Enfin, la Légion étrangère s’attachera à « préserver sans relâche » son « riche patrimoine » en affirmant ses spécificités. Pour son commandant, il s’agit de faire en sorte qu’elle « reste toujours une référence et cette troupe solide sur laquelle la France peut compter en toutes circonstances. »

« Après une remontée en puissance réussie, je sais que l’enthousiasme qu’il y a dans nos rangs nous permettra d’être au rendez-vous de cet horizon, afin que la Légion étrangère soit au coeur du projet de l’armée de Terre et y inscrive toute la place des étrangers à son service et au service de la France », a conclu le général Mistral.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Mar 5 Mar - 14:09

02/03/2019

Videos

Au coeur d'un porte-avions" (Coulisses du Charles de Gaulle) - avant la refonte et avant le tout rafale



Charles De Gaulle.
260 mètres de long, 2000 hommes, 40 avions de combat, 20 étages, des kilomètres de couloirs ; le Charles de Gaulles défie la mesure. C'est une véritable ville sur l'eau.
Emission diffusée le 7 juin 2014



Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Mar 5 Mar - 14:10

02/03/2019

RAID, GIGN, BRI : qui fait quoi ?

Hyper Cacher en janvier 2015, église à Saint-Etienne du Rouvray en juillet 2016 et tant d’autres situations de crise : plusieurs unités d’élite peuvent être mobilisées pour intervenir régulièrement. 

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 B30b9f3_5757180-01-06

Faisons point sur les différentes unités d’intervention en France.

1. Le RAID, une force d’intervention policière

Créé en 1985, le RAID a pour mission de lutter contre le grand banditisme, la criminalité organisée et le terrorisme. Il est directement rattaché à la Direction générale de la police nationale. C’est cette unité qui avait mis fin à la prise d’otage de l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes, le 9 janvier, et qui avait assuré la « neutralisation » de Mohamed Merah en 2012, ou encore l’arrestation des membres d’Action directe en 1987. 

Selon les zones de compétence de la police et de la gendarmerie, le RAID intervient plus volontiers dans les zones urbaines, comme c’était le cas à Saint-Denis mercredi 18 novembre. 

Depuis le mois d’avril 2015, le RAID a intégré comme des antennes locales les sept GIPN (Groupes d’intervention de la police nationale) situés en métropole. Le GIPN ne concerne désormais plus que l’outre-mer. 

2. Le GIGN, une unité militaire

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Le-gign-est-intervenu-ce-jeudi-a-ascain

Le GIGN (groupe d’intervention de la gendarmerie nationale) est l’équivalent militaire du RAID, mais c’est lui qui est le plus ancien. Créé en 1972 après la prise d’otage d’athlètes israéliens lors des Jeux olympiques de Munich, le GIGN a plutôt pour vocation d’intervenir dans les zones rurales, mais l’unité a travaillé main dans la main avec le RAID lors des attentats de janvier 2015. 

Le GIGN a acquis une réputation d’unité d’élite lors de son intervention dans la prise d’otage de l’avion Air France 8969 sur l’aéroport de Marignane en 1994. De manière générale, les gendarmes du groupe interviennent prioritairement sur les missions suivantes : 

détournement d’avion (Piratair) ; 
détournement de bateau (Piratmer) ; 
attaque nucléaire (Piratome) ; 
attaque chimique ou biologique (Piratox) ; 
prise d’otage de ressortissants français à l’étranger (Piratext). 

Enfin, depuis une réorganisation de ses services en 2007, le GIGN peut parfois faire un travail plus classique de police jusqu’à des interpellations dans des dossiers d’envergure des gendarmes.

3. La BRI, une unité d’enquête et d’intervention

La brigade de recherche et d’intervention (BRI) a un fonctionnement différent du RAID ou du GIGN : c’est une unité de police judiciaire, fédérée avec le RAID au sein de la FIPN, la force d’intervention de la police nationale. 

Créée en 1964 à Paris, elle est installée au 36 quai des Orfèvres dans le 1er arrondissement et dépend directement de la direction régionale de la police judiciaire de la préfecture de police de Paris. A partir de 1977, d’autres BRI ont été créées dans les grandes villes de France : on en compte quinze aujourd’hui qui dépendent de l’Office central de lutte contre le crime organisé (OCLCO). 

Cette brigade est mise à disposition des directions régionales ou interrégionales de police judiciaire. Elle est la seule à cumuler des fonctions judiciaires (filatures, collecte de preuves) et à mener des interventions spéciales dans ce cadre, alors que le RAID et GIGN n’ont qu’une mission d’intervention. 

Elle est par exemple intervenue aux côtés du RAID lors de la prise d’otages de l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes. C’est également la BRI qui a neutralisé les terroristes lors de l’assaut du Bataclan.

Infos+


Raid, action grandes agglomérations + BRI pour la partie judiciaire

GIGN: toutes actions+ judiciaire en province et villes moyennes- si besoin compléte le Raid pour actions ... mais différentier, les methode d'action et d'engagement ne sont pas les meme -en autre pour l'usage des armes- 
le raid est civil, gign militaire


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Mar 5 Mar - 14:12

03/03/2019

Le renseignement militaire français se lance dans le Big Data

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 2244077_le-renseignement-militaire-francais-se-lance-dans-le-big-data-web-tete-060633018196

Les services secrets de l'Armée sélectionnent les meilleurs experts du traitement des informations sur le Web et les réseaux sociaux. 

C'était en 2014. Des sites Internet spécialisés avançaient que la Chine voulait transformer en base militaire le récif coralien de Fiery Cross, en mer de Chine méridionale. Des informations vérifiées par le renseignement français. « Nos satellites nous ont permis de suivre au quotidien les travaux de transformation du récif et de mettre en avant sa militarisation », explique un commandant du centre de formation et d'interprétation inter-armées de l'imagerie (Cf3i) sur la base de Creil. 

Réseaux sociaux, blogs d'experts.... La Direction du renseignement militaire (DRM), la plus discrète des trois grandes agences françaises avec la DGSE et la DGSI, fait désormais de l'exploitation des informations de masse sa priorité. Son objectif ? Corréler les données en libre accès à celles collectées par écoutes, par des drones, des satellites ou bien sur les théâtres militaires, pour intercepter des groupes terroristes et nourrir sa veille stratégique. 

« La DRM met en oeuvre un dispositif de recherche performant, dont le lancement du satellite CSO est la réalisation la plus récente, explique le général de corps aérien, Jean-François Ferlet, le directeur de la DRM. Mais aujourd'hui, mon défi est l'exploitation et l'analyse des informations qui nous arrivent . Nous faisons face à une courbe exponentielle de données à traiter et ce ne sont pas des analystes supplémentaires, qui résoudront le problème. Il y a le risque d'être submergé. Nous réfléchissons aux outils qui nous permettront d'exploiter ces données et de contrer les technologies utilisées par nos adversaires ». 

Déclassification de données militaires
 

Dans le cadre de son projet « Intelligence Campus » , visant à s'appuyer sur des expertises civiles, la DRM a donc réuni voilà quelques jours des start-up, des grandes entreprises et des acteurs de la recherche afin d'identifier les meilleurs outils de traitement multilingue d'informations en libre accès. Invités par l'Agence de l'innovation Défense, quelque 80 intervenants y ont échangé avec des opérationnels du renseignement. Une première suivie par des compétitions visant à détecter les meilleurs systèmes de veille et de résumés automatiques. 

Pour cadrer au plus près de ses besoins, « la DRM envisage de déclassifier un certain nombre de données militaires », qui n'ont plus d'utilité opérationnelle, précise la directrice de l'Intelligence Campus, Caroline Gervais. Une initiative qui s'inscrit dans la droite ligne d'Artemis, le projet d'infostructure souveraine de stockage et de traitement massif de données de la Direction générale de l'Armement, dont l'objectif est de capter l'innovation des PME, start-ups et laboratoires qui travaillent sur les applications civiles de l'IA. 

Troc d'informations

Disposer de la meilleure analyse de données sert un autre enjeu stratégique : négocier ses informations propriétaires avec les agences étrangères. La France, qui n'appartient pas à la communauté du renseignement anglo-saxonne « Five Eyes », dispose d'un vrai poids, car elle ne dépend pas, comme les Britanniques, des services tiers américains qui fournissent l'essentiel des données de cet écosystème. En témoigne, sa position sur les armes de destruction massive en Irak lors de la seconde guerre du Golfe. 

La DGSI se tourne aussi vers le privé


En la matière, la DRM interagit aussi régulièrement avec la DGSE. Mais si les différentes agences françaises collaborent, elles ne partagent pas forcément leurs outils. La DGSE réalise quasi exclusivement ses développements en interne, et commence à peine à s'ouvrir aux innovations civiles. 

La DGSI a dû faire appel dans l'urgence à l'américain Palantir , après les attentats de 2015 faute d'alternative française, suscitant ainsi la polémique. Ses contacts avec l'Intelligence Campus n'ont pas été suivis d'effets, mais elle va franchir de son côté un nouveau pas vers le civil, en intégrant la solution de traduction Systran, indique une source. Et « un ou deux autres contrats sont à l'étude ».


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Mar 5 Mar - 14:13

03/03/2019

Le Danemark envisage l’envoi de deux hélicoptères de transport lourd au Mali pour soutenir la force Barkhane

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Eh101-merlin-danemark-20190228

Certains y verront sans doute une conséquence de l’Initiative européenne d’intervention [IEI], lancée par la France en juin dernier. Visant à favoriser une culture stratégique européenne et à renforcer la capacité des pays européens à agir ensemble, ce dispositif ne s’inscrit pas dans le cadre de la politique de défense et de sécurité commune de l’Union européenne, ce qui permet au Royaume-Uni [qui prépare sa sortie de l’UE] et au Danemark [qui bénéficie d’une clause d’exemption] d’y participer.

Ainsi, et comme l’avait indiqué la ministre des Armées, Florence Parly, lors d’une audition au Sénat, Paris cherche à maintenir une capacité dans le domaine des hélicoptères de transport lourd pour l’opération Barkhane, laquelle est actuellement fourni par 4 CH-47D Chinook de la Royal Air Force [RAF]. Et de citer deux pays pouvant remplacer les Britanniques : le Danemark et l’Espagne.

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 800px-Italy_-_Navy_EHI_EH-101_%28cropped%29

Et, le 28 février, le gouvernement danois a confirmé son intention de déployer deux hélicoptères AgustaWestland AW101 « Merlin » au Mali. Restera sans doute à trouver un autre pays contributeur pour que Barkhane puisse disposer d’au moins trois, voire quatre appareils de ce type.

« Il est crucial pour la sécurité du Danemark et de l’Europe que nous contribuions à la stabilité dans la région. Les groupes terroristes au Sahel représentent une menace contre notre sécurité. Dans le même temps, j’espère que les efforts déployés contribueront à stabiliser la région et à prévenir ainsi la migration irrégulière vers l’Europe. C’est dans notre intérêt commun », a fait valoir Anders Samuelsen, le ministre danois des Affaires étrangères.

Son homologue à la Défense, Claus Hjort Frederiksen, n’a pas dit autre chose. « La situation sécuritaire au Mali et dans toute la région du Sahel est préoccupante. Le Danemark devrait donc renforcer son implication et contribuer à ce que les groupes terroristes n’aient pas de liberté de mouvement. Nous considérons la région du Sahel comme faisant partie du voisinage méridional de l’Europe et il est important d’aider à combattre le terrorisme et à empêcher les flux de réfugiés », a-t-il affirmé.

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Merlin_Airframe_Material
L' AgustaWestland AW101 est un hélicoptère de transport moyen utilisé dans des applications militaires et civiles. D'abord volé en 1987, il a été développé par une joint-venture entre Westland Helicopters au Royaume-Uni et Agusta en Italie, en réponse aux exigences nationales en matière d'hélicoptère utilitaire naval moderne. Plusieurs exploitants, notamment les forces armées britanniques, danoises, norvégiennes et portugaises, utilisent le nom Merlin pour désigner leur avion AW101. Il est fabriqué dans des usines à Yeovil , en Angleterre et à Vergiate , en Italie; des travaux de montage sous licence ont également eu lieu au Japon etÉtats-Unis .
nota : et La france puissance militaire mondiale, puissance nucléaire, n'a pas d'helicoptère, moyen et lourd pour projeter nos force, sans pleurer au voisins?....

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 800px-Westland.eh101.merlin.fairford.arp

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Elwood_H.L.S._%28_Heliport_%29_Barrasford_-_geograph.org.uk_-_1587659

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 800px-British_Provincial_Reconstruction_Team_Visit_Al_Fao%2C_Iraq


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Mar 5 Mar - 14:13

Il y a 70 ans, l’Ouragan, premier avion de chasse à réaction français, effectuait son premier vol

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Ouragan-20190303

Au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, leurs usines ayant été bombardées et leurs bureaux d’études contraints à l’inactivité pendant cinq années marquées par des innovations technologiques majeures, les constructeurs aéronautiques français accusent un retard considérable par rapports à leurs homologues américains, britanniques et russes. Quant aux Allemands, après la capitulation du IIIe Reich, ils sont alors « hors-jeux ».

Cela étant, le gouvernement alors conduit par le général de Gaulle fait de la recontruction de l’industrie aéronautique française une priorité nationale. Et c’est ainsi que, en novembre 1946, et malgré des moyens limités en raison des difficultés économiques de l’après-guerre, la France finit par intégrer le club très fermé des pays capables de concevoir un avion à réaction, avec le S.O 6000 « Triton ». Et cela grâce à l’opiniâtreté d’un ingénieur : Lucien Servanty.

Après le premier vol du « Triton », la Société nationale des constructions aéronautiques du Sud-Ouest [SNCASO] se voit attribuer un marché d’études pour mettre au point un avion de combat propulsé par un réacteur, le S.O 6020 « Espadon », avec la perspective d’une commande portant sur une centaine d’exemplaires. Seulement, les essais se révèlent décevants, l’appareil étant trop lourd par rapport à la puissance de son moteur.

Toutefois, en 1947, la SNCASO décroche un autre contrat pour mettre au point une version allégée de son Espadon. Seulement, réduire la masse de cet appareil de 600 à 700 kg n’est pas simple… Et Marcel Dassault, qui a eu vent de ces difficultés grâce à ses contacts à l’état-major de l’armée de l’Air dans le cadre du programme MD-315 Flamand, va sauter sur l’occasion. Il constitue une équipe d’ingénieurs [avec Jean Cabrière], qui ne mettra que quelques mois à établir les plans du futur chasseur, lequel doit être simple et efficace.

Le choix du réacteur – en l’occurrence le Rolls Royce « Nene », construit sous licence par Hispano Suiza – sera déterminant, comme le sera également celui d’une voilure basse en flèche, ce qui permet l’intégration en dessous d’un train d’atterrissage rétractable. Le fuselage, circulaire est dessiné à partir d’une entrée d’air située à l’avant.

Une fois les plans arrêtés, Marcel Dassault tente un coup de poker. Sans attendre une commande officielle, il lance, dès avril 1948, la construction du premier prototype. Et bien lui en a pris : le ministère des Armées lui notifie un contrat pour trois exemplaires en juillet de la même année.

Ce qui fait que, six mois plus tard, précisément le 28 février 1949, à Melun-Villaroche, le premier prototype du MD-450 « Ouragan » est fin prêt pour son vol inaugural, avec le colonel Constantin « Kostia » Rozanoff, KWR pour ses amis ou le « Cyrano des essais en vol » pour la légende, aux commandes.

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Kostia-20190303

Fils d’immigrés polonais, naturalisé français en 1927 et ingénieur diplômé de l’École centrale de Paris et de Sup Aéro, « Kostia » rejoint l’armée de l’Air dès sa création. D’abord affecté au Centre d’essais du matériel aérien [CEMA] de Villacoublay, il participe à la campagne de France de mai-juin 1940 en tant que commandant en second du groupe de chasse II/4, au sein duquel il obtient deux victoire aériennes. Après le débarquement allié en Afrique du Nord [novembre 1942], il alterne les affectations opérationnelles et les postes techniques. Premier Français à piloter un avion à réaction, il est promu colonel et devient directeur du centre d’essais de la base aérienne 118 Mont-de-Marsan.
- qui porte toujours son nom- Puis il quitte l’uniforme pour rejoindre la société Dassault.

Ce premier vol du MD-450 « Ouragan » a dû être écourté au bout de 20 minutes, KWR ayant constaté une perte de puissance électrique, causée par un mauvais réglage de l’enclenchement des génératrices à un régime réacteur trop bas, ce qui a vidé la batterie 
[*].

Pour autant, l’avion dépasse les espérances qui avaient été placées en lui. « L’Ouragan 01 est l’avion français qui a entrouvert la porte de la compressibilité. J’ai effectué avec lui 16 vols. […] Brave Ouragan! […] Il nous a valu des histoires merveilleuses. […] Je l’abandonnai le 7 mai 1949, comme on conduit un gosse à l’école pour la première fois. Primitivement, il avait la voilure en pagode. Puis, ses ailes ont été rognées pour qu’on y adjoignît des réservoirs de bouts d’aile. La question se posait de savoir s’il se conduirait plus mal. En définitive, il allait mieux. Après 300 ou 400 heures de vol au Centre d’essai, l’Ouragan 01, devenu antédiluvien, transformé sans cesse, n’ayant guère du prototype initial que le bout du manche à balai, à fait tout seul le voyage jusqu’à Rochefort où il joue, pour l’école des mécaniciens [de l’armée de l’Air], le rôle d’un cadavre pour les étudiants en médecine », écrira plus tôt le colonel Rozanoff, dans ses souvenirs [Double bang, ma vie de pilote d’essai].

Par la suite, l’armée de l’Air commandera 350 MD-450 « Ouragan » [450 étaient initialement prévus mais la commande fut réduite avec l’arrivée du Mystère II]. Cet avion équipera l’Indian Air Force [sous l’appellation de « Toofani « ] ainsi que l’aviation israéliennne, avec laquelle il s’illustrera lors de la guerre des Six-Jours en menant des missions d’attaque au sol. La carrière de cet appareil se poursuivra jusqu’en 1985, au Salvador [18 exemplaires furent prélevés sur les stocks israéliens].


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Mar 5 Mar - 14:14

05/03/2019

Il faudrait 600 millions d’euros pour remettre en état les restaurants militaires

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Mess-20150905

Lors des réformes conduites entre 2008 et 2015, le Service du commissariat des armées [SCA] n’a pas été à la fête étant donné qu’il a perdu pas moins de 30% de ses effectifs, avec 9.000 postes supprimés. Et, outre le fait qu’elles l’ont éloigné des soutenants [avec les groupements de bases de défense], elles se sont également traduites par une « sous-capitalisation chronique » dans ses infrastructures et ses équipements.

Aussi, pour son directeur, le commissaire général Stéphane Piat, récemment invité à s’exprimer devant la commission de la Défense, à l’Assemblée nationale, la « combinaison » de ces facteurs « n’a pas été favorable à la modernisation et à l’amélioration de la qualité du soutien, ce dernier ayant globalement été maintenu à niveau par le professionnalisme et l’engagement des personnels, visant toujours en priorité la satisfaction des besoins opérationnels. »

Le moment critique aura été l’année 2015, avec la remontée en puissance des effectifs du ministère des Armées. Ce qui a conduit le commissariat des armées a soutenir toujours plus de soldats avec moins de personnels pour le faire. « Cest ce que l’on appelle l’effet ciseau, qui a été destructeur pour le moral de mes collaborateurs et qui a fortement touché les capacités du SCA », a souligné le commissaire général Piat.

Quoi qu’il en soit, le temps des suppressions de poste au sein du SCA est désormais révolue. Et, il s’agit désormais de mener à bien un plan de transformation appelée « SCA 2022 », qui vise à renforcer le soutien de proximité au profit des forces tout en le modernisant et en améliorant sa qualité. Et cela, en ayant recours à la « digitalisation, la rationalisation et l’externalisation. »


Justement, s’agissant de l’externalisation, la fonction restauration est la principale concernée. « Les fortes déflations d’effectifs enregistrées dans ce secteur, la moyenne d’âge élevée de son personnel ainsi que la dégradation des infrastructures et des matériels imposaient des décisions rapides pour remettre à niveau une fonction durement éprouvée et pourtant centrale pour la condition du personnel », a fait valoir le directeur du SCA.

Actuellement, sur 315 restaurants gérés par le commissariat, environ 25% « souffrent d’une dégradation avancée de leur infrastructure ». Et leurs matériels de restauration collective affichent une moyenne d’âge de 14 ans, contre 4 à 5 ans pour le secteur privé.

Selon le commissaire général Piat, il faudrait une enveloppe de 600 millions d’euros pour financer les travaux de mise à niveau de ces restaurants militaires. Or, si Loi de programmation militaire [LPM] 2019-2025 devrait permettre d’y remédier en partie, l’effort consenti sera insuffisant. D’où la décision de recourir à des externalisations.

« Pour répondre à cette exigence, la ministre des Armées a décidé d’externaliser une partie de cette fonction à l’économat des armées (Eda) en lui confiant l’exploitation de 73 restaurants, soit un quart des restaurants de métropole actuellement opérés par le SCA », a expliqué le commissaire général Piat aux députés.

Établissement public sous tutelle du ministère des Armées, l’Eda « conservera la direction des restaurants et la maîtrise des approvisionnements, mais sous-traitera la production comme c’est déjà le cas sur certains sites », a-t-il continué, avant de préciser que cette concession « sera réalisée de manière progressive entre 2020 et 2025 » et qu’elle « constituera, grâce à la capacité d’investissement de l’économat, un levier d’accélération de la modernisation de la fonction. » En outre, elle permettra un renouvellement rapide du matériel de restauration ainsi qu’une « remise à niveau des infrastructures. »

Enfin, grâce à cette externalisation, le SCA pour redéployer des effectifs au profit des restaurants qu’il gardera en régie.

Seulement, la fonction restauration contribue au contrat opérationnel des armées. C’est à dire que le personnel militaire travaillant dans un mess ou un ordinaire doit être « projetable » sur un théâtre extérieur. Ce que cette externalisation évoquée par le directeur du SCA pourrait éventuellement compromettre.

Mais, a priori, il n’y aurait pas lieu de s’en inquiéter. « Lorsque nous aurons terminé la phase d’externalisation que nous avons engagée, nous passerons de 15 à 37 % de restaurants externalisés. 63 % resteront en régie. Les décisions ont été prises de manière à garantir le socle capacitaire du service. Pour tenir les scénarios opérationnels les plus critiques, j’ai besoin de 2.700 militaires dans cette spécialité. Aujourd’hui, j’en ai 4.200 dans la filière restauration. Je dispose donc de marges. À l’issue la manœuvre d’externalisation à venir, il en restera environ 3.200 », a fait valoir le commissaire général Piat.

Voici une mesure qui devrait satisfaire la Cour des comptes qui, il y a trois ans, trouvait que le prix de revient des repas servis dans les mess et les ordinaires était trop élevé par rapport à la restauration collective civile, justement parce qu’ils employaient trop de personnels militaires.

Cela étant, le coût « denrées » d’un repas servi dans un restaurant militaire est d’environ 3,10 euros TTC. Or, la loi Agriculture et Alimentation [EGalim], qui prévoit de porter à 20% la proportion de produits « bio » dans les menus, « aura un impact économique non négligeable », a averti le directeur du SCA. « Il faudra supporter un surcoût de l’ordre de 10 % », a-t-il en effet indiqué.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Mar 5 Mar - 14:15

05/03/2019

Le ministère des Armées lance une procédure pour acquérir 75.000 pistolets semi-automatiques

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Pamas-20190304-2

« Nous avons également un pistolet qui date des années 1950! Très franchement, aujourd’hui, ni les forces de sécurité intérieures, ni les soldats étrangers que j’ai rencontrés cette année ne sont dotés d’une arme de poing des années cinquante! Nous devons donc étudier ces questions avec beaucoup d’intérêt », s’était exclamé le général Jean-Pierre Bosser, le chef d’état-major de l’armée de Terre [CEMAT], lors d’une audition parlementaire, en juillet 2017.

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 1200px-MAC-50_detoured
mac1950 - chargeur 9coups 9mm

Et, depuis, il n’a cessé de mettre cette question sur le tapis dès qu’il en a l’occasion. Comme en septembre 2017 : « Je souhaite ainsi obtenir davantage d’effets physiques et de symboles liés à la remontée en puissance. […] Si l’on peut remplacer, à l’horizon 2022, l’ensemble des pistolets modèle 1950 par des pistolets plus modernes, cela aurait du sens et, politiquement, ce serait recevable », avait-il dit.

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 HK-P30_trois-quart-droit_petite
chargeur de 15 coups 9mm

Même chose, un an plus tard : « Si les effets capacitaires les plus importants sont attendus dans le temps long, la LPM [Loi de programmation militaire, ndlr] peut et doit également produire des effets rapides et très concrets en matière de petits équipements, d’habillement, de condition de vie et d’entraînement, bref tout ce qui fait le quotidien de nos soldats. C’est […] la raison pour laquelle j’insiste sur des projets qui peuvent apparaître secondaires, mais que j’assume sans complexe et pour lesquels nous sommes prêts, comme […] le successeur du pistolet automatique – avec un coût de 35 millions d’euros pour l’acquisition de 60.000 armes, soit un peu plus de 500 euros par arme », avait avancé le général Bosser.

Le CEMAT a-t-il obtenu gain de cause? Le site spécialisé FOB a en effet déniché un avis de marché publié le 2 mars par la Direction générale de l’armement [DGA] et portant sur l’acquisition de 75.000 pistolets semi-automatiques [PSA] de calibre 9 mm, de 45 millions de cartouches de 9 x 19 mm à balle ordinaire homologuées OTAN, de 2 millions de cartouches de 9 x 19 mm subsoniques et de 4 millions de cartouches de 9 mm marquantes. Il est également question de 9.000 pistolets d’entraînement, de 7.000 kits de réducteur de son, de 25.000 valises anti-écrasement et de 800 outillages de simbleautage laser.


 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 10262571-9mm-pistolet-militaire-avec-un-laser-tactique-lumi%C3%A8re-module-sur-le-camouflage
avec laser, chargeur de 15 9mm

Le général Bosser ayant parlé d’acquérir 60.000 armes de poing, le nombre de PSA susceptibles d’être commandés laisse supposer que ce marché concerne également les autres armées.

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Sig-Sauer-P320-ouverture-gauche_petite

Cet avis de marché précise que « conformément à l’article 53.l du décret 2016-361 », les composants et les pièces détachées « soumis à autorisation administrative d’un État tiers à l’union Européenne ou à l’espace Économique Européen » seront susceptibles de ne pas être autorisés. Toutefois, cette exigence pourrait « ne pas concerner le système d’entraînement et les capacités d’aide à la visée nocturne. »

Comme pour de précédents appels d’offres, la DGA a reconduit une disposition qui a encore récemment fait couler beaucoup d’encre à l’occasion de l’avis concernant les Fusils de Précision Semi-Automatiques [FPSA], appelés à remplacer les Fusils à Répétition modèle F2 [FR-F2]. En effet, pour pouvoir participer à cette procédure, il est demandé aux candidats d’avoir réalisé un chiffre d’affaires égale ou supérieur à 30 millions d’euros au cours du dernier exercice [ou en moyenne, au cours des trois dernières années].

Cela état, il est possible à plusieurs industriels de se regrouper pour faire une offre commune. En tout cas, les candidats éventuels ont jusqu’au 12 avril prochain pour soumettre les documents demandés ainsi que leurs offres.

Enfin, l’avis indique que le candidat ayant soumis l’offre « économiquement la plus avantageuse », appréciée en fonction des critères définis dans le cahier des charges, remportera ce marché relatifs à ces pistolets semi-automatiques.

Autre infos

La phase d’acquisition du PANG enfin lancée

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Tir-au-pa-mac-50-640x426

Le remplacement des pistolets MAC 50 et MAS G1 en service au sein des forces françaises se concrétiserait-il enfin appel à candidature publié le 2 mars par le ministère des Armées officialise en effet une procédure visant à la « fourniture de pistolets semi-automatiques (PSA) de calibre 9 x 19 mm, du système d’entraînement, d’accessoires, du système de soutien et de cartouches associés ». Évoquée depuis 2016 mais, semble-t-il, constamment repoussée, la transition vers un « PANG » (pistolet automatique nouvelle génération) serait donc bel et bien lancée. 

Le besoin exprimé porte sur des quantités, données à titre indicatif, de 75 000 PSA et 51 millions de cartouches de calibre 9 x 19 mm, dont quatre millions de cartouches marquantes et deux millions de cartouches subsoniques. Quant aux moyens demandés en termes de maintenance, de pièces de rechange, d’instruction et de de formation, ceux-ci « seront précisés dans les documents de la consultation ». À noter qu’à l’instar du HK 416 F, ce programme dépasse la fourniture d’unité collective pour inclure d’emblée une poignée d’accessoires supplémentaires, à commencer par 15 000 dispositifs d’aide à la visée nocturne visible et infrarouge (lampe et pointeur laser) et 7000 « kits réducteurs de son ».


Si l’annonce ne le mentionne pas explicitement, tout porte à croire, au vu de l’ampleur des quantités avancées, qu’elle concrétise le programme « PANG » de remplacement des pistolets MAC 50 des PAMAS G1. Rarement évoqué par le ministère des Armées, le lancement de ce projet semble avoir glissé jusqu’à aujourd’hui. Le CEMAT, le général Jean-Pierre Bosser, avait notamment rappelé en octobre 2017 face à la Commission défense de l’Assemblée nationale, l’importance d’allouer des budgets supplémentaires, certes « relativement modestes », à ce type d’acquisition. « Je souhaite ainsi obtenir davantage d’effets physiques et de symboles liés à la remontée en puissance », avait-il déclaré, avant d’ajouter que « si l’on peut remplacer, à l’horizon 2022, l’ensemble des pistolets modèle 1950 par des pistolets plus modernes, cela aurait du sens et, politiquement, ce serait recevable ». La LPM 2019-2025, bien qu’excluant toute mention à ce besoin, a depuis été adoptée, annonçant une hausse des budgets synonyme de reconquête des ressources pour le CEMAT. 

À terme, le PSA (ou PANG, c’est selon), remplacera un MAC 50 soixantenaire et un MAS G1 en service depuis 1999 au sein de l’armée de Terre. Tous deux sont sortis, du moins partiellement pour le MAC 50, de la manufacture d’armes de Saint-Etienne, aujourd’hui fermée. 

La date butoir de réception des offres est limitée au 12 avril prochain, en vue de la sélection des candidats autorisés à soumettre une offre. Il ne fait aucun doute que la majorité des industriels européens s’étant affrontés pour le programme AIF se retrouveront à nouveau dans les starting-blocks. Outre le Belge FN Herstal et les Allemands SIG Sauer et Heckler & Koch, Beretta,  il faudra compter sur l’Autrichien Glock, dont le modèle Glock 17 est déjà en service au sein du GIGN, du GIPN, du RAID, du COS, et du GCP, pour ne citer qu’eux.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Mar 5 Mar - 14:15

05/03/2019

Le président Macron propose un traité de défense et de sécurité pour l’Union européenne


 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Macron-20190305

Dans une tribune diffusée en 28 langues, ce 5 mars, le président Macron a précisé le projet qu’il entend porter à l’occasion des prochaines élections européennes, qui se tiendront le 29 mai. Dans ce texte, intitulé « Pour une renaissance européenne« , il définit ainsi trois priorités : « retrouver l’esprit de progrès », « défendre notre liberté » et « protéger notre continent ».

S’agissant du progrès, Emmanuel Macron propose de doter le « nouveau Conseil européen de l’innovation d’un budget comparable à celui des États-Unis, pour prendre la tête des nouvelles ruptures technologiques, comme l’intelligence artificielle », ce qui ne peut qu’intéresser le monde de la Défense.

Toujours dans le même chapitre, le président français estime qu’une « Europe qui se projette dans le monde doit être tournée vers l’Afrique, avec laquelle nous devons nouer un pacte d’avenir ». Il s’agirait ainsi de soutenir le développement de ce continent, via des investissements, des partenariats universitaires ou encore « l’éducation des jeunes filles ». Là encore, de telles mesures pourraient faire reculer l’influence jihadiste. Dans ce domaine, l’Union européenne soutient par exemple un Programme d’Investissements Prioritaires [PIP], au profit des pays du G5 Sahel.

Le second sujet évoqué par M. Macron concerne essentiellement les influences extérieures qui, via les cyberattaques et autres « infox », visent à manipuler les élections. « Nous ne pouvons pas nous permettre d’être naïfs. […] Il y a des gens qui veulent perturber les élections européennes, et qui disposent d’outils très sophistiqués », avait ainsi prévenu Frans Timmermans, le vice-président de la Commission, en décembre dernier. La campagne sur le Brexit, au Royaume-Uni, aurait donné lieu à de telles ingérences, des chercheurs de l’Université d’Édimbourg ayant identifié pas moins de 400 faux comptes créés sur les réseaux sociaux pour diffuser des messages hostiles à l’Union européenne.

« Notre liberté première est la liberté démocratique, celle de choisir nos gouvernants là où, à chaque scrutin, des puissances étrangères cherchent à peser sur nos votes », a résumé M. Macron, avant de proposer la création d’une « Agence européenne de protection des démocraties qui fournira des experts européens à chaque État membre pour protéger son processus électoral contre les cyberattaques et les manipulations. » Et, pour faire bonne mesure, il estime également qu’il faudrait « interdire le financement des partis politiques européens par des puissances étrangères » et « bannir d’Internet, par des règles européennes, tous les discours de haine et de violence, car le respect de l’individu est le fondement de notre civilisation de dignité. »

Enfin, au chapitre « protéger notre continent », Emmanuel Macron estime que l’UE a « oublié de regarder les réalités du monde ». Et, selon lui, « aucune communauté ne crée de sentiment d’appartenance si elle n’a pas des limites qu’elle protège ». D’où la nécessité de veiller sur les frontières européennes. « La frontière, c’est la liberté en sécurité », insiste-t-il.

Aussi, le président français propose de « remettre à plat l’espace Schengen » et de mettre en place une « police des frontières commune et un office européen de l’asile », avec des obligations strictes de contrôle et une solidarité européenne à laquelle chaque pays contribue. Et le tout sous l’autorité d’une « Conseil européen de sécurité intérieure. »

Cela étant, M. Macron n’a pas oublié la défense européenne. Et si d’importants progrès ont été accompli ces dernières années avec le Fonds européen de défense et la coopération structurée permanente, il s’agit d’aller encore plus loin puisqu’il propose un « traité de défense et de sécurité » pour l’UE.

Ce texte « devra définir nos obligations indispensables, en lien avec l’Otan et nos alliés européens : augmentation des dépenses militaires et clause de défense mutuelle rendue opérationnelle », explique-t-il.

En clair, et comme il l’avait déjà annoncé en août 2018 lors de la Conférence des ambassadeurs, l’idée est de renforcer la portée de l’article 42-7 du Traité sur l’Union européenne, lequel prévoit que les États membres doivent « aide et porte assistance par tous les moyens en leur pouvoir  » à l’un d’entre-eux s’il fait l’objet d’une « agression armée sur son territoire. » Mais il s’agit aussi de renforcer le pilier européen de l’Otan en doter l’UE d’une autonomie stratégique par rapport aux États-Unis.

En outre, ce nouveau traité instituerait un « Conseil de sécurité européen », comme l’avait déjà proposé Angela Merkel, la chancelière allemande, en novembre dernier. Et, à l’époque, elle avait estimé qu’il ne fallait « plus appliquer la règle de l’unanimité » dans ce domaine afin de permettre à l’UE d’agir plus facilement sur la scène internationale ».

Dans sa tribune, M. Macron reprend donc à son compte l’idée de ce Conseil de sécurité européen en voulant y associer le Royaume-Uni « pour préparer nos décisions collectives. » Pour rappel, Londres a rejoint l’Initiative européenne d’intervention [IEI] lancée par Paris en dehors du cadre de l’UE afin de développer une culture stratégique européenne et à renforcer la capacité des pays européens à agir ensemble.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Ven 15 Mar - 15:04

05/03/2019 -afp 20.05

Syrie: des milliers de personnes évacuées de l'ultime poche de l'EI


 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Un-homme-soupconne-d-avoir-combattu-dans-les-rangs-du-groupe-etat-islamique-marche-devant-des-combattants-des-forces-democratiques-syriennes-pres-de-baghouz-en-syrie-le-4-mars-2019
Un homme soupçonné d'avoir combattu dans les rangs du groupe Etat islamique marche devant des combattants des Forces démocratiques syriennes, près de Baghouz, en Syrie, le 4 mars 2019

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Des-femmes-et-des-enfants-ayant-fui-le-dernier-reduit-du-groupe-jihadiste-etat-islamique-ei-en-syrie-sont-transportes-vers-un-secteur-sous-controle-des-forces-democratiques-syriennes-dans-l-est-de-la-syrie-le-4-mars-2019
Des femmes et des enfants ayant fui le dernier réduit du groupe jihadiste Etat islamique (EI) en Syrie sont transportés vers un secteur sous contrôle des Forces démocratiques syriennes, dans l'est de la Syrie, le 4 mars 2019

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 De-la-fumee-s-eleve-du-dernier-reduit-du-groupe-etat-islamique-apres-un-bombardement-dans-le-village-de-baghouz-en-syrie-le-3-mars-2019
De la fumée s'élève du dernier réduit du groupe Etat islamique après un bombardement, dans le village de Baghouz en Syrie, le 3 mars 2019

Des milliers de personnes ont été évacuées mardi de l'ultime bastion du groupe Etat islamique (EI) dans l'est de la Syrie, sous la supervision des forces arabo-kurdes engagées contre les jihadistes jusqu'au-boutistes acculés dans leur dernier lambeau de "califat".

Au total, 3.500 personnes ont fui "aujourd'hui", soit mardi, le village de Baghouz, dont 500 jihadistes qui se sont rendus, a affirmé le porte-parole des Forces démocratiques syriennes (FDS), Mustafa Bali.

L'alliance arabo-kurde des FDS a ralenti depuis dimanche son assaut contre le dernier réduit de l'EI, situé dans la province orientale de Deir Ezzor en Syrie, pour permettre aux civils qui y sont retenus et aux combattants qui veulent se rendre de quitter l'enclave.

Des centaines d'hommes, de femmes et d'enfants sont arrivés à une position des FDS dont les combattants procèdent à des fouilles et des interrogatoires poussés pour identifier les jihadistes qui se cacheraient parmi la foule, a constaté une journaliste de l'AFP.

Les hommes, séparés du groupe, sont assis au sol et entourés par des combattants des FDS, tandis que les femmes, vêtues d'un niqab qui les couvrent de la tête au pied, reçoivent de l'eau et des couches pour la multitude d'enfants qui les accompagnent souvent.


Parmi ceux qui ont fui, se trouve aussi l'épouse du jihadiste français Jean-Michel Clain qui a annoncé aux journalistes la mort de son époux, dont le nom est étroitement lié aux attentats de Paris du 13 novembre 2015.


Cinq combattants des FDS "détenus en otage" par l'EI "ont été libérés", a ajouté M. Bali.

La veille, le porte-parole des FDS avait annoncé la sortie d'"environ 3.000 personnes" en moins de 48 heures, dont "un grand nombre de jihadistes de l'EI qui se sont rendus".

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a lui fait état de l'"évacuation de 280 jihadistes" ayant capitulé depuis le ralentissement des opérations dimanche.

- "Vaincre l'EI" -


Après une montée en puissance fulgurante en 2014, l'EI avait proclamé en juin de la même année un "califat" sur des pans entiers de la Syrie et de l'Irak voisin.

Mais face à plusieurs offensives ces deux dernières années, les jihadistes ont vu leur territoire se réduire comme peau de chagrin.

Dans le secteur de Baghouz, les jihadistes sont confrontés à des tirs d'artillerie et des frappes aériennes de la coalition internationale emmenée par Washington.

"La bataille pour vaincre l'EI se poursuit", a assuré à l'AFP le porte-parole de la coalition anti-EI, Sean Ryan, confirmant que des raids étaient menés.

Selon le directeur de l'OSDH Rami Abdel Rahmane, ces frappes visent à "empêcher les jihadistes de mener des contre-attaques ou de prendre la fuite".

Plus de 54.000 personnes, principalement des familles de jihadistes, ont déjà quitté l'ultime réduit depuis décembre, selon l'OSDH. Parmi eux, plus de 5.000 jihadistes ont été arrêtés, d'après cette source.


La grande majorité des personnes évacuées sont transférées vers le camp de déplacés d'Al-Hol, plus au nord, où des dizaines de milliers d'individus s'entassent dans des conditions difficiles, dénoncées par des ONG.

- Jihadistes étrangers -

La population du camp s'élève désormais à plus de 56.000 habitants, "dont plus de 90% sont des femmes et des enfants", a indiqué mardi le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) de l'ONU en Syrie.

"Entre le 22 février et le 1er mars, environ 15.000 personnes sont arrivées dans le camp", a ajouté l'OCHA, faisant état de la mort de 90 personnes --dont les deux tiers sont âgés de moins de cinq ans-- lors des trajets précaires les emmenant de Baghouz vers Al-Hol ou juste après leur arrivée dans le camp.

Mardi, "600 personnes sont arrivées tôt le matin au camp", a indiqué  le Comité international de secours (IRC).

Des centaines d'étrangers, des Français, des Britanniques, mais aussi des Russes, sont sortis de l'ultime réduit de l'EI.

Mardi, l'épouse du jihadiste français Jean-Michel Clain a quitté la poche de l'EI, annonçant que son époux avait été tué en février, deux jours après son frère Fabien Clain, tué lui dans une frappe de la coalition internationale.

"Le drone a tué mon beau-frère, et l'obus de mortier a tué mon mari", a déclaré Dorothée Maquere qui se trouvait dans une zone de rassemblement tenue par les FDS.


Agé de 38 ans, Jean-Michel Clain a été identifié comme le psalmodieur des Anashid - chants religieux - entendus dans le message audio revendiquant les attentats du 13 novembre 2015 à Paris, qui ont fait 130 morts.


La bataille contre l'EI représente aujourd'hui le principal front de la guerre en Syrie qui a fait plus de 360.000 morts depuis 2011.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Ven 15 Mar - 15:13

06/03/2019

Syrie: 400 jihadistes arrêtés alors qu'ils tentaient de fuir l'ultime réduit de Daesh

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 B668a29cffafbc6c5ba6596c1bdf0

Selon un responsable des Forces démocratiques syriennes, "400 combattants de Daesh ont essayé de s'évader de Baghouz" mardi soir. Ils ont tenté de fuir par le biais "d'un réseau" qui cherchait à les transporter vers des régions éloignés. Ils ont finalement été arrêtés. 
Quelque 400 combattants de Daesh ont été arrêtés alors qu'ils tentaient de fuir leur ultime réduit en Syrie, selon un responsable des forces antijihadistes.
    
Acculé dans moins d'un demi-kilomètre carré dans le village de Baghouz, dans la province de Deir Ezzor, Daesh est la cible d'une offensive des Forces démocratiques syriennes (FDS), soutenues par une coalition internationale emmenée par Washington. Plusieurs milliers de personnes ont déjà quitté l'ultime poche ces derniers jours, y compris des jihadistes ayant capitulé. 

Quelque "400 combattants de l'EI ont essayé de s'évader de Baghouz" mardi soir, a ainsi indiqué un responsable au sein des FDS sous couvert d'anonymat. Ils ont tenté de fuir par le biais "d'un réseau" qui cherchait à les sortir et à les transporter vers des régions éloignées, a-t-il précisé.

Parmi eux se trouvaient des "Syriens et des étrangers de différentes nationalités" qui "essayaient de fuir à pied". Ils ont finalement été interpellés par les FDS, selon la même source.


 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 6754496bef88d5e56706098aac3deed9-syrie-pres-de-200-djihadistes-se-sont-rendus-aux-forces-democratiques-syriennes

Après une montée en puissance fulgurante en 2014, Daesh avait proclamé un "califat" sur des pans entiers de la Syrie et de l'Irak voisin. Face aux offensives menées ces deux dernières années, les jihadistes ont cependant vu leur territoire se réduire comme peau de chagrin.
   
Près de 58.000 personnes, principalement des familles de jihadistes, ont déjà quitté l'ultime réduit du groupe dans l'est syrien depuis décembre, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). A cette occasion, plus de 6000 jihadistes ont été arrêtés.

Une reconquête par les FDS de la poche jihadiste à Baghouz signerait la fin du "califat" en Syrie, avec 6000 prisonniers, après la défaite de Daesh en Irak en 2017. La guerre en Syrie a fait plus de 360.000 morts depuis 2011 et déplacé plusieurs millions de personnes.

infos+

Selon le porte-parole des FDS, Moustafa Bali, il y aurait encore jusqu’à un millier de jihadistes à l’intérieur de l’enclave située sur la rive orientale de l’Euphrate, ainsi qu’un nombre indéterminé de civils.

Contre les combattants arabo-kurdes, les hommes de l’EI ont recours à des mines, à des voitures piégées, à des embuscades tendues à partir de souterrains ainsi qu’à des attaques suicides.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Ven 15 Mar - 15:14

06/03/2019

FOCUS SUR LE DÉTACHEMENT AERO BASÉ À DAKAR

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 1170x485blobbig_1510

À l’escale aéronautique de Senghor Militaire est déployé un Falcon 50M, un modèle mythique d’aviation d’affaire adapté en appareil de surveillance et de sauvetage maritime. Il fait partie du Détachement de l’Aéronautique navale (DETAERO) intégré aux éléments Français au Sénégal (EFS). Appartenant à la flottille 24F de la base de l’aéronautique navale (BAN) de Lann-Bihoué, ce détachement est placé sous contrôle opérationnel du commandant de la zone maritime Atlantique (CECLANT). La flottille 24F est composée de 12 équipages répartis sur 8 Falcon 50M dont un est présent en permanence à Dakar afin de tenir l’alerte SAR (Search and Rescue) en Afrique de l’Ouest.  

L’équipage d’un Falcon 50M est composé de 7 membres, dont un pilote, un chef de bord, un opérateur radio, un opérateur radar et un observateur ainsi que deux techniciens qui assurent l’entretien et les réparations de l’aéronef. Ils sont déployés au Sénégal pendant un mois avant d’être relevés par une nouvelle équipe.

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 24-f-detaero-dakar

Trois militaires des EFS, situés au poste de commandement du quartier Geille, travaillent en étroite collaboration avec le DETAERO afin d’organiser et de coordonner leurs différentes missions dans la région. Cette équipe permanente qui constitue le bureau du « J3 Air-Mer » est en liaison constante avec CECLANT. Elle est en charge du maintien de l’alerte, de la planification des entraînements ainsi que des missions de surveillance.


Le DETAERO de Dakar a pour mission première d’assurer une alerte permanente de SAR dans le cadre d’un protocole entre la France et le Sénégal qui date de 1966. Il peut donc décoller à n’importe quelle alerte, en cas d’accident aéronautique, mais aussi pour secourir un bateau en détresse.

Ce détachement s’intègre également dans le dispositif de sécurité collective et de maintien de la paix dans la région et participe à ce titre à de nombreuses missions en coopération avec les pays d’Afrique de l’Ouest. Le DETAERO mène ainsi des missions de surveillance des pêches, de lutte contre les pollutions maritimes, contre les trafics illicites (stupéfiants, contrebande…), et contre la piraterie ou le brigandage. Enfin, le DETAERO prend également part à des missions de formation dans le cadre des Détachements d’Instruction Opérationnelle (DIO).

Le Falcon 50M embarque pour ses missions de sauvetage jusqu’à 6 canots de sauvetage qui lui confèrent une capacité totale de sauvetage de plus d’une centaine de personnes. Ceux-ci sont largués depuis une trappe située sous l’avion. « On doit voler à seulement 30 mètres de hauteur, prendre en compte le vent et être très précis dans le pilotage pour réussir à larguer ces équipements sur les naufragés » témoigne le pilote.

L’appareil est également équipé d’une caméra infrarouge (FLIR) (Forward Looking Infra-Red) permettant une détection de nuit à plusieurs centaines de pieds de hauteur. Pour communiquer, l’appareil est équipé d’un système de liaison satellitaire (AVIASAT) et d’un ensemble HF-V/UHF. Ces équipements lui assurent ainsi une liaison constante avec les autorités à terre. Il est également équipé d’un décodeur IFF, d’un récepteur AIS et d’un système de partage de données appelé SPATIONAV.

Le Falcon 50 a été transformé au début des années 2000 pour les besoins de la Marine nationale afin d’être déployé sur nos différentes ZEE (Zones Economiques Exclusives) afin d’assurer la défense maritime du territoire, et l’action de l’État en mer.

Créés le 1er août 2011, par le traité signé entre la France et le Sénégal, les 350 éléments français au Sénégal (EFS) constituent, à Dakar, un « pôle opérationnel de coopération » (POC) à vocation régionale, dont les principales missions consistent à assurer la défense et la sécurité des intérêts et des ressortissants français, appuyer nos déploiements opérationnels dans la région et contribuer à la coopération opérationnelle régionale. Les EFS disposent par ailleurs de la capacité d’accueillir, de soutenir voire de commander une force interarmées projetée.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
corsair
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 12267
Points : 14059
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

 L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2 - Page 40 Empty Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 40 sur 41 Précédent  1 ... 21 ... 39, 40, 41  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum